1 1938, Esprit, articles (1932–1962). La passion contre le mariage (septembre 1938)
1z les peuples païens, s’est toujours entouré d’un rituel dont nos institutions gardèrent longtemps les éléments : rites de l’a
2 1938, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Page d’histoire (novembre 1938)
2apparut désorientée par cette exigence purement « rituelle ». Les uns remarquaient qu’il n’y avait guère de différence entre Ber
3 1939, L’Amour et l’Occident (1972). I. Le mythe de Tristan
3oman qu’à titre d’obstacle mythique et de figures rituelles de rhétorique. Sans elles, la fable n’aurait pas trouvé ses prétextes
4 1939, L’Amour et l’Occident (1972). II. Les origines religieuses du mythe
4ain Guilhem Montanhagol. L’amour suppose aussi un rituel : le domnei ou donnoi, vasselage amoureux. Le poète a gagné sa dame p
5ant à la restitution d’un Nouveau Testament et de rituels utilisés par les Hérétiques 31 , permet aujourd’hui de connaître dans
6 succédait. (Plus tard, au xive siècle, ce jeûne rituel ou endura conduira quelques-uns des « purs » jusqu’à la mort volontai
7trisme tardif, le Sahajiyâ, « amplifie l’érotique rituelle jusqu’à des proportions étonnantes… On y accorde une grande importanc
8grande importance à toute sorte d’« amour » et le rituel de maithuna apparaît comme le couronnement d’un lent et difficile app
9 « lois d’Amour » sont donc déjà fixées, comme un rituel. Ce sont Mesure, Service, Prouesse, Longue Attente, Chasteté, Secret
10 nombreux documents.) La coutume du potlatch, don rituel ou plutôt échange de dons ostentatoires, accompagné de surenchère, su
5 1939, L’Amour et l’Occident (1972). V. Amour et guerre
11ce anarchique un cadre et des moyens d’expression rituels. Et c’est bien ce qui se vérifie dans le cas du xviie siècle : qu’on
12rès le meurtre du [p. 284] Roi — action sacrée et rituelle dans les sociétés primitives — redevient quelque chose d’horrifiant e
6 1939, L’Amour et l’Occident (1972). VI. Le mythe contre le mariage
13z les peuples païens, s’est toujours entouré d’un rituel dont nos institutions gardèrent longtemps les éléments : rites de l’a
7 1940, Les Cahiers protestants, articles (1938–1968). L’Église et la Suisse (août 1940)
14s, avec leurs fêtes, leurs insignes, leurs saluts rituels. J’ai assisté à des cérémonies hitlériennes qui étaient déjà de vérit
8 1945, Carrefour, articles (1945–1947). L’Amérique de la vie quotidienne (19 octobre 1945)
15n’a de toute évidence qu’une portée symbolique et rituelle. Autrement, elle ne sert à rien. Mais personne ne paraît s’en étonner
9 1947, Doctrine fabuleuse. 8. Contribution à l’étude du coup de foudre
16 La présentation faite, cette dame nous offrit la rituelle liqueur de pêche dont on vide trois verres d’un seul trait, en se reg
10 1947, Vivre en Amérique. Prologue. Sentiment de l’Amérique
17n’a de toute évidence qu’une portée symbolique et rituelle. Autrement, elle ne sert à rien. Mais personne ne paraît s’en étonner
11 1948, L’Europe en jeu. Trois discours suivis de Documents de La Haye. I
18 Je ne saurais échapper ce soir à l’emprise de ce rituel des retours et de l’amitié, le moins variable et le plus naturel. Je
12 1951, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Inde 1951 (décembre 1951)
19s, sont des figures de la danse de Shiva, langage rituel absolument exact, interprétant le devenir cosmique. Ému par tant de b
20anger, car dans toute destruction violente et non rituelle il y a le risque insane de changer le réel et de blesser l’ordre du m
13 1952, Preuves, articles (1951–1968). Le sens de nos vies, ou l’Europe (juin 1952)
21es convenus l’ordre cosmique et les grands gestes rituels. La variation, l’innovation individuelle ne peuvent être à leurs yeux
14 1953, La Confédération helvétique. 5. La vie religieuse
22à ses manifestations extérieures. Plus morale que rituelle, et plus théologique que mystique, c’est dans une œuvre comme la Croi
15 1955, Preuves, articles (1951–1968). L’aventure technique (octobre 1955)
23ors, il est lié, pour avoir partagé un même repas rituel avec les hommes. Bien plus qu’une « volonté de puissance » qui serait
16 1956, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Former des Européens (avril-mai 1956)
24rescrite, à l’extrême de la précision, les gestes rituels symbolisant l’action d’un dieu. Toute variation individuelle, trahiss
17 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. I. Première partie. La Voie et l’Aventure — 2. Où le drame se noue
25du point de vue spirituel, toute morale codifiée, rituelle ou rationnelle. Elles impliquent en effet que la valeur d’un acte ne
26 d’une Cité close. Libéré par la foi de son cadre rituel, l’homme se voit relié du même coup à l’Amour transcendant et au proc
18 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — 3. La spire et l’axe
27Hellènes ou des Alexandrins. De nombreux éléments rituels du mithraïsme ont passé dans nos liturgies, comme le titre suprême de
