1 1925, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Les Appels de l’Orient (septembre 1929)
1, Indes et Chine sous une dénomination qui n’a de sens que par rapport à l’Europe. Il serait vain de tenter un classement pa
2e jugements contradictoires, et de termes dont le sens change avec l’échelle de valeurs de l’écrivain. Énumérons pourtant qu
2 1926, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Adieu, beau désordre… (mars 1926)
3 place ? Nos penseurs, nos écrivains ont perdu le sens social. Cela devient frappant dans les générations nouvelles. Toute l
4 3 . Ingénieux équilibres entre la raison et les sens, entre le moi et le monde : l’ennui est venu avant l’épuisement des c
5s niions toute vérité, nous étions dominés par le sens d’une réalité morale absolue que certains d’entre nous eussent acheté
6dernières conséquences suppose qu’on ait perdu le sens des ensembles rationnels. Nous ne pensons plus par ensembles 7  : sym
7ecréer une conscience individuelle ; retrouver le sens social, le sens des ensembles et des proportions ; rééduquer les inst
8ience individuelle ; retrouver le sens social, le sens des ensembles et des proportions ; rééduquer les instincts du corps e
3 1926, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Cécile-Claire Rivier, L’Athée (mai 1926)
9eu aidée par l’auteur — lui révèlera peu à peu le sens divin de la destinée. Ce livre à thèse est plutôt une argumentation à
4 1926, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Jean Cocteau, Rappel à l’ordre (mai 1926)
10ites de cette école, et qu’il eut le tort à notre sens de vouloir illustrer de pédants exercices poétiques. Mais quelle inte
5 1926, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Paradoxe de la sincérité (décembre 1926)
11et à se regarder vivre, le personnage à douter du sens de sa vie) et les forces centripètes l’emportent peu à peu, une aspir
12ites assez étroites empiriquement fournies par le sens de son intérêt propre, une analyse sincère ne puisse faire découvrir
6 1927, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Edmond Jaloux, Ô toi que j’eusse aimée… (mars 1927)
13aujourd’hui un réalisme discret mais précis et le sens de ce qu’il y a en nous d’essentiel, de ce qui détermine nos actes av
14s, des histoires dont on ne sait pas la fin ni le sens véritable, mais seulement qu’elles ont fait souffrir. Rendez-vous man
7 1927, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Daniel-Rops, Notre inquiétude (avril 1927)
15 nouvelle » avec une intelligente sympathie et un sens rare des directions générales. « Hamlétisme », pouvoir aigu d’analyse
8 1927, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). René Crevel, La Mort difficile (mai 1927)
16âtive. Mais il y a dans l’œuvre de René Crevel un sens de la douleur et un sérieux humain qui forcent la sympathie. p. 69
9 1927, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Pierre Drieu la Rochelle, La Suite dans les idées (mai 1927)
17écrivains français un homme qui ait à ce point le sens de l’époque, une vision si claire et si tragique de la civilisation d
10 1927, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Edmond Jaloux, Rainer Maria Rilke (décembre 1927)
18possèdent déjà, au moins [p. 788] obscurément, le sens des réalités sur lesquelles s’opère l’expérience. On ne prouve la rel
11 1927, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Conte métaphysique : L’individu atteint de strabisme (janvier 1927)
19ançaise, dédaigna des avances que la perte de son sens de l’éternel rendait pourtant considérables, au sens étymologique du
20s de l’éternel rendait pourtant considérables, au sens étymologique du terme. Il loucha vers le néant, retourna ses poches,
12 1927, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Entr’acte de René Clair, ou L’éloge du Miracle (mars 1927)
21, il faut admirer dans les films de René Clair un sens du miracle assez bouleversant. Et je ne parle pas du miracle genre co
22 figures que peut revêtir une substantia dont nos sens trop faibles — bornés encore par des habitudes nées des nécessités so
13 1927, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Louis Aragon, le beau prétexte (avril 1927)
23ragon, le beau prétexte (avril 1927) j Ah ! je sens qu’une puissance étrangère s’est emparée de mon être et a saisi les c
24es tricheries 8 — qu’ait connue l’esprit humain. Sens de l’Absolu, sens de la pureté ou fanatisme de l’esprit. Jusqu’au-bou
25 qu’ait connue l’esprit humain. Sens de l’Absolu, sens de la pureté ou fanatisme de l’esprit. Jusqu’au-boutisme désespéré. «
26e » ou compromis :   « Nous étions dominés par le sens d’une réalité morale absolue que certains d’entre nous eussent acheté
27as à genoux qu’on attendra : pour que cela eût un sens, il faudrait être sûr de n’avoir pas la tête en bas par rapport au so
28re, que c’est arrivé, ajoutant foi, dans tous les sens qu’admet ce terme, à des exaltations que leur lyrisme rendait seules
29ésenter… d’ailleurs une ancienne connaissance… le Sens Critique. Moi (gêné)… Rougemont. Le Sens Critique. — Il y a un cert
30ce… le Sens Critique. Moi (gêné)… Rougemont. Le Sens Critique. — Il y a un certain temps déjà que nous ne nous sommes revu
31ppose. Comprenez-moi : submergés, absolument… Le Sens Critique. — Justement j’aurais en quelque manière la prétention… Moi
32nt. Très bien fait. Excellente méthode ! (Sort le Sens Critique, un peu bousculé.) Moi. — Vous disiez, ma vie ? La Muse (m
33celui de Révolution. Et j’entends ce mot dans son sens le plus vaste. Il y a eu quatre-vingt-treize, la Réforme, Karl Marx,
