1 1924, Articles divers (1924–1930). M. de Montherlant, le sport et les Jésuites (9 février 1924)
1ie son œuvre. L’intéressant sera de voir ce qu’il sacrifiera, de la morale sportive ou de la morale jésuite. Mais enfin, voici un
2 1926, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Adieu, beau désordre… (mars 1926)
2blèmes moraux et littéraires  8 , à quoi beaucoup sacrifièrent leur jeunesse. (« Nous sommes une génération de cobayes » remarque Pa
3 1926, Articles divers (1924–1930). Conférence de René Guisan « Sur le Saint » (2 février 1926)
3divers ordres de sainteté ». Cette mère qui s’est sacrifiée aux siens, n’était-ce pas une sainte, comme ce missionnaire et cette
4 1927, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). René Crevel, La Mort difficile (mai 1927)
4 ce roman, où l’on voit comment Pierre en vient à sacrifier Diane, son apaisement, pour Arthur, sa « maladie », c’est encore l’« 
5 1930, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Charles Du Bos, Approximations, 4ᵉ série (novembre 1930)
5Bos, n’est-elle pas précisément dans son refus de sacrifier jamais l’éthique à l’esthétique, et dans ce sens chez tant d’autres é
6 1931, Foi et Vie, articles (1928–1977). Au sujet d’un grand roman : La Princesse Blanche par Maurice Baring (mai 1931)
6elle trouve, à force de souffrance, le courage de sacrifier son amour. Mais elle ne peut survivre à cet acte suprême, à cette grâ
7 1932, Le Paysan du Danube. I. Le Paysan du Danube — I.2. Une « tasse de thé » au Palais C…
7 Mais ce [p. 54] n’est pas à une routine que l’on sacrifie, à une morale, à je ne sais quel profit : c’est à une parade incontes
8 1932, Esprit, articles (1932–1962). On oubliera les juges (novembre 1932)
8rre ses aînés : c’est pour la même cause qu’il se sacrifie, avec le même courage. On les a décorés, on l’emprisonne. 5° Il n’y a
9 1932, Hic et Nunc, articles (1932–1936). Principe d’une politique du pessimisme actif (novembre 1932)
9n respire la bonne odeur d’onze millions de morts sacrifiés en quatre ans à sa gloire. Moins redoutable, en apparence, le dieu-pr
10 1933, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Le Deuxième Jour de la Création, par Ilya Ehrenbourg (décembre 1933)
10escence avide de servir une grande cause et de se sacrifier pour le bonheur collectif. Chanson de Roland, fair-play, Baden-Powell
11 1934, Politique de la Personne (1946). I. Primauté du spirituel ? — 1. Destin du siècle ou vocation personnelle ?
11ssons, et certains d’entre nous sont prêts à leur sacrifier leur vie même. Les noms de ces divinités, vous les connaissez bien :
12 1934, Politique de la Personne (1946). I. Primauté du spirituel ? — 2. Personne ou individu ? (d’après une discussion)
12ls ont en eux de plus humain. Il arrive qu’ils se sacrifient à la tâche qui leur est assignée par une force pour eux insondable, e
13 1934, Politique de la Personne (1946). II. Principes d’une politique du pessimisme actif — 5. Sur la devise du Taciturne
13n respire la bonne odeur d’onze millions de morts sacrifiés en quatre ans à sa gloire. Moins redoutable, en apparence, le dieu-pr
14 1934, Foi et Vie, articles (1928–1977). Destin du siècle ou vocation personnelle ? (février 1934)
14ssons, et certains d’entre nous sont prêts à leur sacrifier leur vie même. Les noms de ces divinités, vous les connaissez bien :
15 1934, Foi et Vie, articles (1928–1977). Nécessité de Kierkegaard (août 1934)
15t ? Et qui l’a laissé perdre ? Et que va-t-on lui sacrifier ? Supposez qu’un homme paraisse, et qu’il relève le défi collectivist
16s biens qu’ils n’ont pas su défendre ni davantage sacrifier. Ils affirment trop tardivement que « l’argent ne fait pas le bonheur
16 1934, Foi et Vie, articles (1928–1977). Kasimir Edschmid, Destin allemand (octobre 1934)
17 que Pillau définit comme la fidélité, et de tout sacrifier à cette fidélité. À mesure qu’ils s’éloignent de leur patrie, cette i
18ité. Les blancs seuls savent tenir une parole, se sacrifier à une cause désespérée, tenir le coup, malgré les trahisons du sort.
