1 1925, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Henry de Montherlant, Chant funèbre pour les morts de Verdun (mars 1925)
1ure antique, et dans ce qui fut Rome ou la Grèce, revivre sa tradition. Toute son œuvre pourrait se définir : la lutte d’un tem
2 1926, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Paradoxe de la sincérité (décembre 1926)
2, qui suis-je ? Je revois des actes accomplis, je revis plus ou moins fortement des sentiments que je crois avoir éprouvés à
3 1928, Articles divers (1924–1930). Un soir à Vienne avec Gérard (24 mars 1928)
3t l’espace. Cent années et tous les visages aimés revivent dans cette coupe de songes avec toutes leurs illusions, — illusions d
4 1932, Le Paysan du Danube. I. Le Paysan du Danube — I.1. Un soir à Vienne avec Gérard
4t l’espace. Cent années et tous les visages aimés revivent dans cette coupe de songes, avec leurs illusions, — ces formes passag
5 1932, Le Paysan du Danube. I. Le Paysan du Danube — I.2. Une « tasse de thé » au Palais C…
5chit un peu. Toucher, — guérir de l’écœurement de revivre — toucher un corps livré à la violence immobile de son âme… Mais les
6 1935, Les Nouvelles littéraires, articles (1933–1972). Kierkegaard, Dostoïevski, Barth (23 février 1935)
6iple et continuateur, Karl Barth, pénètre et fait revivre notre pensée évangélique ? Et voici que cette conjonction du poète ph
7 1935, Hic et Nunc, articles (1932–1936). Les trois temps de la Parole (mai 1935)
7éthode, par elle-même, ne peut nous conduire qu’à revivre la situation du brigand qui refuse. Christ, dans son temps, est le vi
8 1935, Hic et Nunc, articles (1932–1936). Soirée chez Nicodème (mai 1935)
8ement, ou ne pas mourir tout à fait, c’est-à-dire revivre avant d’être tout à fait mort, — souffler sur la petite étincelle div
9 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. Préambule
9e la lumière. Nous vivrons bien ! ⁂ Je revois, je revis si bien cette traversée, cette tempête courte, brusquement dramatique
10 1937, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). N’habitez pas les villes (Extrait d’un Journal) (juillet 1937)
10t d’un Journal) (juillet 1937) ae Je revois, je revis si bien la traversée, cette étrange coupure qu’elle a faite dans ma v
11 1939, L’Amour et l’Occident (1972). II. Les origines religieuses du mythe
11mystiques du Proche-Orient, l’hérésie qui les fit revivre en Languedoc, le contrecoup de cette hérésie dans la conscience occid
12 1939, L’Amour et l’Occident (1972). IV. Le mythe dans la littérature
12ites, et le suprême désir qui nie le monde. Ainsi revivent de tous côtés et se rassemblent les éléments épars du mythe, que Wagn
13 1939, La Revue de Paris, articles (1937–1969). L’Âme romantique et le rêve (15 août 1939)
13t un souvenir interdit, trop douloureux pour être revécu. Le moi malade échoue à se ressaisir dans la mémoire, puisque la caus
14z) de sa propre dissolution, un moyen détourné de revivre sa blessure, ou plutôt l’élan même qu’elle a brisé, mais sans se l’av
14 1939, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Don Juan (juillet 1939)
15 de leurs vérités faibles ! La Vérité est morte ! Revivra-t-elle ? [p. 67] Car si ce Dieu est mort à tout jamais, il n’y a plus
16 Si Dieu est mort, c’est donc qu’il a vécu ? Dieu revivra éternellement ! Ainsi Nietzsche devient le Tristan d’un Destin qu’il
15 1940, Les Cahiers protestants, articles (1938–1968). L’heure sévère (juin 1940)
17dont on attend la victoire comme la permission de revivre, c’est une épreuve encore, on ose à peine le dire, une épreuve dériso
16 1944, Les Personnes du drame. IV. Une maladie de la personne — 8. Le Romantisme allemand
18t un souvenir interdit, trop douloureux pour être revécu. Le moi malade échoue à se ressaisir dans la mémoire, puisque la caus
19) de sa propre dissolution ; un moyen détourné de revivre sa blessure, ou plutôt l’élan même qu’elle a brisé, mais sans se l’av
17 1947, Doctrine fabuleuse. 9. Don Juan
20 de leurs vérités faibles ! La Vérité est morte ! Revivra-t-elle ? Car si ce Dieu est mort, à tout jamais, il n’y a plus d’amour
21 Si Dieu est mort, c’est donc qu’il a vécu ? Dieu revivra éternellement ! Ainsi Nietzsche devient le Tristan d’un Destin qu’il
18 1947, Doctrine fabuleuse. 12. Le supplice de Tantale
22r qu’ils le tuent, mais aussi pour qu’ensuite ils revivent par la consommation de son corps spirituel, un homme tue lui-même son
19 1952, Preuves, articles (1951–1968). Le sens de nos vies, ou l’Europe (juin 1952)
