1 1926, Articles divers (1924–1930). Confession tendancieuse (mai 1926)
1ce aussi d’anciennes folies… Combat, oscillations silencieuses dans ma demi-conscience. Joie, dégoût, lueurs éteintes dans une nuit
2 1928, Articles divers (1924–1930). Un soir à Vienne avec Gérard (24 mars 1928)
2es, les hommes s’inclinaient pour des baise-mains silencieux et mécaniques. Je reconnus des princes aux faces maigres qui ressembl
3étais seul. Une dernière auto, extraordinairement silencieuse, absolument silencieuse fila devant moi ; je reconnus la voiture de l
4 auto, extraordinairement silencieuse, absolument silencieuse fila devant moi ; je reconnus la voiture de la femme aux bandeaux noi
3 1929, Journal de Genève, articles (1926–1982). Panorama de Budapest (23 mai 1929)
5tte ville désordonnée. Derrière, ce sont des rues silencieuses, provinciales, bordées de petits palais à un étage, clos, secrets, ab
4 1930, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Voyage en Hongrie I (octobre 1930)
6aiment royale. Vide, elle prend toute sa hauteur. Silencieuse, solennelle de nudité, entre le Palais du Régent et celui d’un des ar
5 1931, Foi et Vie, articles (1928–1977). Littérature alpestre (juillet 1931)
7stence perd sa fièvre au cours des longues heures silencieuses qui s’égrènent une à une dans les solitudes de rocs et de glace. » Sé
6 1931, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Les Éléments de la grandeur humaine, par Rudolf Kassner (octobre 1931)
8les bavards seraient peut-être des créatures très silencieuses, comme les belettes ou les étoiles filantes. ») Mais plus encore que
7 1932, Le Paysan du Danube. I. Le Paysan du Danube — I.1. Un soir à Vienne avec Gérard
9es, les hommes s’inclinaient pour des baise-mains silencieux et mécaniques. Je reconnus des princes aux faces maigres qui ressembl
10étais seul. Une dernière auto, extraordinairement silencieuse, absolument silencieuse fila devant moi ; je reconnus la voiture de l
11 auto, extraordinairement silencieuse, absolument silencieuse fila devant moi ; je reconnus la voiture de la femme aux bandeaux noi
8 1932, Le Paysan du Danube. I. Le Paysan du Danube — I.2. Une « tasse de thé » au Palais C…
12ns à un immense salon où beaucoup de gens debout, silencieux, regardent quelque chose qui se passe au centre de la pièce. Il y a l
13ouviennent. Tout est lumière dans cet espace, jeu silencieux [p. 58] de lustres, de glaces et d’acajous polis. On entend le rythme
9 1932, Le Paysan du Danube. I. Le Paysan du Danube — I.3. Voyage en Hongrie
14aiment royale. Vide, elle prend toute sa hauteur. Silencieuse, solennelle de nudité, entre le Palais du Régent et celui d’un des ar
10 1932, Le Paysan du Danube. II. La lenteur des choses — II.3. Châteaux en Prusse
15res tout au plus. [p. 188] Mais ces hommes durs, silencieux, et sains, servants des terres conquises par les chevaliers teutoniqu
11 1932, Présence, articles (1932–1946). Penser avec les mains (fragments) (janvier 1932)
16 prises : qu’on les laisse donc seules à ce débat silencieux et obscur comme les ruses de la volupté, à ce jeu serré de refus, de
12 1934, Foi et Vie, articles (1928–1977). Kasimir Edschmid, Destin allemand (octobre 1934)
17ois, une forme nouvelle de patriotisme, une façon silencieuse, profonde, bouleversée, broyée, souffrante, et pourtant fière, d’être
18 un héroïsme et une révolte plus émouvants d’être silencieux, des tortures dont les héros de Malraux n’ont pas toujours renoncé à
13 1935, Esprit, articles (1932–1962). Kasimir Edschmid, Destin allemand (mai 1935)
19fois une forme nouvelle de patriotisme, une façon silencieuse, profonde, bouleversée, broyée, souffrante, et pourtant fière d’être
14 1935, Le Semeur, articles (1933–1949). La cité (avril-mai 1935)
20, tout près d’ici, posent à notre conscience leur silencieuse et troublante question. Nous sommes, me direz-vous, des étudiants, c’
15 1936, Penser avec les mains (1972). II. Penser avec les mains — II.2. Éléments d’une morale de la pensée
21 prises : qu’on les laisse donc seules à ce débat silencieux et obscur comme les ruses de la volupté, à ce jeu serré de refus de t
16 1936, Les Nouvelles littéraires, articles (1933–1972). Le Problème du bien (12 septembre 1936)
