1 1932, Le Paysan du Danube. II. La lenteur des choses — II.2. Petit journal de Souabe
1ntendu qui [p. 149] nous rapproche sous la forme, respectivement, d’une carte postale et d’une réminiscence littéraire. Ses deux sœurs
2 1936, Penser avec les mains (1972). II. Penser avec les mains — II.1. La pensée prolétarisée
2inations basses ou hautes selon qu’il faut juger, respectivement, d’un miracle ou d’une pauvre habileté ; tous ceux qui, de leur horos
3 1942, La Part du Diable (1982). IV. Le Diable dans nos Dieux et dans nos maladies
3s sommes décapités à la hache, selon qu’il s’agit respectivement du dieu Classe ou du dieu Race. Les dieux des hommes sont sans pardon
4 1943, La Vie protestante, articles (1938–1978). Les tours du Diable XI : Le Diable dans nos dieux (24 décembre 1943)
4s sommes décapités à la hache, selon qu’il s’agit respectivement du dieu Classe ou du dieu Race. Les dieux des hommes sont sans pardon
5 1948, L’Europe en jeu. Trois discours suivis de Documents de La Haye. I
5uerre. Cette santé et ces maladies se définissent respectivement comme les états d’équilibre ou de relâchement d’une seule et même ten
6 1953, La Confédération helvétique. 6. Le peuple suisse et le monde
6ion littéraire. Alémaniques et Romands descendent respectivement des Alamans et des Burgondes, et l’Aar, qui séparait ceux-ci, délimit
7 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. I. Les Origines d’Hésiode à Charlemagne, (du ixe siècle av. J.-C. au xie siècle de notre ère) — I.3. Le Mythe de Japhet
7çu en partage les trois parties du monde que sont respectivement l’Asie, l’Afrique et l’Europe. Cette tripartition mythique de la ter
8 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. II. Prises de conscience européennes. De Pierre de Bois à l’Abbé de Saint-Pierre, (xive au xixe siècle) — II.5. Les grands desseins du xviie siècle
8nent la bonne intelligence de tous les souverains respectivement l’un avec l’autre, dont le premier et le plus important est qu’ils se
9 1962, Les Chances de l’Europe. III. L’Europe s’unit
9 originaux ou pittoresques qui les caractérisent, respectivement. Le plus moderne sans nul doute est celui qui parut le premier et qui