1 1926, Articles divers (1924–1930). Les Bestiaires, de Henry de Montherlant (10 juillet 1926)
1sur le flanc, accomplissant sa destinée. Quelques secondes encore elle cligna des yeux et on vit sa respiration. Puis ses pattes
2 1927, Articles divers (1924–1930). Jeunes artistes neuchâtelois (avril 1927)
2s il a toujours l’air de songer à la Hollande, sa seconde patrie si la peinture est sa première et Neuchâtel la troisième… Il y
3 1927, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Entr’acte de René Clair, ou L’éloge du Miracle (mars 1927)
3llon éclatant qui battait de l’aile un dixième de seconde, par intermittences, se pose enfin sur l’écran : une danseuse sur une
4 1929, Les Méfaits de l’instruction publique (1972). 1. Mes prisons
4 que ce n’étaient que des principes. Et ce fut ma seconde découverte : ce monde simplifié, si évident, si parfaitement soumis a
5 1929, Les Méfaits de l’instruction publique (1972). 7. L’instruction publique contre le progrès
5mme si riche qu’il est superflu d’en formuler une seconde. Laissons ce [p. 55] soin, à des générations plus libres d’imaginer,
6 1929, Les Méfaits de l’instruction publique (1972). Appendice. Utopie
6 de la poésie pure, ils mesurent des sensibilités secondes et tout un arc-en-ciel de sentiments dont les accords imitent la blan
7 1930, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Voyage en Hongrie I (octobre 1930)
7 Par une ouverture étroite on passe ensuite à une seconde terrasse plus vaste, où il y a quelques arbres devant une sorte de to
8 1930, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Charles Du Bos, Approximations, 4ᵉ série (novembre 1930)
8une intelligence et une autorité aujourd’hui sans secondes : le sens de la responsabilité de l’écrivain. p. 656 bk. « Charl
9 1932, Le Paysan du Danube. I. Le Paysan du Danube — I.2. Une « tasse de thé » au Palais C…
9 une sphère de silence descend, s’arrête quelques secondes, et ceux qu’elle baigne d’une grâce furtive sont pris du désir d’ador
10 1932, Le Paysan du Danube. I. Le Paysan du Danube — I.3. Voyage en Hongrie
10 Par une ouverture étroite on passe ensuite à une seconde terrasse plus vaste, où il y a quelques arbres devant une sorte de to
11 1932, Le Paysan du Danube. II. La lenteur des choses — II.2. Petit journal de Souabe
11bleu… Elle lève les yeux tout droit vers moi, une seconde, parle vite à sa compagne, rougit. Elles rient et s’en vont, et avant
12 1934, Politique de la Personne (1946). V. À la fois libre et engagé — Le protestantisme créateur de personnes
12d’autre part vers le collectivisme. C’est à cette seconde déviation que succomba la société au moyen âge. « L’homme médiéval, é
13 1935, Foi et Vie, articles (1928–1977). Notes en marge de Nietzsche (mars 1935)
13 la véritable dentition. La foi est toujours une seconde dentition. Et celui qui n’est pas mort une bonne fois aux « croyances
14 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.8. Décadence des lieux communs
14rme pas, n’atteint même pas. On a dit que cette « seconde zone culturelle » préparait peu à peu un public pour les auteurs du n
15 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.11. La mesure nationale-socialiste
15inverse. Elle ressemblait beaucoup à celle qu’une seconde révolution française aurait à surmonter, et cela d’où qu’elle vienne
16 1936, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). L’Art poétique ou Qu’il faut penser avec les mains (décembre 1936)
16s du temps, en dehors des circonstances et causes secondes, il formule l’ensemble des conditions permanentes dont la réunion don
17 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. I. N’habitez pas les villes !