22c son Dieu créateur omnipotent, omniprésent, mais silencieux, se brise contre le problème du Mal ». Notons que cette position du p
17 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. II. Pauvre province
23a descente quotidienne au village. Emmitouflés et silencieux, nous devons ressembler à cette « chouette de Minerve » — la conscien
18 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. III. L’été parisien
24éjà votre sort lui est connu. Je conçois un métro silencieux, plus rapide, mais par longs bonds soudains d’une lueur à l’autre, ob
19 1938, Journal d’Allemagne. 1. Journal (1935-1936)
25inégale, où le pied bute, nous suivons des foules silencieuses et hâtives, vers ce carré de lumière circonscrit d’étendards. Trois m
20 1941, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). Souvenir de la paix française (15 mars 1941)
26 des âmes dans leur destin. Je longeais cette rue silencieuse, imaginant d’y vivre un jour, dans une fermette aux volets pâles, san
21 1946, Journal des deux Mondes. 4. Puisque je suis un militaire…
27es âmes dans leur destin. Nous longions cette rue silencieuse, imaginant d’y vivre un jour dans une fermette aux volets pâles, sans
22 1946, Journal des deux Mondes. 7. La route de Lisbonne
28ante. Docile, j’ai repris ma place dans une queue silencieuse. Tous les yeux sont fixés sur cette table où nos passeports attendent
23 1946, Journal des deux Mondes. 13. Virginie
29c elle. Je pense au regard d’acier du jeune homme silencieux de tout à l’heure. Des chiens se glissent entre les meubles, humides
24 1946, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Tableaux américains (décembre 1946)
30c elle. Je pense au regard d’acier du jeune homme silencieux de tout à l’heure. Des chiens se glissent entre les meubles, humides
25 1946, Bulletin de la Guilde du Livre, articles (1937–1948). Souvenir d’un orage en Virginie (novembre 1946)
31c elle. Je pense au regard d’acier du jeune homme silencieux de tout à l’heure. Des chiens se glissent entre les meubles, humides
26 1946, Réforme, articles (1946–1980). Vues générales des Églises de New York (12 octobre 1946)
32lise apparaît transformée en une salle de banquet silencieux. Partout, des chœurs en robe, des fleurs, des croix, des cierges. Eh
27 1947, Vivre en Amérique. 2. Vie culturelle et religieuse
33lise apparaît transformée en une salle de banquet silencieux. Partout, des chœurs en robe, des fleurs, des croix, des cierges. Eh
28 1953, La Confédération helvétique. 3. Institutions et aspirations économiques
34es vallées hautes et salubres, des usines presque silencieuses, de la lumière et de la propreté. Tout le monde sait que la Suisse es
29 1953, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Situation de l’Europe en juin 1953 (mai-juin 1953)
35tinations de sceptiques complaisants, de traîtres silencieux, d’inconscients menés par quelques intrigants. Imaginons maintenant l
30 1954, Preuves, articles (1951–1968). De Gasperi l’Européen (octobre 1954)
36t ses notes, à peine retouchées. Cette efficacité silencieuse et modeste, cette extrême attention portée à nos débats par un homme
31 1957, Preuves, articles (1951–1968). Sur la honte et l’espoir de l’Europe (janvier 1957)
37ers ont marché lentement dans les rues totalement silencieuses (plus un tram et plus une auto), jusqu’à la place où les couleurs sui
38mbre 1956 L’Europe se tait… Honte à cette Europe silencieuse Et qui n’a pas conquis sa liberté ! Lâches, les peuples t’ont abandon
32 1959, Preuves, articles (1951–1968). Nouvelles métamorphoses de Tristan (février 1959)
39rbres sur le vert assombri des pelouses le fleuve silencieux d’une neige de fleurs. À ce point, la passion fait place à la présenc
33 1959, Preuves, articles (1951–1968). Rudolf Kassner et la grandeur (juin 1959)
40les bavards seraient peut-être des créatures très silencieuses, comme les belettes ou les étoiles filantes. » Mais plus encore que l
34 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. I. Première partie — 1. Nouvelles métamorphoses de Tristan
41rbres sur le vert assombri des pelouses le fleuve silencieux d’une neige de fleurs. À ce point, la passion fait place à la présenc
