1 1925, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). André Breton, Manifeste du surréalisme (juin 1925)
1 vieilles anarchies ». L’ironie qui sauva Dada du ridicule le cède ici à un ton de mage qui ne fera plus longtemps impression. C
2 1927, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Guy de Pourtalès, Montclar (février 1927)
2le temps que sévit l’inflation littéraire la plus ridicule. Pourtant, qu’elle ne laisse point oublier que ce livre d’une résonan
3 1927, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Louis Aragon, le beau prétexte (avril 1927)
3gnité tragique qu’il trouverait sans doute un peu ridicule. C’est ainsi que l’on arrive à croire, pour un autre, que c’est arriv
4erlant qui pourrait l’oser dire comme Aragon sans ridicule. Et ce que je prenais pour le ton prophétique, ne serait-ce pas plutô
5.   [p. 137] 1er mai 1927. Mieux vaut pécher par ridicule que par scepticisme ; par excès que par défaut. L’enthousiasme trompe
4 1927, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). La part du feu. Lettres sur le mépris de la littérature (juillet 1927)
6n, au café. Dans un salon, par contre, c’est d’un ridicule écrasant : mais rien n’est plus facile que d’y échapper. III Sur l’
5 1927, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Adieu au lecteur (juillet 1927)
7é, en effet, on s’accorde pour trouver légèrement ridicule un jeune homme qui recherche activement la Sagesse (« Ça n’est pas de
6 1929, Les Méfaits de l’instruction publique (1972). 2. Description du monstre
8nsable, cela se voit de loin. Il faut dire que ce ridicule n’échappe pas à ceux qu’ils méprisent le plus, et ils auraient souven
7 1929, Les Méfaits de l’instruction publique (1972). 3. Anatomie du monstre
9r. Mais on peut s’étonner de voir qu’il n’est que ridicule et mesquinerie. Il y a là une préméditation de médiocrité que je ne p
8 1929, Les Méfaits de l’instruction publique (1972). 7. L’instruction publique contre le progrès
10tement, que ce mépris et ce scepticisme sont d’un ridicule écrasant, sous lequel vous ne tarderez pas à périr.   p. 54 12.
9 1929, Les Méfaits de l’instruction publique (1972). Appendice. Utopie
11 criminelles. Ce travers a été développé jusqu’au ridicule par la démocratie. Les journaux, les cercles, les coulisses de parlem
10 1930, Articles divers (1924–1930). Au sujet « d’un certain esprit français » (1er mai 1930)
12la Religion, thème catholique. Servir leur paraît ridicule. Soit, mais il faudrait donner une œuvre. Il faudrait créer, si rien
11 1931, Foi et Vie, articles (1928–1977). Au sujet d’un grand roman : La Princesse Blanche par Maurice Baring (mai 1931)
13 ne jouent pas d’autre rôle dans l’histoire, sont ridicules et conventionnelles à souhait (ni plus ni moins que la majorité des g
12 1932, Le Paysan du Danube. I. Le Paysan du Danube — I.2. Une « tasse de thé » au Palais C…
14urit à son plaisir… C’est bouleversant et presque ridicule. Le corps diplomatique, debout en cercle, écoute dans un recueillemen
13 1932, Le Paysan du Danube. II. La lenteur des choses — II.3. Châteaux en Prusse
15 a plus que les Gothas. Les modernes sont fous et ridicules. Ils ont mis un sellier à la tête du Reich, et seuls les insensés vou
14 1933, Hic et Nunc, articles (1932–1936). Solutions pratiques ? (mars 1933)
16la maladie est sérieuse, si sérieuse qu’il serait ridicule d’attendre de nous ou de qui que ce soit un remède. Doctrine désespér
15 1934, Politique de la Personne (1946). Introduction — b. Ridicule et impuissance du clerc qui s’engage
17 2. Ridicule et impuissance du clerc qui s’engage Le risque est la santé de la pen
18 autant que de penser. Entre ces deux écueils, le ridicule et l’impuissance, existe-t-il un détroit navigable ? Existe-t-il pour
16 1934, Politique de la Personne (1946). Introduction — c. Le vrai pouvoir des intellectuels et son usage
19eule à laquelle nous puissions nous employer sans ridicule ni trahison, nous qui n’avons aucune autre puissance. [p. 21] C’est
17 1934, Politique de la Personne (1946). Appendices — iv. Qu’est-ce que la politique ?