17 encore. On ne peut guère que se tremper quelques secondes, et se coucher ensuite sur la dune, au vent doux. Villages blancs au-
18 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. II. Pauvre province
18s de « la Vie », ils sacrifient les premières aux secondes, ce qui revient en fait à biffer simplement le critère de la vérité,
19 1937, Esprit, articles (1932–1962). Neutralité oblige (octobre 1937)
19rait jouir des premières sans se soucier trop des secondes. Sous prétexte de réalisme, et de défense des intérêts économiques, c
20 1937, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Historique du mal capitaliste (janvier 1937)
20ère vague de prolétarisation, on en déclencha une seconde. Quantité de petits paysans endettés virent leurs domaines « arrondir
21 1938, Les Cahiers protestants, articles (1938–1968). La vraie défense contre l’esprit totalitaire (juillet 1938)
21s représentaient une espérance. Je rejoins ici ma seconde thèse : le totalitarisme a triomphé parce qu’il fut le premier à donn
22 1939, L’Amour et l’Occident (1972). I. Le mythe de Tristan
22ur le sacrilège. La poésie a d’autres chances. Ma seconde raison n’est pas d’un défenseur de la beauté, même maudite, mais d’un
23 1939, Esprit, articles (1932–1962). Autour de L’Amour et l’Occident (septembre 1939)
23e monde concret de la chute, le monde des vérités secondes, équivoques, mêlées de mensonge. Dans ce monde concret, il n’est pas
24 1939, Bulletin de la Guilde du Livre, articles (1937–1948). Puisque je suis un militaire… (septembre 1939)
24la caler sous son coude droit. Il sait que, d’une seconde à l’autre, peut venir l’ordre de bondir. Ça ne l’empêche pas de s’ins
25par le corps – pourvu que ça dure encore quelques secondes, ça ressemble tellement au bonheur ! Un cri dans le vent va tout détr
25 1940, Mission ou démission de la Suisse. 1. Le protestantisme créateur de personnes
26d’autre part vers le collectivisme. C’est à cette seconde déviation que succomba la société au moyen âge. « L’homme médiéval, é
26 1940, Mission ou démission de la Suisse. 2. La bataille de la culture
27ns l’engourdissement du malheur… Ou au contraire, seconde solution, il fallait partir de cela même, de cette situation passable
27 1940, Mission ou démission de la Suisse. 3. Neutralité oblige, (1937)
28rait jouir des premières sans se soucier trop des secondes. Sous prétexte de réalisme, et de défense des intérêts économiques, c
28 1942, La Part du Diable (1982). I. L’Incognito et la révélation
29e encore, mais active, contre-nature mais devenue seconde nature. Et c’est à ce moment-là que Baudelaire peut écrire : « L’homm
30r le déjouer. Certes, le péché étant devenu notre seconde [p. 52] nature, il peut sembler qu’il agit de soi-même et sans Auteur
29 1942, La Part du Diable (1982). IV. Le Diable dans nos Dieux et dans nos maladies
31ut gaspiller trente-six millions mais n’a pas une seconde à perdre. Les [p. 132] mendiants au contraire, ils ont tout le temps.
32 la vocation se précise instantanément : plus une seconde d’ennui ne sera possible. Et votre plainte sera de n’avoir qu’une seu
30 1942, La Part du Diable (1982). V. Le Bleu du Ciel
33jour, où la parole est débitée à tant la [p. 207] seconde, qu’il y ait ou non des auditeurs, qu’il y ait ou non des choses à di
31 1943, La Vie protestante, articles (1938–1978). Les tours du Diable V : Le tentateur (12 novembre 1943)
34arence encore, mais active, contre-nature devenue seconde nature. Et c’est à ce moment-là que Baudelaire peut écrire : « L’homm
32 1944, Les Personnes du drame. Introduction
35llure de leur pensée. Seuls, les auteurs de cette seconde famille m’ont arrêté, pour me faire repartir dans mon sens. Et c’est
33 1944, Les Personnes du drame. III. Sincérité et authenticité — III.3. L’Art poétique de Claudel
36s du temps, en dehors des circonstances et causes secondes, il formule l’ensemble des conditions permanentes dont la réunion don
34 1945, Carrefour, articles (1945–1947). Hollywood n’a plus d’idées (13 décembre 1945)
37ntravés comme les figures du rêve, passant en une seconde de l’aplanissement physique à la mégalomanie, extravagants, sentiment
35 1946, Journal des deux Mondes. 4. Puisque je suis un militaire…
38 la caler sous son coude droit. Il sait que d’une seconde à l’autre peut venir l’ordre de bondir. Ça ne l’empêche pas de s’inst