17 1934, Hic et Nunc, articles (1932–1936). Précisions sur la mort du Grand Pan (avril 1934)
19ien sauvé. Je garde ma raison. Et, pour le reste, sacrifions aux dieux. ⁂ Un panthéisme angoissé, ressort d’une révolte rationnell
18 1935, Les Nouvelles littéraires, articles (1933–1972). Kierkegaard, Dostoïevski, Barth (23 février 1935)
20son âne et s’en va vers les monts de Morija, pour sacrifier son fils unique. Il le fait « en vertu de l’absurde », c’est-à-dire e
19 1935, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). L’Édit de Nantes et sa Révocation (mars-avril 1935)
21s victimes de l’erreur, pendant que tant d’autres sacrifiaient leurs consciences à leurs biens et à leur repos et achetaient l’un et
20 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.6. L’Arche de l’Alliance
22 l’ancienne manière ne devait [p. 63] jamais être sacrifiée. 21  » Ainsi toute tentative de culture profane se voit assimilée à l
23ctions écrites, science, industrie, tout cela est sacrifié à la seule chose nécessaire : l’accomplissement d’une vocation spirit
21 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.8. Décadence des lieux communs
24é humaine n’a jamais rien noué, rien engagé, rien sacrifié, là où elle n’a pas même laissé les traces d’une coutume ancestrale :
22 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.9. Tentatives de restauration d’une commune mesure
25s plus humains des hommes, qui s’y seront d’abord sacrifiés, de gré ou de force ? Les sauveront-elles vraiment de leur angoisse,
23 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.11. La mesure nationale-socialiste
26cera de démontrer que d’autant plus l’individu se sacrifie au Parti, d’autant plus il acquiert de valeur personnelle. (Caricatur
24 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.13 Commune mesure et acte de foi
27elles-mêmes, malgré toute la fidélité de ceux qui sacrifient leur vie pour les maintenir, parce qu’elles portent en elles une divi
28is qu’elle n’est pas la fin absolue. Il veut bien sacrifier sa liberté pour hâter la conquête du monde par la science et l’orguei
25 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.14. L’appel à la commune mesure, ou l’Europe du xxe siècle
29vie dure et s’en disent fières. Certes, elles ont sacrifié un certain nombre de possibilités théoriquement fort enviables. Mais
30eur, même ou surtout la plus mythique, quand on y sacrifie ses aises immédiates ? Difficultés actuelles, optimisme imposé, ces d
26 1936, Penser avec les mains (1972). II. Penser avec les mains — II.2. Éléments d’une morale de la pensée
31ir compte de nos données concrètes, soit que l’on sacrifie à un académisme, soit que l’on oublie les fins communes de la pensée.