14 1927, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Récit du pickpocket (fragment) (mai 1927)
34oyez-le bien… Le goût de la propriété étant à mon sens l’un des plus vulgaires et des plus généralement répandus, j’ai vite
35ement je n’éprouve aucun désir d’avoir raison. Je sens aussi bien que vous ce que mes principes peuvent avoir de « bien jeun
15 1927, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). La part du feu. Lettres sur le mépris de la littérature (juillet 1927)
36n liberté, par haine de cette esthétique ou de ce sens social, — et voilà qu’ils perdent même la problématique utilité de li
37nnaissance. (« Connaissance » étant pris avec son sens le plus profond, qui est proche du sens biblique. Il ne s’agit pas de
38 avec son sens le plus profond, qui est proche du sens biblique. Il ne s’agit pas de la connaissance abstraite et rationnell
16 1927, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Les derniers jours (juillet 1927)
39s cris qui nous échappèrent n’avaient pas d’autre sens. p. 249 p. « Les derniers jours », Revue de Belles-Lettres, Laus
17 1928, Foi et Vie, articles (1928–1977). Le péril Ford (février 1928)
40a tromperie est préméditée. Et le scandale, à mon sens, n’est pas que l’industriel ait forcé (psychologiquement) le client à
41us frappantes de notre régression. Cette perte du sens de l’âme se nomme bon sens américain. On en fait quelque chose de jov
42ien — que l’envie. Mauvais travail. Il a perdu le sens religieux, cosmique, de l’effort humain. Il ne peut plus situer son e
18 1928, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Aragon, Traité du style (août 1928)
43les favorisent par leurs écrits. Aragon, qui a le sens de l’amour, a dit conséquemment beaucoup de choses vraies (belles). I
19 1929, Les Méfaits de l’instruction publique (1972). 1. Mes prisons
44libération d’une personnalité : l’imagination, le sens de l’arbitraire et le sens de la relativité des décrets humains. Le p
45té : l’imagination, le sens de l’arbitraire et le sens de la relativité des décrets humains. Le prix de mes souffrances étai
20 1929, Les Méfaits de l’instruction publique (1972). 3. Anatomie du monstre
46t du travail, qualité du travail, santé, liberté, sens de la justice et autres balivernes, instruction véritable et autres [
47 et superficielle que la discipline perd tout son sens éducatif et n’est plus qu’une entrave énervante, un système de vexati
21 1929, Les Méfaits de l’instruction publique (1972). 5. La machine à fabriquer des électeurs
48es Messieurs de leurs sièges, ils comprendront le sens des images.) p. 41 9. J’emploie ce mot au sens fort, au sens e
22 1929, Les Méfaits de l’instruction publique (1972). 7. L’instruction publique contre le progrès
49uerez [p. 52] cependant point de le dire, avec ce sens du cliché qui est un hommage à vos maîtres respectés. La Démocratie,
23 1929, Les Méfaits de l’instruction publique (1972). Appendice. Utopie
50t la spontanéité et l’invention. Elle dénature le sens de la liberté. Elle détruit tout ce qui permettait d’échapper à la mé
51u que cela continue. Qu’on ne s’y trompe pas : le sens technique qui tient lieu d’imagination à l’homme moderne n’est pas cr
52l’âme. Mais ces méthodes ne prendraient tout leur sens et toute leur efficace que dans [p. 66] un système religieux. Pour qu
53té de mes attaques. Ce qui est vulgaire, au plein sens du mot, c’est le genre distingué de la bourgeoisie qui se monte le co
24 1929, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Jules Supervielle, Saisir (juin 1929)
54 qu’il nous propose. Une telle poésie n’offre aux sens que peu d’images (à peine quelques « motifs », objets usuels et usés,
55 perceptions de l’âme plus que de l’esprit ou des sens. « Reste immobile et sache attendre que ton cœur se détache de toi co
25 1929, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Julien Benda, La Fin de l’Éternel (novembre 1929)
56ur le plan philosophique en particulier, où je me sens bien plus près de M. Gabriel Marcel, qu’il attaque. (M. Benda trahit
26 1929, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). « Belles-Lettres, c’est la clé des champs… » (janvier 1929)
57ur entrer en religion : rond de cuir ou poète (au sens le plus large de ces mots.) (Mais je tiens à le leur dire ici : Les A
27 1930, Foi et Vie, articles (1928–1977). « Pour un humanisme nouveau » [Réponse à une enquête] (1930)
58qui ne bannirait pas de l’existence la poésie, ce sens du Réel. Je vois se composer en cette méthode — peut-être séculaireme
28 1930, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). André Jullien du Breuil, Kate (avril 1930)
59nre de livres — ils se multiplient — vient, à mon sens, de quelque chose qu’ils expriment sans doute inconsciemment et qui n
60lques obsessions sexuelles. Qui viendra rendre le sens de l’amour idéal — celui qui transfigure ? Le roman de M. Jullien de
29 1930, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Voyage en Hongrie I (octobre 1930)
61dit-on, un amateur de troubles distingués. Peu de sens du réel. Mais nous vous montrerons notre Hongrie, ou tout au moins ce
62t pas à la vertu des noms reste prisonnier de ses sens ; mais celui-là est véritablement voyageur qui n’a pas renoncé à conv
63ut mon temps, si toutefois perdre conserve ici le sens qu’il [p. 411] a pris dans ce monde, — j’entends : leur monde, avec l
30 1930, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Hölderlin, La Mort d’Empédocle et Poèmes de la folie (octobre 1930)
64e crois et voudrais l’établir plus longuement, le sens des poèmes de la maturité de Hölderlin est à chercher dans leur rythm
