1 1926, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Paradoxe de la sincérité (décembre 1926)
1joie — un état de grâce, un amour — ne pouvait se satisfaire de telle possession particulière, ne pouvait non plus s’imaginer qu’e
2 1927, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Récit du pickpocket (fragment) (mai 1927)
2mme le patron des voyageurs… » Saint-Julien parut satisfait de cette dernière plaisanterie. Il but avec beaucoup de délicatesse q
3 1927, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Conseils à la jeunesse (mai 1927)
3pour enseigner cette méthode à leurs petits. Le « satisfait » est un être inadmissible aujourd’hui. À plus forte raison, le satis
4inadmissible aujourd’hui. À plus forte raison, le satisfait artificiel. p. 186 n. « Conseils à la jeunesse », Revue de Belle
4 1927, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). La part du feu. Lettres sur le mépris de la littérature (juillet 1927)
5est un besoin organique, un peu anormal, que l’on satisfait dans certains états de crise afin de retrouver son équilibre — et don
5 1928, Foi et Vie, articles (1928–1977). Le péril Ford (février 1928)
6is surtout que le besoin qu’on a de tel objet est satisfait ou a disparu. Il semble alors que [p. 194] l’industriel n’ait plus qu
6 1929, Les Méfaits de l’instruction publique (1972). 6. La trahison de l’instruction publique
7épondrai que dans la mesure où cette exigence est satisfaite naît un nouveau besoin qui est précisément d’échapper à cette organis
7 1930, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Voyage en Hongrie II (novembre 1930)
8n dans les Upanishads. — Or si un homme n’est pas satisfait dans la lune, celle-ci le libère (le laisse aller chez Brahma) ; mais
9aisse aller chez Brahma) ; mais si un homme y est satisfait, la lune le renvoie sur terre en forme de pluie. » Si je trouvais un
8 1931, Foi et Vie, articles (1928–1977). André Gide ou le style exquis (à propos de Divers) (octobre 1931)
10Mais qu’est-ce à dire lorsqu’on comprend que, non satisfait de s’y complaire, il croit y découvrir son originalité, ou comme il l
9 1931, Foi et Vie, articles (1928–1977). Le protestantisme jugé (octobre 1931)
11s but et sans attaches, cherchant uniquement à se satisfaire dans la jouissance présente. La structure même de ses romans est un i
10 1932, Le Paysan du Danube. I. Le Paysan du Danube — I.3. Voyage en Hongrie
12s Upanishads. — Or si un [p. 117] homme n’est pas satisfait dans la lune, celle-ci le libère (le laisse aller chez Brahma) ; mais
13aisse aller chez Brahma) ; mais si un homme y est satisfait, la lune le renvoie sur terre en forme de pluie. » Si je trouvais un
11 1932, Foi et Vie, articles (1928–1977). Penser dangereusement (juin 1932)
14ntendre M. Maulnier, dans sa préface, se déclarer satisfait d’indiquer « des positions de résistance », une « ligne de retranchem
15et. Au contraire, il en émane une sorte de mépris satisfait qui révèle un intellectuel déchaîné plus qu’un partisan convaincu. On
12 1933, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Les parlementaires contre le Parlement (octobre 1933)
16que le cadre de cet article ne nous permet pas de satisfaire nous promettons d’envoyer, sur demande, des précisions et les numéros
17lgré lui par des lois qui désorganisent tout sans satisfaire personne. Dans la vie familiale ou individuelle elle-même enfin, tout
13 1934, Politique de la Personne (1946). Introduction — e. En dernier ressort
18 sait qui perd le plus à ces victoires, du peuple satisfait provisoirement dans sa bassesse, ou du tyran vidé d’héroïsme et de rê
14 1934, Politique de la Personne (1946). III. Idoles — 10. Fascisme
19litiques et culturelles assez contradictoires. Il satisfait d’abord les adversaires de l’individualisme 44  ; [p. 134] ceux de dr