27 1936, Esprit, articles (1932–1962). Culture et commune mesure (novembre 1936)
32vie dure et s’en disent fières. Certes, elles ont sacrifié un certain nombre de possibilités théoriquement fort enviables. Mais
33eur, même ou surtout la plus mythique, quand on y sacrifie ses aises immédiates ? Difficultés actuelles, optimisme imposé, ces d
28 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. II. Pauvre province
34de la raison et des impulsions de « la Vie », ils sacrifient les premières aux secondes, ce qui revient en fait à biffer simplemen
35 du jeune guerrier à quoi certains de nos voisins sacrifient davantage que leur vie : leur dignité de personnes, — et celle des au
29 1937, Les Nouvelles littéraires, articles (1933–1972). Luther contre Érasme (19 juin 1937)
36s son sérieux dernier la réalité d’un dilemme qui sacrifie l’homme à la vérité ? p. 5 n. « Luther contre Érasme », Les No
30 1938, Journal d’Allemagne. 1. Journal (1935-1936)
37cours avec zèle et j’ai brillé au séminaire. J’ai sacrifié un demi-sou à la criante misère du peuple et je n’ai pas manqué le se
38nt-ils ce que serait le régime pour lequel ils se sacrifiaient ? Seuls leurs descendants le sauront. Et encore, d’un savoir bien rel
31 1939, L’Amour et l’Occident (1972). II. Les origines religieuses du mythe
39e Désir suprême, n’exalte nos désirs que pour les sacrifier. L’accomplissement de l’Amour nie tout amour terrestre. Et son Bonheu
32 1939, L’Amour et l’Occident (1972). III. Passion et mystique
40s se caractérisent par le même réalisme quand ils sacrifient le sentiment du merveilleux à celui d’une intimité plus familière et
33 1939, L’Amour et l’Occident (1972). IV. Le mythe dans la littérature
41a liberté, c’est-à-dire de la personne — sans lui sacrifier toutefois les effets délicieux et torturants du fatal « philtre » (ic
42 et malheureux particuliers, nous ne pourrons pas sacrifier un seul être à nos vengeances ou à nos caprices ? Est-il rien de si b
34 1939, La Revue de Paris, articles (1937–1969). L’Âme romantique et le rêve (15 août 1939)
43e d’innocence exaltante, [p. 928] une occasion de sacrifier le moi coupable et détesté à quelque chose de plus vrai que la vie, e
35 1939, La Vie protestante, articles (1938–1978). Nicolas de Flue et la tradition réformée (1er septembre 1939)
44ant, telle que l’illustre, par exemple, l’Abraham sacrifiant de Théodore de Bèze. Nicolas de Flue, me dira-t-on, n’est pas un « su
36 1939, Esprit, articles (1932–1962). Autour de L’Amour et l’Occident (septembre 1939)
45ent décisif, ce qui sauve. Vous me reprocherez de sacrifier la richesse émouvante du réel ; et moi, je crains que l’ambition scol
37 1940, Mission ou démission de la Suisse. 5. Esquisses d’une politique fédéraliste
46où je l’ai définie, sait qu’elle doit normalement sacrifier à l’ensemble [p. 189] une part de ses prérogatives, si elle veut rest
47ocrité d’esprit, rançon de la grandeur matérielle sacrifiée. Nous sommes ici en présence d’une maladie spécifique du fédéralisme.
38 1940, Les Cahiers protestants, articles (1938–1968). L’heure sévère (juin 1940)
48condamnés, de la manière la plus tragi-comique, à sacrifier notre prospérité, notre confort et nos progrès aux nécessités impérie
39 1942, La Part du Diable (1982). IV. Le Diable dans nos Dieux et dans nos maladies
49non. Passer outre est le fait de la passion. Mais sacrifie-t-on l’autre ou soi ? Et dans soi, le meilleur ou le pire ? Tous les cr
40 1944, Les Personnes du drame. I. Sagesse et folie de la personne — 3. Kierkegaard
50t ? Et qui l’a laissé perdre ? Et que va-t-on lui sacrifier ? Supposez qu’un homme paraisse, et qu’il relève le défi collectivist
51e biens qu’ils n’ont pas su défendre ni davantage sacrifier. Ils affirment trop tardivement que « l’argent ne fait pas le bonheur
