1 1925, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). André Breton, Manifeste du surréalisme (juin 1925)
1« embaument de vieilles anarchies ». L’ironie qui sauva Dada du ridicule le cède ici à un ton de mage qui ne fera plus longte
2 1928, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Princesse Bibesco, Catherine-Paris (janvier 1928)
2e. Ces défaillances de la technique du roman sont sauvées par un style brillant, plein de trouvailles spirituelles, malicieuses
3 1929, Les Méfaits de l’instruction publique (1972). Appendice. Utopie
3s conclusions immédiates, non seulement il serait sauvé du désastre, mais il recouvrerait la domination du monde  16 et non
4orce des choses et de l’Esprit, l’homme sera-t-il sauvé de sa folie démocratique ?   AREUSE, 26 décembre 1928 — 10 janvier 1
4 1931, Foi et Vie, articles (1928–1977). Conférences du Comte Keyserling (avril 1931)
5nte. Ce n’est pas la peur du monde-termitière qui sauvera la condition humaine menacée par le matérialisme : c’est un idéal pos
5 1931, Foi et Vie, articles (1928–1977). Avant l’Aube, par Kagawa (septembre 1931)
6était partagé entre deux désirs. L’un était de se sauver au plus vite de cet horrible endroit et de jeter les principes philan
7lus émouvant que bien des chants de victoire de « sauvés ». Une âme parfaitement consciente, claire et de bonne volonté. Une â
6 1931, Foi et Vie, articles (1928–1977). André Gide ou le style exquis (à propos de Divers) (octobre 1931)
8e moderne trois sortes de gens, les pécheurs, les sauvés et les honnêtes gens.) Ensuite, parce que je ne veux pas me laisser e
9une impudeur raffinée. [p. 727] « Celui qui veut sauver sa vie la perdra, mais celui qui veut la perdre la rendra vraiment vi
7 1932, Le Paysan du Danube. I. Le Paysan du Danube — I.2. Une « tasse de thé » au Palais C…
10 un regard de jeune fille ! Tout peut encore être sauvé… Un accord brusque de rumeurs à travers une porte qui s’ouvre ramène
8 1932, Hic et Nunc, articles (1932–1936). Hic et nunc [éditorial] (novembre 1932)
11 à Kant, ou de Hegel à Marx, ont cru pouvoir nous sauver de l’angoisse en fondant l’être humain sur soi-même, sur l’intelligen
9 1932, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Le silence de Goethe (mars 1932)
12ent de très peu une grave maladie, dont il ne fut sauvé que par l’intervention d’un médecin « alchimiste ». Retenons ceci : a
10 1932, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). À prendre ou à tuer (décembre 1932)
13ste. Non, ce n’est pas une classe que nous devons sauver, c’est l’homme menacé dans son intégrité. Sauver l’homme, ce n’est pa
14 sauver, c’est l’homme menacé dans son intégrité. Sauver l’homme, ce n’est pas sauver des consommateurs. Ce n’est pas sauver d
15 dans son intégrité. Sauver l’homme, ce n’est pas sauver des consommateurs. Ce n’est pas sauver des entreprises, des nations,
16 n’est pas sauver des consommateurs. Ce n’est pas sauver des entreprises, des nations, les intérêts (?) du monde. Sylveire dem
17s (?) du monde. Sylveire demande : que signifie « sauver le monde » ? Rien. Au sens fort du mot, le « salut » n’est pas à déba
18te ma vie, d’un seul coup éclatant. Je n’ai pas à sauver quoi que ce soit de la terre, mais seulement à recevoir le pardon. Or
11 1933, Esprit, articles (1932–1962). Comment rompre ? (mars 1933)
19lamentable, qu’il faille à la fin plaider pour le sauver. » Rompre avec le désordre établi, c’est faire en sorte simplement, q
12 1933, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Les parlementaires contre le Parlement (octobre 1933)
20elle a constitué un système d’alliance qui nous a sauvés en 1914 [p. 8] et on lui doit, pour ne citer que trois choses, une or
13 1934, Politique de la Personne (1946). Introduction — a. L’engagement politique
21si je fais de la politique, c’est bien moins pour sauver le monde que pour accomplir les devoirs du clerc engagé malgré lui da
14 1934, Politique de la Personne (1946). I. Primauté du spirituel ? — 3. Précédence ou primauté de l’économique dans le marxisme ? (Introduction à un débat dans un cercle privé)
22itation ?) Ils pensent que cet homme dégradé sera sauvé plus tard, dans quelque millenium dont il doit préparer lui-même la v
23 le contraire — que l’homme pécheur, déchu, a été sauvé, et qu’il est ainsi, actuellement, à la fois pécheur et sauvé, sans q
24’il est ainsi, actuellement, à la fois pécheur et sauvé, sans qu’il soit possible de distinguer dans le temps une précédence,