20ouvé de mieux que le mot de « fasciste », qui est ridicule en l’occurrence, et l’accusation d’être comte et de s’appeler Casimir
18 1934, Foi et Vie, articles (1928–1977). Nécessité de Kierkegaard (août 1934)
21freux orgueil, si d’abord elle ne témoignait d’un ridicule défaut de sens pratique. Et que disent alors les bourgeois ? Les même
19 1934, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Destin du siècle ou destin de l’homme ? (mai 1934)
22ans sa prétendue « vie privée », de ce petit dieu ridicule qui n’a d’autre pouvoir que d’adorer son illusoire autonomie, et qui
20 1935, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Quatre indications pour une culture personnaliste (février 1935)
23ime tôt après deux revendications, dont l’une est ridicule, et dont l’autre serait la négation de tout ce qui précède. Il demand
21 1935, Le Semeur, articles (1933–1949). La cité (avril-mai 1935)
24ssante sur les conseils de la cité ? N’est-il pas ridicule de poser la question ? N’est-il pas évident, à première vue, que le c
22 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.10. La mesure soviétique
25, ces intellectuels estiment qu’il est injuste et ridicule de reprocher au régime des soviets certaines erreurs d’ordre métaphys
23 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.12. Leçon des dictatures
26 des dictatures De tout ce qui précède, il serait ridicule et vain de tirer une « condamnation » des conceptions culturelles rus
24 1936, Penser avec les mains (1972). II. Penser avec les mains — II.1. La pensée prolétarisée
27us fournir en quantité, après tant d’autres, pour ridicules qu’ils soient, ne sauraient constituer une atteinte bien grave à l’in
25 1936, Penser avec les mains (1972). II. Penser avec les mains — II.2. Éléments d’une morale de la pensée
28oins indulgents qui vont du mépris à la haine, de ridicule à révolutionnaire. Encore a-t-on passablement embourgeoisé ce dernier
26 1936, Esprit, articles (1932–1962). Culture et commune mesure (novembre 1936)
29 de Lénine, ces intellectuels estiment injuste et ridicule de reprocher au régime des Soviets certaines erreurs d’ordre métaphys
30on de dictature De tout ce qui précède, il serait ridicule et vain de tirer une « condamnation » des conceptions culturelles rus
27 1936, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Qu’est-ce que la politique ? (juin 1936)
31ouvé de mieux que le mot de « fasciste », qui est ridicule en l’occurrence, et l’accusation d’être comte et de s’appeler Casimir
28 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. I. N’habitez pas les villes !
32cale assez pour me rendre compte de la dispersion ridicule des parcelles tout autour du village : l’homme qui travaille ces bout
33ils croyaient comme les autres que c’était plutôt ridicule. Mais il paraît que ça va se porter de plus en plus. Telle est la pau
34es, mais au moins, en pensée, confrontées sans un ridicule angoissant avec la réalité des choses et des êtres dont elles utilise
35tariens, théosophes et tout le ba-ta-clan. » Bien ridicules en effet les végétariens : un peu comme les eunuques. Alors ? La ques
29 1937, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Paysans de l’Ouest (15 juin 1937)
36cale assez pour me rendre compte de la dispersion ridicule des parcelles tout autour du village : l’homme qui travaille ces bout
37ils croyaient comme les autres que c’était plutôt ridicule. Telle est la pauvre chance des « intellectuels » : il a fallu un nou
30 1937, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). N’habitez pas les villes (Extrait d’un Journal) (juillet 1937)
38es, mais au moins, en pensée, confrontées sans un ridicule angoissant avec la réalité des choses et des êtres dont elles utilise
31 1938, Journal d’Allemagne. 1. Journal (1935-1936)
39ssus de l’ouvrier d’usine, et où n’importe quelle ridicule tête vide toisait avec mépris ceux qui n’appartenaient pas à la « soc