41 1944, Les Personnes du drame. IV. Une maladie de la personne — 8. Le Romantisme allemand
52une espèce d’innocence exaltante, une occasion de sacrifier le moi coupable et détesté à quelque chose de plus vrai que la vie, e
42 1946, Journal des deux Mondes. 2. Journal d’attente
53France aime tant la paix qu’elle n’a pas hésité à sacrifier sur son autel un peuple ami. (Il entendait : son peuple tchèque.) His
43 1946, Journal des deux Mondes. 15. Le choc de la paix
54— la vie à faire. Sommes-nous donc une génération sacrifiée, qui aura perdu ses belles années à s’arc-bouter contre des forces br
44 1946, Lettres sur la bombe atomique. i. Les cochons en uniforme ou. Le nouveau déluge
55ux ou trois bombes seraient jetées sur une flotte sacrifiée de cent bâtiments de guerre, dont plusieurs cuirassés, croiseurs et p
56des raisons de politique générale. Avec la flotte sacrifiée de Bikini, c’est le prestige de l’uniforme, symboliquement, qui va so
57ssais projetés. Cette Ligue demande qu’au lieu de sacrifier tant d’innocentes victimes, et dans une posture si ridicule, on place
45 1946, Combat, articles (1946–1950). Les cochons en uniforme ou le nouveau Déluge (23 mai 1946)
58me si l’on renonce à l’expérience. Avec la flotte sacrifiée à Bikini, c’est le prestige de l’Uniforme, symboliquement, qui va som
59ssais projetés. Cette Ligue demande qu’au lieu de sacrifier tant d’innocentes victimes, et dans une posture si ridicule, on place
46 1946, Combat, articles (1946–1950). Bikini bluff (2 juillet 1946)
60se de Carliste, en Angleterre, « pour les animaux sacrifiés » et « pour alléger leurs souffrances » n’ont-elles point été sans ef
47 1947, Vivre en Amérique. 2. Vie culturelle et religieuse
61l’opinion soit à celui d’un parti ou d’une secte, sacrifient volontiers leur style individuel aux nécessités de l’action. L’Europé
48 1948, L’Europe en jeu. Trois discours suivis de Documents de La Haye. I
62ls ont besoin d’un avenir aussi. Et de quel droit sacrifierais-je leurs espoirs à mes souvenirs ? [p. 28] En défendant l’Europe, il
49 1953, La Confédération helvétique. 1. Le peuple et son histoire
63t toujours « au dehors ». Aucun, ajoutait-il, n’a sacrifié, que l’on sache, une portion de son territoire, pour donner au reste
64le que la Suisse soit l’un des rares pays qui ait sacrifié des avantages territoriaux non point à la régularité de sa forme, mai
50 1953, La Confédération helvétique. 6. Le peuple suisse et le monde
65es tâches précises et réalisables, et de ne point sacrifier le principe vital de la neutralité, même à des entreprises dont la pa
66es Suisses, que l’heure n’est pas encore venue de sacrifier la raison d’être de leur [p. 180] État, au profit d’une Ligue plus va
67jointe, adoptant sa propre formule qu’elle pourra sacrifier sans danger son statut d’exception exemplaire. En renonçant aujourd’h
51 1953, Preuves, articles (1951–1968). « Nous ne sommes pas des esclaves ! » (juillet 1953)
68t justifie sa raison d’être par des hommes qui se sacrifient au service de la liberté. p. 3 i. « “Nous ne sommes pas des escl
52 1953, Le Figaro, articles (1939–1953). « Nous ne sommes pas des esclaves ! » (25 juin 1953)
69t justifie sa raison d’être par des hommes qui se sacrifient au service de la Liberté. p. 1 r. « Nous ne sommes pas des escla
53 1954, Preuves, articles (1951–1968). La Table ronde de l’Europe (janvier 1954)
70elles ne pourront sauver leur individualité qu’en sacrifiant leur souveraineté fictive. » C’est ainsi que l’on doit rassurer ceux
71 exact que nos nations, en vue de s’unir, doivent sacrifier ce qui subsiste de leur souveraineté nominale. Quant à l’essentiel de
54 1954, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Deux notes sur la souveraineté nationale (mai 1954)