15 1934, Politique de la Personne (1946). II. Principes d’une politique du pessimisme actif — 4. Ni ange ni bête : ni gauche ni droite, (Fondements théologiques d’une action politique)
25à lui-même, comme perdu, et par cette révélation, sauvé. Ainsi l’homme n’est humain que dans un paradoxe ; il est perdu lorsq
26ans un paradoxe ; il est perdu lorsqu’il se croit sauvé, il est sauvé lorsqu’il se sait perdu. Je dis que seul ce paradoxe le
27e ; il est perdu lorsqu’il se croit sauvé, il est sauvé lorsqu’il se sait perdu. Je dis que seul ce paradoxe le rend humain,
28e péché, mais comme ayant reçu la promesse d’être sauvés de son empire. L’action politique nous est nécessaire, comme manger,
16 1934, Politique de la Personne (1946). II. Principes d’une politique du pessimisme actif — 5. Sur la devise du Taciturne
29e volonté de vivre ? Mais aussi, ce Dieu qui nous sauve en dépit de tous nos échecs, c’est un Dieu qui veut être adoré sans p
17 1934, Politique de la Personne (1946). II. Principes d’une politique du pessimisme actif — 6. Note sur un certain humour
30plus que vous ne croyez, mais aussi tout est déjà sauvé. Crever de faim n’est pas le pire des risques que je cours. Le pire d
31 faite en vertu de la foi, car « c’est la foi qui sauve ». p. 95 22. Cet acte — faut-il le répéter encore ? — n’est pa
18 1934, Politique de la Personne (1946). III. Idoles — 7. Comment rompre ?
32lamentable, qu’il faille à la fin plaider pour le sauver. » Rompre avec le désordre établi, c’est faire en sorte simplement q
19 1934, Politique de la Personne (1946). III. Idoles — 8. Humanisme et christianisme
33 Dès lors, ceux qui croient détenir le pouvoir de sauver l’homme en se fondant sur l’homme, sont [p. 114] semblables, aux yeux
20 1934, Politique de la Personne (1946). IV. Problèmes de la révolution personnaliste — 11. D’un Cahier de revendications
34ste. Non, ce n’est pas une classe que nous devons sauver, c’est l’homme menacé dans son intégrité. Sauver l’homme, ce n’est pa
35 sauver, c’est l’homme menacé dans son intégrité. Sauver l’homme, ce n’est pas sauver des consommateurs. Ce n’est pas sauver d
36 dans son intégrité. Sauver l’homme, ce n’est pas sauver des consommateurs. Ce n’est pas sauver des entreprises, des nations,
37 n’est pas sauver des consommateurs. Ce n’est pas sauver des entreprises, des nations, les intérêts (?) du monde. On nous dema
38ts (?) du monde. On nous demande : que signifie « sauver le monde » ? Rien. Au sens fort du mot, le salut n’est pas à débattre
39vie, d’un seul coup, en la donnant. Je n’ai pas à sauver quoi que ce soit de la terre, mais seulement à recevoir le pardon. Or
21 1934, Politique de la Personne (1946). V. À la fois libre et engagé — Le protestantisme créateur de personnes
40 non point pour des raisons politiques, mais pour sauver l’Église véritable, car, dit-il, « si personne n’allait au devant pou
22 1934, Foi et Vie, articles (1928–1977). Nécessité de Kierkegaard (août 1934)
41 Qu’est-ce que l’esprit ? Donc, on nous parle de sauver l’esprit. Qu’est-ce que l’esprit ? « L’esprit, dit Kierkegaard, c’est
23 1934, Esprit, articles (1932–1962). Sur une nouvelle de Jean Giono (novembre 1934)
42 tirer par ses moyens. Je cite : J’essayai de me sauver par l’esprit. Vous qui êtes Français, dites-moi pourquoi, dans tout v
24 1934, Hic et Nunc, articles (1932–1936). Précisions sur la mort du Grand Pan (avril 1934)
43Mais serait-ce amour ou défi ? Empédocle n’a rien sauvé. Je garde ma raison. Et, pour le reste, sacrifions aux dieux. ⁂ Un pa
25 1934, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Taille de l’homme, par C. F. Ramuz (avril 1934)
44as bien plutôt ce qui le juge et en même temps le sauve dans ses limites, ici et maintenant ? C’est là le sens de l’Incarnati
45rupture avec tout humanisme imaginable — (l’homme sauvé par son progrès). p. 709 o. « Taille de l’homme, par C. F. Ramuz
26 1934, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Plans de réforme (octobre 1934)
46 profiteurs ». Mais les mystiques fascistes ne la sauveront pas : il faut rééduquer les citoyens. Je citerai ici [p. 18] trois ph
47nd que plus sensible l’impuissance du régime à se sauver par ses propres moyens. Le plan Doumergue est purement politique, adm
27 1935, Esprit, articles (1932–1962). Kasimir Edschmid, Destin allemand (mai 1935)
48r élection ? Ne seront-ils pas la race de fer qui sauvera l’Europe menacée par tous les peuples de couleur ? Aux dernières page
49istre d’Allemagne à La Paz — celui qui n’a pas pu sauver ses camarades — se dresse devant lui dans son délire. Une fois encore