20ncrétise certaines aspirations collectivistes. Il satisfait aussi les techniciens, ceux qui considèrent un pays comme une entrepr
21s’agit de tirer le rendement matériel maximum. Il satisfait enfin à certaines aspirations « spirituelles » de deux espèces d’homm
15 1934, Politique de la Personne (1946). IV. Problèmes de la révolution personnaliste — 12. Communauté révolutionnaire
22politique, la réponse était facile ; mais elle ne satisfaisait pas le besoin qu’on avait créé 55 . Dans la vie de tous les jours, la
16 1934, Politique de la Personne (1946). IV. Problèmes de la révolution personnaliste — 13. Triomphe de la Personne, (Aphorismes)
23vit (inégalité de fait). Et si, d’une part, elles satisfont aux exigences de la raison, ou à certaine idée d’une « dignité » de l
17 1934, Politique de la Personne (1946). V. À la fois libre et engagé — Le protestantisme créateur de personnes
24mais qui flatte les instincts et les passions, et satisfait le rêve nostalgique d’un retour à la nature, d’une fraternité plus ch
18 1934, Esprit, articles (1932–1962). Sur une nouvelle de Jean Giono (novembre 1934)
25s entreprises de démoralisation : 1° parce qu’ils satisfont à peu de frais les bourgeois paresseux, vaguement inquiets de se teni
19 1934, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Communauté révolutionnaire (février 1934)
26politique, la réponse était facile ; mais elle ne satisfaisait pas le besoin qu’on avait créé 8 . Dans la vie de tous les jours, la
20 1935, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Paracelse, par Frédéric Gundolf (septembre 1935)
27édical et philosophique dont la saveur ne saurait satisfaire les esprits plus curieux de preuves que de faits. J’en viens au petit
21 1935, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Conversation avec un SA (décembre 1935)
28me cette épreuve totale de ses forces. Comment le satisfaire ? Moi. — Je vous aurais dit, il y a dix ans : le sport… Lui. — C’est
22 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.4. Hegel, Comte, Marx, ou la rationalisation
29rs rationaliste. Contre une bourgeoisie trop vite satisfaite et qui s’est arrêtée à mi-chemin de ses ambitions, Marx a repris les
30ient la combattre, mais dont la débile passion se satisfait à moindre risque dans l’illusion d’une liberté tout « intérieure ». N
23 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.6. L’Arche de l’Alliance
31ue. On pourrait concevoir en effet une mesure qui satisfasse au critère téléologique, et qui pourtant ne porte pas en elle d’effic
32ù les Aryens puisent leur art de tromper et de se satisfaire d’illusions. Point de science purement technique : la sagesse de Salo
24 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.14. L’appel à la commune mesure, ou l’Europe du xxe siècle
33’est pour l’avoir épousé et guidé, et même à demi satisfait, que triomphent les dictateurs. Ils ont agi au nom de doctrines diffé
25 1936, Esprit, articles (1932–1962). Culture et commune mesure (novembre 1936)
34’est pour l’avoir épousé et guidé, et même à demi satisfait, que triomphent les dictateurs. Ils ont agi au nom de doctrines diffé
26 1936, Esprit, articles (1932–1962). André Gide, Retour de l’URSS (décembre 1936)
35ientôt une nouvelle sorte de bourgeoisie ouvrière satisfaite…, trop comparable à la petite bourgeoisie de chez nous. J’en vois par
27 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. I. N’habitez pas les villes !
36quels j’ai eu affaire, c’est que j’ai l’air assez satisfait de mon état, le plaisir de vivre à ma guise dans une simplicité très
28 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. II. Pauvre province
37re assez bien, à votre idée. Vous avez l’air très satisfait de votre situation. Ce n’est fichtre pas le cas des vrais chômeurs !