72elles ne pourront sauver leur individualité qu’en sacrifiant leur souveraineté fictive. » (Étant entendu que l’accent porte sur fi
73 exact que nos nations, en vue de s’unir, doivent sacrifier ce qui subsiste de leur souveraineté nominale. Quant à l’essentiel de
55 1956, Preuves, articles (1951–1968). Les joyeux butors du Kremlin (août 1956)
74 défendre, mais qu’il faut maintenir à tout prix. Sacrifier post mortem le seul Staline, ce n’est rien sacrifier du tout, mais c’
75rifier post mortem le seul Staline, ce n’est rien sacrifier du tout, mais c’est détourner l’attention du fait même de la dictatur
76ur ? Faudra-t-il dissocier les chefs et le Parti, sacrifier les premiers pour garder pur le second ? Ou dissocier le Parti et le
56 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — 3. La spire et l’axe
77 le premier semble exalter le moi et le second le sacrifier. Mais en réalité les deux tendances divergent moins qu’elles ne forme
57 1957, Preuves, articles (1951–1968). Sur la neutralité européenne (II) (avril 1957)
78x aux élections anglaises) reviendrait en effet à sacrifier l’union, que cent autres raisons nous imposent comme la seule solutio
79ché commun, l’UEO et l’OECE) serait immédiatement sacrifié si l’Europe était découpée en zone « désengagée » et en zone « atlant
58 1957, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Le rôle des festivals dans la vie culturelle de l’Europe [Commentaires] (mai 1957)
80monie, faire valoir les droits de l’ensemble sans sacrifier ceux de l’individu, faire chanter les tons purs et les voix différent
59 1958, Preuves, articles (1951–1968). Sur un centre qui doit être partout (mai 1958)
81 Turin. À l’est, Divonne, avec son casino où l’on sacrifie à la Chance. À l’ouest, l’auberge de Thoiry où Stresemann et Briand f
60 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. I. Première partie — 5. Dialectique des mythes II. Les deux âmes d’André Gide
82ents, et qui sont morts ? Fut-il plutôt l’acteur, sacrifié à son rôle, d’une dramatique de l’âme qui vivra bien autant que notre
61 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. II. Deuxième partie — 7. La personne, l’ange et l’absolu ou Le dialogue Occident-Orient
83r que de donner sa vie pour ceux qu’il aime. » Se sacrifier pour l’autre aimé, c’est d’abord sacrifier son moi à son vrai moi, — 
84. » Se sacrifier pour l’autre aimé, c’est d’abord sacrifier son moi à son vrai moi, — l’ordonner à sa vocation. Ou c’est encore :
85 — l’ordonner à sa vocation. Ou c’est encore : se sacrifier tel que l’on est, à soi-même tel qu’on va le devenir par l’esprit. C’
86 ce qu’il aime peut-il haïr vraiment ce qu’il lui sacrifie ? Le masochisme n’est-il pas le moment de retombement de l’âme frustr
62 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. I. Les Origines d’Hésiode à Charlemagne, (du ixe siècle av. J.-C. au xie siècle de notre ère) — I.7. De la géographie à l’histoire
87de la Légion Thébaine, saint Maurice à leur tête, sacrifiés pour leur foi à Agaune, après avoir, selon les chroniqueurs du temps,
63 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. II. Prises de conscience européennes. De Pierre de Bois à l’Abbé de Saint-Pierre, (xive au xixe siècle) — II.5. Les grands desseins du xviie siècle
88iens qui se glorifient du nom de leur Sauveur ont sacrifié son crédit et sa dignité à leurs passions du monde aussi souvent qu’i
64 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. IV. L’Ère de la Révolution de Kant à Hegel — IV.2. Plans d’union européenne contemporains de la Révolution
89r, de plusieurs milliers d’hommes qui se laissent sacrifier pour une cause qui ne les concerne pas. Toute la différence entre les
65 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. IV. L’Ère de la Révolution de Kant à Hegel — IV.7. Synthèses historico-philosophiques (II)