31 1930, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Voyage en Hongrie II (novembre 1930)
65lonner, pousser de grands cris ; tourbillonner en sens inverse ; frapper des talons toujours plus vite, mains à la nuque, ma
66e son épigramme, jette son petit caillou. Ici, le sens des mots et des choses est celui d’un courant musical qui domine l’en
67ssion, et c’est là son miracle. Si tu n’as pas le sens de la musique, conserve quelque espoir de t’en tirer. Sinon… je t’env
68t de même a quelque chose de « moderne », dans un sens vaste et mystique, elle le doit au charme égyptien du peuple errant q
69ue la ligne est droite. Je ne sais plus dans quel sens je roule. J’aime ces heures désorientées ; le sentiment du « non-sens
70 tête.) — On ne voyage jamais que dans son propre sens ! — Mais il faut voyager pour découvrir ce sens ! — Qu’as-tu vu que t
71e sens ! — Mais il faut voyager pour découvrir ce sens ! — Qu’as-tu vu que tu n’étais prêt à voir ? — Mais il fallait aller
72s’arrêter de penser). Se peut-il qu’on cherche le sens de la vie ! Je sais seulement que ma vie a un but. M’approcher de mon
32 1930, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Charles Du Bos, Approximations, 4ᵉ série (novembre 1930)
73abord : on y retrouve, appliqué aux mots, ce même sens à la fois scrupuleux et assuré de la qualité, qui est ce qu’avant tou
74e par des voies si subtiles qu’il ne doit qu’à un sens exceptionnel de l’orientation dans le monde de l’esprit la sécurité d
75ifier jamais l’éthique à l’esthétique, et dans ce sens chez tant d’autres émoussé, et qu’il exerce avec une intelligence et
76ce et une autorité aujourd’hui sans secondes : le sens de la responsabilité de l’écrivain. p. 656 bk. « Charles Du Bos 
33 1930, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Les soirées du Brambilla-club (mai 1930)
77’allemand littéraire y suffit. Pour moi, je ne me sens pas trop embarrassé ; comme j’habite l’Odéon, c’est toujours le fantô
78mes amies, je m’intéresse aux cravates, enfin, je sens mon esprit qui se dégrade assez rapidement et se dissout dans une sen
79 la liberté. (Je pense à la boussole autant qu’au sens moral.) Le goût de se perdre est un des plus profonds mystères de not
34 1931, Foi et Vie, articles (1928–1977). André Malraux, La Voie royale (février 1931)
80aît absurde, parce qu’il refuse de lui trouver un sens dans la mort. L’homme qui pourrait se définir : « Dieu n’est pas, don
35 1931, Foi et Vie, articles (1928–1977). Sécularisme (mars 1931)
81’au contraire de M. Léon Brunschvicg, il avait le sens du tragique de la vie. De pareilles « conversations » ne ressortent n
82que chose d’assez hideusement provincial, au pire sens du terme. M. Nizan se refuse à montrer aucune compensation : « l’art,
83me M. Pierre Maury. C’est à peu près dans le même sens que M. René Gillouin parle 14 de l’effort de notre monde pour « se s
36 1931, Foi et Vie, articles (1928–1977). Une exposition d’artistes protestants modernes (avril 1931)
84ière mise en valeur dans sa pureté, sa nudité, ce sens de l’artisanat qui se refuse aux truquages, aux trompe-l’œil, ne diss
37 1931, Foi et Vie, articles (1928–1977). Conférences du Comte Keyserling (avril 1931)
85d’adaptation, et il s’agit de la résoudre dans le sens d’une philosophie de la vie qui rende aux valeurs spirituelles leur p
38 1931, Foi et Vie, articles (1928–1977). Au sujet d’un grand roman : La Princesse Blanche par Maurice Baring (mai 1931)
86ais le mot conviction ne doit être pris ici qu’au sens le plus conventionnel. Car à une tante anglaise qui lui exprime l’esp
87que la même chose dans le Podere à Florence. — Je sens, il est vrai, que j’ai commis des erreurs irréparables. — Vous avez l
39 1931, Foi et Vie, articles (1928–1977). Kierkegaard (mai 1931)
88demande-t-il ? Les prêtres sont-ils, dans le vrai sens du mot, les successeurs du Christ ? Ne sont-ils pas plutôt des foncti
40 1931, Foi et Vie, articles (1928–1977). Littérature alpestre (juillet 1931)
89e, et non plus la « virtu ». L’héroïsme, au vieux sens du mot, ne trouve plus où s’exercer. Et ce n’est guère qu’au plus obs
41 1931, Foi et Vie, articles (1928–1977). Avant l’Aube, par Kagawa (septembre 1931)
90 d’un incroyant, ceci peut sembler vague. Mais le sens chrétien primitif n’est-il pas, avant tout, le sens de la pauvreté ?
91ns chrétien primitif n’est-il pas, avant tout, le sens de la pauvreté ? Qu’un Kagawa nous force à méditer chrétiennement le
42 1931, Foi et Vie, articles (1928–1977). André Gide ou le style exquis (à propos de Divers) (octobre 1931)
92inévitables. Car ce qui naît de l’Évangile n’a de sens que par le jaillissement vers Dieu. Et tout précepte évangélique une
43 1932, Le Paysan du Danube. a. Le sentiment de l’Europe centrale
93 et passionnée de l’« impossible », — qui dans ce sens, vraiment, n’est pas un mot français. [p. 22] En ceci, le monde de l
94 loi. Il y a une contrepartie. Celui que hante le sens du péché — c’est-à-dire de la réalité humaine — celui-là résiste rare
95n détruit son objet, et bientôt détruit jusqu’aux sens sur lesquels elle régnait. Le sentimentalisme, dès qu’il devient déle
96sance, c’est la réaction goethéenne. Goethe en ce sens est bien l’anti-allemand, ou encore comme le disait Curtius, le premi
44 1932, Le Paysan du Danube. I. Le Paysan du Danube — I.1. Un soir à Vienne avec Gérard
97’apparaît avec le visage même de mon amour. Je me sens voluptueusement perdre pied. Vertige de te revoir, vertige de te perd
