1 1925, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Les Appels de l’Orient (septembre 1929)
1 pourtant quelques-uns des points de vue les plus riches ou les mieux définis. Pour Valéry, la supériorité de l’Europe réside
2 1925, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Hugh Walpole, La Cité secrète (décembre 1929)
2ù l’on est sûr que ça brûle bien. Quel sujet plus riche pouvait-on rêver pour un psychologue de la puissance de Walpole, que
3 1926, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Adieu, beau désordre… (mars 1926)
3mes. En art, la fatigue est un des états les plus riches de visions nouvelles, et qui résiste le mieux à l’analyse. Seulement
4 1926, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Pierre Jean Jouve, Paulina 1880 (avril 1926)
4 le même lyrisme et s’agite sur un fond sombre et riche de passions inconscientes qui donnent à tous les actes une significat
5 1926, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Paradoxe de la sincérité (décembre 1926)
5nt vivement à l’invite que je soupçonnais la plus riche d’inconnu, je m’élançais sur la voie qu’elle m’ouvrait, avec tant de
6 1927, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Edmond Jaloux, Ô toi que j’eusse aimée… (mars 1927)
6ité de critique et surtout de son expérience déjà riche de romancier. Son regard se promène sur le même monde où se plaisent
7anas… »). Une telle œuvre, dense, sans obscurité, riche et décantée, profonde et délicieuse, gagnera à son auteur beaucoup d’
7 1927, Articles divers (1924–1930). Jeunes artistes neuchâtelois (avril 1927)
8intérieur, mais il taille ce visage dans une pâte riche et un peu lourde, son pinceau la palpe, la presse, la réduit à la for
8 1927, Articles divers (1924–1930). Dés ou la clef des champs (1927)
9le tous tes calculs, ha ! tu te disais : le voilà riche, le voilà classé, le voilà prêt à faire des bassesses pour durer, et
9 1928, Foi et Vie, articles (1928–1977). Le péril Ford (février 1928)
10st le plus puissant industriel du monde ; le plus riche, au point qu’il peut parler d’égal à égal avec beaucoup d’États ; le
10 1929, Les Méfaits de l’instruction publique (1972). 7. L’instruction publique contre le progrès
11is cette première tâche constitue un programme si riche qu’il est superflu d’en formuler une seconde. Laissons ce [p. 55] soi
11 1930, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Voyage en Hongrie I (octobre 1930)
12, sentant bon, avec des livres sur des divans aux riches couleurs, des boissons préparées, l’ombre bourdonnante, — trois petit
12 1931, Foi et Vie, articles (1928–1977). Au sujet d’un grand roman : La Princesse Blanche par Maurice Baring (mai 1931)
13té dans laquelle évoluent les héros de Baring est riche, « conformiste » à l’extrême, mais internationale. Cela permet à l’au
13 1931, Foi et Vie, articles (1928–1977). Avant l’Aube, par Kagawa (septembre 1931)
14oyer provoque des scènes terribles avec son père, riche commerçant que l’on accuse de malhonnêteté, caractère impérieux, espr
14 1931, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Les Éléments de la grandeur humaine, par Rudolf Kassner (octobre 1931)
15ole est à cet égard d’une saveur particulièrement riche et complexe. (« … les bavards ne tirent pas d’eux-mêmes toutes les pa
15 1932, Le Paysan du Danube. I. Le Paysan du Danube — I.2. Une « tasse de thé » au Palais C…
16n sait encore qu’un Américain n’est qu’un nouveau riche ; ailleurs on les imite. Il est vrai que voici enfin des Autrichiens
16 1932, Le Paysan du Danube. I. Le Paysan du Danube — I.3. Voyage en Hongrie
17, sentant bon, avec des livres sur des divans aux riches couleurs, des boissons préparées, l’ombre bourdonnante, — trois petit
17 1932, Le Paysan du Danube. II. La lenteur des choses — II.2. Petit journal de Souabe
18cke, un barberousse aux yeux perçants, ex-nouveau riche ruiné par l’inflation, partage sa vie entre la vente des articles de
19és au corps dans l’onde apaisée du souvenir. Sois riche d’avoir ce que tu es, comme ils sont pauvres de n’avoir que ce qu’ils
18 1932, Le Paysan du Danube. II. La lenteur des choses — II.3. Châteaux en Prusse
20tout le reste de l’Europe bourgeoise fait nouveau riche, en regard de cette seule classe qui ne doit rien à l’opinion.   Non,
19 1933, Esprit, articles (1932–1962). Comment rompre ? (mars 1933)
21dale de la chrétienté embourgeoisée, patriotarde, riche et peureuse, les églises auraient beau multiplier les manifestations
20 1933, Esprit, articles (1932–1962). Protestants (mars 1933)
22ous paraissent encore plus significatives et plus riches de possibilité. On a souvent reproché à la « théologie dialectique »
21 1934, Politique de la Personne (1946). III. Idoles — 7. Comment rompre ?
