1 1948, L’Europe en jeu. Trois discours suivis de Documents de La Haye. I
1pposants, annexe ses voisins ou les transforme en satellites, enfin tire devant le tout un rideau de fer ; la Russie est un bloc d
2, malgré nous. Si nous n’acceptons pas d’être ses satellites elle nous déclare et nous croit ses ennemis, et les esclaves de l’Amé
2 1948, L’Europe en jeu. Trois discours suivis de Documents de La Haye. III
3t là. Tout d’abord il convient d’observer que les satellites de la Russie n’ont pas choisi de quitter notre camp. Ces peuples ne s
3 1948, L’Europe en jeu. Trois discours suivis de Documents de La Haye. IV
4s que les USA et presque autant que l’URSS et ses satellites réunis. De plus, l’Europe occidentale à elle seule produit 26 % du ch
4 1949, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Le Mouvement européen (avril 1949)
5 que l’Amérique, autant que la Russie et tous ses satellites. Si ces 320 millions d’habitants faisaient bloc, soit qu’ils se décla
5 1949, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). L’Europe est encore un espoir (8 décembre 1949)
6 que l’Amérique, autant que la Russie et tous ses satellites. Sur ces 300 millions, dix pour cent de communistes ? Mais sur les 10
7ent de communistes ? Mais sur les 100 millions de satellites, quatre-vingt-dix pour cent qui ne sont pas communistes. Une Europe e
6 1953, Preuves, articles (1951–1968). « Nous ne sommes pas des esclaves ! » (juillet 1953)
8érité qui vaut pour tous leurs camarades des pays satellites et de l’URSS ; et les tyrans l’ont confirmée, en ouvrant le feu. L’im
7 1953, Le Figaro, articles (1939–1953). « Nous ne sommes pas des esclaves ! » (25 juin 1953)
9érité qui vaut pour tous leurs camarades des pays satellites et de l’URSS, et les tyrans l’ont confirmé en ouvrant le feu. L’impos
8 1953, Journal de Genève, articles (1926–1982). Aller et retour (21 mai 1953)
10 États-Unis qui souhaite nous réduire à l’état de satellites. Mais nos faiblesses, nées de notre manque d’union, appellent dangere
9 1953, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Aller et retour (avril 1953)
11 États-Unis qui souhaite nous réduire à l’état de satellites. Mais nos faiblesses, nées de notre manque d’union, appellent dangere
10 1953, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Situation de l’Europe en août 1953 : Lettre aux Six (juillet-août 1953)
12 dès lors irrésistiblement les pays aujourd’hui « satellites », changera la face du monde et notre sort à tous. Plus peuplée que l
11 1954, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Situation de l’Europe en mai 1954 : L’Europe bloquée (mai 1954)
13-cinq, à quoi s’ajouteraient la Russie et ses six satellites.) Cette grandiose alliance « démocratique » comprendrait, selon les v
14es dénonciations que récitent les Russes et leurs satellites en Asie. Mais le colonialisme soviétique, lui, nous menace à bout por
12 1955, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Lever de rideau culturel ? (octobre 1955)
15r l’Europe ? Les communistes occidentaux et leurs satellites intellectuels ? Ils n’ont rien à apprendre aux Russes. Ceux-ci jugero
13 1956, Preuves, articles (1951–1968). Les joyeux butors du Kremlin (août 1956)
16ion des colonies occidentales, mais il refuse aux satellites de l’URSS le droit de disposer d’eux-mêmes. (Niet aux élections libre
14 1956, Preuves, articles (1951–1968). Sur le rêve des sciences (décembre 1956)
17vieilles rages politiques. Sur la pluralité des satellites Il n’est point d’action créatrice sans quelque rêve qui la dirige, et
18 est aussi vrai, naturellement. Celui qui rêve de satellites en crée, quitte à les affamer ou à subir leur révolte. Il se peut qu’
19resse au sujet du lancement, l’an dernier, de six satellites par les Russes, illustrent — vraies ou non — cette dialectique du rêv
20a formule, plus brutale et subtile à la fois, des satellites. Elle projette [p. 76] aujourd’hui vers l’espace lointain ses plans c
