1 1927, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Conseils à la jeunesse (mai 1927)
1la guerre… et puis, tenez ! ce fait surtout de la sacro-sainte Raison utilitaire au service des sacro-saints Principes au nom desque
2 la sacro-sainte Raison utilitaire au service des sacro-saints Principes au nom desquels tout se ligue aujourd’hui pour anéantir la
3pour anéantir la seule chose qui reste à nos yeux sacro-sainte : la liberté. Alors n’est-ce pas, merci du conseil, Monsieur Y. Z., d
2 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.2. D’une culture qui parle dans le vide
4raduit l’ignorance commune, et quelques principes sacro-saints dont ils ont perdu le secret : c’était le secret d’une culture qui es
3 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. I. N’habitez pas les villes !
5olidarité. Le résultat évident de cette tradition sacro-sainte, c’est que les paysans travaillent beaucoup plus qu’il ne serait néce
4 1937, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Paysans de l’Ouest (15 juin 1937)
6olidarité. Le résultat évident de cette tradition sacro-sainte, c’est que les paysans travaillent beaucoup plus qu’il ne serait néce
5 1946, Journal des deux Mondes. 9. Voyage en Argentine
7paraît travailler à contre-fins. Sous le prétexte sacro-saint de ne pas s’immiscer dans les affaires locales, elle se borne à l’exp
6 1948, L’Europe en jeu. Trois discours suivis de Documents de La Haye. III
8ojet se réalise, c’en sera fait pour de bon de la sacro-sainte souveraineté de l’État-nation. Nous voulons bien la limiter, mais pas
7 1949, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Découverte de l’Europe (octobre 1949)
9 l’Europe et déclarer qu’on ne touchera pas à ces sacro-saintes souverainetés.) Mais au lieu de discuter sur l’abandon des privilèges
8 1960, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Trois initiales, ou raison d’être et objectifs du CEC (1959-1960)
10inancer par elle, sous prétexte de sauvegarder sa sacro-sainte et fictive « souveraineté » par rapport aux voisins européens. Certes
9 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. IV. L’Ère de la Révolution de Kant à Hegel — IV.2. Plans d’union européenne contemporains de la Révolution
11t se libérant, soient gouvernées selon les droits sacro-saints de la liberté et de l’égalité, dirigées selon les principes de la pai
10 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. I. Le paysage historique, ou comment se forme une fédération — I.8. « Il a fallu plus de six siècles pour fédérer les cantons suisses »
12ndre leurs intérêts locaux et pour préserver leur sacro-sainte souveraineté. En 1832, la Diète décide enfin de mettre à l’étude un
13t au surplus contraire à la Constitution, de leur sacro-sainte souveraineté. Mais chacun voit, ou pourrait voir, qu’en réalité les s
11 1968, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Vers une fédération des régions (hiver 1967-1968)
14 accepter de remettre en question radicalement le sacro-saint État-nation, accepter l’idée de renoncer éventuellement à cette formu
15e formule périmée, en faire autant avec la notion sacro-sainte de souveraineté ; et c’est ensuite trouver les éléments nouveaux avec
12 1970, Le Cheminement des esprits. I. Historique — I.5. Trois initiales, ou raison d’être et objectifs du CEC
16inancer par elle, sous prétexte de sauvegarder sa sacro-sainte et fictive « souveraineté » par rapport aux voisins européens. Certes
13 1970, Le Cheminement des esprits. III. Champs d’activité — III.11. L’Europe des régions
17its, c’est qu’il a créé le mythe de son caractère sacro-saint, symbolisé par les images du sol de la patrie et des frontières inamo
14 1970, Lettre ouverte aux Européens. IV. Vers une fédération des régions
18 accepter de remettre en question radicalement le sacro-saint État-nation, accepter l’idée de renoncer éventuellement à cette formu
19e formule périmée, en faire autant avec la notion sacro-sainte de souveraineté ; et c’est ensuite trouver les éléments nouveaux avec
15 1972, Les Dirigeants et les finalités de la société occidentale (1972). Les Dirigeants et les finalités de la société occidentale
20me de la croissance industrielle n’est pas devenu sacro-saint dans la mesure même où il participait de la finalité guerrière de nos
16 1972, Les Nouvelles littéraires, articles (1933–1972). De l’unité de culture à l’union politique (17-23 avril 1972)
21at-nation à souveraineté théoriquement illimitée, sacro-sainte mais en fait toujours plus illusoire, sauf qu’elle bloque tout. Cet o
17 1972, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Aspects culturels de la coopération dans les régions frontalières (été 1972)
22neté nationale absolue et illimitée, c’est-à-dire sacro-sainte, matérialisé par les frontières. Or il est clair pour quiconque, aujo
18 1975, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Paradoxes de la prospective (automne 1975)
23me de la croissance industrielle n’est pas devenu sacro-saint dans la mesure même où il participait de la finalité guerrière de nos
19 1975, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Rôle de la modernité dans les relations Europe-Monde (hiver 1975-1976)
24ologiques-civiques, au prix de l’abandon de leurs sacro-saintes souverainetés nationales, on ne voit pas comment le Tiers Monde perdr
20 1977, L’Avenir est notre affaire. I. Système de la crise — 1. La religion de la croissance
25’un ou l’autre de nos États-nations, au nom de la sacro-sainte souveraineté nationale, décide de se libérer de toute « dépendance de
21 1977, L’Avenir est notre affaire. II. De la prévision — 6. L’avenir sensible au cœur
26croissance [p. 153] industrielle n’est pas devenu sacro-saint dans la mesure même où il participait de la finalité guerrière de nos
22 1979, Rapport au peuple européen sur l’état de l’union de l’Europe. Introduction
27 1950, soucieuse de ne porter aucune atteinte aux sacro-saintes souverainetés nationales, tout en favorisant, bien sûr, la formation
23 1979, Rapport au peuple européen sur l’état de l’union de l’Europe. I. L’économie
28ctures mêmes de cette société et de ses principes sacro-saints de profit prioritaire et de production sans cesse accrue par les tech
24 1979, Rapport au peuple européen sur l’état de l’union de l’Europe. III. L’environnement
29« souveraineté nationale absolue » et au principe sacro-saint de la « non-ingérence », principes que l’on oublie d’ailleurs d’appli
25 1979, Cadmos, articles (1978–1986). La chronique européenne de Denis de Rougemont (printemps 1979)
30is comment accorder tout cela avec le dogme de la sacro-sainte souveraineté nationale ? La réponse a été donnée dès 1945 dans un vol
26 1985, Cadmos, articles (1978–1986). Trente-cinq ans d’attentes déçues, mais d’espoir invaincu : le Conseil de l’Europe (été 1985)
31 du précédent. Ici, l’on est parti non des mythes sacro-saints de l’État-nation et de la souveraineté nationale absolue, mais au con