23dale de la chrétienté embourgeoisée, patriotarde, riche et peureuse, les églises auraient beau multiplier les manifestations
22 1934, Politique de la Personne (1946). IV. Problèmes de la révolution personnaliste — 13. Triomphe de la Personne, (Aphorismes)
24 tous les autres veulent se justifier. En vérité, riches et pauvres s’entendent fort bien sur deux points fondamentaux : ils c
23 1934, Politique de la Personne (1946). V. À la fois libre et engagé — Le protestantisme créateur de personnes
25social : on y trouve des esclaves et des citoyens riches. Leur lien n’est pas terrestre : il est dans l’au-delà. Leur chef n’e
24 1934, Politique de la Personne (1946). Appendices — iii. Groupements personnalistes
26ravail, ou à l’Argent misère du pauvre, misère du riche. Un tel titre n’évoque-t-il pas un souvenir fameux ? Cette revue joue
25 1934, Politique de la Personne (1946). Appendices — iv. Qu’est-ce que la politique ?
27a création d’un « homme nouveau », d’une humanité riche, heureuse, orgueilleuse de sa force, libérée de tout tragique, et com
26 1934, Foi et Vie, articles (1928–1977). Deux essais de philosophes chrétiens (mai 1934)
28tre faible, sa lâcheté, cette lâcheté dont il est riche et qui, chez lui, fait antichambre, et attend à la porte, inévitablem
29vec l’idéal évangélique et, pour comble, vertu de riche, mais qui retient encore le pathos chrétien que renferme le mot. Ces
27 1934, Les Nouvelles littéraires, articles (1933–1972). Une histoire de la Réforme en France (15 décembre 1934)
30es de « mise au pas » prises par Hitler me paraît riche d’enseignements très actuels. Chez Louis XIV comme chez Hitler, ce n’
28 1935, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Quatre indications pour une culture personnaliste (février 1935)
31deur, — mais cette grandeur est inhumaine — moins riche aussi de possibilités exceptionnelles. La mesure antique est vivante,
29 1935, Le Semeur, articles (1933–1949). La cité (avril-mai 1935)
32tenterai donc d’examiner un seul exemple, le plus riche à mon sens, et peut-être le plus typique : l’exemple du parti sociali
30 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.9. Tentatives de restauration d’une commune mesure
33périeure. Le mal du siècle fut d’abord le mal des riches qui n’avaient plus de foi. Et la révolution sociale fut le mal du siè
31 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.10. La mesure soviétique
34éprouva naturellement le besoin d’une langue plus riche et plus vivante, apte à décrire les passions, et la nature, et la div
35américaine, et qui ressemble à celle des nouveaux riches de tous les temps. Nous avons fait des expériences dont ils ne soupço
32 1936, Esprit, articles (1932–1962). Culture et commune mesure (novembre 1936)
36éprouva naturellement le besoin d’une langue plus riche et plus vivante, apte à décrire les passions, et la nature et la dive
37américaine, et qui ressemble à celle des nouveaux riches de tous les temps. Nous avons fait des expériences dont ils ne soupço
33 1936, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Qu’est-ce que la politique ? (juin 1936)
38a création d’un « homme nouveau », d’une humanité riche, heureuse, orgueilleuse de sa force, libérée de tout tragique, et com
34 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. I. N’habitez pas les villes !
