1 1927, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Pierre Drieu la Rochelle, La Suite dans les idées (mai 1927)
1» qui révèle encore dans le fond quelque chose de solide, d’authentique. J’aime cette violence de redressement où je distingue
2 1930, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Voyage en Hongrie I (octobre 1930)
2aroque assez décrépite, décor en pierre brune peu solide, rongé de petites roses cramoisies. On longe une galerie couverte, on
3 1930, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Les soirées du Brambilla-club (mai 1930)
3s de mettre à ces fariboles un terme 19 . J’ai du solide à équarrir. Et auparavant, j’aimerais lire un peu. Mes auteurs ? Goet
4 1932, Le Paysan du Danube. I. Le Paysan du Danube — I.3. Voyage en Hongrie
4oque assez décrépit, un décor en pierre brune peu solide, rongé de roses Crimson. On longe une galerie couverte, on tourne [p.
5 1933, Les Nouvelles littéraires, articles (1933–1972). Parole de Dieu et parole humaine, par Karl Barth (30 décembre 1933)
5l’emballement. Barth est l’un des hommes les plus solides de notre temps. C’est pour cela qu’il peut poser les questions les pl
6 1933, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). La Légion étrangère soviétique (juin 1933)
6e le choc est le mode de contact propre aux corps solides. À quelles subtilités « dialectiques », à peine dignes d’une bourgeoi
7 1934, Politique de la Personne (1946). IV. Problèmes de la révolution personnaliste — 14. Tactique personnaliste
7cisions, — c’est toujours autour d’un petit noyau solide et fixe que s’opère le rassemblement. En d’autres termes, c’est au gr
8 1934, Politique de la Personne (1946). V. À la fois libre et engagé — Le protestantisme créateur de personnes
8où naît l’appel à une communauté nouvelle et plus solide, où l’individu isolé retrouve des contraintes qui le rassurent, et l’
9 1934, Foi et Vie, articles (1928–1977). Kasimir Edschmid, Destin allemand (octobre 1934)
9 blanc. Les blancs seuls ont su créer des empires solides, des valeurs morales stables, de la fidélité. Les blancs seuls savent
10 1934, Les Nouvelles littéraires, articles (1933–1972). D’un humour romand (24 février 1934)
10 que mes raisons d’en douter n’ébranlent guère la solide réputation de gravité qu’on lui a faite, et qui lui vaut l’estime des
11 1934, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Plans de réforme (octobre 1934)
11donc pour nous. [p. 22] 2° Les éléments les plus solides des constructions qu’on nous propose sont ceux que L’Ordre nouveau a
12 1935, Foi et Vie, articles (1928–1977). Notes en marge de Nietzsche (mars 1935)
12 pas né à la foi. Il [p. 253] n’a pas la mâchoire solide. (Mais je vois bien que Nietzsche voulait dire autre chose…). Même p
13 1935, Esprit, articles (1932–1962). Kasimir Edschmid, Destin allemand (mai 1935)
13ut se représenter un Malraux qui aurait les nerfs solides ; moins intellectuel, moins impressionniste et complaisant dans la de
14 1935, Esprit, articles (1932–1962). Tristan Tzara, Grains et Issues (juin 1935)
14elle, tout en préparant la culture à venir sur le solide terrain de l’économie psychique, l’on s’attaque à un système général
15 confusions traînent encore dans cette phrase. (« solide terrain de l’économie psychique » ?!) Mais cette affirmation du prima
15 1935, Esprit, articles (1932–1962). « L’Esprit n’a pas son palais » (octobre 1935)
16é démissionnaire, de la pensée. La seule critique solide et efficace des doctrines intellectualistes, c’est celle qui consiste
17nts ou excités, mais simplement des hommes de foi solide. Individus parfaitement négligeables en regard de ce qu’ils ont à dir
16 1935, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). René Guisan : un clerc (1935)
18 vues vraiment vécues chez nous que par cet homme solide et fin, passionné et précis, au parler vif et sachant écouter, rompu
