1 1924, Articles divers (1924–1930). M. de Montherlant, le sport et les Jésuites (9 février 1924)
1 Jusqu’ici, rien d’original dans cette conception simpliste du monde, qui n’est en rien différente de celle de l’Action française
2 1933, Esprit, articles (1932–1962). Protestants (mars 1933)
2es que des institutions de classe. Cette position simpliste de problèmes vieux comme le monde chrétien a du moins le mérite de dé
3 1934, Politique de la Personne (1946). I. Primauté du spirituel ? — 1. Destin du siècle ou vocation personnelle ?
3 nous ont mis en garde contre un « certain esprit simpliste », qui est, au vrai, l’esprit de décision et d’engagement concret don
4 1934, Politique de la Personne (1946). I. Primauté du spirituel ? — 3. Précédence ou primauté de l’économique dans le marxisme ? (Introduction à un débat dans un cercle privé)
4t d’éluder le vrai problème. » Mais cette réponse simpliste, valable tout au plus contre certaines critiques bourgeoises, ne suff
5 1934, Politique de la Personne (1946). IV. Problèmes de la révolution personnaliste — 13. Triomphe de la Personne, (Aphorismes)
5ffirmons est bien connu : il n’en est pas de plus simpliste. Nous ramenons tout à l’homme et à ses intérêts humains. Quel homme ?
6Un chrétien a le droit de faire cette observation simpliste, qui soulève généralement la méfiance unanime, et que l’on considère
6 1934, Foi et Vie, articles (1928–1977). Destin du siècle ou vocation personnelle ? (février 1934)
7 nous ont mis en garde contre un « certain esprit simpliste », qui est, au vrai, l’esprit de décision et d’engagement concret don
7 1935, Esprit, articles (1932–1962). « L’Esprit n’a pas son palais » (octobre 1935)
8e ne nie pas que les interventions passionnées et simplistes du public ne puissent être un puissant rappel à la « réalité rugueuse
8 1935, Le Semeur, articles (1933–1949). La cité (avril-mai 1935)
9 opprime toute vocation non conforme à ses cadres simplistes ; — dénoncer la mystique des partis, cette tyrannie démocratique ; co
9 1936, Hic et Nunc, articles (1932–1936). Sur une page de Bossuet (ou Tradition et Révélation) (janvier 1936)
10des Conciles ? La question peut paraître brutale, simpliste. Elle manque certainement d’« onction ». Est-ce assez pour qu’on l’éc
10 1936, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Précisions utiles sur l’industrie des navets (mars 1936)
11uvais livres sont bons. Mon exemple peut paraître simpliste. Mais il suffit d’avoir un peu fourré son nez dans le monde de l’édit
11 1937, Journal de Genève, articles (1926–1982). Condition de l’écrivain (I) (15 février 1937)
12it la part de vérité que comporte ce point de vue simpliste (et ce n’est pas chez nous qu’on la niera) il faut reconnaître qu’il
12 1938, Esprit, articles (1932–1962). L’amour action, ou de la fidélité (novembre 1938)
13matique nouvelle, et qui n’est pas toujours aussi simpliste que le dilemme passion-fidélité peut nous le faire croire. De fait, o
13 1939, L’Amour et l’Occident (1972). VII. L’amour action, ou de la fidélité
14matique nouvelle, et qui n’est pas toujours aussi simpliste que le dilemme passion-fidélité peut nous le faire croire. De fait, o
14 1939, La Revue de Paris, articles (1937–1969). L’Âme romantique et le rêve (15 août 1939)
15 il ne s’agit que de reviviscences — vulgaires et simplistes, bien sûr — de certaines attitudes de l’homme en face de son destin e
15 1940, Mission ou démission de la Suisse. 2. La bataille de la culture
16ionnel, nous aurons des slogans, des mots d’ordre simplistes. Et l’on pourra changer [p. 81] le sens des mots sept fois par an, se
16 1940, Mission ou démission de la Suisse. 4. La Suisse que nous devons défendre
17s cultivés que l’intolérance de leurs concitoyens simplistes a réduits à la neurasthénie, et totalement découragés d’agir, de parl
18 connais bien des protestants que notre moralisme simpliste, [p. 146] notre méfiance à l’égard de toute rigueur théologique, notr
17 1940, Les Cahiers protestants, articles (1938–1968). La bataille de la culture (janvier-février 1940)
19ionnel, nous aurons des slogans, des mots d’ordre simplistes. Et l’on pourra changer le sens des mots sept fois par an, selon les
18 1944, Les Personnes du drame. IV. Une maladie de la personne — 8. Le Romantisme allemand
20s, il ne s’agit que de reviviscences — vulgaires, simplistes, à bon marché — de certaines attitudes de l’homme en face de son dest
19 1946, Journal des deux Mondes. 8. Premiers contacts avec le nouveau monde
21 restants ? — J’imagine bien ! Mais le public est simpliste, il attend des jugements entiers. — Quitte à ne pas savoir ce qu’il j
20 1946, Lettres sur la bombe atomique. 11. Tous démocrates
22 à faire le bien, mais que des propositions aussi simplistes que la mienne méritent au mieux un sourire indulgent. « L’Amérique vo
