1 1920, Articles divers (1924–1930). La Tour de Hölderlin (15 juillet 1929)
1 est plus difficile de se faire comprendre par un sot que par un fou. » L’hiver dernier, m’occupant assez longuement d’un d
2 1929, Les Méfaits de l’instruction publique (1972). Appendice. Utopie
2 ou consacré.) L’utopiste, c’est l’inventeur. Les sots vont répétant que c’est un être qui ignore le réel. C’est justement p
3 1932, Le Paysan du Danube. II. La lenteur des choses — II.1. La Tour de Hölderlin
3 [p. 122] difficile de se faire comprendre par un sot que par un fou. » L’hiver dernier, m’occupant assez longuement d’un d
4 1935, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). René Guisan : un clerc (1935)
4et l’agent, non pas en « homme d’action » — cette sotte espèce américaine — mais en homme de pensée agissante. Nous méprisons
5 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.1. Le problème de la culture
5hetés : le prétexte de l’impuissance. « Une aussi sotte race que l’espèce humaine » (Renan) ne mérite pas le sacrifice de l’e
6 1938, Esprit, articles (1932–1962). Revue des revues (septembre 1938)
6Renault ou M. Michelin, Je doute qu’il soit assez sot pour se contenter de cette révolution. Je doute que ce qu’il demande
7 1939, L’Amour et l’Occident (1972). II. Les origines religieuses du mythe
7bien dit : « Mon vers (poème) paraîtra insensé au sot s’il n’a pas double entendement… Si quelqu’un veut contredire ce vers
8ur sensuel se met en guerre avec lui-même, car le sot après avoir vidé sa bourse fait triste contenance ! (Marcabru.) [p. 
8 1942, La Part du Diable (1982). IV. Le Diable dans nos Dieux et dans nos maladies
9que l’on courre se cacher dans les arbres avec le sot espoir que Dieu nous y oublie, soit que l’on monte dans les nues ou q
10Étrange névrose de l’homme moderne ! Quoi de plus sot que de prétendre expliquer la conduite et les décisions morales d’un
11t’embrassant. — Ah ! fit-elle, j’ai peut-être été sotte, mais les épreuves nous grandissent. Dis-moi maintenant pourquoi je t
9 1947, Doctrine fabuleuse. 10. La gloire
12gueilleux, etc. Quel avantage à feindre ? La plus sotte vanité étant assurément d’essayer de faire croire qu’on n’en a [p. 90
10 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — 6. L’expérience de l’espace
13x très compatissante qui me disait : [p. 153] Oh, sot, homme lent à croire et à servir ton Dieu, le Dieu de tous ! Qu’a-t-i
11 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. II. Deuxième partie — 7. La personne, l’ange et l’absolu ou Le dialogue Occident-Orient
14 notion de Moi n’a d’accès que dans la pensée des sots », comme le dit un texte tibétain, la notion de Toi ne vaut pas mieux
12 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. V. L’Ère des nations, (de 1848 à 1914)
15 perdu la notion de ce qui distingue un sage d’un sot, l’intelligence du sentiment, voire l’homme de la femme. Mais la vrai
13 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. VII. L’Ère des fédérations. De l’Unité de culture à l’union politique — VII.2. Vertus et valeurs européennes
16s rapports entre les États à cause de l’inique et sot traité de paix qui l’a close, a du moins établi une conscience commun
14 1961, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). La personne, l’ange et l’absolu, ou le dialogue Occident-Orient (avril 1961)
17 notion de Moi n’a d’accès que dans la pensée des sots », comme le dit un texte tibétain, la notion de Toi ne vaut pas mieux
15 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. I. Le paysage historique, ou comment se forme une fédération — I.1. Puissance du mythe
18ue que les actes du héros. Non certes dans l’idée sotte ou perverse de réduire le sublime au sordide ou seulement à l’insigni
16 1970, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. Préface 1970
19 n’est pas le pire mais il est sans doute le plus sot : ricaner à propos de nos quelques vertus, crainte de ne pas suivre a
17 1977, L’Avenir est notre affaire. I. Système de la crise — 1. La religion de la croissance
20stantanée de l’esprit, aux « fatalités » les plus sottes, présentées par l’État, le Parti, ou l’Argent comme les « Impératifs
18 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 12. Que tout appelle les Régions
21 en vérité, dont on comprend qu’elle exaspère les sots), personne n’y croit, personne n’est prêt pour elle à consentir le mo