23vons déchiffré leurs hiéroglyphes, reconstitué et revécu leurs ambitions, et nous avons philosophé sur leurs problèmes avec au
20 1953, La Confédération helvétique. 2. Les institutions politiques
24rêveries… Il n’est pas un de ces arguments qui ne revive dans les débats actuels sur l’union de l’Europe. Cependant, une commi
21 1953, La Confédération helvétique. 3. Institutions et aspirations économiques
25es méritent une mention particulière : elles font revivre de nos jours la plus ancienne tradition suisse, et répondent comme le
22 1953, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Perspectives du CEC (juillet octobre 1953)
26e Centre étudie la possibilité prochaine de faire revivre les sections culturelles nationales formées par le Mouvement européen
23 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Troisième partie. Où allons-nous ? — 10. Le drame occidental
27 dès lors qu’elle est mise au défi de s’unir pour revivre ou de descendre aux catacombes de l’Histoire. Essayons de mesurer l’e
24 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. I. Première partie — 3. Don Juan
28 de leurs vérités faibles ! La Vérité est morte ! Revivra-t-elle ? Car si ce Dieu est mort, à tout jamais, il n’y a plus d’amour
29 Si Dieu est mort, c’est donc qu’il a vécu ? Dieu revivra éternellement ! Ainsi Nietzsche devient le Tristan d’un Destin qu’il
25 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. II. Prises de conscience européennes. De Pierre de Bois à l’Abbé de Saint-Pierre, (xive au xixe siècle) — II.3. Le problème de la guerre et l’essor des États (xvie siècle)
30tre : d’abord, parce qu’il est difficile de faire revivre des institutions entièrement viciées, et, ensuite parce que les mœurs
26 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. IV. L’Ère de la Révolution de Kant à Hegel — IV.7. Synthèses historico-philosophiques (II)
31 la diversité, que l’Empereur avait rêvé de faire revivre : … Ainsi se retira à nouveau du monde l’homme qui, en tant qu’emper
27 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. V. L’Ère des nations, (de 1848 à 1914)
32 et que leur labeur, leur vocation et leur destin revivent en nous. 249 Mais l’Europe des vingt siècles qui suivent, qui est-
28 1961, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Esquisse d’une biographie : J. H. Retinger (1960-1961)
33 Lady Cripps, et tous les trois décident de faire revivre l’idée européenne. Sir Stafford commence même sur le sujet un livre q
29 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. II. L’union, sauvegarde de la diversité ou comment fonctionne une fédération — II.2. Les paradoxes de la vie économique
34es méritent une mention particulière : elles font revivre de nos jours la plus ancienne tradition suisse, et répondent, comme l
30 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. III. La morale quotidienne et le climat de culture ou comment on vit dans une fédération
35a pédagogie moderne. Tandis qu’à Zurich, qui a vu revivre au milieu du xixe siècle une « école suisse » de romanciers et de po
31 1968, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Hölderlin dans le souvenir des noms splendides (1968)
36férent de tout autre désir auparavant connu de le revivre, ce poème, de le relire en sa mémoire, de le recomposer contre l’oubl
32 1970, Le Cheminement des esprits. III. Champs d’activité — III.11. L’Europe des régions
37onnées artificiellement par les frontières. Elles revivent. Dévalorisation des frontières équivaut automatiquement à revalorisat
33 1970, Lettre ouverte aux Européens. I. L’unité de culture
38urs, en même temps quelle redécouvrait et faisait revivre des cultures disparues ou en voie d’extinction. Valéry nous disait qu
34 1970, Les Nouvelles littéraires, articles (1933–1972). Les prophètes de la décadence (24 septembre 1970)
39rs, en même temps qu’elle redécouvrait et faisait revivre des cultures disparues ou en voie d’extinction. Valéry nous disait qu
35 1972, L’Amour et l’Occident (1972). Post-scriptum
40s rames à la recherche de sa mort ». Je lis et je revis l’émotion de Tristan. Je propose que cette émotion soit seule arbitre
36 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 11. Les variétés de l’expérience communautaire
41unautaire était la place du village. Elle faisait revivre les lieux d’échange d’antan, le forum, le parvis de l’église à la sor
37 1979, Rapport au peuple européen sur l’état de l’union de l’Europe. VII. Programme pour les Européens
42culture plus autonome et mieux diversifiée. Faire revivre l’artisanat, c’est-à-dire les loisirs créateurs, valorisant les resso