98dans des objets — et c’est cela seul qui donne un sens au monde. — Mais je bavarde, je philosophe, et vous allez me dire que
99endre des femmes au hasard, [p. 42] disait-il. Je sens très bien que nous allons nous ennuyer terriblement. Du moins, moi. P
100uand je la regarde s’amuser. Je vois se perdre ce sens des correspondances secrètes et spontanées du plaisir qui seules fais
101chestre triomphant suffit à peine à toucher leurs sens fatigués et épaissis. Regardez ces yeux mornes, ou luisants de concup
102ar la souffrance qu’elle entraîne, nous révèle le sens réel de nos vies, et peu à peu, de leurs moindres rencontres. La fati
103m’éclaboussant de neige et de titres dépourvus de sens. Je dormais debout. (Vienne, 1928) p. 41 6. Quelque chose comme
45 1932, Le Paysan du Danube. I. Le Paysan du Danube — I.3. Voyage en Hongrie
104dit-on, un amateur de troubles distingués. Peu de sens du réel. Mais nous vous montrerons notre Hongrie, ou tout au moins ce
105t pas à la vertu des noms reste prisonnier de ses sens ; mais celui-là est véritablement voyageur qui n’a pas renoncé à conv
106ut mon temps, si toutefois perdre conserve ici le sens qu’il a pris dans ce monde, — j’entends : leur monde, avec leurs « pr
107lonner, pousser de grands cris ; tourbillonner en sens inverse ; frapper des talons toujours plus vite, mains à la nuque, ma
108e son épigramme, jette son petit caillou. Ici, le sens des mots et des choses est celui d’un courant musical qui domine l’en
109ssion, et c’est là son miracle. Si tu n’as pas le sens de la musique, conserve quelque espoir de t’en tirer. Sinon… je t’env
110t de même a quelque chose de « moderne », dans un sens vaste et mystique, elle le doit au charme égyptien du peuple errant q
111ue la ligne est droite. Je ne sais plus dans quel sens je roule. J’aime ces heures désorientées ; le sentiment du « non-sens
112 tête.) — On ne voyage jamais que dans son propre sens ! — Mais il faut voyager pour découvrir ce sens ! — Qu’as-tu vu que t
113e sens ! — Mais il faut voyager pour découvrir ce sens ! — Qu’as-tu vu que tu n’étais prêt à voir ? — Mais il fallait aller
114s’arrêter de penser). Se peut-il qu’on cherche le sens de la vie ! Je sais seulement que ma vie a un but. M’approcher de mon
46 1932, Le Paysan du Danube. II. La lenteur des choses — II.1. La Tour de Hölderlin
115sérénité presque effrayante. Vient le temps où le sens de son monologue entre terre et ciel lui échappe. Il jette encore que
47 1932, Le Paysan du Danube. II. La lenteur des choses — II.2. Petit journal de Souabe
116e m’a réveillé. Mais tandis qu’ici j’écris, je me sens tout baigné encore de cette fièvre amoureuse ; et tout est mythe de n
117visible. Tous deux orientent la réflexion vers le sens et vers le symbole concret. [p. 144] N’est-ce point ce genre de déma
118aites ont au contraire le pouvoir de rendre à nos sens leur efficacité et leur étonnement. Je regarde les feuilles de ma sal
119pendant il possède à un si haut [p. 151] degré le sens de l’enrobement des vérités occultes, de leur symbolisme concret, de
120uelques jours, je crois, oui je crois bien que je sens la vie tout le temps… 15 juillet 1929 Le père Reinecke me félicite
121eoir ici ! Mais je n’ose plus lui faire place. Je sens que les deux ouvrières me regardent. Elle, sans doute, ne veut pas tr
48 1932, Le Paysan du Danube. II. La lenteur des choses — II.3. Châteaux en Prusse
122éléments naturels. Pour nous, nous développons un sens plutôt fictif de la responsabilité. Nous développons au vrai un hamlé
123ci dans une atmosphère goethéenne d’utilité, — au sens élevé et civilisateur du terme. La notion moderne de superflu, qui do
124? La question me paraît, au concret, dépourvue de sens. Mais au nom de la dignité humaine, je demande que les journalistes c
125s. Mais au regard de la nature, cela n’a point de sens. Ou bien alors : cela désigne une nouvelle répartition des terres. Qu
49 1932, Le Paysan du Danube. II. La lenteur des choses — II.5. Appendice. Les Soirées du Brambilla-Club, (1930)
126’allemand littéraire y suffit. Pour moi, je ne me sens pas trop embarrassé ; comme j’habite l’Odéon, c’est toujours le fantô
127mes amies, je m’intéresse aux cravates, enfin, je sens mon esprit qui se dégrade [p. 196] assez rapidement et se dissout dan
50 1932, Foi et Vie, articles (1928–1977). Romanciers protestants (janvier 1932)
128la foi ; soit des œuvres d’édification morale, au sens littéral du terme : tendance stoïcienne ; soit des œuvres de révolte
129eureuse. Elle « craint » la vérité ; non point au sens de ce verbe qui signifie la révérence, mais comme on craint le risque
51 1932, Foi et Vie, articles (1928–1977). Goethe, chrétien, païen (avril 1932)
130rfois, quand je suis calme, très calme, et que je sens tout le bien que les sources éternelles ont déversé dans mon cœur. »
131 raison péremptoire qu’il n’y a plus de païen, au sens antique du mot, depuis que la venue du Christ a modifié la nature mêm
132, plus que tout, fait défaut à ce génie, c’est le sens tragique du péché. Car c’est bien dans le sens du péché que gît l’irr
133le sens tragique du péché. Car c’est bien dans le sens du péché que gît l’irréductible, c’est-à-dire le tragique essentiel d
52 1932, Foi et Vie, articles (1928–1977). Penser dangereusement (juin 1932)
134ée. Pour le reste, c’est la politique, et dans un sens plus vaste, la religion, que cela regarde. M. Nizan demande inlassabl
53 1932, Esprit, articles (1932–1962). On oubliera les juges (novembre 1932)
135te place. André Bridoux, dans les remarques à mon sens si importantes par lesquelles il inaugurait la rubrique au premier nu