21 le Ciel ce que l’on rate ici-bas. La révolte des satellites terrestres de Moscou écrasée pour un temps seulement — aura donc préc
22smique », qui doit mettre au point la formule des satellites astronomiques. Et quant à la coexistence, qui se révèle malaisée dans
15 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Troisième partie. Où allons-nous ? — 10. Le drame occidental
23repris cette vieille méthode (exemples : Chine et satellites européens). Il prend ainsi la succession de l’Islam, de l’autoritaris
24ue chrétiens, tandis que les hiérarques russes et satellites agissent tout strictement en tant que bolchévistes. D’où l’énorme ava
16 1957, Preuves, articles (1951–1968). Sur la honte et l’espoir de l’Europe (janvier 1957)
25t-ils sans honte, rentrant de là-bas, les peuples satellites et leurs chefs « adorés ». (M. Pierre Cot parlait ainsi de Rákosi, co
17 1957, Preuves, articles (1951–1968). Sur la neutralité européenne (mars 1957)
26une attitude qui serait commune aux actuels États satellites dès l’instant de leur libération. Ces arguments ne manquent pas d’êtr
18 1957, Preuves, articles (1951–1968). Sur la neutralité européenne (II) (avril 1957)
27u de vide entre les Blocs. Neutralisons les États satellites et l’Allemagne (réunifiée), séparons par une zone d’un millier de kil
28e laissera convaincre de « désengager » les États satellites et l’Allemagne de l’Est ? Nos « progressistes » par antiphrase, sans
29n coup sans discussion possible. Prenons les pays satellites (qui n’aiment pas qu’on les nomme ainsi, et c’est bon signe !) : la n
19 1957, Preuves, articles (1951–1968). Sur la pluralité des satellites (II) (décembre 1957)
30 [p. 52] Sur la pluralité des satellites (II) (décembre 1957) aj Spoutnik ou l’art de compenser. — Si vous
31calculé le raz de marée de sympathie que le petit satellite bavard déclencherait en faveur du même régime qui, un an plus tôt exa
32sard, réduisait au silence de la mort l’un de ses satellites de l’Est européen. L’élimination de Joukov devait être à son tour com
33 annoncèrent partout leur intention de lancer des satellites pendant l’Année géophysique, on aurait pu contrer leur effet de propa
34uvent permettre accessoirement de lancer quelques satellites, détournant l’attention des badauds ; c) anticipations excitées sur l
35auds ; c) anticipations excitées sur les premiers satellites prévus, leur équipement, leur taille, leur faculté d’aller faire le t
36ne : a) accoutumance du grand public à l’idée des satellites ; b) liaison de cette idée avec des questions scientifiques assez ing
37l y a de plus beau, sans doute, dans l’épopée des satellites, c’est qu’ils manifestent au ciel la part du jeu. Le programme milita
38es lettres n’en dit rien. Dans le même temps, les satellites mis au pillage se révoltent. Leurs ouvriers et leurs paysans se dress
39e rattrape au ciel : ses spoutniks sont les seuls satellites qui ne menacent pas de se révolter. « Pie in the sky, bye and bye »,
20 1958, Définition, valeurs, énergie, recherche : quatre essais européens (1958). Définitions, valeurs, énergie, recherches : Quatre essais européens
40e fer, 340 millions. Si nous récupérions les pays satellites, cela ferait un total de 440 millions d’habitants, c’est-à-dire deux
21 1958, Preuves, articles (1951–1968). Sur la fabrication des nouvelles et des faits (février 1958)
41 Les Russes annoncent le lancement réussi de leur satellite. Le fait est là. On lui donne toute sa place, qui pour une fois n’est
22 1958, Preuves, articles (1951–1968). Sur un patriotisme de la terre (mars 1958)
42s. La Terre sera entourée de toute une famille de satellites artificiels, de toutes tailles, de toutes altitudes et de toutes nati
23 1958, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). La méthode culturelle, ou l’Europe par l’éducation des Européens (mai 1958)
43ne officielle de l’URSS, de la Chine, et de leurs satellites, règne sur un tiers au moins du genre humain ; elle prétend que la fo