17 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.10. La mesure soviétique
19une certaine âpreté rationaliste qui rappelle les solides vertus de la bourgeoisie conquérante. Ce n’est point par hasard que c
18 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.12. Leçon des dictatures
20ensée et à l’action. Car un ordre extérieur n’est solide et fécond que s’il résulte d’un ordre intérieur. Et cet ordre intérie
19 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.14. L’appel à la commune mesure, ou l’Europe du xxe siècle
21trouvera des raisons sérieuses et urgentes, enfin solides, de s’aimer ? La commune mesure des États neufs, c’est au contraire u
20 1936, Penser avec les mains (1972). II. Penser avec les mains — Préambule
22t nous orienter dès à présent vers une communauté solide et libérale ? ⁂ Je pars d’une image, d’un geste, d’une espèce de méta
21 1936, Penser avec les mains (1972). II. Penser avec les mains — II.1. La pensée prolétarisée
23cer mes mains cruelles et joyeuses sur leur prise solide, et je le pétrirai selon la loi nouvelle. Advienne ce que Dieu voudra
22 1936, Esprit, articles (1932–1962). Culture et commune mesure (novembre 1936)
24une certaine âpreté rationaliste qui rappelle les solides vertus de [p. 252] la bourgeoisie conquérante. Ce n’est point par has
25ensée et à l’action. Car un ordre extérieur n’est solide et fécond que s’il résulte d’un ordre intérieur. Et cet ordre intérie
26trouvera des raisons sérieuses et urgentes, enfin solides de s’aimer ? La commune mesure des États neufs, c’est au contraire un
23 1936, Esprit, articles (1932–1962). Henri Petit, Un homme veut rester vivant (novembre 1936)
27 su donner à notre position personnaliste sa plus solide justification humaine. Henri Petit veut parler pour lui seul : mais i
24 1936, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Plébiscite et démocratie (avril 1936)
28 constituer une nation unitaire, centralisée, une solide base mystique et étatique pour les conquêtes futures, militaires ou p
25 1936, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Manifeste au service du personnalisme par Emmanuel Mounier (octobre 1936)
29re minute, souligner des promesses d’accord aussi solides. p. 64 w. « Manifeste au service du personnalisme par Emmanuel
26 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. I. N’habitez pas les villes !
30 les hommes de ce village ce qui est essentiel et solide dans ma vie. Le simple fait que je ne puis pas les persuader que je t
31soirée »… Je le regarde. C’est un homme simple et solide, on peut lui parler en camarade. — Eh bien, si vous voulez mon opinio
32ur métier. Ce sont en général de jeunes gaillards solides et gais, et qui ont toutes les raisons d’aimer le travail et de le fa
33 guère à donner à ceux qui ont faim de nourriture solide, élémentaire. Elle manque de naïveté, de force et de conviction. Tout
34rmais, de se construire un ordre individuel aussi solide et organique que celui qui régit l’extérieur. Voilà le sens qu’il va
27 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. II. Pauvre province
35s l’intellectualisme ! » Je le regarde : c’est un solide gaillard. Il aime le sport ; très bien, qu’il continue. À son âge, j’
36là seul peut faire sentir à l’écrivain ce qui est solide et ce qui est artificiel dans ce qu’il écrit. Et cette critique direc
28 1937, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Paysans de l’Ouest (15 juin 1937)
37e soirée… Je le regarde. C’est un homme simple et solide, on peut lui parler en camarade : — Eh bien ! si vous voulez mon opin
38r métier. Ce sont, en général de jeunes gaillards solides et gais, et qui ont toutes les raisons d’aimer le travail et de le fa
39 guère à donner à ceux qui ont faim de nourriture solide, élémentaire. Défaut de naïveté, de force ou de conviction. On dirait