29 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. III. L’été parisien
38Si c’est celui que ces hommes désirent et qui les satisfait ? Pourquoi pas cette vie aux allées droites bordées [p. 249] de gazon
39e tension créatrice chez ces hommes grossièrement satisfaits. Qu’est-ce que cela fait s’ils sont enfin heureux, délivrés des maux
30 1937, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Historique du mal capitaliste (janvier 1937)
40favorisait la grande propriété. Si bien que, pour satisfaire les exigences provoquées par la première vague de prolétarisation, on
31 1938, Journal d’Allemagne. 1. Journal (1935-1936)
41me cette épreuve totale de ses forces. Comment le satisfaire ? Moi. — Je vous aurais dit, il y a dix ans : le sport… Lui. — C’es
42urs que de penseurs. Mais encore, tout cela ne me satisfait guère : il doit y avoir une clé. Quelque chose là-dessous. Quelque ch
43d je vois ces Allemands résignés mais obscurément satisfaits, je me dis parfois : ils aiment être battus ; ils ont, au fond, ce qu
32 1938, Journal d’Allemagne. 2. Conclusion 1938
44e, probablement par la faute de ses ministres, ne satisfaisait plus depuis bien longtemps au besoin de croire de la majorité du peup
33 1939, L’Amour et l’Occident (1972). I. Le mythe de Tristan
45tre, à celui qui se « réalise », à celui qui se « satisfait ». En recourant à l’hypothèse, fort vraisemblable, que le Roman illus
46 une émouvante formule dont lui-même ne s’est pas satisfait. L’obstacle dont nous avons souvent parlé, et la création de l’obsta
34 1939, L’Amour et l’Occident (1972). II. Les origines religieuses du mythe
47 désir qui ne retombe plus, que plus rien ne peut satisfaire, qui repousse même et fuit la tentation de s’accomplir dans notre mon
48ème : l’amour ; et pas l’amour heureux, comblé ou satisfait (ce spectacle ne peut rien engendrer), l’amour perpétuellement insati
35 1939, L’Amour et l’Occident (1972). III. Passion et mystique
49 est justement de refuser tout ce qui pourrait la satisfaire et la guérir. Nous ne sommes donc pas en présence d’une faim, mais bi
36 1939, L’Amour et l’Occident (1972). IV. Le mythe dans la littérature
50s que les « romans de gare » suffisent à [p. 255] satisfaire symboliquement. Que cela n’ait plus aucune espèce de sens valable, il
37 1940, Mission ou démission de la Suisse. 1. Le protestantisme créateur de personnes
51mais qui flatte les instincts et les passions, et satisfait le rêve nostalgique d’un retour à la nature, d’une fraternité plus ch
38 1942, La Part du Diable (1982). I. L’Incognito et la révélation
52sque ? Parce que cela permet à notre vanité de se satisfaire malgré nous, malgré nos exigences réelles et bien au-delà de nos poss
39 1942, La Part du Diable (1982). IV. Le Diable dans nos Dieux et dans nos maladies
53cence absolue qu’il s’accorde dès qu’il s’agit de satisfaire ou de préserver sa passion. Madame Guyon rapporte qu’elle dut mentir
40 1946, Journal des deux Mondes. 2. Journal d’attente
54u’on nomme généralement la paix : cette ignorance satisfaite des injustices établies. La menace de guerre qui pèse sur nous pourra
41 1946, Journal des deux Mondes. 3. Intermède
55n, la guerre ! [p. 31] Le directeur n’était pas satisfait de son ensemble. Une femme du chœur me dit : « C’est difficile de cha
42 1947, Doctrine fabuleuse. 8. Contribution à l’étude du coup de foudre
56 visiter le Musée, — à ce soir ! Il s’en va, très satisfait de lui, et de moi aussi, je crois. Nous voici seuls. Silence. Silence
43 1947, Vivre en Amérique. 2. Vie culturelle et religieuse
57tent, il faut le plus grand public possible. Pour satisfaire ce plus grand public, il faut se garder d’innover ou de [p. 76] faire
44 1947, Vivre en Amérique. 3. Vie privée
58 serait que la conquête plus ou moins résignée ou satisfaite. Certains ménages moins riches, ou campagnards, ont une vie beaucoup
45 1947, Vivre en Amérique. 4. Conseil à un Français pour vivre en Amérique
59xima des baisers à l’écran, parce qu’il essaye de satisfaire des exigences contradictoires, il devient « hypocrite » aux yeux des
