1 1932, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Les Signes parmi nous, par C. F. Ramuz (janvier 1932)
1ut visuel, qui rend les choses à l’état naissant, rugueux, décapé de toute rhétorique 5 et de toute explication intellectuelle
2 1932, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Le silence de Goethe (mars 1932)
2u au sol, avec un devoir à chercher et la réalité rugueuse à étreindre. » C’est le cri même de Faust. « Il faut être absolument
3int de cantiques : tenir le pas gagné… la réalité rugueuse à étreindre ». Certes, les sentences du vieil Olympien de la légende
3 1935, Esprit, articles (1932–1962). « L’Esprit n’a pas son palais » (octobre 1935)
4e puissent être un puissant rappel à la « réalité rugueuse » de ce monde. Mais ce rappel n’est pas suffisant. Voir les faits n’e
4 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.1. Le problème de la culture
5ise sur les choses et qui « étreignent la réalité rugueuse », comme dit Rimbaud ; ceux qui œuvrent ; et ceux qui ouvrent. L’espr
5 1936, Penser avec les mains (1972). II. Penser avec les mains — II.2. Éléments d’une morale de la pensée
6nfin, celui de la Saison, étreignant la « réalité rugueuse »… « Et allons !… » — Ils nous disent tous d’aller à notre vie. La
6 1936, Esprit, articles (1932–1962). Vues sur C. F. Ramuz (mai 1936)
7». Un art, qui rend les choses à l’état naissant, rugueux, décapé de toute rhétorique 47 et de toute explication intellectuell
7 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. II. Pauvre province
8is : cela est bon. Il est bon de toucher le grain rugueux de cette vie sans horizon, sans dimensions, qui est la vie du très gr
9e ma vie à A. Allons, remontons vers la « réalité rugueuse ». 8 janvier 1935 Accueil de la maison : le courrier passé sous la
8 1944, Les Personnes du drame. I. Sagesse et folie de la personne — 1. Le silence de Goethe
10u pu sol, avec un devoir à chercher et la réalité rugueuse à étreindre. » C’est le cri même de Faust ! « Il faut être absolument
11int de cantiques : tenir le pas gagné… la réalité rugueuse à étreindre… » Certes, les sentences du vieil Olympien de la légende
9 1944, Les Personnes du drame. I. Sagesse et folie de la personne — 4. Franz Kafka, ou l’aveu de la réalité
12ences pratiques. Il se cantonne dans la « réalité rugueuse ». Il essaie de s’y acquérir des mérites suffisants non pas pour entr
10 1944, Les Personnes du drame. III. Sincérité et authenticité — 7. Vues sur Ramuz
13 ». Un art qui rend les choses à l’état naissant, rugueux, décapé de toute rhétorique scolaire et de toute explication intellec
11 1978, Cadmos, articles (1978–1986). Contribution à une recherche éventuelle sur les sources de la notion d’engagement de l’écrivain (printemps 1978)
14nfin, celui de la Saison, étreignant la « réalité rugueuse »… « Et allons !… » — Ils nous disent tous d’aller à notre vie. D’