1 1924, Articles divers (1924–1930). M. de Montherlant, le sport et les Jésuites (9 février 1924)
1ain : le sport et la morale romaine. Dans sa hâte salvatrice, M. de Montherlant ne s’est même pas demandé si ces deux contrepoison
2 1939, L’Amour et l’Occident (1972). II. Les origines religieuses du mythe
2n des âmes, répond Marie, symbole de pure Lumière salvatrice, Mère intacte (immatérielle) de Jésus, et semble-t-il, Juge plein de
3enfin l’élu vénère sa propre forme de lumière, sa salvatrice. Or, qu’attendait de la « Dame de ses pensées », inaccessible par ess
3 1939, L’Amour et l’Occident (1972). VI. Le mythe contre le mariage
4e catharisme, l’exaltation de la « Femme-Enfant » salvatrice de l’homme rationnel, ou l’annonce répétée d’une revanche imminente d
4 1939, La Revue de Paris, articles (1937–1969). L’Âme romantique et le rêve (15 août 1939)
5t, incapable une fois de plus de saisir la pensée salvatrice ». C’est qu’il est un souvenir interdit, trop douloureux pour être re
5 1944, Les Personnes du drame. IV. Une maladie de la personne — 8. Le Romantisme allemand
6t, incapable une fois de plus de saisir la pensée salvatrice. » C’est qu’il est un souvenir interdit, trop douloureux pour être re
6 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — 5. L’expérience du temps historique
7aordinaire sur l’unicité absolue de l’Incarnation salvatrice, et cet « une fois pour toutes » qui sert de leitmotiv à l’Épître « a
7 1957, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). La découverte du temps ou l’aventure occidentale (mars 1957)
8aordinaire sur l’unicité absolue de l’Incarnation salvatrice, et cet « une fois pour toutes » qui sert de leitmotiv à l’Épître « a
8 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. I. Première partie — 4. Dialectique des mythes I. Méditation au carrefour fabuleux
9 totale, et malheureuse ; et par ce malheur même, salvatrice. L’amour humain repose sur un instinct qui, élevé au rang d’inclinat
9 1961, Preuves, articles (1951–1968). Dialectique des mythes : Le carrefour fabuleux (I) (avril 1961)
10 totale, et malheureuse ; et par ce malheur même, salvatrice. L’amour humain repose sur un instinct qui, élevé au rang d’inclinat