1 1926, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Wilfred Chopard, Spicilège ironique (mai 1926)
1nt. « Le paon dédaigne encor mais ne fait plus sa roue. » Ce poète — qui fut aussi le prosateur charmant du Pédagogue et l’A
2 1926, Articles divers (1924–1930). Soir de Florence (13 novembre 1926)
2le soleil rouge sa douleur. Les bœufs blancs, les roues peintes du char, l’Italie des poètes… Mais ce pays tout entier pâmé d
3 1927, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Conte métaphysique : L’individu atteint de strabisme (janvier 1927)
3e de sa vie normale et s’approchait en faisant la roue — celle à qui sourit la Fortune. Urbain, fort d’une hérédité judiciai
4 1932, Le Paysan du Danube. II. La lenteur des choses — II.3. Châteaux en Prusse
4eur immobile guette les ornières profondes où les roues s’enfoncent parfois avec un cahot mou. Le silence grandit ; cris de p
5 1934, Esprit, articles (1932–1962). André Breton, Point du jour (décembre 1934)
5riques, son style est large, ses périodes font la roue. Mais il se débrouille mal avec des données scientifiques ; sa syntax
6 1936, Penser avec les mains (1972). II. Penser avec les mains — II.1. La pensée prolétarisée
6orte. Ce qui revient à dire : « Si c’est avec les roues de son auto qu’on roule, que doit-on faire de son moteur ? » Mais nou
7it pur, et l’acte qu’il atteste. Le moteur ni les roues ne sont faits pour eux-mêmes : ils n’ont de raison d’être que par l’a
7 1938, Journal d’Allemagne. 1. Journal (1935-1936)
8ayer. — C’est un chariot, dis-je, puisqu’il a des roues. (En effet, il se trouve muni de quatre roulettes de caoutchouc.) Vai
9uvre toute sa première feuille. Un marteau et une roue dentée se dressent, énormes, sur le ciel rouge. Au-dessous, une [p. 5
8 1946, Journal des deux Mondes. 13. Virginie
10ute sinueuse où l’on croisait des chariots à deux roues, et les gens saluaient bien poliment : signe évident d’un esprit « fé
9 1952, Preuves, articles (1951–1968). Le sens de nos vies, ou l’Europe (juin 1952)
11le monde évolue d’une manière cyclique, comme une roue qui tourne sur son axe et n’avance pas, la destruction succédant fata
10 1955, Preuves, articles (1951–1968). L’aventure technique (octobre 1955)
12rres ? Pourquoi les Aztèques n’utilisèrent-ils la roue que pour faire des jouets ? Et pourquoi l’or fut-il pur ornement chez
13libres décisions. (Ce n’est pas l’invention de la roue qui compte en soi, mais bien l’usage qu’un peuple a décidé d’en faire
11 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. A. Introduction
14lle. L’un parlera de l’invention du soc, ou de la roue, ou de l’attelage du cheval de selle, l’autre d’une invasion nordique
12 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — 5. L’expérience du temps historique
15des caprices du hasard insensé, comme enfin de la roue du karma et du vertige de la métempsycose, qui réduisaient toute vie
13 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — 8. L’aventure technique
16rres ? Pourquoi les Aztèques n’utilisèrent-ils la roue que pour faire des jouets ? Et pourquoi l’or fut-il pur ornement, jam
17libres décisions. (Ce n’est pas l’invention de la roue qui compte en soi, mais bien l’usage qu’un peuple a décidé d’en faire
14 1957, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). La découverte du temps ou l’aventure occidentale (mars 1957)
18des caprices du hasard insensé, comme enfin de la roue du karma et du vertige de la métempsycose, qui réduisaient toute vie
15 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. II. Deuxième partie — 7. La personne, l’ange et l’absolu ou Le dialogue Occident-Orient
19soire ; d’où l’action, le devenir, la mort, et la roue des retours sans fin. « Inconnaissable est le commencement des êtres
16 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. II. Deuxième partie — 8. L’amour même
20à mon désir et ma volonté étaient mus — comme une roue tournant d’une manière uniforme — par l’Amour qui meut aussi le solei
17 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. V. L’Ère des nations, (de 1848 à 1914)
21 l’Europe sera fatalement broyée « entre les deux roues du moulin », ils ne se passionneraient pas pour ou contre l’une ou l’
22nneraient pas pour ou contre l’une ou l’autre des roues. En vérité, leurs prises de position révèlent une anxiété de l’imagin
18 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. VII. L’Ère des fédérations. De l’Unité de culture à l’union politique — VII.2. Vertus et valeurs européennes
23alité, l’effort pour échapper par le nirvana à la roue des renaissances en vue de se résorber dans le grand Tout : telles fu
19 1961, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). La personne, l’ange et l’absolu, ou le dialogue Occident-Orient (avril 1961)
24soire ; d’où l’action, le devenir, la mort, et la roue des retours sans fin. « Inconnaissable est le commencement des êtres
20 1961, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Esquisse d’une biographie : J. H. Retinger (1960-1961)
25minutes, et les moteurs remis en marche. Mais les roues étaient bloquées dans la boue. Il fallut évacuer l’avion à deux repri
26évacuer l’avion à deux reprises, creuser sous les roues, puis couper les freins. L’appareil ne put décoller qu’après une heur
21 1965, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). L’Europe et le monde [Introduction] (février 1965)
27e l’auto et n’admet que le chariot à deux grandes roues ou la marche à pied. Ces exemples me paraissent de nature à nous rapp
22 1977, L’Avenir est notre affaire. I. Système de la crise — 3. La clé du système ou l’État-nation
28uté l’un après l’autre. La Grande Machine part en roue libre vers les catastrophes. La Crise dont j’ai décrit le système n’e