29 1937, Esprit, articles (1932–1962). Jacques Benoist-Méchin, Histoire de l’armée allemande depuis l’armistice (mars 1937)
40de l’armistice. La thèse de l’auteur paraît aussi solide qu’inattendue : si l’Allemagne ne s’est pas défaite en vingt morceaux
30 1937, Esprit, articles (1932–1962). Journal d’un intellectuel en chômage (fragments) (juin 1937)
41là seul peut faire sentir à l’écrivain ce qui est solide et ce qui est artificiel dans ce qu’il écrit. Et cette critique direc
31 1937, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). De la propriété capitaliste à la propriété humaine et Manifeste au service du personnalisme, par Emmanuel Mounier (février 1937)
42de l’avoir sur les doctrines catholiques les plus solides à cet égard, celles de Thomas d’Aquin et de Cajetan. On ne nous propo
32 1937, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). N’habitez pas les villes (Extrait d’un Journal) (juillet 1937)
43 les hommes de ce village ce qui est essentiel et solide dans ma vie. Le simple fait que je ne puis pas les persuader que je t
33 1938, Journal d’Allemagne. ii. Plébiscite et démocratie. (À propos des « élections » au Reichstag, 29 mars 1936)
44 constituer une nation unitaire, centralisée, une solide base mystique et étatique pour les conquêtes futures, militaires ou p
34 1938, Les Cahiers protestants, articles (1938–1968). La vraie défense contre l’esprit totalitaire (juillet 1938)
45 mieux armé, mais celui dont le moral est le plus solide. Quand on lit les travaux historiques les plus sérieux sur la naissan
35 1938, Esprit, articles (1932–1962). La passion contre le mariage (septembre 1938)
46ent qu’il ne trouverait plus de résistances assez solides pour lui servir de masque et de prétexte. Une immense littérature par
47nquête de la culture occidentale, et le fondement solide de toute vie personnelle ; selon le second, l’union monogamique serai
36 1938, Esprit, articles (1932–1962). L’amour action, ou de la fidélité (novembre 1938)
48’une fidélité gagée au moins sur des institutions solides, à la mesure de la personne. Il se peut que les excès mêmes de la pas
37 1939, L’Amour et l’Occident (1972). II. Les origines religieuses du mythe
49us contraignant que la structure sociale est plus solide, la puissance du père plus assurée, et le dieu dont le père tient ses
38 1939, L’Amour et l’Occident (1972). IV. Le mythe dans la littérature
50e, Béatrice et Symbole Alentour de l’an 1200, une solide amitié se noue entre Rambaut de Vaqueiras, troubadour languedocien, e
39 1939, L’Amour et l’Occident (1972). V. Amour et guerre
51t explorée dans les pages qui précèdent, puis une solide culture militaire, enfin la somme des recherches psychologiques entre
52 incapables de fournir les bases d’une communauté solide. La Nation même que l’on invoquait avait perdu de son prestige romant
40 1939, L’Amour et l’Occident (1972). VI. Le mythe contre le mariage
53ent qu’il ne trouverait plus de résistances assez solides pour lui servir de masque et de prétexte. Une immense littérature par
54nquête de la culture occidentale, et le fondement solide de toute vie personnelle ; selon le second, l’union monogamique serai
41 1939, L’Amour et l’Occident (1972). VII. L’amour action, ou de la fidélité
55’une fidélité gagée au moins sur des institutions solides, à la mesure de la personne. Il se peut que les excès mêmes de la pas
42 1939, Les Nouvelles littéraires, articles (1933–1972). Non, Tristan et Iseut ne s’aiment pas, nous dit Denis de Rougemont (12 février 1939)
56ompatriote d’Amiel, a déjà derrière lui une œuvre solide. Il est l’un des principaux collaborateurs de la revue Esprit, écrit
57 la rubrique de la vie protestante. Ayant fait de solides études à Vienne et en Allemagne, il a enseigné dans une ville univers
58 capables de se renouveler, un ensemble de vertus solides et de qualités agréa­bles assez difficiles à concilier. — Je le sais,