54 1932, Hic et Nunc, articles (1932–1936). Hic et nunc [éditorial] (novembre 1932)
136dressé à chacun de nous. Vérité actuelle aux deux sens de ce mot, qui sont acte et présence. [p. 3] Et certes notre activit
55 1932, Hic et Nunc, articles (1932–1936). Principe d’une politique du pessimisme actif (novembre 1932)
137ique est l’art d’accommoder les relations dans le sens de la plus grande facilité de réalisation. La politique est un art de
56 1932, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Les Signes parmi nous, par C. F. Ramuz (janvier 1932)
138inscrivent sur le papier ou dans la terre. Un tel sens de la communauté put induire certains à parler de l’unanimisme de Ram
139et ce trait profond de son art m’en convainc : le sens de la vénération, qui est aussi celui de la lenteur des choses. Cet a
140l’arrêt absolu, suprême : le Jugement dernier. Le sens de l’actuelle crise apparaît ainsi manifeste : un jugement sur tous l
57 1932, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Querelles de famille, par Georges Duhamel (mai 1932)
141t à dia et engendrent une grande confusion. En ce sens, le dernier livre de M. Duhamel, consacré à la critique des aspects o
142t-il y voir une sorte de sublimation à rebours du sens de la révolte ? On serait en droit d’exiger d’un critique de son temp
58 1932, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). À prendre ou à tuer (décembre 1932)
143ion si simple. La révolution est une nécessité au sens le plus banal du terme, et aussi à son sens de « misère qui appelle »
144té au sens le plus banal du terme, et aussi à son sens de « misère qui appelle ». Nous ne sommes pas des « bourgeois-dégoûté
145nde : que signifie « sauver le monde » ? Rien. Au sens fort du mot, le « salut » n’est pas à débattre sur le plan de l’human
146ettent à ce suprême et quotidien débat d’avoir un sens, un point d’application : la personne. Tel est en dernière analyse, l
59 1932, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). La pluie et le beau temps (Dialogue dans une tête) (1932)
147regrette profondément que vous n’ayez pas plus de sens qu’un oiseau. Sonnette, si vous étiez païenne ou si vous étiez chréti
148 seulement distinguer en toi-même leur convenable sens. Et quand tu connaîtras où se situe leur lieu, établis en ce lieu la
149ille, habitant d’Argos. N’ayant pu débrouiller le sens de l’Oracle qui lui avait dit d’aller bâtir une ville là où il trouve
60 1933, Foi et Vie, articles (1928–1977). « Histoires du monde, s’il vous plaît ! » (janvier 1933)
150bloui. ⁂ Le roman était un genre bourgeois, en ce sens que dans le monde bourgeois, privé de risques et d’aventures réelles,
61 1933, Esprit, articles (1932–1962). Loisir ou temps vide ? (juillet 1933)
151épasse. « Primauté du spirituel » n’a pas d’autre sens pour nous. Bourgeois et marxistes partent de la nécessité du gain, — 
152 acte, travail et loisir retrouveront leur commun sens : dans l’actualité de l’être, où ils ne seront plus que les temps alt
153 sans douleur, non plus que sans volupté. Mais le sens et la fin seuls importent, et fondent l’œuvre en dignité. Dignité du
62 1933, Hic et Nunc, articles (1932–1936). Dialectique des fins dernières (juillet 1933)
154itique barthienne. Nous disons « la critique » au sens le plus littéral de ce mot : l’accusation qui met en état de crise l’
155 pourtant cette inconcevable réalité qui donne un sens si grave à ce oui et à ce non qui, au travers de toute l’œuvre de Bar
156se précède et seule provoque l’antithèse, dont le sens n’est pourtant donné que par la thèse simultanée. Chronologie d’aille
157s un instant dont nulle morale ne peut prévoir le sens dernier. ⁂ Une synthèse qui précède et dépasse à la fois l’antithèse
63 1933, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Pétrarque, par Charles-Albert Cingria (avril 1933)
158’impression que ces textes n’ont, en somme, aucun sens relativement à celui qui les cite, car alors où serait l’Impartialité
64 1933, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Une main, par C. F. Ramuz (juin 1933)
159 tomber la neige : les choses ont de nouveau leur sens. Ramuz parle de lui, c’est la première fois. Et c’est à peine de lui.
65 1933, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). La Légion étrangère soviétique (juin 1933)
160in nombre d’« hommes de pensée » résulte, à notre sens, d’une psychose de démission. Survenant au moment précis de l’histoir
66 1933, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Petites notes sur les vérités éternelles (1932-1933)
161rains… 1. S’il n’y a pas de vérité absolue, en ce sens que tout jugement tenu pour vrai peut être modifié ou complété, les c
67 1934, Politique de la Personne (1946). Introduction — b. Ridicule et impuissance du clerc qui s’engage
162ctuel impénitent ». L’expression, dans un certain sens, est fort exacte. Nous vivons à l’époque de la plus juste pénitence d
68 1934, Politique de la Personne (1946). Introduction — c. Le vrai pouvoir des intellectuels et son usage
163 c’est qu’elle a perdu la mesure. Elle a perdu le sens du niveau proprement humain. Cela éclate dans sa politique : elle aff
69 1934, Politique de la Personne (1946). Introduction — e. En dernier ressort
164tre condition. En tant qu’intéressés, au meilleur sens du mot, ces motifs peuvent très bien revêtir les apparences d’une pol
165 distraire l’homme de son sort personnel. Dans ce sens, toutes les politiques ne sont que politique d’autruche. On se passio
70 1934, Politique de la Personne (1946). I. Primauté du spirituel ? — 1. Destin du siècle ou vocation personnelle ?