39 dépend des années ». Pédenaud me considère comme riche (sinon dépenserais-je tant à son guichet ?) mais s’il savait que j’ai
40maines, il estimerait que j’exagère, même pour un riche. Je me sens rejeté dans la catégorie bourgeoise. Ma bonne conscience
41ens pauvres. Depuis lors il y a eu des églises de riches. Elles ont trahi l’Évangile. « Un philosophe français, M. Julien Bend
42ux, des espèces d’aristos qui ne vont qu’avec les riches. Il y en a certes qui font progresser la Science, et cela c’est bien.
43er mars 1934 Minimum vital. — Il ne faut être ni riche ni pauvre, selon les mesures sociales qui ne valent jamais que pour «
44ur vivre. S’il a plus ou s’il a moins, s’il est « riche » ou s’il est « pauvre » (ce qui ne saurait être déterminé que par ra
35 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. II. Pauvre province
45se dans le refus de toute sagesse qui calcule. Le riche ne vaut pas moins que le pauvre, ni le pauvre moins que le riche, mai
46as moins que le pauvre, ni le pauvre moins que le riche, mais l’un et l’autre ne valent que par la joie, et la joie ne vaut r
47devant la table sainte, où tout ce qui te faisait riche t’empêche de recevoir les signes certains de la joie. Voilà le modèle
48 vert plus violent des terrasses, la colline plus riche d’ombres et de lueurs doucement étagées. Et les lointains de plaine é
49 l’Huma, sauf quelques coups de gueule contre les riches du pays. Tout le monde est très content. Là-dessus, deux séries de ré
36 1937, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Paysans de l’Ouest (15 juin 1937)
50ens pauvres. Depuis lors il y a eu des églises de riches. Elles ont trahi l’Évangile. Un philosophe français, M. Julien Benda,
51ux, des espèces d’aristos qui ne vont qu’avec les riches. Il y en a certes qui font progresser la science, et cela c’est bien.
37 1937, Les Nouvelles littéraires, articles (1933–1972). Selma Lagerlöf, conteur de légende (3 juillet 1937)
52 sourde. Une voiture le dépasse, conduite par une riche jeune fille des environs, mais cela ne compte pas, car il est entendu
38 1937, Esprit, articles (1932–1962). Robert Briffaut, Europe (janvier 1937)
53a bien une centaine de personnages tous nobles ou riches — finira certainement dans le marxisme : l’auteur l’y pousse sans tro
39 1937, Esprit, articles (1932–1962). Jacques Benoist-Méchin, Histoire de l’armée allemande depuis l’armistice (mars 1937)
54révolutionnaire, je ne connais pas d’ouvrage plus riche et plus précis, sinon les mémoires de Trotski. Deux personnages retie
40 1937, Esprit, articles (1932–1962). Retour de Nietzsche (mai 1937)
55losive constante mais limitée aux formes les plus riches. » Cette société sans tête unique, c’est à peu près ce qu’en termes m
56ite du Zarathoustra constituent le manuel le plus riche en contradictions tonifiantes qu’on ait jamais écrit à l’usage des cr
41 1937, Esprit, articles (1932–1962). Journal d’un intellectuel en chômage (fragments) (juin 1937)
57 vert plus violent des terrasses, la colline plus riche d’ombres et de lueurs [p. 380] doucement étagées. Et les lointains de
42 1937, Esprit, articles (1932–1962). M. Benda nous « cherche », mais ne nous trouve pas (juillet 1937)
58ation des anciens, des heureux, des intellectuels riches, c’est M. Benda, et personne d’autre. Et lorsqu’un autre fit observer
43 1937, Journal de Genève, articles (1926–1982). L’Âme romantique et le rêve (23 mars 1937)
59rendant accessible et actuelle la période la plus riche de la pensée germanique, d’autre part en déclarant et soulignant des
44 1937, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Gösta Berling, par Selma Lagerlöf (novembre 1937)
60poque du fer » nous ont appris à leur façon « les riches alternances de la vie ». Mais c’est aussi au peuple entier qu’ils ont