46 1948, L’Europe en jeu. Trois discours suivis de Documents de La Haye. II
60mis aux mêmes lois et coutumes, qui ne pourraient satisfaire aucun de ces groupes, et qui les brimeraient tous. Si l’Europe doit s
47 1948, L’Europe en jeu. Trois discours suivis de Documents de La Haye. III
61 de l’UNESCO, ou même de l’ONU. C’est qu’ils sont satisfaits de leur gouvernement. La plupart des continentaux — petits pays à par
48 1948, Suite neuchâteloise. VII
62. 72] vent déplace, illumine ou éteint, voilà qui satisfait comme nul autre paysage ce goût profond de composer, de contraster, d
49 1951, Preuves, articles (1951–1968). Mesurons nos forces (avril 1951)
63brement à nos inquiétudes personnelles, qui ne se satisfont point de réponses collectives. L’Occident n’est pas une église, n’est
50 1952, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Rapport moral présenté par M. Denis de Rougemont (novembre 1952)
64en Europe, nous ne pouvons que nous déclarer très satisfaits de leur succès : il dépasse de beaucoup notre attente. À ce même chap
51 1953, La Confédération helvétique. 2. Les institutions politiques
65peut très bien signifier que le peuple suisse est satisfait de ses institutions et ne se pose pas de question de principe à leur
52 1953, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Situation de l’Europe en juin 1953 (mai-juin 1953)
66les d’ailleurs, sans union, l’on ne pourra jamais satisfaire. Trop de gens refusent encore de voir que la santé de chacun de nos p
53 1953, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Situation de l’Europe en août 1953 : Lettre aux Six (juillet-août 1953)
67s. Le Projet, certes, est discutable. Il ne peut satisfaire personne absolument : l’Histoire ne connaît pas de document de ce gen
54 1954, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Le rôle de la recherche en Europe (décembre 1954-janvier 1955)
68dre : un homme qui cherche, c’est qu’il n’est pas satisfait de ce qu’il a. Mais cette réponse ne vaut que pour le chercheur occas
69sion. Et cela revient à dire qu’elle ne peut être satisfaite par aucun résultat concret et limité. L’esprit de recherche a pour ca
70eur baleine, mais ils ne savaient plus comment la satisfaire. À la fin, ils lui demandèrent : Qu’as-tu ? Elle dit : J’ai [p. 10] f
55 1955, Preuves, articles (1951–1968). Le Château aventureux : Passion, Révolution, Nation (mai 1955)
71 ce fait qu’il semble impossible à ses fidèles de satisfaire pleinement ses exigences. Voilà ce qui a mis en marche l’Occident et
56 1955, Preuves, articles (1951–1968). L’aventure occidentale de l’homme : L’exploration de la matière (août 1955)
72 tenir pour suspecte toute pensée qui d’avance le satisfait et le convainc. Ainsi, c’est dans la mesure où le christianisme a si
57 1955, Preuves, articles (1951–1968). L’aventure technique (octobre 1955)
73 suite le système de ses « lois ». Elle prétend « satisfaire » des besoins que personne n’éprouvait du tout. On n’a pas inventé l’
74 plus on la développe, plus s’éloigne l’espoir de satisfaire ces besoins qu’elle pousse en avant. L’âne pourra-t-il jamais rejoind
75e, pour que tous nos besoins « matériels » soient satisfaits (et bien mieux qu’aujourd’hui) : alimentation et transports, habitati
58 1956, Preuves, articles (1951–1968). Sur le rêve des sciences (décembre 1956)
76iques, et toute la Terre, dans le seul dessein de satisfaire les viles passions qui caractérisent notre race. Les entreprises colo
59 1956, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). François Fontaine, La Nation frein (juin-juillet 1956)
77te revendication personnelle ne peut être [p. 21] satisfaite que dans un bouleversement de l’Histoire. Même s’ils n’en demandent p
60 1956, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). L’Europe s’inscrit dans les faits [Introduction] (novembre 1956)
78quelques conférences éloquentes : rien qui puisse satisfaire notre homme. Nous savons assez bien ce qu’il voudrait : toutes les ré
61 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — 4. Le Château aventureux