32 1938, Esprit, articles (1932–1962). La passion contre le mariage (septembre 1938)
40es. La fidélité dans le mariage paraît légèrement ridicule : elle prend figure de conformisme. Il n’y a plus, à proprement parle
33 1938, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Alice au pays des merveilles, par Lewis Carroll (août 1938)
41ersonnes — « ce qui va de soi » — apparaît tantôt ridicule, tantôt tyrannique à l’excès. Ce Lièvre de Mars, ce Loir et ce Chapel
34 1938, Bulletin de la Guilde du Livre, articles (1937–1948). Caquets d’une vieille poule noire (août 1938)
42 m’avoir livrée à la risée publique ! Comme si le ridicule jeté sur moi ne l’atteignait pas, lui aussi ! Mais, chômeurs ou non,
35 1939, L’Amour et l’Occident (1972). II. Les origines religieuses du mythe
43ri Suso, le sublime nous semble parfois frôler le ridicule. Il est sublime quand, par piété envers la Vierge, il rend hommage à
36 1939, L’Amour et l’Occident (1972). IV. Le mythe dans la littérature
44is déjà l’homme du xviiie se réveille et se juge ridicule : « Voilà donc à quel degré de puérilité notre superbe raison peut de
45st victime de l’illusion des formes — et des plus ridicules. Il n’y a là, « visiblement », qu’une grosse femme et un puissant gue
46dre. Ils sont du côté du mari, et donc légèrement ridicules. Mais la morale contraire triomphe régulièrement — fût-ce au prix d’u
37 1939, L’Amour et l’Occident (1972). VI. Le mythe contre le mariage
47es. La fidélité dans le mariage paraît légèrement ridicule : elle prend figure de conformisme. Il n’y a plus, à proprement parle
38 1942, La Part du Diable (1982). I. L’Incognito et la révélation
48voir ses cornes et sa grimace dans des fantaisies ridicules, bien loin du lieu de son action réelle. N’avez-vous pas connu de ces
39 1942, La Part du Diable (1982). III. Le Diable démocrate
49vec l’image de ce monde. Mais si vous acceptez le ridicule de ne point passer sur une si petite chose — un rien vraiment — vous
40 1942, La Part du Diable (1982). IV. Le Diable dans nos Dieux et dans nos maladies
50use et non plus une défaite, — et moins encore un ridicule. Certes l’amour, de tous les sentiments, est celui qui se prête le mi
41 1942, La Part du Diable (1982). V. Le Bleu du Ciel
51lle n’était plus que la moralité. Je ne sais quel ridicule s’attachait au mot même, qui avait électrisé jadis les héros de la Ré
52quand l’élite d’une société n’attache plus que du ridicule aux disciplines qui l’ont fondée et maintenue, quand elle réserve ses
42 1944, Les Personnes du drame. I. Sagesse et folie de la personne — 3. Kierkegaard
53ffreux orgueil si d’abord elle ne témoignait d’un ridicule défaut de sens pratique. Et que disent nos auteurs depuis le xixe si
43 1945, Le Figaro, articles (1939–1953). Le mensonge allemand (16 août 1945)
54est fort bien : on ne tue les préjugés que par le ridicule ; quand on les tue. Dirai-je que j’ai de bons amis antisémites ? Au f
44 1946, Journal des deux Mondes. 6. Intermède
55ys occupés par Hitler. Je suis conscient du léger ridicule qu’aux yeux de beaucoup présentera cette comparaison, pourtant valabl
45 1946, Journal des deux Mondes. 10. Solitudes et amitiés
56ivement qu’il les tord, les renverse, et les rend ridicules. Et son plus grand plaisir est de leur faire avouer tout ce qu’ils pe
46 1946, Journal des deux Mondes. 15. Le choc de la paix
57est fort bien : on ne tue les préjugés que par le ridicule ; quand on les tue. Mais le fait que notre ami l’ait cependant dite a
47 1946, Lettres sur la bombe atomique. 3. Le point de vue moral
58omique est né. Vous me dites que l’expression est ridicule. Simplement parce qu’elle s’est vulgarisée ? Je la trouve juste, util
48 1946, Lettres sur la bombe atomique. i. Les cochons en uniforme ou. Le nouveau déluge
59ant d’innocentes victimes, et dans une posture si ridicule, on place sur les navires les membres du Congrès et du Sénat qui se s