45 1937, Bulletin de la Guilde du Livre, articles (1937–1948). Pages inédites du Journal d’un intellectuel en chômage (octobre 1937)
61 ans : Kierkegaard et Nietzsche. Le premier était riche et dépensait sans compter 1 . Le second était si pauvre, au moment où
46 1937, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Historique du mal capitaliste (janvier 1937)
62et, avec lui, le soldat-citoyen. La terre est aux riches, qui vivent dans leurs palais urbains. Ces rentiers du sol pratiquent
63qu’un seul moyen : entrer dans la domesticité des riches, y faire son beurre, et devenir à son tour « capitaliste », usurier,
47 1938, Journal d’Allemagne. 1. Journal (1935-1936)
64ements. — Le quartier de l’Université est le plus riche de la ville. Grandes villas et palais dans des jardins, larges avenue
48 1938, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Le Poète et le Vilain (novembre 1938)
65e assassinant un serf. Même l’indulgence pour les riches a cessé d’être bien certaine. Tout homme en vaut un autre, dit la loi
49 1939, L’Amour et l’Occident (1972). II. Les origines religieuses du mythe
66chose qu’un galant amuseur, un flatteur de femmes riches — celles qui forment son public ? Mais la suite du poème est troublan
67t il ne faut se séparer ? Beau doux copain, tant riche est ce séjour Que ne veux jamais plus voir aube ni jour Car la plus b
50 1939, L’Amour et l’Occident (1972). III. Passion et mystique
68gique : la passion n’est nullement cette vie plus riche dont rêvent les adolescents ; elle est, bien au contraire, une sorte
51 1939, L’Amour et l’Occident (1972). IV. Le mythe dans la littérature
69éâtre « parisien » détient une signification plus riche pour notre objet. La bourgeoisie du Second Empire eut le mérite de fa
52 1939, L’Amour et l’Occident (1972). V. Amour et guerre
70cque, le tournoi de la fin du moyen âge, avec ses riches ornements et sa mise en scène, pouvait remplir les fonctions du drame
71agnes et les plaines étaient également fertiles ; riche, bien peuplée et ne reconnaissant point de domination étrangère, elle
53 1939, La Vie protestante, articles (1938–1978). Nicolas de Flue et la tradition réformée (1er septembre 1939)
72de Valentin Boltz devaient être à l’origine d’une riche tradition dramatique. Mais à partir de la fin du xvie siècle, les pi
54 1939, Esprit, articles (1932–1962). Autour de L’Amour et l’Occident (septembre 1939)
73ois !… dites-vous. Mais voilà, je le « vide de sa riche, émouvante réalité humaine », Et vous citez la légende de Rudel, et v
74« beau », si « éloquent », si « intérieur », si « riche », si « émouvant », que ce n’était pas trop de tout un pesant livre p
55 1940, Mission ou démission de la Suisse. 1. Le protestantisme créateur de personnes
75social : on y trouve des esclaves et des citoyens riches. Leur lien n’est pas terrestre : il est dans l’au-delà. Leur chef n’e
56 1941, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). New York alpestre (14 février 1941)
76s sur les façades et dans les vestibules des plus riches buildings, reliques scellées d’une antiquité souterraine. Bien des as
57 1942, La Part du Diable (1982). IV. Le Diable dans nos Dieux et dans nos maladies
77emihl ayant vendu son ombre au Diable devint très riche, mais perdit le goût de vivre. C’est l’une des plus belles fables de
78vite que ceux qui montent, et dans des lieux plus riches et populeux. Mais vous avez perdu la liberté de monter ou de descendr
58 1945, Le Figaro, articles (1939–1953). Le dernier des Mohicans (11 octobre 1945)
79 est tanné comme un Indien, juste juge, roublard, riche et pieux. Sa femme préside, avec un optimisme effervescent le Comité
59 1946, Journal des deux Mondes. 2. Journal d’attente