28 1935, Esprit, articles (1932–1962). « L’Esprit n’a pas son palais » (octobre 1935)
50 la science dès le début du xxe siècle, on a cru sauver l’apparence en s’occupant sous le même nom — psychologie : science de
29 1935, Hic et Nunc, articles (1932–1936). Soirée chez Nicodème (mai 1935)
51ions des humanistes : “Christ n’a pas cru pouvoir sauver les hommes autrement qu’en mourant pour eux”. Que pourrions-nous donc
30 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.2. D’une culture qui parle dans le vide
52 quand on dit : la culture se meurt, ou : il faut sauver la culture ? Le mot culture évoque dans l’esprit du Français moyen l’
53 plus souvent accouplé au substantif héritage : « sauver notre héritage culturel ». Cet automatisme en dit long sur la notion
54t travailler pour être honoré en ce monde et être sauvé dans l’autre” » (page 137). Ce principe nous est devenu familier. Mai
31 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.4. Hegel, Comte, Marx, ou la rationalisation
55se retrouve enrichi, dans la synthèse : voilà qui sauve l’idée de Progrès et garantit sa rentabilité. Et Comte, en trois form
32 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.9. Tentatives de restauration d’une commune mesure
56orter un tel jugement ? Si nous disons qu’ils ont sauvé l’esprit [p. 86] et la culture, quelles définitions de l’esprit et de
57eront d’abord sacrifiés, de gré ou de force ? Les sauveront-elles vraiment de leur angoisse, ou bien empêcheront-elles seulement
33 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.13 Commune mesure et acte de foi
58çue comme un négatif du désordre, qui pourra nous sauver de ce désordre. Car, ou bien elle nous reste extérieure, ou bien elle
34 1936, Penser avec les mains (1972). II. Penser avec les mains — II.1. La pensée prolétarisée
59ent à une catastrophe dont pourraient seules nous sauver les violences d’une foi nouvelle. Il s’agit de fonder maintenant une
60d d’un gros œuvre intellectuel. Louis XVI n’a pas sauvé un régime moins malade que le nôtre en forgeant quelques pièces de se
61, et pourtant propres à les rassurer : car la foi sauve, mais le crédit aussi fait des miracles ! Ils ont recouru aux « lois 
35 1936, Penser avec les mains (1972). II. Penser avec les mains — II.2. Éléments d’une morale de la pensée
62 telle que l’entendent beaucoup de jeunes gens ne sauve personne et en dit beaucoup trop pour que les poètes mêmes la prennen
63 autorité effective. C’est l’esprit seul qui nous sauvera, et non l’État, l’esprit autoritaire et incarné, l’esprit qui crée et
64créatrice. Car c’est en espérance que nous sommes sauvés, mais cette espérance est certaine. Car le temps détruit l’acte, mais
36 1936, Esprit, articles (1932–1962). Henri Petit, Un homme veut rester vivant (novembre 1936)
65 politique de clocher », où l’auteur s’efforce de sauver les restes d’un fédéralisme dont il faudrait pourtant refaire les bas
66is voir dans l’émouvant effort d’Henri Petit pour sauver d’une foi perdue tous les trésors de la « spiritualité », qu’une dern
37 1936, Esprit, articles (1932–1962). André Gide, Retour de l’URSS (décembre 1936)
67rde, la merveilleuse précision de son vocabulaire sauvera Gide du journalisme. Car ce n’est pas l’actualité toute passagère de
68xcuse : le changement n’est qu’apparent, la ligne sauvée. Mais cela peut signifier aussi : le mal qui apparaît maintenant étai
69main qui se forgeait, écarta les braises et, pour sauver l’enfant, perdit le dieu. » La légende est belle. C’est une légende…
70n. Si l’enfant se brûle, ou si Staline ne peut le sauver qu’au prix de la vie du Dieu qui est en lui, c’est que l’homme est pé
38 1936, Hic et Nunc, articles (1932–1936). Sur une page de Bossuet (ou Tradition et Révélation) (janvier 1936)
71que je la croie, que je lui obéisse et qu’elle me sauve ? Frères catholiques, à la question que vous adressez à la Réforme, d
39 1936, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). L’Art poétique ou Qu’il faut penser avec les mains (décembre 1936)
72nde tel qu’il est, mais notre monde tel qu’il est sauvé, relié solidement par la Promesse et remis en marche vers elle, — le
40 1936, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Du socialisme au fascisme (novembre 1936)
73arce qu’on [p. 19] lui a dit que le fascisme le « sauverait du communisme ». (Il aura l’occasion de se détromper, le jour où un É
41 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. I. N’habitez pas les villes !