49 1946, Esprit, articles (1932–1962). Épilogue (novembre 1946)
60nctionnaires décents, à trouver drôles plutôt que ridicules ceux qui ont d’autres allures que nous. Apprenons d’eux la valeur cré
50 1946, Combat, articles (1946–1950). Les cochons en uniforme ou le nouveau Déluge (23 mai 1946)
61ant d’innocentes victimes, et dans une posture si ridicule, on place sur les navires les membres du Congrès et du Sénat qui se s
51 1947, Doctrine fabuleuse. 4. Quatrième dialogue sur la carte postale. Ars prophetica, ou. D’un langage qui ne veut pas être clair
62 méfiante. Si vous le permettez, je m’offrirai le ridicule de défendre mon propre point de vue. Il se peut que cette maladresse
52 1947, Doctrine fabuleuse. 5. Miroirs, ou Comment on perd Eurydice et soi-même
63eulent pas se fatiguer pour rien.) Cette histoire ridicule, d’ailleurs vraie, se borne à décrire l’aspect psychologique d’une av
53 1947, Doctrine fabuleuse. 10. La gloire
64se rendre antipathiques. Jamais la foule n’a jugé ridicule que l’on affiche un amour de la gloire même excessif pour le talent q
54 1947, Vivre en Amérique. 1. Vie politique
65ne sont pour les corps nos luttes exagérées, donc ridicules. ⁂ Ces dangers seront sans doute minimisés par la plupart de mes cont
66nt dénoncés comme tels, leurs préjugés tournés en ridicule, et leurs victimes soutenues par de larges sections de l’opinion la p
55 1947, Vivre en Amérique. 4. Conseil à un Français pour vivre en Amérique
67’ai vu des Français, à New York, qui se rendaient ridicules au dernier point en affectant l’allure qu’on attribue chez eux à l’ho
68res décents, à trouver les gens drôles plutôt que ridicules s’ils ont d’autres allures que nous. Apprenons d’eux la valeur créatr
56 1947, Carrefour, articles (1945–1947). La France est assez grande pour n’être pas ingrate (26 novembre 1947)
69que, un crime d’être en mesure de l’appliquer, un ridicule d’avoir réalisé sans phrases ce que les Russes promettent aux masses
57 1948, Suite neuchâteloise. III
70me fatalement condamnée » (II. 242). « Il jugeait ridicule et dangereux l’esprit de caste et de famille qui régnait à Neuchâtel.
58 1948, Suite neuchâteloise. VIII
71ux qui parlent mal, au lieu de tourner en [p. 93] ridicule ceux qui essayent de bien dire, d’articuler nettement, de maîtriser l
59 1952, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). À propos de la crise de l’Unesco (décembre-janvier 1953)
72ndiales que l’Unesco s’assigne, il est simplement ridicule ; pire encore si l’on ose le comparer aux dépenses d’armement, ou sim
60 1953, Preuves, articles (1951–1968). À propos de la crise de l’Unesco (mars 1953)
73ndiales que l’Unesco s’assigne, il est simplement ridicule ; pire encore si l’on ose le comparer aux dépenses d’armement, ou sim
61 1956, Journal de Genève, articles (1926–1982). « Oserons-nous encore… » (6 novembre 1956)
74ntrés lourds et stupides, les marxistes parisiens ridicules. Mettons fin à cette comédie. Nous savons désormais que les Russes, d
62 1957, Preuves, articles (1951–1968). Sur le pouvoir des intellectuels (juillet 1957)
75urs ennemis politiques, et cela sans nul souci du ridicule qu’ils se trouvent jeter du même coup sur leur propre corporation. Il
63 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. Introduction. L’érotisme et les mythes de l’âme — g. Parenthèse sur le sens des mots
76s puritains et les tient pour des fous, à la fois ridicules et dangereux. Mais je n’oublie pas que sans la discipline sexuelle qu
64 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. II. Deuxième partie — 8. L’amour même
77ou simplement erreur de part et d’autre, accident ridicule mais sans suites. Ce n’est en soi ni bien ni mal. Seul, le degré d’am
65 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. Annexes — ii. Misère et grandeur de saint Paul
78rand penseur de notre époque, serait d’un naïf et ridicule anachronisme. Mais accepter « comme parole d’Évangile » pour tous les
