1 1933, Esprit, articles (1932–1962). Loisir ou temps vide ? (juillet 1933)
1 assurer sa subsistance matérielle. La dignité du singe alors ? Elle apparaît très supérieure. Les singes gagnent leur vie et
2 singe alors ? Elle apparaît très supérieure. Les singes gagnent leur vie et ne font pas d’histoires. Ils ne font pas tant de
2 1934, Politique de la Personne (1946). I. Primauté du spirituel ? — 1. Destin du siècle ou vocation personnelle ?
3humain. Les uns prétendent que l’homme descend du singe, les autres croient qu’il a été créé par Dieu. [p. 44] Ils se dispute
4uivante : ceux qui pensent que l’homme descend du singe, descendent en effet du singe et constituent une race à part, à côté
5 l’homme descend du singe, descendent en effet du singe et constituent une race à part, à côté de la race des hommes créés pa
3 1934, Politique de la Personne (1946). IV. Problèmes de la révolution personnaliste — 13. Triomphe de la Personne, (Aphorismes)
6re du litige humain. Nous mourrons de la mort des singes.) Perspectives (II) Avantage du personnalisme : il existe déjà chaq
4 1934, Politique de la Personne (1946). Appendices — ii. Loisir ou temps vide ?
7 assurer sa subsistance matérielle. La dignité du singe alors ? Elle apparaît très supérieure. Les singes gagnent leur vie et
8 singe alors ? Elle apparaît très supérieure. Les singes gagnent leur vie et ne font pas d’histoires. Ils ne font pas tant de
5 1934, Foi et Vie, articles (1928–1977). Destin du siècle ou vocation personnelle ? (février 1934)
9es uns prétendent [p. 150] que l’homme descend du singe, les autres croient qu’il a été créé par Dieu. Ils se disputent énorm
10uivante : ceux qui pensent que l’homme descend du singe, descendent en effet du singe et constituent une race à part, à côté
11 l’homme descend du singe, descendent en effet du singe et constituent une race à part, à côté de la race des hommes créés pa
6 1936, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). L’Art poétique ou Qu’il faut penser avec les mains (décembre 1936)
12ains les appelle, assez curieusement, d’abord : « Singes de l’Éternel » et aussitôt… « Ministres de l’esprit ». Ô singerie gén
7 1944, Les Personnes du drame. I. Sagesse et folie de la personne — 3. Kierkegaard
13endeur d’une vie d’homme. L’homme se distingue du singe en ce qu’il prophétise, uniquement et dès l’origine. C’est pourquoi l
8 1944, Les Personnes du drame. III. Sincérité et authenticité — III.3. L’Art poétique de Claudel
14ains les appelle, assez curieusement, d’abord : « Singes de l’Éternel » et aussitôt : « Ministres de l’esprit ». Ô singerie gé
9 1946, Journal des deux Mondes. 12. L’Amérique en guerre
15e l’existence américaine. Exemple inquiétant des singes. — Si l’on en croit le professeur Koehler qui enseigne à l’Université
16 l’Université de Yale et dont les travaux sur les singes établirent la célébrité, ce qui distingue l’homme du singe, ce n’est
17blirent la célébrité, ce qui distingue l’homme du singe, ce n’est pas l’intelligence mais la mémoire. Faute de mémoire, le si
18ntelligence mais la mémoire. Faute de mémoire, le singe doit chaque matin redécouvrir ce qu’il apprit la veille. [p. 180] Il
19films, elle s’imite elle-même. Autre histoire de singes. — J’en parlais l’autre jour avec M., de la Fondation Rockefeller : c
20ples de Pavlov ont passé récemment des chiens aux singes — se rapprochant ainsi de l’homme, ce qui n’est pas sans inquiéter, s
21iéter, surtout en Russie soviétique. On prend dix singes. On les range dans une chambre le long d’une des parois. À l’autre ex
22 bananes. Sur un signal donné par une sirène, les singes sont lâchés dans la chambre. Ils découvrent bientôt les tiroirs, les
23et en marche. Sirène — tiroir — bananes, pour ces singes, c’est tout un. Après un certain temps d’interruption, on ramène les
24nnés » dans la même chambre. La sirène hurle, les singes se précipitent, arrachent les tiroirs, — et les trouvent vides ! La p
10 1948, Suite neuchâteloise. IV
25lieu d’un demi-dieu, d’un héros ou d’un saint, un singe au naturel, en guise d’armes parlantes du beau mythe de l’Égalité… Et
26ppe sont bien loin — et ils le sont — que dire du Singe ? Je me répète la phrase de mon oncle.   En revanche, comment ne pas
11 1951, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Inde 1951 (décembre 1951)
27des, embarrassent la circulation. Des millions de singes sacrés pillent les champs rendus à la culture par les tracteurs. La p
12 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. III. L’ère des philosophes. De Leibniz à Condorcet — III.2. L’Europe des lumières
28lus espiègle, le plus malin et le plus adroit des singes. Ainsi la perfectibilité n’est pas un don de l’homme en entier, mais
13 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. V. L’Ère des nations, (de 1848 à 1914)
29 sur ce syllogisme étrange : « L’homme descend du singe, donc nous devons nous aimer les uns les autres. » On comprend que L
14 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. VII. L’Ère des fédérations. De l’Unité de culture à l’union politique — VII.3. L’Europe et le Monde
30-t-il en Asie. L’invention est difficile, mais le singe même est capable d’imitation. Bientôt toute notre capacité technique
15 1972, Les Dirigeants et les finalités de la société occidentale (1972). Les Dirigeants et les finalités de la société occidentale
31 donc humaine aussi. Jusqu’à nos jours, depuis le singe ou depuis le jardin mythique des origines, l’homme n’avait fait que r
16 1977, L’Avenir est notre affaire. Introduction. Crise de l’Avenir
32 paradoxe » On peut penser que l’homme, depuis le singe ou depuis le jardin mythique des origines, durant quelques dizaines d
17 1982, La Part du Diable (1982). Postface après quarante ans
33jours nie » et sans lequel nous serions comme les singes — mais aussi dans la décréation, qui est l’accroissement du [p. 251]