43 1939, Le Figaro, articles (1939–1953). L’ère des religions (22 février 1939)
59ulente et affamée. Il faut se réduire aux vérités solides. À celles qui nourrissent l’espérance, et non la peur ou la haine du
44 1939, Les Cahiers protestants, articles (1938–1968). Nicolas de Flue et la Réforme (1939)
60’est un citoyen de bon sens et de bon conseil, un solide paysan, les deux pieds sur la terre, et non pas un sectaire ou un ill
45 1939, La Vie protestante, articles (1938–1978). Nicolas de Flue et la tradition réformée (1er septembre 1939)
61s pas en présence d’un pauvre illuminé, mais d’un solide confédéré qui a fait ses preuves dans la vie quotidienne. Notons ensu
46 1939, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). La Poésie scientifique en France au xviᵉ siècle, par Albert-Marie Schmidt (septembre 1939)
62Scève : décrire la naissance des figures puis des solides géométriques à partir du point originel. Mais qui oserait encore envi
47 1939, Bulletin de la Guilde du Livre, articles (1937–1948). Billet d’aller et retour (décembre 1939)
63e des canaux suffisent à expliquer cette harmonie solide, luxueusement nourrie de contrastes et de surprises. Le grand secret
48 1940, Mission ou démission de la Suisse. 1. Le protestantisme créateur de personnes
64où naît l’appel à une communauté nouvelle et plus solide, où l’individu isolé retrouve des contraintes qui le rassurent, et l’
49 1940, Mission ou démission de la Suisse. 2. La bataille de la culture
65t nous orienter dès à présent vers une communauté solide et pourtant libérale ? Car tout vient de là, et tout dépend en premie
66e mesure de la cité qu’il nous faut rebâtir. Cité solide et pourtant libérale : c’est tout le problème à résoudre. [p. 97] L
67st aujourd’hui le seul moyen de préparer une paix solide. Car, après tout, qu’est-ce que la guerre actuelle ? C’est la rançon
68sement général. Cela ne se fera que si des hommes solides, informés par une expérience séculaire, entreprennent, dès maintenant
50 1940, Mission ou démission de la Suisse. 4. La Suisse que nous devons défendre
69s grandes phrases habituelles, certaines réalités solides qui valent la peine d’être affirmées sans rhétorique. Nous entendons
70e la vraie liberté, et cet amour est le fondement solide de toutes nos libertés civiques, comme aussi de notre résistance inti
71ut système totalitaire, et seule base possible et solide de la paix que nous espérons. C’est très facile à dire, et ce n’est p
72’appuie sur une tradition et sur des données très solides. De par notre situation de fait, nous sommes, si je puis dire, pratiq
51 1940, Les Cahiers protestants, articles (1938–1968). La bataille de la culture (janvier-février 1940)
73t nous orienter dès à présent vers une communauté solide et pourtant libérale ? Il nous faut rapprendre à penser, à penser dan
74e mesure de la cité qu’il nous faut rebâtir. Cité solide et pourtant libérale : c’est tout le problème à résoudre. La soluti
75st aujourd’hui le seul moyen de préparer une paix solide. Car, après tout, qu’est-ce que la guerre actuelle ? C’est la rançon
76sement général. Cela ne se fera que si des hommes solides, informés par une expérience séculaire entreprennent, dès maintenant,
52 1940, Les Cahiers protestants, articles (1938–1968). L’Église et la Suisse (août 1940)
77paraît désespéré qu’on voit ce qui était vraiment solide. L’Église de Suisse est-elle vraiment solide ? Saura-t-elle résister
78ment solide. L’Église de Suisse est-elle vraiment solide ? Saura-t-elle résister comme un roc ? comme une montagne vers laquel
79vec ce dont nous disposons, quelque chose de plus solide, de plus vivant, quelque chose qui puisse opposer une victorieuse rés
53 1940, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). Erreurs sur l’Allemagne (1er mai 1940)
80ner des causes prochaines, beaucoup plus claires, solides et convaincantes. Ces causes sont, de toute évidence : la guerre, le
