1 1932, Le Paysan du Danube. II. La lenteur des choses — II.2. Petit journal de Souabe
1é Swedenborg et [p. 143] Paracelse dans l’armoire sculptée du père Reinecke. (Il y a Goethe, Schiller, Lessing reliés en vers ba
2 1934, Esprit, articles (1932–1962). Définition de la personne (décembre 1934)
2t lui qui rend l’homme visible à l’homme, et nous sculpte un visage lisible. Sur la scène du monde, où nous avons été placés, d
3 1936, Penser avec les mains (1972). II. Penser avec les mains — II.1. La pensée prolétarisée
3. Des mains qui sachent, qui accomplissent et qui sculptent ; des mains qui créent. Les mains du modeleur marquent de leur emprei
4 1948, L’Europe en jeu. Trois discours suivis de Documents de La Haye. III
4tecture de grandes poutres, chevrons et traverses sculptés, soutenant un toit immense, tout là-haut, j’ai rêvé un instant qu’à d
5 1953, La Confédération helvétique. Introduction (par Lucien Febvre)
5e tilleuls de Meudon, le buste fier de l’Helvétie sculpté par « leur » Gustave Courbet, en reconnaissance de l’hospitalité qu’a
6 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. I. Première partie — 4. Dialectique des mythes I. Méditation au carrefour fabuleux
6aît, contrairement à l’œuvre plastique, peinte ou sculptée. L’érotisme, exclu par l’esprit, trouvera donc son « medium absolu »,
7 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. I. Les Origines d’Hésiode à Charlemagne, (du ixe siècle av. J.-C. au xie siècle de notre ère) — I.2. Le mythe de l’enlèvement d’Europe
7ylle antique. Citons Hugo : Un ouvrier d’Égine a sculpté sur la plinthe Europe dont un dieu n’écoute pas la plainte. Le taurea
8 1961, Preuves, articles (1951–1968). Dialectique des mythes : Le carrefour fabuleux (I) (avril 1961)
8aît, contrairement à l’œuvre plastique, peinte ou sculptée. L’érotisme, exclu par l’esprit, trouvera donc son « medium absolu »
9 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. III. La morale quotidienne et le climat de culture ou comment on vit dans une fédération
9risonnes ; ces grands chalets de bois abondamment sculptés et chargés d’inscriptions gothiques du canton de Berne, ces fontaines