79 ce fait qu’il semble impossible à ses fidèles de satisfaire pleinement ses exigences. Voilà ce qui a mis en marche l’Occident et
62 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — 6. L’expérience de l’espace
80rand soin de toi. Quand Il t’a vu d’un âge qui Le satisfaisait, Il a donné à ton nom un retentissement merveilleux sur la Terre. Les
63 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — 7. L’exploration de la matière
81 tenir pour suspecte toute pensée qui d’avance le satisfait et le convainc. Ainsi, c’est dans la mesure où le christianisme a si
64 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — 8. L’aventure technique
82 suite le système de ses « lois ». Elle prétend « satisfaire » des besoins que personne n’éprouvait du tout. On n’a pas inventé l’
83 plus on la développe, plus s’éloigne l’espoir de satisfaire ces besoins qu’elle pousse en avant. L’âne pourra-t-il jamais rejoind
84e, pour que tous nos besoins « matériels » soient satisfaits (et bien mieux qu’aujourd’hui) : alimentation et transports, habitati
65 1957, Preuves, articles (1951–1968). Sur la neutralité européenne (mars 1957)
85enoncé à tout esprit de conquête, parce qu’il est satisfait de son sort. Dans ce dernier cas, il se refuse à toute alliance milit
66 1957, Preuves, articles (1951–1968). Sur la neutralité européenne (II) (avril 1957)
86e cas d’une Europe divisée. 4. Le groupe d’États, satisfait de son sort, renonce à toute idée de conquête ou d’extension, et prét
67 1958, Preuves, articles (1951–1968). Sur un centre qui doit être partout (mai 1958)
87ui tient au sacré, le Centre ainsi déterminé doit satisfaire à deux séries d’exigences contradictoires, chacune pouvant être illus
88 ou trop bavards de grands ancêtres européens, il satisfait à la première série de conditions que nous savons requises par le sac
68 1958, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). La méthode culturelle, ou l’Europe par l’éducation des Européens (mai 1958)
89e responsables trouve des chances nouvelles de se satisfaire. Il faut donc leur rappeler — ils le voient bien d’ailleurs — que nos
69 1959, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Neuf expériences d’éducation européenne [Conclusion] (décembre 1959)
90sociaux. Similia similibus. Au total, sommes-nous satisfaits ? Non, dans la mesure où il pourrait sembler que certains succès ou é
70 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. I. Première partie — 4. Dialectique des mythes I. Méditation au carrefour fabuleux
91usant de son rôle divin d’animateur [p. 149] pour satisfaire seulement le plaisir de ses sens. 54  » Toute magie sexuelle mise à p
71 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. I. Première partie — 5. Dialectique des mythes II. Les deux âmes d’André Gide
92souvent, pareil à Whitman, le plus furtif contact satisfait » peut-on lire dans Si le grain ne meurt. Satisfactions rapides et sa
72 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. II. Deuxième partie — 7. La personne, l’ange et l’absolu ou Le dialogue Occident-Orient
93r les yogins, « car c’est lui seul, lorsqu’il est satisfait, qui peut libérer l’esprit du désir… Ce n’est pas le plaisir mais le
73 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. IV. L’Ère de la Révolution de Kant à Hegel — IV.2. Plans d’union européenne contemporains de la Révolution
94 trouvait plus à l’intérieur de la France de quoi satisfaire sa grande puissance destructrice. Son résultat final dépasse de loin
74 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. IV. L’Ère de la Révolution de Kant à Hegel — IV.4. Napoléon et l’Europe
95dé ; il n’était plus question que de l’organiser. Satisfait sur ces grands points, et tranquille partout, j’aurais eu aussi mon C
75 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. IV. L’Ère de la Révolution de Kant à Hegel — IV.5. L’Europe des adversaires de l’Empereur
96. L’une de ces facultés [p. 207] ne doit pas être satisfaite aux dépens de l’autre : le protestantisme et le catholicisme ne vienn