74udition, comme il s’en trouve un peu partout pour sauver « l’esprit » d’un pays. J’ai passé tout l’après-midi dessus. Cela com
752] droite parlent volontiers de la nécessité de « sauver les élites », et de secourir les chômeurs intellectuels dont on dirai
76rt de tous côtés… Une seule vertu peut alors nous sauver de cette tentation du désespoir et c’est l’humilité. Si je ne suis pa
77e. Mais combien se feraient tuer aujourd’hui pour sauver leurs pratiques ? On en vient à penser que le régime qui convient le
78fantement… Car c’est en espérance que nous sommes sauvés. » (Romains 8, 20-24). 24 mai 1934 On dirait que l’homme n’est pas
42 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. II. Pauvre province
79tre corps. Car c’est en espérance que nous sommes sauvés. » (Romains 8, 22-24.) Parler de la Nature comme le firent tant de ro
80 du type sérieux, un de ces hommes qui pourraient sauver sa région de la totale décrépitude où l’ont laissée les radicaux et l
81e je le juge et m’en détache, et c’est déjà ça de sauvé. Mais il faudrait passer à une attaque active, et je cesserais tout a
43 1937, Foi et Vie, articles (1928–1977). Luther et la liberté (À propos du Traité du serf arbitre) (avril 1937)
82qui, au niveau de la haute culture, ont largement sauvé l’honneur de leur pays. Je pense aux ouvrages publiés par MM. Henri S
83st ait dû mourir, — cet acte extrême, — pour nous sauver, fait voir que nous n’avons aucune liberté, par nous-mêmes, dans notr
84epter, en acte, l’éternelle prévision du Dieu qui sauve.) La similitude étonnante du paradoxe luthérien et du paradoxe nietzs
44 1937, Esprit, articles (1932–1962). Journal d’un intellectuel en chômage (fragments) (juin 1937)
85tre corps. Car c’est en espérance que nous sommes sauvés » (Romains 8. 22-24). Parler de la Nature comme le firent tant de rom
45 1937, Esprit, articles (1932–1962). Paul Éluard, L’Évidence poétique (juin 1937)
86quidé que leur « ignoble » exploitation, nous les sauverons ! (De nous-mêmes s’il le faut.) Et enfin : « Voici que les poètes son
46 1937, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). N’habitez pas les villes (Extrait d’un Journal) (juillet 1937)
87udition, comme il s’en trouve un peu partout pour sauver « l’esprit » d’un pays. J’ai passé tout l’après-midi dessus. — Cela c
88rt de tous côtés… Une seule vertu peut alors nous sauver de cette tentation du désespoir, et c’est l’humilité. Si je ne suis p
47 1937, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Ballet de la non-intervention (avril 1937)
89vente la non-intervention. Ce tour de vocabulaire sauve la paix, et, de plus, il a l’avantage de sauver la guerre en même tem
90re sauve la paix, et, de plus, il a l’avantage de sauver la guerre en même temps. La Russie envoie du matériel, des technicien
48 1938, Journal d’Allemagne. 1. Journal (1935-1936)
91 sentiment de honte générale. Tâchons du moins de sauver l’honneur. (Il est vrai que mon geste perd beaucoup de sa portée du f
92vement « de droite », une dernière tentative pour sauver le capitalisme et les privilèges bourgeois, comme disent les socialis
93’Allemagne nouvelle. Grâce à lui, le village sera sauvé, les [p. 34] Russes proprement massacrés. Dans une scène pathétique a
94maniques s’écrie : « Je ne crois qu’à un Dieu qui sauve l’honneur de mon peuple ! » Le village enfin délivré de la racaille a
95oide. Car il y va de toute notre culture. Comment sauver au plus secret d’un tel régime les valeurs qui nous sont vitales ? Po
49 1938, Journal d’Allemagne. 2. Conclusion 1938
96tablie. L’autorité est restaurée. « Et nous voici sauvés du communisme. » C’est ainsi que beaucoup de braves gens [p. 72] croi
50 1938, La Vie protestante, articles (1938–1961). Le temps des fanatiques (25 novembre 1938)
97e dit : Vous parlez politique, quand il s’agit de sauver l’Église. À quoi je réponds : Croyez-vous, chers amis, que vous n’en
98lancent dans une croisade ne le font-ils que pour sauver l’Église ? Et même dans ce cas, est-ce une raison pour renoncer à tou
51 1938, Esprit, articles (1932–1962). L’amour action, ou de la fidélité (novembre 1938)
99priser son bonheur, c’est alors une manière de se sauver et d’accéder à une vie supérieure, la « joie suprême » d’Isolde agoni