90s presque toutes un bien très important, que nous sacrifions le plus souvent à nos autres avantages, — la liberté. Cette liberté é
66 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. V. L’Ère des nations, (de 1848 à 1914)
91 et que toutes les fois qu’un de ces éléments est sacrifié aux deux autres, l’ordonnance des travaux humains pour atteindre cett
92ion, 1° ait autant à recevoir de l’État qu’il lui sacrifie ; 2° qu’il conserve toute sa liberté, sa souveraineté et son initiati
93 de la Russie, à sa puissance et à sa vérité : se sacrifier pour ceux qui, en Europe, sont opprimés et abandonnés au nom des prét
67 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. VI. L’Europe en question : de Spengler à Ortega — VI.1. « Tout s’est senti périr »
94un droit pour l’être éveillé ; et elle a toujours sacrifié la vérité et la justice à la puissance, à la race, et condamné à mort
68 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. VII. L’Ère des fédérations. De l’Unité de culture à l’union politique — VII.1. Les sources vives
95 La cohérence fermée de la connaissance se trouve sacrifiée en faveur d’une recherche infinie, la paix de la certitude systématiq
69 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. VII. L’Ère des fédérations. De l’Unité de culture à l’union politique — VII.3. L’Europe et le Monde
96 par les jeunes Œdipes, nous courons le danger de sacrifier notre passé et notre présent à un avenir plus tyrannique et plus brut
70 1961, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). La personne, l’ange et l’absolu, ou le dialogue Occident-Orient (avril 1961)
97r que de donner sa vie pour ceux qu’il aime. » Se sacrifier pour l’autre aimé, c’est d’abord sacrifier son moi à son vrai moi, — 
98. » Se sacrifier pour l’autre aimé, c’est d’abord sacrifier son moi à son vrai moi, — l’ordonner à sa vocation. Ou c’est encore s
99i, — l’ordonner à sa vocation. Ou c’est encore se sacrifier tel que l’on est, à soi-même tel qu’on va le devenir par l’esprit. C’
100 ce qu’il aime peut-il haïr vraiment ce qu’il lui sacrifie ? Le masochisme n’est-il pas le moment de retombement de l’âme frustr
71 1961, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). La règle d’or, ou principe de l’éducation européenne (1960-1961)
101on générale et la formation technique. Les Russes sacrifient tout à la spécialisation professionnelle, dans le cadre du Plan de pr
102echniciens efficaces. Les Américains au contraire sacrifient tout à la préparation à la vie sociale : ils veulent des citoyens bie
72 1962, Les Chances de l’Europe. II. Secret du dynamisme européen
103ion des esprits. L’URSS elle-même, qui avait tout sacrifié pendant la période stalinienne à l’enseignement des techniques, revie
73 1963, Preuves, articles (1951–1968). Une journée des dupes et un nouveau départ (mars 1963)
104ournée noire » où de Gaulle les avait empêchés de sacrifier les buts proprement politiques, qui étaient la cause finale du Marché
1055 . Ce qui revient en fait, sinon en intention, à sacrifier le traité de Rome (qui fut son œuvre) en tant que proprement européen
74 1964, Preuves, articles (1951–1968). Un district fédéral pour l’Europe (août 1964)
106 solutions en présence à l’échelle du continent — sacrifier les patries à l’union, ou sacrifier l’union aux égoïsmes qu’on déguis
107u continent — sacrifier les patries à l’union, ou sacrifier l’union aux égoïsmes qu’on déguise en patriotismes — la Suisse se doi
75 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. I. Le paysage historique, ou comment se forme une fédération — I.8. « Il a fallu plus de six siècles pour fédérer les cantons suisses »
108e des parties et de l’unité de l’ensemble. On n’a sacrifié, à vrai dire, ni l’une ni l’autre, on les a bien plutôt composées.