76 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. V. L’Ère des nations, (de 1848 à 1914)
97, révolutionnaire, matérialiste et bourgeoisement satisfaite, la mission de la Russie authentique est d’inverser l’œuvre de Pierre
98s seront affaiblies et sapées par les efforts mal satisfaits de leur démocratie, par la proportion trop considérable des éléments
99ui ne saurait arriver en Russie : notre Démos est satisfait, et plus ça ira, plus il sera satisfait, car tout converge à cela, pa
100Démos est satisfait, et plus ça ira, plus il sera satisfait, car tout converge à cela, par une commune disposition, ou mieux, d’u
77 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. VII. L’Ère des fédérations. De l’Unité de culture à l’union politique — VII.1. Les sources vives
101ous convient plus ; [p. 350] nous ne pouvons nous satisfaire plus longtemps d’une civilisation aristocratique qui trouve son unité
102ses traditions spirituelles. Comment il nous faut satisfaire ces besoins, ou même s’il nous est possible de les satisfaire, nous n
103es besoins, ou même s’il nous est possible de les satisfaire, nous ne pouvons à l’heure présente que le conjecturer. Mais il est b
78 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. VII. L’Ère des fédérations. De l’Unité de culture à l’union politique — VII.4. L’Unité dans la diversité. Fondement de l’Union fédérale
104l’évolution historique. … Le besoin d’espace sera satisfait par l’union des peuples ; et il n’est pas de solution plus juste. Les
79 1961, Preuves, articles (1951–1968). Dialectique des mythes : Le carrefour fabuleux (II) (mai 1961)
105le, en abusant de son rôle divin d’animateur pour satisfaire seulement le plaisir de ses sens » 128 . Toute magie sexuelle mise à
80 1961, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). La personne, l’ange et l’absolu, ou le dialogue Occident-Orient (avril 1961)
106r les yogins, « car c’est lui seul, lorsqu’il est satisfait, qui peut libérer l’esprit du désir… Ce n’est pas le plaisir mais le
81 1962, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Principes et méthodes du dialogue entre les cultures (avril 1962)
107mesure les besoins ainsi définis peuvent-ils être satisfaits à l’aide des moyens existants ? Rien de plus difficile que de recense
82 1963, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Pour une métropole régionale Aix-Marseille-Étang de Berre [Avant-propos] (juillet 1963)
108rayonnement international. Le Festival d’Aix, qui satisfait à ces deux critères avec tout l’éclat que l’on sait, se trouvait donc
83 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. II. L’union, sauvegarde de la diversité ou comment fonctionne une fédération — II.1. Les institutions et la vie politique
109 force, il est arithmétiquement impossible de les satisfaire tous. Les radicaux, dont les ancêtres furent les fondateurs de l’État
110 Le candidat dont la personnalité s’impose et qui satisfait aux quatre exigences préalables est donc élu conseiller fédéral, et l
111peut très bien signifier que le peuple suisse est satisfait de ses institutions et ne se pose plus de question de principe à leur
84 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. III. La morale quotidienne et le climat de culture ou comment on vit dans une fédération
112 de grandes dimensions à composer diversement, il satisfait trop facilement, dit-on, ceux qui choisissent de s’installer dans les
85 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. V. Appendice. Bref historique de la légende de Tell
113ix, et d’ébranler les bases de l’État suisse pour satisfaire sa vanité. Leur pieuse indignation patriotique n’empêchera pas la sév
86 1968, Preuves, articles (1951–1968). Marcel Duchamp mine de rien (février 1968)
114ses îles. Je dis combien cette vue m’apaise et me satisfait. — Vous êtes sans cloute presbyte ? Tenez, je vous donne celle-là tou
87 1968, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Vers une fédération des régions (hiver 1967-1968)
115ntôt mondiales, domiciles multiples permettant de satisfaire alternativement les besoins contradictoires mais également valables d