166par la culture des illusions et la dégradation du sens de la révolte. L’histoire du monde, bien loin d’être l’histoire d’un
167ées, mortes comme toutes les moyennes et, dans ce sens, abstraites. Sur quoi peut bien se fonder une loi historique ? Sur ce
168ntéressante au monde, — et je dis intéressante au sens le plus profond du terme, la seule chose qui intéresse chacune de nos
169es dictatures, dans un fléchissement, en vous, du sens de votre destinée personnelle. À l’origine de tout, il y a une attitu
170 c’est une consolation. Je prends ce mot dans son sens le plus fort, tel que le donne l’étymologie. Consoler, c’est littéral
71 1934, Politique de la Personne (1946). I. Primauté du spirituel ? — 2. Personne ou individu ? (d’après une discussion)
171 grand nombre d’hommes qui vous diront : je ne me sens pas de vocation, il est probable que je n’en ai pas, je ne sais pas t
172mprise est une réalité chrétienne, qui n’a pas de sens pour l’incroyant. Je ne puis l’accorder sans de fortes réserves. L’Év
72 1934, Politique de la Personne (1946). I. Primauté du spirituel ? — 3. Précédence ou primauté de l’économique dans le marxisme ? (Introduction à un débat dans un cercle privé)
173 se croyait « spiritualiste » ou « idéaliste » au sens vulgaire de ces termes. Marx révélait ainsi à cette bourgeoisie la vr
174ence 17 dans le temps, et qu’elle n’avait qu’un sens chronologique. [p. 70] Tout cela, certes, n’est pas bien nouveau. On
175 sans racines. Elle fera des hommes inactuels, au sens étymologique. Des hommes, incapables d’actualiser une création, c’est
176ons spirituel d’abord, ce d’abord n’a pas le même sens temporel, historique, que dans l’économique d’abord des marxistes. Il
177 dans l’économique d’abord des marxistes. Il a un sens de primauté non pas chronologique et transitoire, mais absolue. Prima
178é humaine et de l’histoire. On peut dire, dans ce sens, que la croyance à la période de transition résume à nos yeux toute [
73 1934, Politique de la Personne (1946). II. Principes d’une politique du pessimisme actif — 4. Ni ange ni bête : ni gauche ni droite, (Fondements théologiques d’une action politique)
179critères : d’une part, elle est seule humaine, au sens évangélique du terme ; d’autre part, elle paraît à peu près intenable
180e actif. Une phrase de Kierkegaard résume, à mon sens, le fondement et la seule direction possible de toute politique chrét
74 1934, Politique de la Personne (1946). II. Principes d’une politique du pessimisme actif — 5. Sur la devise du Taciturne
181ique est l’art d’accommoder les relations dans le sens de la plus grande facilité de réalisation. La politique est un art de
75 1934, Politique de la Personne (1946). II. Principes d’une politique du pessimisme actif — 6. Note sur un certain humour
182ivre. ⁂ Tout enfin se ramène à ceci : quel est le sens des échecs humains ? De la réponse qu’un homme fait à cette question,
76 1934, Politique de la Personne (1946). III. Idoles — 8. Humanisme et christianisme
183des humanités. Nous prendrons le mot humanisme au sens plus général, non moins précis, qui désigne une conception générale d
184l’autre cas, il s’agit bel et bien de savoir quel sens l’homme veut donner à sa vie, comment il doit vivre pour mieux vivre.
77 1934, Politique de la Personne (1946). III. Idoles — 9. Antimarxiste parce que chrétien
185nt. D’une façon générale, [p. 120] cela n’a aucun sens de comparer deux civilisations, et c’est une grande illusion de croir
186diction des deux religions, celle qui concerne le sens total de la vie terrestre. Je dis bien le sens, la direction. Le sens
187le sens total de la vie terrestre. Je dis bien le sens, la direction. Le sens de la vie chrétienne est vertical, le sens de
188 terrestre. Je dis bien le sens, la direction. Le sens de la vie chrétienne est vertical, le sens de la vie marxiste est hor
189on. Le sens de la vie chrétienne est vertical, le sens de la vie marxiste est horizontal. Le sens de la vie du chrétien c’es
190al, le sens de la vie marxiste est horizontal. Le sens de la vie du chrétien c’est de sortir de sa vie individuelle pour s’o
191de celui qui prononce : Que Ton règne vienne ! Le sens de la vie du marxiste, c’est d’organiser cette vie-ci pour elle-même 
192iques. Ce qui ne veut nullement dire : futures au sens temporel du terme. Car le Royaume est toujours proche. L’Éternité est
193appelées eschatologiques. Mais dans un tout autre sens, dans le sens futur. La réalisation du paradis socialiste est promise
194tologiques. Mais dans un tout autre sens, dans le sens futur. La réalisation du paradis socialiste est promise aux foules da
195 je viens de dire, je voudrais qu’on le prenne au sens le plus littéral. Je crois littéralement qu’il n’y a aucun point comm
196rxisme qui est une règle de vie dans le monde, au sens où le christianisme est une règle de mort au monde. Et il est temps d
197 récemment André Gide 38 . La religion n’a pas de sens humain : jamais les hommes n’arriveront à donner un sens réel aux par
198main : jamais les hommes n’arriveront à donner un sens réel aux paroles de l’Évangile. Dieu seul le peut. La conclusion de t
78 1934, Politique de la Personne (1946). IV. Problèmes de la révolution personnaliste — 11. D’un Cahier de revendications
199âches d’homme. La révolution est une nécessité au sens le plus banal du terme, et aussi à son sens de misère qui appelle. No
200té au sens le plus banal du terme, et aussi à son sens de misère qui appelle. Nous ne sommes pas « des bourgeois-dégoûtés »
201nde : que signifie « sauver le monde » ? Rien. Au sens fort du mot, le salut n’est pas à débattre sur le plan de l’humanité,
202ettent à ce suprême et quotidien débat d’avoir un sens, un point d’application : la personne. Tel est, en dernière analyse,
79 1934, Politique de la Personne (1946). IV. Problèmes de la révolution personnaliste — 13. Triomphe de la Personne, (Aphorismes)
203t voir ce que cela signifie. Être social, dans le sens de sociable, c’est honorer les catégories et conventions sociales, le
204ais. L’Allemand, par exemple, enviera toujours ce sens fin et naturel qu’a tout Français pour les allusions, les tournures d
205ecours aux traditions ou à la révolte : c’est, au sens fort et littéral, s’autoriser dans l’exercice d’une vocation incompar
80 1934, Politique de la Personne (1946). IV. Problèmes de la révolution personnaliste — 14. Tactique personnaliste
206 fusils — qui partent tout seuls et dans tous les sens — mais celle d’un regard précis, d’une visée ferme ; 2° La doctrine d
207ement anti-personnaliste, démocratique au mauvais sens du terme. (Notre personnalisme pourrait revendiquer à juste titre l’u
81 1934, Politique de la Personne (1946). V. À la fois libre et engagé — Le protestantisme créateur de personnes
208mmunautés (les thiases), comparables à la cité au sens moderne. Alors que la tribu était liée par des liens d’origine — le s
209ouages de l’État. Il est important de rappeler ce sens romain du mot personne. Je le traduirais volontiers en langage modern
210on aura recours, mais on va lui donner un nouveau sens. Pour désigner les relations constituant la Trinité, le Père, le Fils
211is autonome et en relation. Ainsi le mot avec son sens nouveau, et la réalité sociale de la personne, sont bel et bien des c
212eu analogue à celle des débuts de la Grèce, en ce sens qu’une révolte de l’individu ne tarde pas à se manifester. Cette révo
213 [p. 204] comme les premiers types d’individus au sens moderne. Nous retrouvons ici cette liaison mystérieuse entre la naiss
214nt, qui puisse être qualifié de personnaliste, au sens précis où je l’entends. Diversité des Églises, fédération de ces dive
215nsi comprise n’est plus qu’à peine une persona au sens romain, un rôle, un masque, une fonction extérieure, c’est-à-dire un
216s résistances spirituelles et nous font perdre le sens de l’Église. C’est ici de nos vertus mêmes qu’il importe de nous méfi
217ut cela doit rester « occasionnel », mais dans le sens du hic et mine chrétien. Or il se trouve qu’ici et maintenant, notre
82 1934, Politique de la Personne (1946). Appendices — ii. Loisir ou temps vide ?
