1 1926, Articles divers (1924–1930). Les Bestiaires, de Henry de Montherlant (10 juillet 1926)
1secondes encore elle cligna des yeux et on vit sa respiration. Puis ses pattes se tendirent peu à peu, comme un corps qu’on gonfler
2 1929, Les Méfaits de l’instruction publique (1972). Appendice. Utopie
2m ou se livrant à des exercices de contrôle de la respiration. Il ne s’agit nullement de cela. Nous ne sommes pas aux Indes, je vou
3 1932, Le Paysan du Danube. a. Le sentiment de l’Europe centrale
3la rumeur en nous du sang qui court ; ainsi de la respiration. Il n’y a sensation que du discontinu. Il n’y a sentiment que de ce q
4 1932, Le Paysan du Danube. I. Le Paysan du Danube — I.2. Une « tasse de thé » au Palais C…
4sage décontenancé, et jusque dans le rythme d’une respiration, l’envahissement de cette dure connaissance ! Elle se tait, plus seul
5 1932, Le Paysan du Danube. II. La lenteur des choses — II.3. Châteaux en Prusse
5et laisse percevoir les rythmes naturels, l’ample respiration élémentaire. Je ne défendrai pas les Junkers… J’entends les gens de
6 1937, Esprit, articles (1932–1962). Neutralité oblige (octobre 1937)
6ntre les êtres, une circulation des cultures, une respiration des âmes. Et ceci qui est le plus important : des possibilités d’imag
7 1939, L’Amour et l’Occident (1972). II. Les origines religieuses du mythe
7r le cérémonial du yoga tantrique (contrôle de la respiration, répétitions de mantras ou formules sacrées, méditation sur des manda
8 1939, L’Amour et l’Occident (1972). III. Passion et mystique
8uoi c’est dans l’amour sexuel, et non pas dans la respiration ou la nutrition, par exemple, qu’elle puise ses métaphores les plus f
9 1940, Mission ou démission de la Suisse. 3. Neutralité oblige, (1937)
9ntre les êtres, une circulation des cultures, une respiration des âmes. Et ceci qui est le plus important : des possibilités d’imag
10 1942, La Part du Diable (1982). IV. Le Diable dans nos Dieux et dans nos maladies
10 n’est pas plus diabolique que la digestion ou la respiration. Si la majorité des Occidentaux se figurent que le péché originel fut
11 1943, La Vie protestante, articles (1938–1978). Les tours du Diable III : Diable et sexe (29 octobre 1943)
11 n’est pas plus diabolique que la digestion ou la respiration. Si la majorité des Occidentaux se figurent que le péché originel fut
12 1944, Les Personnes du drame. I. Sagesse et folie de la personne — 3. Kierkegaard
12 et dans la foi, l’histoire s’arrêterait comme la respiration d’un homme saisi par la beauté, et le temps immobile s’abîmerait dans
13 1946, Journal des deux Mondes. 2. Journal d’attente
13tendre maintenant le chant profond et continu, la respiration bienheureuse des anges gardiens de ce temps, dans l’enthousiasme déch
14 1947, Doctrine fabuleuse. 13. La fin du monde
14e, dans quelques instants, s’arrêter, accélère ma respiration. Et cela ne signifie point que nous n’ayons jamais pensé à notre mort
15 1948, L’Europe en jeu. Trois discours suivis de Documents de La Haye. II
15 saurait être mieux comparé qu’à un rythme, à une respiration, à l’alternance perpétuelle de la diastole et de la systole. La pensé
16 1948, Suite neuchâteloise. VII
16e sang plus vite, le soulèvement plus ample de la respiration. Tout ce que disent les poètes qu’il [p. 82] dédaigne, tous leurs cli
17 1948, Bulletin de la Guilde du Livre, articles (1937–1948). Lacs (août 1948)
17e sang plus vite, le soulèvement plus ample de la respiration. Tout ce que disent les poètes qu’il dédaigne, tous leurs clichés, c’
18 1959, Preuves, articles (1951–1968). Nouvelles métamorphoses de Tristan (février 1959)
18nant, leur étaient indifférents… Chacune de leurs respirations leur publiait leur connivence ; ils subissaient, en bravant autrui, c
19 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. I. Première partie — 1. Nouvelles métamorphoses de Tristan
19nant, leur étaient indifférents… Chacune de leurs respirations leur publiait leur connivence ; ils subissaient, en bravant autrui, c