88 1970, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. Préface 1970
116ucieux et aussi complexé qu’un autre — qui se dit satisfait de sa condition : [p. 8] interrogés par un institut de sondages d’opi
89 1970, Le Cheminement des esprits. III. Champs d’activité — III.5. Le rôle de la recherche en Europe
117dre : un homme qui cherche, c’est qu’il n’est pas satisfait de ce qu’il a. Mais cette réponse ne vaut que pour le chercheur occas
118 exemple : s’il en trouve une très bonne, il sera satisfait, et cessera de mettre des annonces dans le journal. La recherche dont
119sion. Et cela revient à dire qu’elle ne peut être satisfaite par aucun résultat concret et limité. L’esprit de recherche a pour ca
120eur baleine, mais ils ne savaient plus comment la satisfaire. À la fin, ils lui demandèrent : « Qu’as-tu ? » Elle dit : « J’ai fai
90 1970, Le Cheminement des esprits. III. Champs d’activité — III.6. Culture et technique en Europe et dans le monde
121rt, ni la volonté de puissance, ni l’impulsion de satisfaire des besoins que personne n’éprouvait avant elles (personne n’avait be
91 1970, Le Cheminement des esprits. III. Champs d’activité — III.10. Le Dialogue des cultures
122oins que nous venons de signaler peuvent-ils être satisfaits à l’aide des moyens existants ? J’ai fait depuis quelques années une
92 1970, Lettre ouverte aux Européens. I. L’unité de culture
123 assez complexe et multiforme pour pouvoir, sinon satisfaire, du moins séduire tous les peuples du monde. Nous avons vu aussi que
93 1970, Lettre ouverte aux Européens. II. L’union fédérale
124et de la diversification n’est pas toujours mieux satisfaite dans ces États officiellement fédératifs que dans les nations unitair
125re, mais seulement dans une création qui englobe, satisfasse et transcende les exigences de l’un et de l’autre. J’appellerai donc
126rbanisme résultent de la croissante difficulté de satisfaire les exigences également valables, mais également frustrées, dans les
94 1970, Lettre ouverte aux Européens. IV. Vers une fédération des régions
127ntôt mondiales, domiciles multiples permettant de satisfaire alternativement les besoins contradictoires mais également valables d
95 1970, L’Un et le Divers ou la Cité européenne. I. Pour une nouvelle définition du fédéralisme
128diversification n’est pas tellement [p. 16] mieux satisfaite dans ces trois États officiellement fédératifs que dans les nations u
129re, mais seulement dans une création qui englobe, satisfasse et transcende les exigences de l’un et de l’autre. J’appellerai donc
130rbanisme résultent de la croissante difficulté de satisfaire les exigences, également valables mais également frustrées dans les g
96 1972, L’Amour et l’Occident (1972). Post-scriptum
131 déborde immensément. Et que le désir soit ou non satisfait n’y change rien dans les cas graves (au surplus compliqués de drogue)
132et le plus souvent s’évanouit une fois son ardeur satisfaite. Mais la passion déclarée, triomphante, brûle tant que le philtre agi
97 1975, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Paradoxes de la prospective (automne 1975)
133e que l’État temporel avait obstinément refusé de satisfaire. Il était beaucoup trop tard pour que Rome, en reconnaissant ces tend
98 1977, L’Avenir est notre affaire. I. Système de la crise — 1. La religion de la croissance
134stantes de pétrole et de charbon permettraient de satisfaire pendant quarante ans les besoins de 10 milliards d’hommes ayant un ni
135 premières actuellement connues, permettraient de satisfaire les mêmes besoins pendant un million d’années ». Cette rêverie, si el
99 1977, L’Avenir est notre affaire. I. Système de la crise — 2. Le grand litige
136rmément à leur mission de service public — est de satisfaire au moindre coût les besoins en énergie électrique de la collectivité
100 1977, L’Avenir est notre affaire. II. De la prévision — 5. Naissance de la prospective
137 exprime nos désirs, ne veut pas dire qu’elle les satisfait ! Bien au contraire, elle les trahit le plus souvent, comme nous le v