1 1926, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Le Corbusier, Urbanisme (juin 1926)
1ude technique et un pamphlet dont l’argumentation serrée éclate parfois en boutades mordantes, en brèves fusées de lyrisme. C’
2 1926, Articles divers (1924–1930). Les Bestiaires, de Henry de Montherlant (10 juillet 1926)
2nçaient, avec le bruit d’un câble de navire qu’on serre sur un treuil. Elle arriva avec emphase à la cime de son spasme, comm
3 1927, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Entr’acte de René Clair, ou L’éloge du Miracle (mars 1927)
3 voluptueuse d’une colonnade, puis un jeu d’échec serré, mais sur la corniche d’un gratte-ciel, d’où se [p. 125] met à descen
4 1929, Les Méfaits de l’instruction publique (1972). 4. L’illusion réformiste
4 cultive les petits d’hommes comme des plantes de serre dans ces jardins d’enfants. On [p. 38] y parle de « l’enfant » comme
5 1930, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Voyage en Hongrie I (octobre 1930)
5ait une manche de pardessus, me donnait l’autre à serrer, la main n’étant pas encore sortie… Dormir au fil de l’eau, entre l’é
6 1932, Le Paysan du Danube. a. Le sentiment de l’Europe centrale
6et la décision, même brutale, l’on ne saurait ici serrer de trop près les origines secrètes d’un phénomène qui produit ses eff
7 1932, Le Paysan du Danube. I. Le Paysan du Danube — I.2. Une « tasse de thé » au Palais C…
7de quoi s’agit-il dans cette intrigue monotone et serrée, et dont se perd à chaque instant le fil conducteur ? Ils improvisent
8t le tour de bien des choses, Hofmannsthal enfin, serré dans un petit manteau, visiblement aux prises une fois de plus, avec
8 1932, Le Paysan du Danube. I. Le Paysan du Danube — I.3. Voyage en Hongrie
9ait une manche de pardessus, me donnait l’autre à serrer, la main n’étant pas encore sortie… Dormir au fil de l’eau, entre l’é
9 1932, Le Paysan du Danube. II. La lenteur des choses — II.2. Petit journal de Souabe
10is je n’ai pas retiré ma valise et ne me suis pas serré contre la fenêtre. Elles ont senti cette sourde résistance et se sont
10 1932, Présence, articles (1932–1946). Penser avec les mains (fragments) (janvier 1932)
11usse. À droite on parle plutôt de « rigueur », en serrant les dents. Mais partout, l’élégance, même vulgaire, prime l’efficienc
12et obscur comme les ruses de la volupté, à ce jeu serré de refus, de tentations, d’oublis feints et de brusques retours. Il f
11 1932, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Querelles de famille, par Georges Duhamel (mai 1932)
13 16 . En d’autres passages, d’une expression plus serrée, M. Duhamel cherche ce qu’on appelait jadis le morceau de bravoure, l
12 1933, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Saint-Évremond ou L’humaniste impur, par Albert-Marie Schmidt (octobre 1933)
14 Tel qu’il est, ce petit volume nous offre un jeu serré et subtil, et dont le spectacle n’est pas vain. M. Schmidt ne s’en la
13 1933, Le Semeur, articles (1933–1949). Humanisme et christianisme (mars 1933)
15t nunc. Avant d’aller plus loin, cherchons donc à serrer un peu les deux termes de notre sujet, cherchons à dégager leur réali
14 1934, Politique de la Personne (1946). III. Idoles — 8. Humanisme et christianisme
16 nunc. Avant d’aller plus loin, cherchons donc à serrer les deux termes de notre sujet, cherchons à dégager leur réalité dans
15 1934, Politique de la Personne (1946). IV. Problèmes de la révolution personnaliste — 13. Triomphe de la Personne, (Aphorismes)
17la nuit sans histoire où tous les hommes en rangs serrés sans fin marcheront sans repos, sans fatigue, dans l’innombrable rume
18 de me voir entraîné ce soir-là dans leurs rangs, serrant les coudes, entraîné par l’ivresse de la fraternité indifférente et l
16 1936, Penser avec les mains (1972). II. Penser avec les mains — II.2. Éléments d’une morale de la pensée
19et obscur comme les ruses de la volupté, à ce jeu serré de refus de tentations, d’oublis feints et de brusques retours. Il fa
17 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. I. N’habitez pas les villes !