80t de la vie des autres ! On voudrait parfois être riche, à seule fin de maintenir certaines distances, — celles-là même que,
81douloureux pour la vue et pour l’ouïe, faussement riche et trop [p. 22] éclairé par ce néon rouge ou bleuâtre qui sera, n’en
60 1946, Journal des deux Mondes. 7. La route de Lisbonne
82gage, inclassable une fois de plus, ni fuyard, ni riche, ni juif, ni businessman, ni détrôné, voyageur ordinaire d’une époque
83 plus étrangement accueillant. Tous ces arbres si riches, touffus et un peu fous ! Et ces maisons coloniales espacées, si inti
61 1946, Journal des deux Mondes. 8. Premiers contacts avec le nouveau monde
84s sur les façades et dans les vestibules des plus riches bâtiments, reliques scellées d’une antiquité souterraine. À Chicago e
62 1946, Journal des deux Mondes. 9. Voyage en Argentine
85. Or elle n’est pas seulement la personne la plus riche du bateau, mais de tout son pays. 2 août 1941, en mer Escale à Barb
63 1946, Journal des deux Mondes. 12. L’Amérique en guerre
86e. — La nouvelle mode : une jolie femme, jeune et riche, s’engage dans une usine d’armements. On en a tant parlé que celles q
87 aussitôt qu’elles doivent être jolies, jeunes et riches. Je croyais à un bluff, mais non : je viens d’en voir une de mes yeux
64 1946, Journal des deux Mondes. 15. Le choc de la paix
88é comme un Indien, juste juge, roublard, [p. 214] riche et pieux. Sa femme préside avec un optimisme effervescent le Comité p
65 1946, Lettres sur la bombe atomique. 13. La pensée planétaire
89 première fois senti, sous le drapé d’un français riche et pur, battre le pouls mesuré de l’Asie, le cœur violent des Amériqu
66 1946, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Tableaux américains (décembre 1946)
90s sur les façades et dans les vestibules des plus riches bâtiments, reliques scellées d’une antiquité souterraine. [p. 52] À
67 1946, Réforme, articles (1946–1980). Vues générales des Églises de New York (12 octobre 1946)
91 un porche roman : Saint-Barthélemy, l’église des riches, avec son chœur immense et froid, en mosaïque. Christ Church est méth
68 1947, Doctrine fabuleuse. 2. Deuxième dialogue sur la carte postale. La beauté physique
92peut en sortir, elle ne peut pas se déplier de ce riche accroupissement que j’admirais tout à l’heure. Et celui qui veut la j
69 1947, Doctrine fabuleuse. 3. Troisième dialogue sur la carte postale. L’homme sans ressemblance
93tel geste ou telle action qui l’eût rendu fameux, riche, ou puissant selon le monde, et qui ne l’a pas fait en vertu d’une vo
70 1947, Doctrine fabuleuse. 6. L’ombre perdue
94èce : le bourgeois pauvre qui envie les bourgeois riches. D’où vient le sentiment qu’il a d’être inférieur. Le Diable sait cel
95d’où il pourra tirer un or inépuisable. Désormais riche, mais privé d’ombre, il se croit le maître du monde. Point du tout :
96t me donner la clé d’une interprétation autrement riche et inquiétante. Je le traduis littéralement : « On ne peut comparer l
97a Fable, plus profondément vrais que la vie (plus riches d’enseignements concrets, et d’invites à la métamorphose). Mettre en
71 1947, Vivre en Amérique. 2. Vie culturelle et religieuse
98oût à mettre en regard les réalisations d’un pays riche et celles d’une nation que la guerre a ruinée. Mais je ne juge pas du
99 un porche roman : Saint-Barthélemy, l’église des riches, avec son chœur immense et froid, en mosaïque. Christ Church est méth
72 1947, Vivre en Amérique. 3. Vie privée
100ns résignée ou satisfaite. Certains ménages moins riches, ou campagnards, ont une vie beaucoup plus normale : c’est là qu’on v
101iers mondains annonçant les mariages de la classe riche, vous trouverez les noms des conjoints suivis de cette mention qui n’
73 1947, Vivre en Amérique. 4. Conseil à un Français pour vivre en Amérique