35 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. I. Première partie — 5. Dialectique des mythes II. Les deux âmes d’André Gide
42accoudée au chevet de mon lit, telle qu’une ombre silencieuse… J’eus peur, et la vision s’évanouit. » Ailleurs — et plus d’une fois
36 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. II. Deuxième partie — 6. Rudolf Kassner et la grandeur humaine
43les bavards seraient peut-être des créatures très silencieuses, comme les belettes ou les étoiles filantes. Mais plus encore que le
37 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. I. Les Origines d’Hésiode à Charlemagne, (du ixe siècle av. J.-C. au xie siècle de notre ère) — I.2. Le mythe de l’enlèvement d’Europe
44ille. Longtemps, la jeune fille demeura assise et silencieuse, ayant encore les deux femmes devant ses yeux ouverts ; puis enfin el
45d la terre, au loin, se fut toute perdue Quand le silencieux espace Ouranien Rayonna, seul ardent, sur la glauque étendue, Le divi
38 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. V. L’Ère des nations, (de 1848 à 1914)
46’Europe : L’Europe se tait… Honte à cette Europe silencieuse Et qui n’a pas conquis sa liberté ! Lâches, les peuples t’ont abandon
39 1961, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Esquisse d’une biographie : J. H. Retinger (1960-1961)
47t était celle de ce petit homme sans apparence et silencieux ; que le groupe était réuni grâce à lui seul ; que son art avait été
40 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. II. L’union, sauvegarde de la diversité ou comment fonctionne une fédération — II.2. Les paradoxes de la vie économique
48es vallées hautes et salubres, des usines presque silencieuses, de la lumière et de la propreté. Tout le monde sait que la Suisse es
41 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. III. La morale quotidienne et le climat de culture ou comment on vit dans une fédération
49qu’entre les deux s’opère en quelques secondes la silencieuse révolution du centre où se confondent les extrêmes les plus touchants
42 1966, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). Jacques Chenevière ou la précision des sentiments (22-23 octobre 1966)
50un nouveau livre se propose — quelques événements silencieux exigent leur durée, leur chapitre : auprès d’une jeune fille inconnue
43 1968, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Vers une fédération des régions (hiver 1967-1968)
51elles exigent une longue période de mise en place silencieuse des réalités de la région, puis d’expériences concertées, et celles-c
44 1972, Les Dirigeants et les finalités de la société occidentale (1972). Les Dirigeants et les finalités de la société occidentale
52s villes, l’auto sans essence, l’avion à réaction silencieux — coûteront très cher, c’est entendu, et la question sera de savoir s
45 1974, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Stratégie de l’Europe des régions (printemps 1974)
53antes, ou dans l’imbécilité civique des majorités silencieuses. [p. 8] Il est normal qu’un jeune homme d’aujourd’hui se demande à q
46 1977, L’Avenir est notre affaire. I. Système de la crise — 3. La clé du système ou l’État-nation
54ans laquelle nous voyons s’enfoncer les majorités silencieuses. Elle demeure donc à la merci de la première initiative convaincante
47 1977, L’Avenir est notre affaire. II. De la prévision — 7. Première histoire de fous : l’Auto
55 alors qu’il entend parler de la machine « au gaz silencieux » (sic) à combustion interne, inventée par l’Allemand Otto. En 1887,
48 1977, L’Avenir est notre affaire. II. De la prévision — 8. Deuxième histoire de fous : Hitler
56de leur ennui pesant et empesé autour d’un Führer silencieux, non qu’il veuille garder secrets ses grands desseins, mais parce qu’
49 1979, Rapport au peuple européen sur l’état de l’union de l’Europe. IV. Les Régions
57tre fédéralisme et stato nationalisme. Une percée silencieuse s’y est produite, encore inaperçue — et c’est peut-être heureux — des
50 1981, Cadmos, articles (1978–1986). L’apport culturel de l’Europe de l’Est (printemps 1981)
58’Europe : L’Europe se tait… Honte à cette Europe silencieuse Et qui n’a pas conquis sa liberté ! Lâches, les peuples t’ont abandon