54 1942, La Part du Diable (1982). IV. Le Diable dans nos Dieux et dans nos maladies
81 d’urgence des interdits drastiques, des préjugés solides, — même si le Diable en propose quelques-uns — et le sens sacré du co
55 1942, La Part du Diable (1982). V. Le Bleu du Ciel
82s de le prévenir ? Je réponds qu’il n’y a d’ordre solide et libéral que dans les petites communautés, dans les cités qui garde
56 1944, Les Personnes du drame. I. Sagesse et folie de la personne — 4. Franz Kafka, ou l’aveu de la réalité
83 que de l’autre côté, il retombera sur un terrain solide. Ainsi demeure-t-il dans l’oppression du [p. 114] souffle et la fatig
57 1944, Les Personnes du drame. III. Sincérité et authenticité — 7. Vues sur Ramuz
84te volontaire, qui s’attache à l’architecture des solides, aux tons fondamentaux, aux formes nettement cernées. Comment va s’ex
58 1946, Journal des deux Mondes. 4. Puisque je suis un militaire…
85e des canaux suffisent à expliquer cette harmonie solide, luxueusement nourrie de contrastes et de surprises. Le grand secret
59 1946, Journal des deux Mondes. 16. Journal d’un retour
86oir du monde à peu près tout ce qu’il en reste de solide et que l’on est autorisé à voir : l’un des Deux Grands et le Tout Pet
60 1946, Foi et Vie, articles (1928–1977). Fédéralisme et œcuménisme (octobre 1946)
87où naît l’appel à une communauté nouvelle et plus solide, où l’individu isolé retrouve des contraintes qui le rassurent, et où
61 1946, Présence, articles (1932–1946). Le Nœud gordien renoué (avril 1946)
88 pénètre, et qui sait bien que pour nouer un lien solide, il faut tous ces retours et ces tours illogiques, cette intrication
62 1946, Esprit, articles (1932–1962). Épilogue (novembre 1946)
89lques pages qui précèdent. L’Amérique a les reins solides. Elle a, sur tout autre pays que je connaisse, l’avantage d’accueilli
63 1946, Carrefour, articles (1945–1947). L’Amérique est-elle nationaliste ? (29 août 1946)
90ns, mais avec le monde entier organisé en groupes solides ; de plus, on lui a déclaré la guerre, comme pour mieux marquer le co
64 1946, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). Monsieur Denis de Rougemont, de passage en Europe, nous dit… [Entretien] (4 mai 1946)
91permettrait entre elles une entente fructueuse et solide. Et, à ce propos, on a tort en Europe de craindre l’impérialisme amér
65 1947, Doctrine fabuleuse. 11. Le nœud gordien renoué
92 pénètre, et qui sait bien que pour nouer un lien solide, il faut tous ces retours et ces tours illogiques, cette intrication
66 1947, Vivre en Amérique. 1. Vie politique
93s, mais avec le monde entier, organisé en groupes solides ; de plus, on lui a déclaré la guerre, comme pour mieux marquer le co
67 1947, Vivre en Amérique. 4. Conseil à un Français pour vivre en Amérique
94lques pages qui précèdent. L’Amérique a les reins solides. Elle a, sur tout autre pays que je connaisse, l’avantage d’accueilli
68 1948, L’Europe en jeu. Trois discours suivis de Documents de La Haye. I
95alités quotidiennes. Je me sentais sur un terrain solide ; mais je n’y rencontrais pas [p. 8] grand monde, à cette époque. Il
96ement de point de vue va nous faire voir une très solide réalité spirituelle. S’il est vrai que l’Europe, jusqu’à ce siècle, n
69 1948, Suite neuchâteloise. VI
97ns rien tiré de grand ou d’émouvant d’une culture solide et variée, d’une nature contrastée de charme et de tristesse, ni même
70 1949, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Découverte de l’Europe (octobre 1949)
98ont sans moyens “mesurables”, sans organisations “solides” à la yankee, et par la seule action, presque invisible, d’un très pe
71 1949, Réforme, articles (1946–1980). « Êtes-vous partisan du rapprochement franco-allemand ? » (29 janvier 1949)