109, c’est de rêver une indépendance de droit qui ne sacrifierait rien à leur interdépendance de fait. L’utopie du pouvoir central, c’e
76 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. IV. La Suisse, dans l’avenir européen
110solutions en présence, à l’échelle du continent : sacrifier les patries à l’union, ou sacrifier l’union aux égoïsmes qu’on déguis
111u continent : sacrifier les patries à l’union, ou sacrifier l’union aux égoïsmes qu’on déguise en patriotisme, la Suisse se doit
77 1970, Le Cheminement des esprits. I. Historique — I.2. Rapport général présenté à la Conférence européenne de la culture, Lausanne, du 8 au 12 décembre 1949
112 discours des experts et les documents officiels, sacrifient encore beaucoup trop à ces habitudes mentales, ou reconnaissent impli
78 1970, Le Cheminement des esprits. II. Diagnostics de la culture — II.1. L’Europe contestée par elle-même
113e l’ont prouvé. Ne pensez pas qu’elle est perdue, sacrifiée anyway, et qu’il est temps de drainer ses dernières valeurs, musicien
79 1970, Le Cheminement des esprits. III. Champs d’activité — III.6. Culture et technique en Europe et dans le monde
114en deux camps : d’une part, ceux qui sont prêts à sacrifier la culture générale aux exigences nouvelles de la technique et qui se
115ence aux dépens des humanités. L’URSS a décidé de sacrifier la culture générale, et elle a produit les Spoutniks. Je crains pour
80 1970, Le Cheminement des esprits. III. Champs d’activité — III.9. L’Europe, l’été…
116monie, faire valoir les droits de l’ensemble sans sacrifier ceux de l’individu, faire chanter les tons purs et les voix différent
81 1970, Lettre ouverte aux Européens. III. La puissance ou la liberté
117arcie implique que le bien-être des citoyens soit sacrifié à la puissance de l’État, et leur liberté personnelle et [p. 136] con
118la suprême valeur humaine, puisque en fait on lui sacrifie la santé d’un peuple et son niveau de vie, la liberté économique et l
119suivantes que je tiens pour décisives : — Faut-il sacrifier les souverainetés absolues ? — Suffirait-il de les limiter ? — Peut-o
82 1972, Les Dirigeants et les finalités de la société occidentale (1972). Les Dirigeants et les finalités de la société occidentale
120entendu, et la question sera de savoir si on leur sacrifie le profit, ou l’inverse ; ou à tout le moins : quelles priorités l’on
83 1974, Journal d’un Européen (fragments 1974). Journal d’un Européen (fragments 1974)
121 des choix. Il faut savoir ce que l’on est prêt à sacrifier et quelles sont les priorités. Veut-on d’abord et à tout prix la Puis
122ernité, de la filialité et de la procession, sans sacrifier ni l’unité divine ni la diversité des fonctions ? Les Grecs avaient c
84 1976, Réforme, articles (1946–1980). À propos du Concorde (21 février 1976)
123que je récuse radicalement. Car l’humain s’y voit sacrifié non pas même au profit (ici très négatif) mais à la puissance physiqu
85 1977, L’Avenir est notre affaire. Introduction. Crise de l’Avenir
124es comme telles et nous obligent à choisir : soit sacrifier l’un des deux termes (mais c’est rarement possible sans entraîner la
86 1977, L’Avenir est notre affaire. I. Système de la crise — 2. Le grand litige
125que je récuse radicalement. Car l’humain s’y voit sacrifié non pas même au profit (ici très négatif) mais à la puissance physiqu
126hercher l’énergie qui est dans l’homme au lieu de sacrifier l’homme à l’énergie dispensée par l’État, je dis que c’est une révolu
87 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 11. Les variétés de l’expérience communautaire
127illage, de laideur et de mort spirituelle, alors, sacrifions l’économie et repartons à neuf 151 . Pratiquement, repartir à neuf n
88 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 12. Que tout appelle les Régions
128ence légale en tant que région, se disposent à la sacrifier en tant que réalité humaine, sur l’autel du Prestige national. La F
89 1977, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). La réponse de Denis de Rougemont (1977)
129 le plus respectable des éditeurs suisses, ont dû sacrifier à la préparation de ce livre de fête une partie de leurs vacances et
90 1979, Rapport au peuple européen sur l’état de l’union de l’Europe. III. L’environnement
130de lire distraitement leur journal, fait d’arbres sacrifiés. [p. 99] Les quatre phénomènes décrits par le rapport des Nations un
91 1979, Rapport au peuple européen sur l’état de l’union de l’Europe. IV. Les Régions
131 réaffirmer à tout propos leur volonté de ne rien sacrifier de leur « souveraineté nationale absolue et indivisible », tout en ré
92 1980, Cadmos, articles (1978–1986). Madame de Staël et « l’esprit européen » (été 1980)
132n sera grande, plus grande sera la tentation de « sacrifier la morale à l’intérêt national » et plus l’État se gardera de faire p