100sume et une obsession que l’on subit ?) 5. Éros sauvé par Agapè Alors l’amour de charité, l’amour chrétien, qui est Agapè,
101spiritualiser ». Mais Agapè se venge d’Éros en le sauvant. Car Agapè ne sait pas détruire et ne veut même pas détruire ce qui d
52 1939, L’Amour et l’Occident (1972). I. Le mythe de Tristan
102nt de toutes leurs forces. C’est que nous voulons sauver cette passion, et que nous chérissons ce malheur, cependant que nos m
103 s’attaquer à tout cela, fût-ce [p. 26] même pour sauver le mythe des abus de son extrême vulgarisation. Et tant pis pour le s
10428] détient seule le secret du remède qui peut le sauver. Mais le géant Morholt était le frère de cette reine, aussi Tristan s
105e, passera la première nuit nuptiale avec le roi, sauvant ainsi sa maîtresse du déshonneur, tout en expiant l’erreur fatale qu’
53 1939, L’Amour et l’Occident (1972). II. Les origines religieuses du mythe
106oi-même et au monde en tant que l’Esprit veut les sauver. Désormais, l’amour n’est plus fuite et perpétuel refus de l’acte. Il
107, [p. 86] les pécheurs entraînés par Satan seront sauvés, et Satan lui-même rentrera dans l’obéissance du Très-Haut. Le dualis
108 Guillaume de Poitiers : Par elle seule je serai sauvé ! Ou cette invocation d’Uc de Saint-Circ à une Dame sans merci : Je
109agique de Diarmaid et Grainne, les deux amants se sauvent dans la forêt où le mari les poursuit. Dans Bailé et Aillin, ils se d
54 1939, L’Amour et l’Occident (1972). III. Passion et mystique
110ent ou accusent, on ne peut alors que mentir pour sauver l’essence même de la passion !) 2° Si Jean de la Croix, et même Ruysb
55 1939, L’Amour et l’Occident (1972). IV. Le mythe dans la littérature
111elles tragédies : Polyeucte et le Cid. Il a voulu sauver au moins le principe de la liberté, c’est-à-dire de la personne — san
112ue lui seul est souverain. Le crime d’amour impur sauvera la pureté. Lisons maintenant avec cette clé la défense morale du meur
113. (Mensonges d’autodéfense d’une société qui veut sauver sa forme, tandis que les individus qui la composent se prêtent obscur
114e, immensément plaintive et bienheureuse de l’âme sauvée [p. 249] par la blessure mortelle du corps. Mais le sens maléfique de
115nne suprême inspire à Brangaine l’erreur qui doit sauver l’Amour. Au philtre de mort, elle substitue le breuvage d’initiation.
56 1939, L’Amour et l’Occident (1972). V. Amour et guerre
116es, sera de dominer le monstre mécanique, afin de sauver autant que possible le caractère humain de la guerre. On ne peut pas
117rtisans en dentelles, libertins et bien décidés à sauver « la douceur de vivre ». Les légendes épiques et les Romans de la Tab
57 1939, L’Amour et l’Occident (1972). VII. L’amour action, ou de la fidélité
118priser son bonheur, c’est alors une manière de se sauver et d’accéder à une vie supérieure, la « joie suprême » d’Isolde agoni
119sable, priverait l’homme de sa liberté. 5. Éros sauvé par Agapè Alors l’amour de charité, l’amour chrétien, qui est Agapè,
120’ » idéaliser ». Mais Agapè se venge d’Éros en le sauvant. Car Agapè ne sait pas détruire et ne veut même pas détruire ce qui d
58 1939, La Vie protestante, articles (1938–1961). Nicolas de Flue et la tradition réformée (1er septembre 1939)
121a aux députés, lors de la fameuse Diète de Stans, sauvera la situation in extremis. Il n’aura pas besoin de paraître en personn
59 1939, Esprit, articles (1932–1962). Autour de L’Amour et l’Occident (septembre 1939)
122ble « consonance » dont un miracle seul peut nous sauver, en même temps qu’il sauvera ou restaurera l’humain, et comme à trave
123iracle seul peut nous sauver, en même temps qu’il sauvera ou restaurera l’humain, et comme à travers lui, pour le Cosmos. (Voir
124u aux hommes par le Christ, cette Agapè qui seule sauvera l’Éros et qui, loin de le sublimer, lui redonnera sa juste place dans
125 réalité dans une synthèse transcendante, de tout sauver. Protestant, j’insiste d’abord sur la nécessité de distinguer l’éléme
126nécessité de distinguer l’élément décisif, ce qui sauve. Vous me reprocherez de sacrifier la richesse émouvante du réel ; et