99 Européens, de construire ensemble une fédération solide. Il existe certes des problèmes franco-allemands, mais pas de solutio
72 1950, Les Cahiers protestants, articles (1938–1968). Europe unie et neutralité suisse (novembre-décembre 1950)
100’à une chance extraordinaire, aidée par une armée solide et un terrain redoutable aux divisions blindées. Qu’en est-il aujourd
73 1953, La Confédération helvétique. Introduction (par Lucien Febvre)
101rrait le faire ? Qui se sentirait l’estomac assez solide pour digérer tous ces pics, tous ces glaciers, tous ces lacs — avec l
74 1953, La Confédération helvétique. 2. Les institutions politiques
102ouveau Pacte, dans une [p. 72] Confédération plus solide, doit se trouver le remède aux maux qui affligent la patrie. Quelles
75 1953, La Confédération helvétique. 3. Institutions et aspirations économiques
103e du peuple suisse et par ses traditions les plus solides. C’est pourquoi l’on peut affirmer qu’à peu d’exceptions près, ce peu
76 1953, La Confédération helvétique. 4. La famille et l’éducation
104] supérieures 37 dans un si petit pays, et leurs solides traditions locales, ont pour effet naturel de rendre plus étroites le
77 1953, La Confédération helvétique. 6. Le peuple suisse et le monde
105x qui le disent) des Bernois ou des Zurichois, si solides, si sérieux, [p. 167] si lourds. Ils se vanteraient presque, à l’occa
78 1953, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Situation de l’Europe en avril 1953 (avril 1953)
106i nous aurions le temps de bâtir quelque chose de solide. L’état d’esprit de défensive crispée, peu propice aux vues larges et
79 1954, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Situation de l’Europe en mai 1954 : L’Europe bloquée (mai 1954)
107ent en [p. 3] mesure de discuter sur un fondement solide : nous avions quelque chose à défendre, qui n’était pas seulement le
80 1955, Preuves, articles (1951–1968). L’aventure technique (octobre 1955)
108maisons, toutes choses un peu plus fortes ou plus solides que l’homme, et qui le mettent en mesure de jouer sa partie en compen
81 1956, Preuves, articles (1951–1968). Les joyeux butors du Kremlin (août 1956)
109vile, offrit de les rendre à Franco moyennant une solide contrepartie, j’écrivis : « Aujourd’hui, c’est le voleur lui-même qui
110 de mes revenus, j’ai dit plus haut les bonnes et solides raisons que j’aurais, dans ce cas, de rester optimiste. M. Fejtö me d
82 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — 3. La spire et l’axe
111les formes institutionnelles étaient encore assez solides et vénérées peur exclure [p. 74] toute réforme profonde, sinon pour r
83 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — 8. L’aventure technique
112maisons, toutes choses un peu plus fortes ou plus solides que l’homme, et qui le mettent en mesure de jouer sa partie en compen
84 1957, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). La Suisse et l’Europe après 1945 (avril 1957)
113dans nos banques. La monnaie suisse reste la plus solide du continent. Cependant, le commerce avec les pays de l’Est et la Rus
85 1958, Définition, valeurs, énergie, recherche : quatre essais européens (1958). Définitions, valeurs, énergie, recherches : Quatre essais européens
114s poindre depuis peu quelques très bonnes et très solides raisons de penser que l’Europe, même si elle n’existe pas, ou pas dav
86 1959, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Éducation et loisirs : les mass media (mai 1959)
115sabilité. Les motifs d’optimisme sont nombreux et solides, nous en avons administré les preuves. Quant à savoir si l’élargissem
87 1959, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Heinz Gollwitzer, Europabild und Europagedanke (septembre 1959)
116ch Heer sont plus personnels, mais nul n’est plus solide, plus convaincant, moins discutable que Gollwitzer. Sa manière de sit
88 1959, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Carlo Curcio, Europa, Storia di un’idea (septembre 1959)