19 1958, Définition, valeurs, énergie, recherche : quatre essais européens (1958). Définitions, valeurs, énergie, recherches : Quatre essais européens
28s réflexes, la conformité à des modèles sacrés et rituels, l’obéissance absolue aux lois de la caste où le ciel vous avait fait
20 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. I. Les Origines d’Hésiode à Charlemagne, (du ixe siècle av. J.-C. au xie siècle de notre ère) — I.1. Proto-histoire d’un continent sans nom
29ns, les conquistadors. Quels qu’aient pu être ces rituels mystérieux, ils ont profondément implanté, dans la conscience paysann
21 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. I. Les Origines d’Hésiode à Charlemagne, (du ixe siècle av. J.-C. au xie siècle de notre ère) — I.2. Le mythe de l’enlèvement d’Europe
30m’approche de l’autel, pour y consacrer le gâteau rituel aux dieux préservateurs à qui est dû l’hommage : et j’aperçois alors
22 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. I. Les Origines d’Hésiode à Charlemagne, (du ixe siècle av. J.-C. au xie siècle de notre ère) — I.5. Les étymologies
31ne de Midea : il semble qu’elle fasse partie d’un rituel de fertilité au cours duquel la guirlande de Mai d’Europe était porté
23 1961, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). La règle d’or, ou principe de l’éducation européenne (1960-1961)
32tandis que l’initiation supposait une préparation rituelle, créant une attitude de réceptivité à certaines « révélations » symbo
24 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. III. La morale quotidienne et le climat de culture ou comment on vit dans une fédération
33à ces manifestations extérieures. Plus morale que rituelle, et plus théologique que mystique, c’est dans une œuvre comme la Croi
25 1966, Preuves, articles (1951–1968). André Breton (novembre 1966)
34ux qu’il le dénigrait sans relâche. Il voulait un rituel, des mystères, une adoration fascinée, une rébellion furieuse et perm
26 1966, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). André Breton à New York (8-9 octobre 1966)
35ux qu’il le dénigrait sans relâche. Il voulait un rituel, des mystères, une adoration fascinée, une rébellion furieuse et perm
27 1967, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Vingt langues, une littérature (mai 1967)
36t en Inde est poésie ou prose sacrée, religieuse, rituelle, symbolique : les Vedas et leurs Upanishads, le Mahabharata, les Sast
28 1968, Les Cahiers protestants, articles (1938–1968). Pour une morale de la vocation (1968)
37bition de l’inceste chez les tribus sauvages, des rituels liturgiques aux lois fiscales, des techniques destinées à assurer le
29 1970, Lettre ouverte aux Européens. I. L’unité de culture
38es convenus l’ordre cosmique et les grands gestes rituels. L’innovation individuelle ne peut être à leurs yeux qu’une erreur. E
39t en Inde est poésie ou prose sacrée, religieuse, rituelle, symbolique : les Védas et leurs Upanishads, le Mahabharata, les Sast
40tandis que l’initiation supposait une préparation rituelle, créant une attitude de réceptivité à certaines « révélations » symbo
30 1972, Penser avec les mains (1972). Préface 1972
41res « jeunes » se bornaient à condamner en termes rituels soit [p. 9] les contradictions des démocraties capitalistes, soit les
31 1974, Journal d’un Européen (fragments 1974). Journal d’un Européen (fragments 1974)
42tation du refus. Sans se laisser intimider par la rituelle invocation des « impératifs » techniques, économiques, militaires, ou
32 1975, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Rôle de la modernité dans les relations Europe-Monde (hiver 1975-1976)
43gurine primitive ou tel masque polynésien d’usage rituel, il serait en effet difficile de reconnaître que la modernité, étant
33 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 10. Passage de la personne à la Cité
44it-on, des disciplines rigoureuses du clan et des rituels d’intégration sociale, mais dès lors livrée sans défense à la tyranni
34 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 11. Les variétés de l’expérience communautaire
45anisme emersonien, qui se voulait « vécu mais non rituel ». — Enfin, les théories socialistes de Henry George et la dizaine de
46es, et de coutumes plus ou moins rationnelles (ou rituelles) peu compatibles avec le style du groupe à ses débuts, et qui seraien
35 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 15. Stratégie
47r pieux ou gouailleur du peuple, ni le dévouement rituel d’une aristocratie qui sait ce qu’elle se doit. Plus grave encore, ce
36 1977, Foi et Vie, articles (1928–1977). Pédagogie des catastrophes (avril 1977)
48r pieux ou gouailleur du peuple, ni le dévouement rituel d’une aristocratie qui sait ce qu’elle se doit. Plus grave encore, ce
37 1981, Cadmos, articles (1978–1986). Un falsificateur vu de près (été 1981)
49fais surtout allusion à ce que vous dites du côté rituel de l’entrée en armes.) 67 q. « Un falsificateur vu de près »,