66 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. II. Prises de conscience européennes. De Pierre de Bois à l’Abbé de Saint-Pierre, (xive au xixe siècle) — II.5. Les grands desseins du xviie siècle
79’idée dans un cadre vacillant et ainsi l’a rendue ridicule aux yeux des hommes d’État. Enfin, l’on a fait un sort au mot du Car
67 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. III. L’ère des philosophes. De Leibniz à Condorcet — III.2. L’Europe des lumières
80e qu’ils ont toujours fait ; ils le tourneront en ridicule. Près de vingt ans après la rédaction de l’Extrait, en 1771, Roussea
68 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. IV. L’Ère de la Révolution de Kant à Hegel — IV.2. Plans d’union européenne contemporains de la Révolution
81 sens mériterait d’être tenue pour visionnaire et ridicule. Je m’appliquerai tout d’abord à écarter cette objection, car il se p
69 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. V. L’Ère des nations, (de 1848 à 1914)
82u Versilov [p. 286] de L’Adolescent, et à l’homme ridicule du Journal d’un Écrivain. Nous en donnons ici la version tirée de L’A
70 1962, Les Chances de l’Europe. II. Secret du dynamisme européen
83 grand nombre d’intellectuels occidentaux. Il est ridicule et condamnable de se croire le centre du monde quand on ne l’est pas.
84t pas. Mais s’il se trouve qu’on l’est, il serait ridicule et condamnable de le nier au seul nom d’une très hypocrite humilité —
71 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. I. Le paysage historique, ou comment se forme une fédération — I.6. « Ce petit peuple égalitaire… »
85pectées avec un sérieux unanime, qui peut sembler ridicule aujourd’hui. Mais il faut voir aussi que, par là même, la société s’e
72 1968, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). L’écrivain et l’événement (7-8 septembre 1968)
86 du clerc », sa nécessité et sa vanité, voire son ridicule toujours possible. Depuis ce temps lointain, la notion d’engagement a
73 1970, Le Cheminement des esprits. Postface. L’écrivain et l’événement
87u clerc », sa nécessité et sa vanité, voire son « ridicule » toujours possible. Depuis ce temps lointain, la notion d’engagement
74 1970, Lettre ouverte aux Européens. II. L’union fédérale
88ires malentendus ! 28. Malentendus tragiques et ridicules sur le sens du « fédéralisme » « Faire l’Europe », oui bien sûr, mais
89intérêt commun. Tel est le malentendu tragique et ridicule qui bloque tous les efforts d’union, parce qu’il paralyse la pensée p
75 1971, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). Au défi de l’Europe, la Suisse (31 juillet-1er août 1971)
90et-1er août 1971) al Nous souffrons des clichés ridicules qui composent l’image de la Suisse à l’étranger, pendules à coucou, t
76 1971, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Dépolitiser la politique (printemps 1971)
91us nos débats. La politique, dans cette acception ridicule mais de très loin la plus courante du terme, ne signifie rien de plus
77 1972, L’Amour et l’Occident (1972). Post-scriptum
92 serait incompatible avec le mariage — ce qui est ridicule. Il s’agit là d’une de ces vues plus que sommaires qu’exigent les lég
78 1972, Penser avec les mains (1972). Préface 1972
93tulé « L’engagement politique », et le deuxième « Ridicule et impuissance du clerc qui s’engage ». Le recueil tout entier, d’ail
79 1973, Responsabilité de l’écrivain dans la société européenne d’aujourd’hui (1973). Responsabilité de l’écrivain dans la société européenne d’aujourd’hui
94cessité inéluctable malgré sa vanité, voire son « ridicule » toujours possible. Le recueil tout entier, d’ailleurs, appelait à l
80 1973, Journal de Genève, articles (1926–1982). « Denis de Rougemont, l’amour et l’Europe » (3-4 mars 1973)
95itulé : « L’engagement politique », le second : « Ridicule et impuissance du clerc qui s’engage ». Le tout était un appel à l’en