24 1959, Preuves, articles (1951–1968). Sur un chassé-croisé d’idéaux et de faits (novembre 1959)
44ultané de la course aux fusées, aux bombes et aux satellites. Reste « le degré de prospérité et de bonheur des peuples, et l’améli
25 1962, Les Chances de l’Europe. I. L’aventure mondiale des Européens
45 assez comparable à celui d’une fusée porteuse de satellite : départ très lent, accélération croissante, mise à feu d’étages succ
46e, retombée rapide vers le sol. Mais ce retour du satellite n’est pas un échec ! D’innombrables connaissances ont été récoltées e
26 1962, Les Chances de l’Europe. II. Secret du dynamisme européen
47s, en attendant d’être photographiées par quelque satellite artificiel : l’Europe est bel et bien le centre du monde humain, le l
48s continents vus dans leur ensemble (par l’œil du satellite américain Tiros I ou simplement sur une mappemonde indiquant les reli
27 1962, Les Chances de l’Europe. IV. Les nouvelles chances de l’Europe
49 millions, voire de 430 millions (en comptant les satellites européens de l’URSS), mais seulement le citoyen d’un petit État de 5,
28 1962, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Principes et méthodes du dialogue entre les cultures (avril 1962)
50 intermédiaires : les pays européens actuellement satellites de l’URSS, et les pays bouddhistes situés entre l’Inde, la Chine et l
29 1968, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Vers une fédération des régions (hiver 1967-1968)
51expansion naturelle, Lille devient avec ses cités satellites la métropole de près d’un million d’habitants d’une région s’étendant
30 1970, Le Cheminement des esprits. I. Historique — I.1. Le mouvement européen
52 que l’Amérique, autant que la Russie et tous ses satellites. Si ces 320 millions d’habitants faisaient bloc, soit qu’ils se décla
31 1970, Le Cheminement des esprits. III. Champs d’activité — III.3. Sur la fabrication des nouvelles et des faits
53 Les Russes annoncent le lancement réussi de leur satellite. Le fait est là. On lui donne toute sa place, qui pour une fois n’est
32 1970, Lettre ouverte aux Européens. IV. Vers une fédération des régions
54sion naturelle, Lille peut devenir avec ses cités satellites la métropole de près d’un million d’habitants d’une région s’étendant
33 1977, L’Avenir est notre affaire. I. Système de la crise — 3. La clé du système ou l’État-nation
55ités. Elle n’en commandera pas moins la chute des satellites porteurs de têtes nucléaires, quand le Grand Chef pèsera sur le bouto
34 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 15. Stratégie
56les communautés locales tandis que les relais par satellites permettent une communication mondiale : dans les deux cas on échappe
35 1977, Foi et Vie, articles (1928–1977). Pédagogie des catastrophes (avril 1977)
57es communautés locales, tandis que les relais par satellites permettent une communication mondiale : dans les deux cas on échappe
36 1979, Rapport au peuple européen sur l’état de l’union de l’Europe. Introduction
58st (en attendant que les quelque 128 millions des satellites de l’Est puissent nous rejoindre, s’ils le souhaitent, et pour ne rie
59partagés » entre les supergrands en protectorats, satellites, zones à souveraineté limitée, etc., comme les tribus de l’Afrique no
60ire (pays de l’Est, aussi longtemps qu’ils seront satellites de l’URSS). En revanche, aussitôt renversées les dictatures grecque,
37 1979, Rapport au peuple européen sur l’état de l’union de l’Europe. V. La défense de l’Europe
61nte du pacte de Varsovie (imposé par Moscou à ses satellites) sur l’Europe des Neuf et même sur l’OTAN (dont la France est sortie
38 1984, Cadmos, articles (1978–1986). L’État-nation contre l’Europe : Notes pour une histoire des concepts (printemps 1984)
62dies illa — quelque chose commandera la chute des satellites porteurs de têtes nucléaires, quelque chose agira sur l’index du gran