60 1940, Mission ou démission de la Suisse. 1. Le protestantisme créateur de personnes
127 non point pour des raisons politiques, mais pour sauver l’Église véritable, car, écrit-il, « si personne n’allait au-devant p
61 1940, Mission ou démission de la Suisse. 2. La bataille de la culture
128re des créateurs. Si j’affirme que mon but est de sauver l’esprit, le marxiste en déduira que je néglige la vie concrète, que
129r [p. 100] son trésor, d’affirmer sa santé, et de sauver son avenir. Si nous trahissons cette mission, si nous n’en prenons pa
62 1940, Mission ou démission de la Suisse. 5. Esquisses d’une politique fédéraliste
130s la mer et l’aventure. En vérité, Zwingli nous a sauvés, la Réforme a sauvé la Suisse. Et c’est elle qui est restée fidèle au
131e. En vérité, Zwingli nous a sauvés, la Réforme a sauvé la Suisse. Et c’est elle qui est restée fidèle aux préceptes du Frère
132édération européenne. (Un « personnel » : il faut sauver ce mot de sa déchéance bureaucratique. Normalement, il devrait désign
63 1940, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Au sujet du Journal d’André Gide (janvier 1940)
133e ne suis pas chrétien. Mais c’était par désir de sauver une conception pure de la foi, dont il ne s’estimait pas digne, et qu
64 1942, La Part du Diable (1982). III. Le Diable démocrate
134 qu’en déplaçant vers nous ces mêmes objets, nous sauverons tout. Si nous sommes de braves démocrates, inquiets ou optimistes, no
135 entre ses parties. C’est le sens de l’humour qui sauve les hommes vivant dans un État démocratique. Et de quoi les sauve-t-i
136 vivant dans un État démocratique. Et de quoi les sauve-t-il ? De l’asphyxie par la proximité, qui serait le résultat fatal de
137uvanté, le Vizir s’enfuit en Ispahan. Il se croit sauvé. Mais voici que la Mort reparaît le soir même dans son palais. — Par
65 1942, La Part du Diable (1982). IV. Le Diable dans nos Dieux et dans nos maladies
138Mais un peu plus de belle et bonne théologie nous sauvait bientôt du sophisme, tandis qu’à coup sûr nous sommes pris si nous ig
139dont il fallut détruire toute une section pour le sauver. Faudra-t-il détruire notre monde, pour que l’homme s’y retrouve et s
140 de l’Agapé qui seul peut brider notre eros et le sauver de ses propres fureurs. Rien de moins ne saurait composer les exigenc
141 femme, et que la femme sans l’homme ne peut être sauvée. C’est une constatation bien plus qu’une prescription. (Saint Paul es
66 1942, La Part du Diable (1982). V. Le Bleu du Ciel
142e de nos élites, est-ce que c’est cela qu’il faut sauver au prix de sa vie ? Je réponds paisiblement non. Que tout ce qui peut
67 1943, La Vie protestante, articles (1938–1961). Les tours du Diable IX : « Nous sommes tous coupables » (10 décembre 1943)
143 qu’en déplaçant vers nous ces mêmes objets, nous sauverons tout. Si nous sommes de braves démocrates, inquiets ou optimistes, no
68 1944, Les Personnes du drame. I. Sagesse et folie de la personne — 1. Le silence de Goethe
144ent de très peu une grave maladie, dont il ne fut sauvé que par l’intervention d’un médecin qui se donnait pour alchimiste. R
69 1944, Les Personnes du drame. I. Sagesse et folie de la personne — 2. Goethe médiateur
145tres que les plus hauts et utiles résultats, peut sauver à la fois la valeur et la paix. Mais la médiation est l’office de la
70 1944, Les Personnes du drame. I. Sagesse et folie de la personne — 3. Kierkegaard
146marche dans le monde, contre le monde qui ne sera sauvé que par égard au solitaire, cet homme n’appartient plus à la forme du
147. Qu’est-ce que l’esprit ? Donc, on nous parle de sauver l’esprit. Qu’est-ce que l’esprit ? « L’esprit, c’est la puissance que
71 1944, Les Personnes du drame. I. Sagesse et folie de la personne — 4. Franz Kafka, ou l’aveu de la réalité
148rs que réellement il n’y a rien à faire pour nous sauver. (À moins qu’une main nous soit tendue d’ailleurs, et que quelqu’un n
72 1944, Les Personnes du drame. II. Liberté et fatum — 5. Luther et la liberté de la personne
149salut. Mais que le Christ ait dû mourir pour nous sauver — et la mort est un acte extrême, non pas une médiation flatteuse et
150de la foi, de croire que ce Dieu est clément, qui sauve si peu d’hommes et en damne un si grand nombre ; et que ce Dieu est j