39par le corps — pourvu que ça dure encore quelques secondes, ça ressemble tellement au bonheur ! Un cri dans le vent va tout détr
36 1946, Journal des deux Mondes. 5. Anecdotes et aphorismes
40s… — Oui, dit-il, c’est une idée. (Et pendant une seconde je n’ai pas su s’il était ironique ou sérieux.) Une bonne idée… Seule
37 1946, Journal des deux Mondes. 8. Premiers contacts avec le nouveau monde
41 et de ses choix, vient de s’écrouler en quelques secondes. Subitement, il a un passé. Mais devant lui, ce n’est plus qu’un vert
38 1946, Journal des deux Mondes. 9. Voyage en Argentine
42 pleut des cordes, et puis cela cesse en quelques secondes, et l’attaque solaire recommence. Falaises immenses et striées de tou
39 1946, Journal des deux Mondes. 10. Solitudes et amitiés
43s de Washington, de New York, de Londres, pour ma seconde émission, celle de la nuit. Pierre Lazareff, en bras de chemise, sort
40 1946, Journal des deux Mondes. 12. L’Amérique en guerre
44ont clignotent irrégulièrement le feu vert — cinq secondes de révolution — et le feu rouge — six ou sept secondes. Tout ce qu’em
45des de révolution — et le feu rouge — six ou sept secondes. Tout ce qu’embrasse mon regard, tout est fait de main d’homme sauf l
41 1946, Lettres sur la bombe atomique. 3. Le point de vue moral
46nce-flamme qui grille son homme tout vif en trois secondes ? Quelques-uns suggèrent après coup une méthode qui eût sauvé la mora
42 1946, Lettres sur la bombe atomique. 4. Utopies
47New York, [p. 28] et mettrait hors d’usage en une seconde le mécanisme du rentrer sous terre. Je m’en tiens à la suggestion qui
43 1946, Lettres sur la bombe atomique. 15. L’État-nation
48ombe vienne volatiliser leurs centres vifs en une seconde, négligeant les armées purement décoratives ? Vous me direz que la Fr
44 1946, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Tableaux américains (décembre 1946)
49ont clignotent irrégulièrement le feu vert — cinq secondes de révolution — et le feu rouge — six ou sept secondes. Tout ce qu’em
50des de révolution — et le feu rouge — six ou sept secondes. Tout ce qu’embrasse mon regard, tout est fait de main d’homme, sauf
45 1946, Foi et Vie, articles (1928–1977). Fédéralisme et œcuménisme (octobre 1946)
51itarisme correspondant à la Russie orthodoxe, une seconde, correspondant à l’Allemagne en majorité luthérienne, et une troisièm
46 1946, Esprit, articles (1932–1962). Épilogue (novembre 1946)
52génieur en chef et son remplacement à la dernière seconde soit par un antifasciste convaincu, soit par un bénéficiaire éprouvé
47 1946, Bulletin de la Guilde du Livre, articles (1937–1948). Beekman Place (octobre 1946)
53ont clignotent irrégulièrement le feu vert — cinq secondes de révolution — et le feu rouge — six ou sept secondes. Tout ce qu’em
54des de révolution — et le feu rouge — six ou sept secondes. Tout ce qu’embrasse mon regard, tout est fait de main d’homme, sauf
48 1947, Doctrine fabuleuse. 7. Angérone
55 sans fin dans le regard unique. Durant certaines secondes, elle dépasse le temps, s’approche des bords d’une immobilité sans fo
49 1947, Vivre en Amérique. 2. Vie culturelle et religieuse
56comme les figures du rêve, passant en [p. 74] une seconde de l’aplatissement physique à la mégalomanie, extravagants, sentiment
50 1947, Vivre en Amérique. 3. Vie privée
57endra jamais, bien entendu, sauf s’il divorce une seconde fois. Cette éventualité, d’ailleurs, doit être envisagée très sérieus
51 1947, Vivre en Amérique. 4. Conseil à un Français pour vivre en Amérique
58 ces ascenseurs express qui ne mettent que trente secondes pour vous porter au sixième étage, le garçon chantonne, les passagers
59génieur en chef et son remplacement à la dernière seconde [p. 171] soit par un antifasciste convaincu, soit par un bénéficiaire
52 1948, L’Europe en jeu. Trois discours suivis de Documents de La Haye. I
60bombe atomique, à Bikini, vient de changer en une seconde la couleur même de l’océan. Et non seulement l’idée d’une guerre proc
53 1948, L’Europe en jeu. Trois discours suivis de Documents de La Haye. II
61 [p. 57] II Une seconde étape de la prise de conscience qui forme le sujet de ce recueil fut
54 1948, Suite neuchâteloise. I
62de Couvet, la petite gare qu’on traverse en trois secondes — disparus sans laisser de traces, sans rejoindre en moi leur image.