102’impossible pour vous cacher sa richesse s’il est riche, sa pauvreté s’il est pauvre, sa vie privée en général, et ne vous re
103 qu’il a tout comme un autre sa chance de devenir riche. Cette idée, réfutée par toutes les statistiques, lui est inculquée d
104ie française inquiéterait. Si vous êtes pauvre ou riche, ne le cachez pas. Cela se saurait. (Point de secret des banques.) Su
74 1947, Combat, articles (1946–1950). « La tâche française c’est d’inventer la paix » (26 décembre 1947)
105 petits garçons, nous sommes aussi forts et aussi riches de possibilités qu’aucun des « colosses » du [p. 2] monde. Mais il fa
75 1948, L’Europe en jeu. Trois discours suivis de Documents de La Haye. I
106arce qu’il respecte à l’intérieur d’une nation la riche diversité des groupes, il est prêt à s’ouvrir à des unions plus vaste
107les utopies les plus transformatrices et les plus riches d’avenir, pour tous les autres hommes de la planète. Mais, riches d’a
108 pour tous les autres hommes de la planète. Mais, riches d’avenir… oui, s’il est un avenir, non seulement pour l’Europe, mais
76 1948, L’Europe en jeu. Trois discours suivis de Documents de La Haye. II
109me Zurich, ou un groupe de cantons citadins, plus riche ou plus peuplé que les autres, a cru pouvoir imposer sa primauté, les
110 seul compte et sans échanges. Aucune n’est assez riche et assez forte pour réussir sans ses voisins, ou pour résister seule
77 1948, L’Europe en jeu. Trois discours suivis de Documents de La Haye. III
111des utopies, c’est qu’elles sont en réalité moins riches d’avenir que le présent. Je dirai même, sans trop de paradoxe, que l’
78 1948, Suite neuchâteloise. IV
112s-Henry, rentier. (Un rentier n’est qu’un chômeur riche.) Suivent mon grand-père, professeur de théologie, et mon père, paste
113ines que celles du petit État de ses aïeux, aussi riche en coutumes fort sages qu’en préjugés invétérés. Il trouvait dans son
79 1948, Réforme, articles (1946–1980). L’Europe, aventure du xxe siècle (1er mai 1948)
114des utopies, c’est qu’elles sont en réalité moins riches d’avenir que le présent. Je dirais même, sans trop de paradoxe, que l
80 1951, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Inde 1951 (décembre 1951)
115re les racines d’une herbe nommée kans, fléau des riches vallées à blé de l’Inde centrale. Avec l’aide des tracteurs américain
81 1951, Preuves, articles (1951–1968). Culture et famine (novembre 1951)
116ire les racines d’une herbe nommée kans, fléau de riches vallées à blé de l’Inde centrale. Avec l’aide des tracteurs américain
82 1952, Journal de Genève, articles (1926–1982). Au pays du Patriarche (29-30 novembre 1952)
117t certes personne ne l’aidait, mais il était fort riche et souvent généreux, pourvu d’une plume qui valait une armée, et d’un
83 1952, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Rapport moral présenté par M. Denis de Rougemont (novembre 1952)
118 On connaît l’Unesco : mondiale, gouvernementale, riche, quand nous sommes pauvres, autonomes, et européens. Les méthodes de
84 1953, La Confédération helvétique. 1. Le peuple et son histoire
119tative d’hégémonie, qu’elle vînt d’une ville plus riche que les [p. 31] campagnes, ou d’un groupe de cantons aux intérêts com
120ns du régiment. Un folklore musical considérable, riche en chefs-d’œuvre charmants, narquois ou mélancoliques, naquit du serv
85 1953, La Confédération helvétique. 2. Les institutions politiques
121nomique. On prédisait tantôt la ruine des cantons riches (ce qui n’élèverait pas le niveau de vie des autres) et tantôt l’accr
86 1953, La Confédération helvétique. 3. Institutions et aspirations économiques
122e circulation. Les régions pauvres et les régions riches sont demeurées relativement les unes aux autres, ce qu’elles étaient