21 1946, Lettres sur la bombe atomique. 15. L’État-nation
23illeur gouvernement ? (Je vous pose ces questions simplistes pour répondre à vos craintes vagues.) Ce qui détruit aujourd’hui les
22 1946, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). Monsieur Denis de Rougemont, de passage en Europe, nous dit… [Entretien] (4 mai 1946)
24mes un peu « névrosés ». Ils sont évidemment très simplistes dans ce qu’ils impriment, et manquent d’esprit critique. Quant à leur
23 1953, La Confédération helvétique. 5. La vie religieuse
25part une tournure d’esprit positive et volontiers simpliste, une horreur congénitale de la rhétorique sous toutes ses formes, un
24 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Troisième partie. Où allons-nous ? — 11. Où l’Aventure et la Voie se rejoignent
26ines franciscains, n’ont abouti qu’à des échanges simplistes de grandioses prétentions dans le vide. Avant le christianisme, l’Eur
25 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. V. L’Ère des nations, (de 1848 à 1914)
27taire. Le jeu des antithèses est aussi violent et simpliste que chez Hugo, mais il a changé de signe. Voici, en quelques phrases,
26 1964, Preuves, articles (1951–1968). Un district fédéral pour l’Europe (août 1964)
28 arpenteurs, des cordons douaniers et des décrets simplistes et rigides promulgués par une capitale, mais par des propriétés analo
27 1964, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). Il nous faut des hommes de synthèses (19-20 septembre 1964)
29re à proposer qu’une solution de bon sens presque simpliste : il me semble que le seul moyen de sauver la qualité des universités
28 1964, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Université et universalité dans l’Europe d’aujourd’hui (décembre 1964)
30re à proposer qu’une solution de bon sens presque simpliste : il me semble que le seul moyen de sauver la qualité des universités
29 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. III. La morale quotidienne et le climat de culture ou comment on vit dans une fédération
31part une tournure d’esprit positive et volontiers simpliste, une horreur congénitale de la rhétorique sous toutes ses formes, et
30 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. IV. La Suisse, dans l’avenir européen
32 arpenteurs, des cordons douaniers et des décrets simplistes et rigides promulgués par une capitale, mais par des propriétés analo
31 1968, Preuves, articles (1951–1968). Vingt ans après, ou la campagne des congrès (1947-1949) (octobre 1968)
33ogène, étrangement inefficace dans sa tactique et simpliste dans sa stratégie, mais auquel le Conseil de l’Europe doit d’exister,
32 1968, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Vers une fédération des régions (hiver 1967-1968)
34e contenu. Le mot “indépendance” a perdu son sens simpliste d’autrefois. C’est maintenant une question d’échanges, de “flux” dira
33 1970, Le Cheminement des esprits. III. Champs d’activité — III.4. Université et universalité dans l’Europe d’aujourd’hui
35re à proposer qu’une solution de bon sens presque simpliste : il me semble que le seul moyen de sauver la qualité des universités
34 1970, Le Cheminement des esprits. III. Champs d’activité — III.6. Culture et technique en Europe et dans le monde
36s l’expérience européenne dément cette conception simpliste. Je demandais un jour à l’un des trois physiciens qui ont réalisé la
35 1970, Lettre ouverte aux Européens. I. L’unité de culture
37onteste ? » Mais cette définition est encore trop simpliste pour la furieuse diversité qui caractérise notre cap : car de l’ensem
36 1970, Lettre ouverte aux Européens. IV. Vers une fédération des régions
38rque que « le mot “indépendance” a perdu son sens simpliste d’autrefois. C’est maintenant une question d’échanges, de “flux”, dir
37 1972, L’Amour et l’Occident (1972). Post-scriptum
39ière simplification permettant de l’écarter comme simpliste. Plutôt que de voir où bat le cœur de l’ouvrage : dans le drame entre
38 1974, Journal d’un Européen (fragments 1974). Journal d’un Européen (fragments 1974)
40les industries polluantes. À cause de sa doctrine simpliste (Jacobins et Napoléon), de l’effacement systématique des pouvoirs rég
39 1977, L’Avenir est notre affaire. II. De la prévision — 8. Deuxième histoire de fous : Hitler
41as » des corps, des cœurs et des esprits. C’était simpliste et ridicule, aussi aberrant que l’on voudra. C’était un idéal commun,
40 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 10. Passage de la personne à la Cité
42obligatoire. Je réitère : ces formes et pratiques simplistes, les plus faciles à reproduire au poncif, sont les seules efficaces e
41 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 15. Stratégie
43ante. Tout cela se ramène sans doute à la sagesse simpliste qui nous conseille de surmonter le mal par le bien — plutôt que par u