73 1944, Les Personnes du drame. III. Sincérité et authenticité — 6.. Le Journal d’André Gide
151e ne suis pas chrétien. Mais c’était par désir de sauver une conception pure de la foi, dont il ne s’estimait pas digne, et qu
74 1944, Les Personnes du drame. III. Sincérité et authenticité — III.3. L’Art poétique de Claudel
152tel qu’il est 84 mais notre monde tel qu’il est sauvé, relié solidement par la Promesse et remis en marche vers elle, — le
75 1946, Journal des deux Mondes. 2. Journal d’attente
153nder — il est des « résistants » qui n’ont rien à sauver, et qui ne s’en montrent que plus « durs ». Cet excité croit-il vraim
76 1946, Journal des deux Mondes. 4. Puisque je suis un militaire…
154 de garder son trésor, d’affirmer sa santé, et de sauver son avenir. Tel est le sens de la mission spéciale qui justifie notre
77 1946, Journal des deux Mondes. 5. Anecdotes et aphorismes
155pour le “combat final” où Christ seul pourra nous sauver, lorsque le Malin en personne nous accusera au Jugement dernier. » Vo
78 1946, Journal des deux Mondes. 8. Premiers contacts avec le nouveau monde
156ssi que l’Angleterre rules the waves malgré tout, sauvant ainsi l’avenir du genre humain. [p. 116] 24 janvier 1941 L’avant-g
79 1946, Journal des deux Mondes. 13. Virginie
157els, et finalement l’inévitable raid de Commandos sauvait tout le monde comme dans les contes de fées. Mais je regardais ces am
80 1946, Journal des deux Mondes. 15. Le choc de la paix
158Puis s’étant excepté de la commune sottise, ayant sauvé l’honneur pour ainsi dire, et donné à tout son discours un cachet d’o
81 1946, Journal des deux Mondes. 17. Le mauvais temps qui vient
159pargnes, ni sur la seule valeur de l’inertie pour sauver ce qui tient encore debout. Certes, les apparences, les subsistances
82 1946, Lettres sur la bombe atomique. 3. Le point de vue moral
160uerre, nous l’avons peut-être tuée, et nous avons sauvé un million de vies. Voilà du beau travail américain. — Êtes-vous sûrs
161 Mikado, et c’est pour lui en fin de compte, pour sauver son auguste face, qu’on a tué des innocents, femmes et bébés par cent
162ques-uns suggèrent après coup une méthode qui eût sauvé la morale en même temps que l’efficiency : pourquoi, disent-ils, n’av
83 1946, Lettres sur la bombe atomique. 14. Problème curieux que pose le gouvernement mondial
163e cravache et joueurs de poker ont sans exception sauvé l’honneur en 40 » ; bref que je suis un « élément de désordre ». (Je
84 1946, Foi et Vie, articles (1928–1977). Fédéralisme et œcuménisme (octobre 1946)
164ivité sociale qui le relie à ses « frères » et le sauve de la solitude ; d’autre part, il revêt une dignité humaine nouvelle,
85 1947, Doctrine fabuleuse. 4. Quatrième dialogue sur la carte postale. Ars prophetica, ou. D’un langage qui ne veut pas être clair
165fin de notre Histoire : l’ampleur de sa vision le sauve. Mais il est des visions moins illustres, qui n’embrassent pas le mon
86 1947, Doctrine fabuleuse. 6. L’ombre perdue
166e, un sens donné… C’est par là que Chamisso s’est sauvé de lui-même : s’il a fait Schlemihl, comme on sait, en grande partie
87 1947, Doctrine fabuleuse. 10. La gloire
167 Mais ne serait-ce pas aussi le meilleur moyen de sauver son incognito en se donnant l’air précisément d’y renoncer ? Autre av
168’est lui seul qui s’oppose à ma gloire, et qui me sauve malgré moi de mon triomphe. Il n’y a qu’un seul Dieu, celui qui dit J
88 1947, Vivre en Amérique. 2. Vie culturelle et religieuse
169Vous savez bien, leur dis-je, qu’il s’agissait de sauver la liberté l’expression politique. — On ne peut pas juger librement,
170vers sur quelques idées simples mais honnêtes, il sauve la veuve et l’orphelin du Résistant, déjoue les plans des gangsters p
89 1947, Vivre en Amérique. 4. Conseil à un Français pour vivre en Amérique
171ui vaut plus que les sommes qu’en trichant il eût sauvées.   L’argent en général. — Tout le monde, en Amérique, en parle ouver
172le évacue par ce traitement expéditif.   Changer sauvent de métier, d’épouse, d’appartement. — Bien vu en Amérique. Mal vu che
90 1948, L’Europe en jeu. Trois discours suivis de Documents de La Haye. I