87 1953, La Confédération helvétique. 4. La famille et l’éducation
123s et de citadines, les unes pauvres et les autres riches, ce qui donne huit types. Autant de familles catholiques au Tessin. V
88 1953, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Situation de l’Europe en août 1953 : Lettre aux Six (juillet-août 1953)
124ersa la moitié, puis se mit à pleurer misère. Les riches ne l’aidèrent point, se disant tous ruinés, et refusant de faire le p
89 1953, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Une prise de conscience européenne (novembre-décembre 1953)
125s hommes de pensée dans la rigueur du terme, mais riches d’une expérience intime des nécessités de l’action. Autour de ce mari
90 1954, Preuves, articles (1951–1968). La Table ronde de l’Europe (janvier 1954)
126s hommes de pensée dans la rigueur du terme, mais riches d’une expérience intime des nécessités de l’action. Autour de ce mari
127ersa la moitié, puis se mit à pleurer misère. Les riches ne l’aidèrent point, se disant ruinés, et refusant de faire le pool p
91 1954, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Trois initiales : trois questions, trois réponses (mai-juillet 1954)
128i « dupliquée » par une bureaucratie mondiale, si riche soit-elle. Le danger n’est pas là… — À quel danger pensez-vous donc ?
92 1954, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Le rôle de la recherche en Europe (décembre 1954-janvier 1955)
129nsportèrent dans une ville voisine, beaucoup plus riche. Là, sur la place publique, on lui apporta des quantités énormes de n
93 1956, Preuves, articles (1951–1968). Sur Suez et ses environs historiques (octobre 1956)
130smes et de provocations impérialistes ! Vous êtes riche, je suis pauvre, vous devez donc me donner de quoi devenir riche à mo
131pauvre, vous devez donc me donner de quoi devenir riche à mon tour. B. Pourquoi vous ferais-je ce don sans garanties, à vous
94 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — 3. La spire et l’axe
132 Jung retrouve les Indiens dans l’inconscient des riches Américaines. Presque tous nos intellectuels sont des Hellènes ou des
133i qui préside aujourd’hui aux tentatives les plus riches d’avenir dans les divers domaines que je viens de signaler. En politi
95 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — 6. L’expérience de l’espace
134Terre. Les Indes, qui sont une partie du monde si riche, Il te les a données comme tiennes ; tu les as données à qui tu voula
96 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Troisième partie. Où allons-nous ? — 10. Le drame occidental
135opuleux mais religieux, et de l’Occident profane, riche et minoritaire. Mais déjà les deux termes sont en train de changer. L
97 1957, Preuves, articles (1951–1968). Sur Voltaire (février 1957)
136t certes personne ne l’aidait, mais il était fort riche et souvent généreux, pourvu d’une plume qui valait une armée, et d’un
98 1957, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). La Suisse et l’Europe après 1945 (avril 1957)
137agne, la Hollande et la France perdent leurs plus riches colonies d’Asie et d’Afrique du Nord. Le monde arabe se révolte contr
99 1958, Définition, valeurs, énergie, recherche : quatre essais européens (1958). Définitions, valeurs, énergie, recherches : Quatre essais européens
138 4 % des terres du globe, moins fertiles et moins riches en sous-sol que bien d’autres régions et vastes continents. Ce qui a
139sse évidemment les capacités d’un particulier, si riche soit-il, ou d’un ministère [p. 38] national. Elle suppose l’existence
100 1958, Preuves, articles (1951–1968). Sur un patriotisme de la terre (mars 1958)
140e générale des utopies, c’est qu’elles sont moins riches d’avenir que le présent. On peut même dire que l’Utopie se définit co