55 1948, Suite neuchâteloise. II
63instant précis, et non pas hier ni même une seule seconde plus tôt ? Quel mouvement ai-je donc fait par mégarde, qui m’accorde
56 1948, Suite neuchâteloise. VIII
64ur l’attraper par les oreilles. J’imaginai en une seconde la gloire que me vaudrait cette aventure, ma rentrée triomphale à la
57 1949, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Le Mouvement européen (avril 1949)
65de « petits groupes d’intellectuels ». Survint la Seconde Guerre mondiale et l’occupation de l’Europe. On put croire un moment
58 1952, Preuves, articles (1951–1968). Le sens de nos vies, ou l’Europe (juin 1952)
66aussi la conscience du monde. J’illustrerai cette seconde thèse par trois remarques très simples, quoique peut-être inédites. P
59 1953, La Confédération helvétique. Introduction (par Lucien Febvre)
67son équilibre, elle s’est grossie de Lucerne. Une seconde oscillation, vers l’Est cette fois, et c’est Glaris, c’est Saint Gall
60 1953, La Confédération helvétique. 1. Le peuple et son histoire
68 — que la Suisse doit d’avoir été épargnée par la Seconde Guerre mondiale. [p. 50] De 1940 à 1944, la Suisse se vit plus isolé
61 1953, La Confédération helvétique. 4. La famille et l’éducation
69%) où la situation s’est encore aggravée après la Seconde Guerre mondiale 29 . Cependant, la fidélité aux liens familiaux, aux
62 1953, La Confédération helvétique. 5. La vie religieuse
70t par établir leur prépondérance au terme de la « seconde guerre de Villmergen », en 1712 seulement. Et ce n’est qu’après avoir
63 1953, La Confédération helvétique. 6. Le peuple suisse et le monde
71ui contraignit la Suisse moderne à une neutralité seconde, pour la sauvegarde, cette fois, du lien confédéral. Il y a donc eu d
64 1953, Preuves, articles (1951–1968). Deux princes danois : Kierkegaard et Hamlet (février 1953)
72 une exception au second degré, le met à part une seconde fois, pour des raisons qui sont celles de l’esprit — bien que, dans c
65 1953, Preuves, articles (1951–1968). Les raisons d’être du Congrès (septembre 1953)
73cette équation, une bombe nouvelle tuerait en une seconde plus de cent vingt mille Japonais ? Il est inévitable que cet aspect
66 1953, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Situation de l’Europe en août 1953 : Lettre aux Six (juillet-août 1953)
74d’autres pour l’abattre et pour l’asservir. Notre seconde requête porte sur la manière dont vous allez accepter le Projet. Vous
67 1954, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Orienter les espoirs européens (décembre 1954-janvier 1955)
75 cette fois à demeurer très proche du Centre, une seconde initiative est en voie d’aboutir. Le 16 décembre 1954, à Genève, ont
68 1955, Preuves, articles (1951–1968). Le Château aventureux : Passion, Révolution, Nation (mai 1955)
76re l’Occident et l’Orient. Or, voici justement ma seconde raison : c’est que l’Asie tout entière est menacée de « prendre » not
69 1955, Preuves, articles (1951–1968). L’aventure technique (octobre 1955)
77e, dont il faut découvrir le mode d’emploi. Cette seconde attitude, contrecoup de la première, servira la technique moderne, en
70 1956, Preuves, articles (1951–1968). Sur le rêve des sciences (décembre 1956)
78yer un corps, atome par atome, en une fraction de seconde, à l’autre bout du monde et l’y recomposer… Accidents à prévoir : arr
71 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — 4. Le Château aventureux
79tre l’Occident et l’Orient. Or voici justement ma seconde raison : c’est que l’Asie tout entière est menacée de « prendre » not
72 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — 8. L’aventure technique
80e, dont il faut découvrir le mode d’emploi. Cette seconde attitude, contrecoup de la première, servira la technique moderne, en
73 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Troisième partie. Où allons-nous ? — 11. Où l’Aventure et la Voie se rejoignent
81tes (l’avion vole, la bombe éclate au centième de seconde prévu) ; dans les deux cas, l’effet probant est de nature tangible ou
74 1957, Preuves, articles (1951–1968). Sur la neutralité européenne (II) (avril 1957)
82 nos armées nationales ne paient plus ?) Reste ma seconde question. Supposons l’union faite, d’autant plus vite, d’ailleurs, qu