20les la poule, qui fait un caquet déchirant : elle serre entre ses pattes un œuf à demi-ouvert, d’où sort un long cou maigre,
18 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. II. Pauvre province
21(Mais le sens de ce mot s’évade dès qu’on veut le serrer de près.) La vérité de l’homme est dans le dialogue. Dans son affirma
19 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. III. L’été parisien
22it, à la tête pointue. Des yeux en lames de canif serrés contre la racine d’un nez pâle. Cheveux roux. Une bouche proéminente
20 1937, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). N’habitez pas les villes (Extrait d’un Journal) (juillet 1937)
23iles la poule qui fait un caquet déchirant : elle serre entre ses pattes un œuf à demi ouvert d’où sort un long cou maigre, t
21 1938, Journal d’Allemagne. 1. Journal (1935-1936)
24rompu par une fanfare de fifres. On attend, on se serre de plus en plus. Des formations du front du travail viennent occuper
22 1939, L’Amour et l’Occident (1972). I. Le mythe de Tristan
25mblerait combler notre idéal de vie harmonieuse ? Serrons de plus près cette contradiction, par un effort qui doit paraître dép
23 1939, L’Amour et l’Occident (1972). V. Amour et guerre
26me. Il livre d’amoureux assauts à sa vertu. Il la serre de près, il la poursuit, il cherche à vaincre les dernières défenses
24 1940, Mission ou démission de la Suisse. 1. Le protestantisme créateur de personnes
27des Apôtres jusqu’à Luther. Devant le danger, ils serrent les rangs. Ils se mettent à compter leurs forces, à recenser tous leu
25 1940, Mission ou démission de la Suisse. 2. La bataille de la culture
28n casque et la blancheur d’un carré de papier. Je serrais un crayon dans mes doigts engourdis, et j’essayais de me rendre compt
26 1945, Carrefour, articles (1945–1947). Les enfants américains réclament des bombes atomiques (20 décembre 1945)
29nguleux et couvert de taches de rousseur, la tête serrée dans un foulard de soie rose feu. — « Papa, me dit mon petit garçon,
27 1946, Journal des deux Mondes. 4. Puisque je suis un militaire…
30. J’arpentais mon secteur, d’un groupe à l’autre, serrant contre mon harnachement de courroies une toile de tente raidie par l’
28 1946, Journal des deux Mondes. 9. Voyage en Argentine
31ont, sinon dans les hauts draps de brume qui nous serrent, le reflet de nos propres lueurs. Je me suis enfermé dans ma cabine.
