1 1925, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Lucien Fabre, Le Tarramagnou (septembre 1929)
1vre sabotée par des meneurs ; il tente en vain de ressaisir les foules : déjà elles huent sa modération. Alors il va se jeter au-
2 1930, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Les soirées du Brambilla-club (mai 1930)
2emier regard. Mais non, trop bien élevée, elle se ressaisit, pense à Genève, reprend aussitôt de la consistance, et dans son trou
3 1932, Le Paysan du Danube. II. La lenteur des choses — II.5. Appendice. Les Soirées du Brambilla-Club, (1930)
3emier regard. Mais non, trop bien élevée, elle se ressaisit, pense à Genève, reprend aussitôt de la consistance, et dans son trou
4 1936, Penser avec les mains (1972). II. Penser avec les mains — II.2. Éléments d’une morale de la pensée
4si notre culture libérale se révèle impuissante à ressaisir les secrets de sa force, et la conscience de sa mission, les jeunes e
5 1937, Foi et Vie, articles (1928–1977). Luther et la liberté (À propos du Traité du serf arbitre) (avril 1937)
5e Érasme, Luther en vient, de proche en proche, à ressaisir et reposer avec puissance toutes les affirmations fondamentales de la
6 1938, Esprit, articles (1932–1962). L’amour action, ou de la fidélité (novembre 1938)
6oncé dans une infinie résignation, et s’il a tout ressaisi par la suite, c’est en vertu de l’absurde (c’est-à-dire de la foi). I
7jamais l’aimé. Certes, Kierkegaard ne parvint à « ressaisir » le monde fini que dans la conscience de sa perte, infiniment fécond
7 1939, L’Amour et l’Occident (1972). II. Les origines religieuses du mythe
8 vie idéale, mais de la vie présente que l’Esprit ressaisit. Dieu — le vrai Dieu — s’est fait homme, et vrai homme. En la personn
8 1939, L’Amour et l’Occident (1972). IV. Le mythe dans la littérature
9 dissonantes fanfares, le jour ne pourra plus les ressaisir : [p. 250] au terme de l’épreuve qu’il va leur imposer — c’est la pas
9 1939, L’Amour et l’Occident (1972). VII. L’amour action, ou de la fidélité
10oncé dans une infinie résignation, et s’il a tout ressaisi par la suite, c’est en vertu de l’absurde (c’est-à-dire de la foi). I
11jamais l’aimé. Certes, Kierkegaard ne parvint à « ressaisir » le monde fini que dans la conscience de sa perte, infiniment fécond
10 1940, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Au sujet du Journal d’André Gide (janvier 1940)
12es de dépression où j’avais besoin de lui pour me ressaisir, et où je me montre dolent, geignant, pitoyable. » « Si plus tard on
13cu, ou mal vécu. (« J’avais besoin de lui pour me ressaisir ».) La vie réelle n’y figure souvent qu’à la manière dont elle figure
11 1944, Les Personnes du drame. II. Liberté et fatum — 5. Luther et la liberté de la personne
14e Érasme, Luther en vient, de proche en proche, à ressaisir et reposer avec puissance toutes les affirmations fondamentales de la
12 1944, Les Personnes du drame. III. Sincérité et authenticité — 6.. Le Journal d’André Gide
15es de dépression où j’avais besoin de lui pour me ressaisir, et où je me montre dolent, geignant, pitoyable ». « Si plus tard on
16’a pas été vécu. (« J’avais besoin de lui pour me ressaisir. ») La vie réelle n’y figure souvent qu’à la manière dont elle figure
13 1944, Les Personnes du drame. IV. Une maladie de la personne — 8. Le Romantisme allemand
17ureux pour être revécu. Le moi malade échoue à se ressaisir dans la mémoire, puisque la cause de sa maladie est justement ce qu’i
14 1946, Journal des deux Mondes. 6. Intermède
18lus tard il serait une réalité. L’opinion s’était ressaisie. Notre Ligue du Gothard, fondée sur l’idée simple d’organiser les vol
19 à la pratique si le moral du pays ne s’était pas ressaisi. Le seul fait qu’à ce redressement la Ligue ait contribué si peu que
15 1947, Doctrine fabuleuse. 13. La fin du monde
20mais en phrases banales de moralistes tardivement ressaisis, d’évaluer les conquêtes futures. Signe évident que nous les redouton