75 1957, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Aux racines de l’Europe de demain (avril 1957)
83 grandes défaites européennes : la Première et la Seconde Guerre mondiale, sont nées dans nos manuels d’histoire ? Car le natio
84t selon ses souvenirs scolaires, devenus pour lui seconde nature, et qui lui sembleront par suite indiscutables, comme les prov
76 1957, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). La Suisse et l’Europe après 1945 (avril 1957)
85 des nations est une nécessité vitale, dans cette seconde moitié du xxe siècle. 4. Premières réalisations Un Congrès se réun
86sont inséparables. Résumé 1. Au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, la Suisse est le seul pays intact au centre de l’Eur
87 Quels pays européens ont-ils été épargnés par la Seconde Guerre mondiale ? 2. Quels dangers menacent notre prospérité ? 3. Que
77 1958, Preuves, articles (1951–1968). Sur la fabrication des nouvelles et des faits (février 1958)
88se fait une nouvelle ? — Car il se passe à chaque seconde d’un temps théoriquement simultané sur toute la Terre un nombre immen
78 1959, Preuves, articles (1951–1968). Sur un chassé-croisé d’idéaux et de faits (novembre 1959)
89es États-Unis n’y ont accédé qu’à la faveur de la Seconde Guerre mondiale, c’est-à-dire en même temps que l’URSS. De la techniq
79 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. I. Première partie — 2. Deux princes danois. Kierkegaard et Hamlet
90 une exception au second degré, le met à part une seconde fois, pour des raisons qui sont celles de l’esprit — bien que, dans c
80 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. I. Première partie — 4. Dialectique des mythes I. Méditation au carrefour fabuleux
91 seule fois » de l’amour est l’amour, et que la « seconde fois » n’est rien… Une fois est le tout absolu, et la seconde fois la
81 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. II. Deuxième partie — 8. L’amour même
92 du grand corps. 2. L’émotion, ou l’Éros. — Cette seconde forme de l’amour procède de l’âme. Elle est moins sélective que le re
93ulé soit le Vide — mais que, scintillements d’une seconde dans l’histoire de ce grain, notre Terre, des civilisations passées n
82 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. IV. L’Ère de la Révolution de Kant à Hegel — IV.3. Synthèses historico-philosophiques (I)
94ialisme. Nous n’en sommes pas si loin, dans cette seconde moitié du xxe siècle … Cependant le processus « dialectique » aura c
83 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. V. L’Ère des nations, (de 1848 à 1914)
95’Europe », où il démontre que l’Amérique (« cette seconde Angleterre ») et la Russie sont destinées, l’une à renouveler le vieu
96ans) sur l’amour des Russes pour l’Europe, leur « seconde patrie », n’ont en somme d’autre effet que de mieux souligner la dual
97emière lettre est datée du début de la guerre, sa seconde lettre de la fin. L’idée de fédération y surgit une fois de plus, com
84 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. VI. L’Europe en question : de Spengler à Ortega — VI.1. « Tout s’est senti périr »
98 de la tradition humaine sont comme les premières secondes d’une nouvelle période de transformation de la planète. Comparée aux
85 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. VII. L’Ère des fédérations. De l’Unité de culture à l’union politique — VII.2. Vertus et valeurs européennes
99, délibérée et ultra-individualiste, suivie d’une seconde phase où l’esprit l’emportant sur la volonté, essaye de mettre de l’o
86 1961, Preuves, articles (1951–1968). Dialectique des mythes : Le carrefour fabuleux (I) (avril 1961)
100 seule fois » de l’amour est l’amour, et que la « seconde fois » n’est rien… Une fois est le tout absolu, et la seconde fois la
87 1961, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). La règle d’or, ou principe de l’éducation européenne (1960-1961)
101les moyens de le rejoindre. Je terminerai par une seconde parabole, que je nomme la Parabole du But. [p. 11] J’étais recrue d
88 1961, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Esquisse d’une biographie : J. H. Retinger (1960-1961)