218épasse. « Primauté du spirituel » n’a pas d’autre sens pour nous. [p. 235] Bourgeois et marxistes partent de la nécessité
219 acte, travail et loisir retrouveront leur commun sens : dans l’actualité de l’être, où ils ne seront plus que les temps alt
220leur, [p. 238] non plus que sans volupté. Mais le sens et la fin seuls importent, et fondent l’œuvre en dignité. Dignité du
83 1934, Politique de la Personne (1946). Appendices — iii. Groupements personnalistes
221et le marxisme — l’une trop française, au mauvais sens du terme, l’autre trop étrangère au génie du pays. Ceci explique dans
222tique de race, de classe ou de parti, mais sur un sens concret des responsabilités personnelles. Ces refus et ces affirmatio
223combat qu’ils mènent est beaucoup plus radical au sens étymologique du terme : c’est aux racines du mal qu’ils s’attaquent.
84 1934, Politique de la Personne (1946). Appendices — iv. Qu’est-ce que la politique ?
224une profonde incertitude : non seulement c’est le sens politique qui fait défaut, mais c’est le sens même de la politique en
225 le sens politique qui fait défaut, mais c’est le sens même de la politique en général qui n’est plus clairement aperçu, dan
226tion de la personne que nous voulons restaurer le sens de la mission nationale des Français. C’est en vertu de notre concept
227dre — est la méthode politique par excellence, au sens que nous venons de donner du politique. Elle consiste à faire la part
228ommes « intellectuels », certes, dans ce [p. 256] sens que nous voulons nous servir aussi de notre intelligence pour travail
85 1934, Politique de la Personne (1946). Appendices — v. Trop d’irresponsables s’engagent ! (Responsabilité des intellectuels)
229et l’action. Au lieu de préciser, par exemple, le sens de ce mot d’engagement dont tout le monde abuse aujourd’hui 81 . ⁂ Po
230s la réalité. Et cela suffirait bien à définir le sens que nous donnons à ce mot d’engagement. Je l’ai dit ailleurs : un gan
86 1934, Foi et Vie, articles (1928–1977). Destin du siècle ou vocation personnelle ? (février 1934)
231par la culture des illusions et la dégradation du sens de la révolte. L’histoire du monde, bien loin d’être l’histoire d’un
232ées, mortes comme toutes les moyennes, et dans ce sens, abstraites. Sur quoi peut bien se fonder une loi historique ? Sur ce
233ntéressante au monde, — et je dis intéressante au sens le plus profond du terme, la seule chose qui intéresse chacune de nos
234es dictatures, dans un fléchissement, en vous, du sens de votre destinée personnelle. À l’origine de tout, il y a une attitu
235e consolation. Je prends ce mot dans [p. 157] son sens le plus fort, tel que le donne l’étymologie. Consoler, c’est littéral
87 1934, Foi et Vie, articles (1928–1977). Deux essais de philosophes chrétiens (mai 1934)
236xaminer ensuite ces éléments sans tenir compte du sens et de l’intention de l’ensemble. La « totalité d’expérience et d’acti
237ue la possibilité permanente du suicide est en ce sens 48 le point d’amorçage peut-être essentiel de toute pensée métaphysi
238— démarche de la création qui va toujours dans le sens de l’être, à condition qu’elle soit soutenue par une fidélité que l’a
239elle peut agir, qu’elle peut créer » (p. 297). Je sens bien qu’un aperçu si schématique fait tort au caractère concret de ce
88 1934, Foi et Vie, articles (1928–1977). Notice biographique [Kierkegaard] (août 1934)
240e qualitative infinie entre Dieu et l’homme. » Le sens réel et profond de toute son œuvre réside dans sa protestation à la f
89 1934, Foi et Vie, articles (1928–1977). Nécessité de Kierkegaard (août 1934)
241’abord elle ne témoignait d’un ridicule défaut de sens pratique. Et que disent alors les bourgeois ? Les mêmes phrases, à pe
242ar ce mot d’originalité ? Il faut en rapporter le sens au centre même de sa pensée, ou si l’on veut, de son action. Et ce ce
243ion de Kierkegaard et de Hegel 59 trouve ici son sens à la fois le plus profond et le plus évidemment actuel. Hegel a tout
244core faut-il se garder d’entendre l’expression au sens des romantiques. Je suis sujet, mais il reste à savoir d’où vient ce
245de son action, mais c’est qu’il est, dans l’autre sens du terme, « assujetti » à la Parole qui vit en lui. C’est dans ce sen
246jetti » à la Parole qui vit en lui. C’est dans ce sens que la formule de Kierkegaard est vraie. La sujétion totale est seule
247ît plus nécessaire de réfuter les objections du « sens social ». Plusieurs ouvrages de Kierkegaard portent cette dédicace fa
90 1934, Foi et Vie, articles (1928–1977). Kasimir Edschmid, Destin allemand (octobre 1934)
248leur attachement à la patrie et leur humanité, au sens le plus profond. Ce dont ils souffrent, ce n’est pas seulement de man
249devant lui. Une fois encore, Pillau lui montre le sens du sacrifice de « ces jeunes gens qui sont entrés dans le malheur la
250it de ses intentions nationalistes — au plus haut sens du mot, je le répète, mais il se peut tout de même que certains lecte
251e grandeur enfin qui nous ramènent puissamment au sens de la réalité humaine, au sens de la dégradation humaine, au sens du
