1 1932, Le Paysan du Danube. II. La lenteur des choses — II.3. Châteaux en Prusse
1ontestables : des rapports personnels de maître à serviteur, des rapports personnels de l’homme à la nature sous toutes ses forme
2 1932, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Ce chien, ton serviteur, par Rudyard Kipling (juillet 1932)
2 [p. 149] Ce chien, ton serviteur, par Rudyard Kipling (juillet 1932) f Traduit du chien par Kipling,
3 1934, Politique de la Personne (1946). V. À la fois libre et engagé — Le protestantisme créateur de personnes
3une mission nouvelle, une vocation. Il devient le serviteur du Maître qui le libère. Ainsi, spirituellement et socialement, l’Égl
4 1934, Présence, articles (1932–1946). L’œuvre et la mort d’Arnaud Dandieu (1934)
4ns la mesure où cet orgueil déborde l’humilité du serviteur d’une grande cause, [ne] semble-t-il pas qu’il se transforme en une e
5 1935, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Paracelse, par Frédéric Gundolf (septembre 1935)
5it tailler en morceaux et enterrer par son fidèle serviteur. Mais celui-ci, impatient, ouvrit la tombe deux jours trop tôt. Parac
6 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.2. D’une culture qui parle dans le vide
6schéma hégélien de la dialectique du maître et du serviteur — de Man oppose des éthiques, des styles de vie, des conceptions d’or
7 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. II. Pauvre province
7es entre bourgeois, ou maîtres, et prolétaires ou serviteurs, je la trouve [p. 146] fausse dans tous les cas concrets, dès que je
8 1939, L’Amour et l’Occident (1972). III. Passion et mystique
8arfait dénuement avait fait de son corps l’humble serviteur de son âme ; plus d’obstacles à ses élans vers le Souverain Bien !… S
9 1939, L’Amour et l’Occident (1972). IV. Le mythe dans la littérature
9i ; ici je veux rester Avec les vers qui sont tes serviteurs ; ici, ici Je vais fixer mon repos éternel, [p. 210] Secouer l’influ
10 1940, Mission ou démission de la Suisse. 1. Le protestantisme créateur de personnes
10une mission nouvelle, une vocation. Il devient le serviteur du Maître qui le libère. Ainsi, spirituellement et socialement, l’Égl
11 1942, La Part du Diable (1982). I. L’Incognito et la révélation
11gers, — comme le dit leur nom grec, agellos ; des serviteurs à la fulgurante volée, dont la vitesse est celle de la pensée, et c’e
12 1942, La Part du Diable (1982). IV. Le Diable dans nos Dieux et dans nos maladies
12ieu nous a chargé d’administrer, nous son indigne serviteur… C’est Satan qui a soufflé le conseil de prudence. Car vouloir conser
13 1947, Doctrine fabuleuse. 10. La gloire
13l, s’incline et prononce à mi-voix : « Je suis le serviteur du public, cela va sans dire. » C’est à cela qu’on donne la gloire. E
14 1948, Suite neuchâteloise. IV
14que dans ses fonctions ecclésiastiques, l’idée du serviteur de la Cité, [p. 43] c’est qu’en lui durait toute une race consacrée à
15 1951, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Inde 1951 (décembre 1951)
15nes et beaucoup de meubles. Quand je sonne, trois serviteurs paraissent au fond de la pièce, devant une tenture sombre, sans nul b
16e corps endormis. (Quand je passe devant eux, mes serviteurs se lèvent à demi.) Dehors, dans l’ombre des arcades, des milliers de
16 1953, La Confédération helvétique. 4. La famille et l’éducation
17omme maître de lui-même, afin qu’il soit mieux le serviteur de tous. » Quels qu’aient pu être les excès de l’« école nouvelle » à
17 1955, Preuves, articles (1951–1968). L’aventure technique (octobre 1955)
18 tandis que l’homme, faible et pâle, est l’humble serviteur de ces géants d’acier… J’admirais tristement ; il m’était impossible
18 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. I. Première partie. La Voie et l’Aventure — 2. Où le drame se noue
19ivre selon la chair, mais rendez-vous par l’amour serviteurs les uns des autres 20 . » Ainsi, c’est dans la liberté de chaque indi
19 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — 8. L’aventure technique
20 tandis que l’homme, faible et pâle, est l’humble serviteur de ces géants d’acier… J’admirais tristement ; il m’était impossible
20 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. II. Prises de conscience européennes. De Pierre de Bois à l’Abbé de Saint-Pierre, (xive au xixe siècle) — II.5. Les grands desseins du xviie siècle
21t ainsi envoyé le plus ancien et confident de ses serviteurs et celui sur lequel lui-même pouvait prendre le plus de confiance. Su
21 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. III. La morale quotidienne et le climat de culture ou comment on vit dans une fédération
22tre de [p. 247] lui-même afin qu’il soit mieux le serviteur de tous », écrivait Alexandre Vinet, et il est significatif que cette
22 1972, L’Amour et l’Occident (1972). Post-scriptum
23neau, gage de l’allégeance du chevalier désormais serviteur. (« O belle, ô aimable Sagesse… ah ! puisse mon âme recevoir de Vous
23 1974, Journal d’un Européen (fragments 1974). Journal d’un Européen (fragments 1974)
24en 1961, « l’état, sans majuscule, doit rester le serviteur de la société, et non point s’ériger en son maître. Pour cela, il imp
24 1977, L’Avenir est notre affaire. I. Système de la crise — 3. La clé du système ou l’État-nation
25orsque Frédéric II déclare : « Je suis le premier serviteur du roi de Prusse », onpourrait admirer le sens civique dont ces deux
25 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 10. Passage de la personne à la Cité
26us [p. 230] d’un notable le qualifient de « grand serviteur de l’État » : cela suppose un État-dieu, non pas service. De la royau
27égional, ou continental, dont il devait rester le serviteur. Le pire État est celui qui prétend concentrer dans ses mains tous le
26 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 14. L’autogestion politique
28ple souverain et devant lui seul, dont il sera le serviteur et non le prince. Mais pour l’exercice même de leur autogestion, les