81 1974, Journal d’un Européen (fragments 1974). Journal d’un Européen (fragments 1974)
96révèlent à leur tour valeurs fausses et même d’un ridicule moliéresque. Elles ne sont, trop évidemment, que les alibis, soit de
82 1977, L’Avenir est notre affaire. I. Système de la crise — 1. La religion de la croissance
97 « de plus d’un million d’habitants » — précision ridicule, car on se demande de quoi ces gens pourraient bien « vivre », c’est-
83 1977, L’Avenir est notre affaire. II. De la prévision — 5. Naissance de la prospective
98 artistes sur scène. Que tout cela est fâcheux et ridicule ! Pourquoi ne pas interdire aussitôt ces vagues inventions qui, de to
84 1977, L’Avenir est notre affaire. II. De la prévision — 7. Première histoire de fous : l’Auto
99La Justice : « Dangereuse, puante, inconfortable, ridicule assurément, vouée à l’oubli rapide, telle est la voiture automobile q
100itiatives pour sauver le monde échoueront dans le ridicule, ainsi la croisière-croisade pour la Paix, qu’il entreprendra en 1915
101s larges pans de l’humanité deviennent subitement ridicules, voire grotesques, si l’on passe au plan politique national et intern
85 1977, L’Avenir est notre affaire. II. De la prévision — 8. Deuxième histoire de fous : Hitler
102n magnétisme psychotique, ce quasi-néant d’homme, ridicule et tragique, a été le prophète du Néant collectif, où il a presque ré
103s, des cœurs et des esprits. C’était simpliste et ridicule, aussi aberrant que l’on voudra. C’était un idéal commun, et terrible
86 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 10. Passage de la personne à la Cité
104ontradiction dont les deux termes se disputent le ridicule, provient d’une seule et même erreur fondamentale quant à la fonction
87 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 15. Stratégie
105ce livre, dont le ton prophétique eût paru plutôt ridicule après coup. Tout le monde aujourd’hui sait ou pourrait savoir ce que
88 1977, Foi et Vie, articles (1928–1977). Pédagogie des catastrophes (avril 1977)
106livre, et dont le ton prophétique eût paru plutôt ridicule après coup. Tout le monde aujourd’hui sait ou pourrait savoir ce que
89 1978, Cadmos, articles (1978–1986). Contribution à une recherche éventuelle sur les sources de la notion d’engagement de l’écrivain (printemps 1978)
107l provisoire. Le chapitre suivant s’intitule : « Ridicule et impuissance du clerc qui s’engage ». J’y montrais que la pensée bo
108ue de penser. [p. 20] Entre ces deux écueils, le ridicule et l’impuissance, existe-t-il encore un détroit navigable ? Existe-t-
90 1979, Rapport au peuple européen sur l’état de l’union de l’Europe. Introduction
109 entre nos nations, régulièrement traité d’utopie ridicule quand il était revendiqué par un abbé de Saint-Pierre au xviiie sièc
91 1979, Rapport au peuple européen sur l’état de l’union de l’Europe. VII. Programme pour les Européens
110it une perte de temps.) Il serait donc simplement ridicule d’exiger à l’avance du futur Parlement européen qu’il n’outrepasse po
92 1979, Rapport au peuple européen sur l’état de l’union de l’Europe. Annexes
111 londonien. Mais, disent les Anglais, « il serait ridicule d’avoir des assemblées pour les Écossais et pour les Gallois, et non
93 1979, Cadmos, articles (1978–1986). La chronique européenne de Denis de Rougemont (printemps 1979)
112ais londonien. Mais, disent les Anglais, « il est ridicule d’avoir des Assemblées pour les Écossais et pour les Gallois, et non
94 1980, Cadmos, articles (1978–1986). Utopie, technique. État-nation (printemps 1980)
113rojet irréalisable, impossibilité touchante, mais ridicule. De même, le sens originel, chez Thomas More, de cité idéale succédan
95 1986, Cadmos, articles (1978–1986). Denis de Rougemont tel qu’en lui-même… [Entretien] (printemps 1986)
114rigolos », et cela suffisait pour nous couvrir de ridicule. Aujourd’hui ce que nous disions et qui paraissait subversif est dans