252ent puissamment au sens de la réalité humaine, au sens de la dégradation humaine, au sens du péché concret de l’homme. Et qu
253té humaine, au sens de la dégradation humaine, au sens du péché concret de l’homme. Et qui rendent à notre jugement une rigu
91 1934, Esprit, articles (1932–1962). Préface à une littérature (octobre 1934)
254se de la « littérature » moderne se résume, à mon sens, en une phrase un peu grossière : c’est une littérature qui aime parl
255tique littéraire de cette littérature n’a plus de sens réel, ni plus d’autorité. Critiquer, c’est d’abord posséder un critèr
256volution démocratique, si l’on entend ce terme au sens originel, et non point au sens dévié de l’individualisme politique. «
257entend ce terme au sens originel, et non point au sens dévié de l’individualisme politique. « Dernière heure de l’État, prem
92 1934, Esprit, articles (1932–1962). Sur une nouvelle de Jean Giono (novembre 1934)
258passionnent les indiscrets. Je le dis comme je le sens — parce que je les lis, naturellement — et je vous laisse le soin de
259i par les autres, bien sûr — et détournés de leur sens primitif, de sorte qu’ils trahissent la pensée de ceux qui les répète
93 1934, Esprit, articles (1932–1962). Définition de la personne (décembre 1934)
260des témoignages visibles qu’elle produit. Dans ce sens, elle n’aurait aucune problématique. Or, nous nous connaissons comple
261dernier de la division objective d’une société au sens des sociologues. Il joue, sur le plan politique, le rôle que jouait l
262 Il a su reconnaître que l’homme est un sujet (au sens initiateur, et non pas ironique !) et qu’il dépend de lui que l’objet
94 1934, Esprit, articles (1932–1962). André Breton, Point du jour (décembre 1934)
263ux yeux des jeunes gens, un défaut de culture, au sens banal du terme, qui se trahit ici fâcheusement. Iront-ils au-delà du
95 1934, Hic et Nunc, articles (1932–1936). Précisions sur la mort du Grand Pan (avril 1934)
264njustice à une question dont on ne peut saisir le sens exact ? Ainsi se défend la Logique. Elle n’a pas tort. L’enfer logiqu
265n’a pas tort. L’enfer logique est sans défaut. Le sens exact d’une question n’est donné que par la réponse. Mais l’homme ant
266ose à la Nature sa tyrannie, moins il comprend le sens de sa haine anxieuse. Peut-être, s’il allait au-devant de ces voix, s
267 qu’il possède cette réponse, l’homme comprend le sens de la question. Et dans l’élan désordonné des êtres et des choses, il
268e la question. Un seul, peut-être, a pressenti le sens chrétien de la Nature, c’est Benjamin Constant : on l’accusa de panth
269e inconnue à lui-même, et qui tient à la fois des sens et de la pensée. Quoi de plus simple que d’imaginer que cet effort de
270alité psychologique, « et qui tient à la fois des sens et de la pensée ». Il en conclut qu’elle est « essentiellement du dom
96 1934, Hic et Nunc, articles (1932–1936). Éditorial (juillet 1934)
271is de quelques phrases, d’un mot rendu à son vrai sens, pour orienter le débat intérieur, pour donner à telle problématique
97 1934, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Taille de l’homme, par C. F. Ramuz (avril 1934)
272isme dialectique. Quand on possède, comme lui, le sens de la solitude et le sens de la communauté — indissolubles —, on est
273 possède, comme lui, le sens de la solitude et le sens de la communauté — indissolubles —, on est une objection vivante à to
274dans ses limites, ici et maintenant ? C’est là le sens de l’Incarnation, en même temps que de la véritable transcendance. C’
98 1934, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Destin du siècle ou destin de l’homme ? (mai 1934)
275 de l’homme ? (mai 1934) h Qu’un homme perde le sens de son destin particulier, il se met fatalement à croire aux destins
276ent jamais pu concevoir d’être libres. Tel est le sens de notre personnalisme. Nous n’insisterons jamais assez sur ces const
277le des dictatures dans un fléchissement en eux du sens de leur destinée personnelle. À l’origine de tout, il y a une attitud
99 1934, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Plans de réforme (octobre 1934)
278ir le destin, et pour orienter l’histoire dans un sens plutôt que dans l’autre. Nous ne sentons plus comme cela ; nous ne vo
279vice civil, mais entreprise à rebours, et dans un sens qui ne peut aboutir qu’à l’encasernement 17 . Je saute le chapitre su
280 sont pas. Ce qui leur manque, c’est peut-être le sens social, tout simplement. Mais il manque à presque tous nos contempora
281 à presque tous nos contemporains. J’entends, par sens social, la connaissance vivante du principe spirituel, affectif et co
100 1935, Foi et Vie, articles (1928–1977). Notes en marge de Nietzsche (mars 1935)
282 des aphorismes dans l’édition de M. Bolle. ⁂ Le sens historique n’est qu’une théologie masquée : “nous atteindrons un jour
283 La foi nous montre qu’elle est mauvaise. Dans ce sens, il est vrai de dire : le christianisme est contre nature. Et je m’ex