1 1927, Articles divers (1924–1930). Dés ou la clef des champs (1927)
1e vis qu’une femme était assise à notre table, en robe rouge, et très fardée. Elle jouait avec la rose. Les dés roulèrent, p
2 1927, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Entr’acte de René Clair, ou L’éloge du Miracle (mars 1927)
2brumés dans mon souvenir par le rayonnement de la robe, fleur qui s’ouvre pour dégager le mouvement obsédant de deux jambes,
3 1927, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Récit du pickpocket (fragment) (mai 1927)
3llée d’un café ; une brise passa, et une femme en robe bleue légère qui me regarda un instant, si doucement… Je me levai san
4 1928, Articles divers (1924–1930). Un soir à Vienne avec Gérard (24 mars 1928)
4 Nous nous arrêtâmes non loin, à une devanture de robes de soie, nous amusant à imaginer les corps précieux qui les revêtirai
5emmes aussi ravissantes que celle-là qui danse en robe mauve, avec tant de gravité et de détachement. Je viens souvent la re
5 1932, Le Paysan du Danube. I. Le Paysan du Danube — I.1. Un soir à Vienne avec Gérard
6ous arrêtâmes non loin, auprès d’une devanture de robes de soie, nous amusant à imaginer les corps précieux qui les revêtirai
7emmes aussi ravissantes que celle-là qui danse en robe mauve, avec tant de gravité et de détachement. Je viens souvent la re
6 1932, Le Paysan du Danube. I. Le Paysan du Danube — I.2. Une « tasse de thé » au Palais C…
8lescence : sur un canapé d’angle, drapée dans une robe longue, grise et argent, Henny Porten immobile présente de profil son
9us celles des désirs de l’amour ! La traîne d’une robe tournoie, éclair de roses sur un seuil. C’était la voix de la comtess
7 1932, Le Paysan du Danube. II. La lenteur des choses — II.2. Petit journal de Souabe
10 sans chapeau qui se promènent pour montrer leurs robes. Le nageur les intéresse, elles s’accoudent au parapet, tout près d’i
11cette fumée et cette fatigue mal lavée — et cette robe verte seule pure — et oh ! la pauvre interrogation des visages devant
8 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. I. N’habitez pas les villes !
12aires, on les a couverts et revestus d’une aultre robe, pour l’usage de l’eschole : Dieu leur doint bien faire ! Si i’estoy
9 1937, Bulletin de la Guilde du Livre, articles (1937–1948). Pages inédites du Journal d’un intellectuel en chômage (octobre 1937)
13n se défend… » La grosse petite bonne qui tire sa robe à fleurs sur le quai désert du métro, enfin un être vrai. ⁂ (Conclus
10 1945, Le Figaro, articles (1939–1953). Un climat tempéré (22 août 1945)
14arts, des armes et des lois, de la politique, des robes et une littérature, plus quelques âmes de climat dur, de Pascal à Rim
11 1945, Carrefour, articles (1945–1947). L’Amérique de la vie quotidienne (19 octobre 1945)
15costumes sacerdotaux, des drapeaux, des chœurs en robes et des processions, jusque dans les églises protestantes de la campag
12 1945, Carrefour, articles (1945–1947). Hollywood n’a plus d’idées (13 décembre 1945)
16as rapide dans l’escalier : c’est elle encore, en robe courte de soie grise, et déjà nous choquons nos petits verres de vodk
13 1946, Journal des deux Mondes. 9. Voyage en Argentine
17 des femmes qui chaque soir montrent une nouvelle robe, — à cette même heure en France, et en Russie… Nous le savons tous. Q
14 1946, Journal des deux Mondes. 10. Solitudes et amitiés
18arts, des armes et des lois, de la politique, des robes et une littérature, plus quelques âmes de climat dur, de Pascal à Rim
15 1946, Présence, articles (1932–1946). Le Nœud gordien renoué (avril 1946)
19prit la corde qui servait de ceinture à sa pauvre robe. Il en fit une boucle simple et la tendit au messager : — Va leur don
16 1946, Réforme, articles (1946–1980). Vues générales des Églises de New York (12 octobre 1946)
20r propriétaire. Déjà le chœur fait son entrée, en robes noires, surplis blancs et bonnets, suivi de pasteurs chamarrés des in
21t en surplis, ou chez les luthériens, s’il est en robe noire. Chez les presbytériens, on distribue la crème sur des plateaux
22lle de banquet silencieux. Partout, des chœurs en robe, des fleurs, des croix, des cierges. Eh quoi ! c’est catholique ! s’é
17 1946, Réforme, articles (1946–1980). Spiritualité américaine (19 octobre 1946)
23istes de Christ Church (méthodiste) sont vêtus de robes et de barrettes de velours rouge, et siègent en demi-cercle dans le f
18 1947, Doctrine fabuleuse. 11. Le nœud gordien renoué
24prit la corde qui servait de ceinture à sa pauvre robe. Il en fit une boucle simple et la tendit au messager : — Va leur don
19 1947, Vivre en Amérique. Prologue. Sentiment de l’Amérique
25costumes sacerdotaux, des drapeaux, des chœurs en robes et des processions, jusque dans les églises protestantes de la campag
20 1947, Vivre en Amérique. 2. Vie culturelle et religieuse
26as rapide dans l’escalier : c’est elle encore, en robe courte de soie grise, et déjà nous choquons nos petits verres de vodk
27r propriétaire. Déjà le chœur fait son entrée, en robes noires, surplis blancs [p. 101] et bonnets, suivi de pasteurs chamarr
28st en surplis, ou chez les luthériens s’il est en robe noire. Chez les presbytériens, on distribue la Cène sur les plateaux
29lle de banquet silencieux. Partout, des chœurs en robe, des fleurs, des croix, des cierges. Eh quoi ! c’est catholique ! s’é
30istes de Christ Church (méthodiste) sont vêtus de robes et de barrettes de velours rouge, et siègent en demi-cercle dans le f
21 1948, Suite neuchâteloise. IV
31teur. Cela fait, au début et à la fin, pas mal de robes et de rabats, soit de justice, soit d’église ; et entre temps plus de
22 1951, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Inde 1951 (décembre 1951)
32aints, plus ils sont nus, et non pas chamarrés de robes et surplis à l’instar des princes ou des rois, et comme le sont nos d
23 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. I. Les Origines d’Hésiode à Charlemagne, (du ixe siècle av. J.-C. au xie siècle de notre ère) — I.2. Le mythe de l’enlèvement d’Europe
33 elle maintenait contre elle le pli pourpré de sa robe, pour éviter que, traînant derrière elle, il ne fût mouillé par l’ond
34ont semblé s’offrir à mes yeux, l’une parée de la robe perse, l’autre vêtue en Dorienne, toutes deux surpassant de beaucoup
24 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. I. Les Origines d’Hésiode à Charlemagne, (du ixe siècle av. J.-C. au xie siècle de notre ère) — I.6. Le concept géographique
35erdant au fond de l’Asie obscure, représentait la robe aux vastes et vagues plis. La Vierge Chrétienne qui a conçu par l’Esp
25 1966, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). Jacques Chenevière ou la précision des sentiments (22-23 octobre 1966)
36 et bien peinte », même s’il s’agit seulement des robes que leur composait Worth trente ans plus tôt pour un bal de la Cour (