32à poil — deux ou trois enfants par cheval, chacun serrant les bras de l’autre — et partaient au galop dans toutes les direction
33s l’abîme qui s’élargit. Elle tient la gerbe bien serrée dans son bras gauche, elle est très belle et va pleurer. C’en est tro
29 1946, Journal des deux Mondes. 15. Le choc de la paix
34nguleux et couvert de taches de rousseur, la tête serrée dans un foulard de soie rose feu. « Papa, me dit mon petit garçon, c’
30 1946, Bulletin de la Guilde du Livre, articles (1937–1948). Noël à New York (décembre 1946)
35nguleux et couvert de taches de rousseur, la tête serrée dans un foulard de soie rose feu. « Papa, me dit mon petit garçon, c’
31 1951, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Inde 1951 (décembre 1951)
36ée dans la lice des États, au milieu d’une partie serrée, l’Inde se voit sommée de jouer. Elle n’est pas équipée, ni entraînée
32 1952, Réforme, articles (1946–1980). Après l’Œuvre du xxe siècle (14 juin 1952)
37retiens, pour nous dire : et maintenant allons-y, serrons les rangs, opposons à la discipline totalitaire un front commun, et à
33 1953, La Confédération helvétique. 3. Institutions et aspirations économiques
38des institutions politiques. Certes, la lutte est serrée entre les libéraux et les dirigistes, comme elle l’est entre les « fé
34 1955, Preuves, articles (1951–1968). L’aventure technique (octobre 1955)
39 de la machine, l’homme tombé si bas ! Le cœur se serre quand on parcourt ces maisons fées où le fer et le cuivre, éblouissan
35 1956, Journal de Genève, articles (1926–1982). « Oserons-nous encore… » (6 novembre 1956)
40re collective et le canon des chars dans la foule serrée chantant la liberté. Mais avant que l’Histoire et la colère des peupl
36 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — 8. L’aventure technique
41 de la machine, l’homme tombé si bas ! Le cœur se serre quand on parcourt ces maisons fées où le fer et le cuivre, éblouissan
37 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Troisième partie. Où allons-nous ? — 11. Où l’Aventure et la Voie se rejoignent
42que cela prouve, sinon ce que nous savions déjà ? Serrons encore d’un peu plus près le malentendu, et la nécessité de le dépass
38 1959, Preuves, articles (1951–1968). Rudolf Kassner et la grandeur (juin 1959)
43s bouddhistes du Japon.) 82 Et justement Kassner serrait [p. 67] deux cannes dans ses énormes mains d’infirme — paralysé des j
39 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. II. Deuxième partie — 6. Rudolf Kassner et la grandeur humaine
44s bouddhistes du Japon) 82 . Et justement Kassner serrait deux cannes dans ses énormes mains d’infirme — paralysé des jambes dè
40 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. I. Les Origines d’Hésiode à Charlemagne, (du ixe siècle av. J.-C. au xie siècle de notre ère) — I.2. Le mythe de l’enlèvement d’Europe
45s se tenaient debout sur l’escarpement du rivage, serrés l’un contre l’autre ; ils regardaient la vache qui traversait la mer.
46 Assise sur le dos du taureau, Europé d’une main, serrait la grande corne de la bête ; de l’autre, elle maintenait contre elle
41 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. V. L’Ère des nations, (de 1848 à 1914)
47e vérifie des concepts en les confrontant au réel serré de près, par des méthodes variées, tandis que l’agitateur veut entraî
48les, nous allons les retrouver, pressées en rangs serrés, fiévreuses et exaltées comme les hachures de Van Gogh et tourmentées
42 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. VII. L’Ère des fédérations. De l’Unité de culture à l’union politique — VII.3. L’Europe et le Monde
49se dessécher par déracinement ou, à la longue, le serrer et blesser ses membres et étouffer sa vitalité… Il y a quelques dizai
43 1962, Les Chances de l’Europe. II. Secret du dynamisme européen
50 que le marché citadin-rural). Ici se noue le jeu serré des intérêts contradictoires mais solidaires du producteur et du cons
51le rase. En Europe, elle est née dans un contexte serré de principes vénérés et de droits garantis, dans un fouillis de coutu
44 1964, Preuves, articles (1951–1968). Un district fédéral pour l’Europe (août 1964)
52des relations continentales et nos petits réseaux serrés de relations cantonales et communales coexistent et se superposent sa
45 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. I. Le paysage historique, ou comment se forme une fédération — I.6. « Ce petit peuple égalitaire… »