102961) bf C’est dans le vieux palace de Montreux, seconde patrie du roman russe, que j’ai rencontré Retinger, en septembre 1947
103le projet « trop théorique ». Enfin, peu avant la Seconde Guerre, Retinger se lie avec Sir Stafford et Lady Cripps, et tous les
89 1962, Les Chances de l’Europe. I. L’aventure mondiale des Européens
104lle où nous sommes bel et bien engagés dans cette seconde moitié du xxe siècle, en sorte que les chances de l’Europe dans l’av
90 1962, Les Chances de l’Europe. IV. Les nouvelles chances de l’Europe
105ident, et que tout appelle dans le monde de cette seconde moitié du xxe siècle. [p. 80] Cette vocation fera notre force princ
91 1962, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Pour un dialogue des cultures [Note liminaire] (avril 1962)
106lture indépendantes qui se manifestent dans cette seconde moitié du xxe siècle, notamment celle de l’Inde, du Monde arabe, de
92 1962, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Principes et méthodes du dialogue entre les cultures (avril 1962)
107liaison avec la Société africaine de culture, une seconde rencontre pour 1963 en Afrique. Enfin, de très nombreux colloques org
93 1963, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). Universités américaines (12-13 janvier 1963)
108is. La série de mes rendez-vous commence quelques secondes après, je n’ai plus le temps de m’inquiéter de rien. Tout occupé à sa
94 1963, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Deux mille volumes sur l’Europe (février 1963)
109de se montrer plus difficiles. Trop d’ouvrages de seconde main sur l’Europe risquent de faire du tort à la cause de l’union, no
95 1964, Preuves, articles (1951–1968). Un district fédéral pour l’Europe (août 1964)
110 Motifs de la réserve suisse Des lendemains de la Seconde Guerre mondiale jusqu’aux environs de 1960, il faut reconnaître que n
111se au vote : la Suisse sort bonne première, étant seconde sur chaque bulletin. Je ne m’attends pas à voir mon dessein raisonnab
96 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. Introduction
112s parchemins sont auprès d’elles des documents de seconde main — c’est tout cela que Reynold sut nous apprendre à voir, rajeuni
113e nation. Mais dans le monde en mutation de cette seconde moitié du xxe siècle, la Suisse est-elle une survivance, ou bien le
97 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. II. L’union, sauvegarde de la diversité ou comment fonctionne une fédération — II.3. Interaction de l’économique et du politique
114es me semble résumer le problème suisse, en cette seconde moitié du xxe siècle. Si l’on considère ce problème du seul point de
98 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. III. La morale quotidienne et le climat de culture ou comment on vit dans une fédération
115 quand on traverse le tunnel de Chexbres en vingt secondes : il se ferme sur un paysage de plateaux nordiques et rhénans — colli
116ion, tandis qu’entre les deux s’opère en quelques secondes la silencieuse révolution du centre où se confondent les extrêmes les
117oyageaient en troisième, les gens chic parfois en seconde, et je ne savais rien des premières sinon qu’un morceau de dentelle o
118était l’été des expériences de Bikini. Dans les « secondes » règne la gravité du commerce et de l’industrie. L’authentique usage
119lus enclin à respecter le velours gris et dru des secondes : il a tort, c’est la classe vulgaire. Des jeunes femmes aux moues in
120ets portés sur les axes du monde. Quel ennui, ces secondes entre les deux ! Portrait du Suisse moyen Eh bien, depuis que j’écr
121universités, telle qu’on la voit requise en cette seconde moitié du siècle, impliquerait deux à trois fois plus d’étudiants, de
99 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. IV. La Suisse, dans l’avenir européen
122se au vote : la Suisse sort bonne première, étant seconde sur chaque bulletin. Je ne m’attends pas à voir mon dessein raisonnab
100 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. V. Appendice. Bref historique de la légende de Tell
123ais se voit arrêté parce qu’il gardait cachée une seconde flèche pour le tyran. Il s’évade à la faveur d’une tempête sur le lac