173t-être un bon moyen de les définir dans l’actuel. Sauver l’Europe — c’est simple à dire vraiment — sauver l’Europe, c’est prat
174 Sauver l’Europe — c’est simple à dire vraiment — sauver l’Europe, c’est pratiquement, et aujourd’hui, empêcher à tout prix la
91 1948, L’Europe en jeu. Trois discours suivis de Documents de La Haye. III
175ance de nos microbes ne me paraît pas le moyen de sauver notre santé. Une sainte alliance des souverainetés dont nous mourons,
176ie. Vous aurez la guerre par surcroît, vous serez sauvés des abstractions… Mais si des résistances se manifestent, croyez-m’en
177e. Et l’un des buts de la Fédération, c’est de la sauver. Mais par suite de la collusion de la nation et de l’État, fixant les
178 Ce n’est qu’en surmontant nos divisions que nous sauverons notre diversité. Cette règle vaut aussi pour nos doctrines, partis e
179Aucun de ces partis n’est capable, à lui seul, de sauver l’Europe, ni par suite son propre [p. 120] avenir. De même que les na
180sa nation le droit de se fédérer, c’est-à-dire de sauver son autonomie réelle au prix de l’abandon d’une souveraineté qui, dan
181d’abord l’Empire, et l’union de l’Europe pourrait sauver l’Empire, à condition de n’être pas trop ceci ou [p. 137] trop cela,
182x masses n’est pas démagogique, si c’est pour les sauver et non pour les duper. Quant à l’argument de l’utopie, il ne vaut pas
92 1948, L’Europe en jeu. Trois discours suivis de Documents de La Haye. IV
183 Ce n’est qu’en surmontant nos divisions que nous sauverons notre diversité. [p. 155] 7. Cette règle vaut aussi pour nos doctrin
184 de ces partis n’est donc capable, à lui seul, de sauver l’Europe, ni par suite son propre avenir. De même que les nations n’o
185 Tel est l’enjeu final de notre lutte. C’est pour sauver nos libertés acquises, mais aussi pour en élargir le bénéfice à tous
93 1950, Lettres aux députés européens. Deuxième lettre
186rs et contre toutes ses routines décadentes, à la sauver de la ruine en l’unissant, et pour tout dire d’un mot, à gouverner. E
94 1950, Lettres aux députés européens. Troisième lettre
187es les députés. On attend de vous l’invention qui sauve la paix du monde, et qui maintienne l’Europe dans une fonction qu’auc
95 1950, Lettres aux députés européens. Quatrième lettre
188es Députés, ce serait pure folie que d’essayer de sauver ce qui s’en va, au prix de l’avenir de ce qui est. La question n’est
96 1950, Lettres aux députés européens. Cinquième lettre
189quième lettre Messieurs les députés de l’Europe à sauver ! Ceux qui disent que « l’Europe sera socialiste ou ne sera pas » sav
97 1951, Preuves, articles (1951–1968). Mesurons nos forces (avril 1951)
190ogrès sont de notre côté. Et alors, nous voudrons sauver notre présent ! Nos forces réelles sont immenses. La première, c’est
191rdre toutes nos libertés ? Nous pouvons aussi les sauver en décidant de les répandre. Si nous voyons les faits, et savons les
98 1951, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Extrait du discours prononcé par Denis de Rougemont à l’inauguration du Centre (mai 1951)
192es libres. Car en fin de compte, pourquoi faut-il sauver l’Europe ? Non point pour l’opposer aux grandes nations nouvelles, no
193it la vraie grandeur de l’homme européen, et pour sauver, en face de la terre des masses, et de la terre des machines, et des
99 1952, Preuves, articles (1951–1968). Le sens de nos vies, ou l’Europe (juin 1952)
194mirer, les éditer — c’est-à-dire pratiquement les sauver de l’oubli, et peut-être initier leur renaissance. Au-delà de la pe
195st donc cette Europe que vous voulez unir pour la sauver ? Je réponds que ce n’est pas celle des turbines, mais celle de l’inv
196es réponses — l’esprit de liberté qui peut encore sauver d’un même mouvement et l’Europe et le sens de nos vies. p. 3 e.
100 1952, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Présentation du Centre européen de la culture (mars 1952)
197xtérieur, mais malade. Nous pensons qu’il faut la sauver pour deux raisons que chacun doit comprendre, qu’il soit Européen ou
198enir la guerre. [p. 4] La Fédération nécessaire Sauver l’Europe signifie pratiquement la fédérer, ou bien ne signifie pas gr