53x toits pointus, aux fenêtres minuscules en rangs serrés, et dont les paysans trapus se fixent à l’oreille un disque plat de c
46 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. II. L’union, sauvegarde de la diversité ou comment fonctionne une fédération — II.2. Les paradoxes de la vie économique
54des institutions politiques. Certes, la lutte est serrée entre libéraux « fédéralistes » ou centralistes fédéraux. Cependant,
55mé demeure posée à l’arrière-plan. Essayons de la serrer de plus près. p. 146 70. À part le bref épisode, violent mais sa
47 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. IV. La Suisse, dans l’avenir européen
56des relations continentales et nos petits réseaux serrés de relations cantonales et communales coexistent et se superposent sa
48 1968, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Vers une fédération des régions (hiver 1967-1968)
57réseaux européens, un [p. 55] tissu toujours plus serré de relations entre activités de tous ordres. Jusqu’au jour où l’on s’
49 1969, La Revue de Paris, articles (1937–1969). L’avenir du fédéralisme (septembre 1969)
58uicides. L’homme des ensembles à bon marché, trop serré avec d’autres chez soi, et qui voudrait être enfin seul, sort et se m
50 1970, Le Cheminement des esprits. I. Historique — I.2. Rapport général présenté à la Conférence européenne de la culture, Lausanne, du 8 au 12 décembre 1949
59udes de Genève, depuis quelques mois, a permis de serrer de plus près la question, et nous a conduits aux premières conclusion
51 1970, Le Cheminement des esprits. II. Diagnostics de la culture — II.3. Conclusions sur l’avenir et la liberté de la culture
60iens, pour nous dire : « Et maintenant, allons-y, serrons les rangs, opposons à la discipline totalitaire un front [p. 69] comm
52 1970, Le Cheminement des esprits. II. Diagnostics de la culture — II.4. À la Table Ronde du Conseil de l’Europe
61 ininterrompu de quatre jours dans une discussion serrée, parfois même passionnée, et conduite en deux ou trois langues, par d
53 1970, Le Cheminement des esprits. III. Champs d’activité — III.6. Culture et technique en Europe et dans le monde
62u plus grand Occident. Elle a créé des réseaux si serrés d’interdépendance économique et industrielle, qu’un conflit armé entr
54 1970, Lettre ouverte aux Européens. II. L’union fédérale
63[p. 125] L’homme des ensembles à bon marché, trop serré avec d’autres chez soi, et qui voudrait être enfin seul, sort et se m
55 1970, Lettre ouverte aux Européens. IV. Vers une fédération des régions
64ines de réseaux européens, un tissu toujours plus serré de relations entre activités de tous ordres. Jusqu’au jour où l’on s’
56 1970, L’Un et le Divers ou la Cité européenne. I. Pour une nouvelle définition du fédéralisme
65uicides. L’homme des ensembles à bon marché, trop serré avec d’autres chez soi, et qui voudrait être enfin seul, sort et se m
57 1971, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Dépolitiser la politique (printemps 1971)
66iate réalité civique européenne, dans l’espoir de serrer de plus près le sens de quelques-uns des mots clés notre époque. Une
58 1976, Réforme, articles (1946–1980). À propos du Concorde (21 février 1976)
67passer que les points 1 et 5 à travers le barrage serré que l’on m’opposait. 1. Le philosophe étant celui qui pose des questi
59 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 11. Les variétés de l’expérience communautaire
68dans ce cas, la possibilité communautaire. Trop serrés, ou pas assez L’urgente, la vitale nécessité de restaurer le sens de
69 Si l’on y est trop près les uns des autres, trop serrés, c’est la promiscuité génératrice de haine, ou d’humiliations quotidi
70mier danger est bien connue : au défi d’être trop serrés en espace clos ne peut répondre, avec une efficacité éprouvée par les
71rvoir, mais alors manquera l’exercice du toucher (serrer des mains) et celui de l’odorat (« celui-là, je ne peux pas le sentir
60 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 15. Stratégie
72odèle suisse : deux douzaines de petits pays très serrés, très peuplés d’hommes très divers et hantés de fantômes historiques
73 et l’Amérique latine des généraux, rien qu’en se serrant la ceinture ? Pourrions-nous au contraire pousser la production jusqu
61 1982, La Part du Diable (1982). Postface après quarante ans
74au jeu, on vient de le voir : dès que j’essaye de serrer de plus près son action supposée dans ma vie — fût-ce dans l’idée de