117mands — le livre de Curcio apparaît parfois moins solide ou moins approfondi dans l’exégèse de chaque auteur, mais il garde le
89 1959, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Luis Diez del Corral, El rapto de Europa (septembre 1959)
118tion du thème et de l’esprit de l’ouvrage, que de solides études sociologiques, politiques et esthétiques en constituent le cor
90 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. I. Première partie — 4. Dialectique des mythes I. Méditation au carrefour fabuleux
119s connaissance, ou bien le bonheur d’une illusion solide et vigoureuse ; nous souffrons rien qu’à nous représenter un pareil é
91 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. II. Prises de conscience européennes. De Pierre de Bois à l’Abbé de Saint-Pierre, (xive au xixe siècle) — II.4. « Têtes de Turcs »
120 … Les Chrétiens possèdent encore la part la plus solide de l’Europe : l’Allemagne. Qu’ils cessent de se combattre, sinon ils
92 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. III. L’ère des philosophes. De Leibniz à Condorcet — III.1. Perspectives élargies
121tre excellent ouvrage avec soin. J’y ai trouvé le solide et l’agréable ; et après avoir compris votre système, j’ai pris un pl
93 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. IV. L’Ère de la Révolution de Kant à Hegel — IV.5. L’Europe des adversaires de l’Empereur
122terrain des « intérêts communs et des engagements solides ». Plus que tout autre auteur de Plans antérieurs, il se fonde sur l’
123ens, rende les intérêts communs et les engagemens solides… … L’Europe aurait la meilleure organisation possible, si toutes les
124dération européenne, sont les meilleurs, les plus solides, les seuls capables de rendre la société aussi heureuse qu’elle puiss
94 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. IV. L’Ère de la Révolution de Kant à Hegel — IV.7. Synthèses historico-philosophiques (II)
125hilosophie positive 190 Comte entend donner une solide base critique [p. 228] à son européisme, en concentrant son « analyse
95 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. V. L’Ère des nations, (de 1848 à 1914)
126tion de formidable mémoire, il n’y a plus rien de solide, plus rien de sûr en Europe… Voyez l’état de l’Europe. Il semble que
127ntrez une seule société qui puisse dire : Je suis solide sur mes fondements ; un seul fondement qui puisse dire : Je suis soli
128nts ; un seul fondement qui puisse dire : Je suis solide sur moi-même ! Et qu’on n’allègue pas que la révolution a été vaincue
96 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. VII. L’Ère des fédérations. De l’Unité de culture à l’union politique — VII.1. Les sources vives
129oter la religion chrétienne d’un système clair et solide de pensée, sous l’impulsion de saint Thomas d’Aquin. Cela revint à eu
97 1961, Preuves, articles (1951–1968). Dialectique des mythes : Le carrefour fabuleux (I) (avril 1961)
130s connaissance, ou bien le bonheur d’une illusion solide et vigoureuse ; nous souffrons rien qu’à nous représenter un pareil é
98 1962, Les Chances de l’Europe. I. L’aventure mondiale des Européens
131la population du globe, sur 15 % de sa superficie solide) 4 . Mais l’Europe de la Renaissance, celle des Grandes Découvertes p
99 1962, Les Chances de l’Europe. III. L’Europe s’unit
132résente, c’est l’union dans la diversité, l’union solide et souple dont la Suisse a mis au point le prototype : et c’est la po
133nts, rend les intérêts communs et les engagements solides ». Mais le siècle, une fois de plus, n’est pas assez réaliste pour co
100 1963, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Deux mille volumes sur l’Europe (février 1963)
134s, qui se veulent toutes « fondées sur le terrain solide des réalités ». Leur unanimité fondamentale devrait-elle nous rendre