1 1925, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). André Breton, Manifeste du surréalisme (juin 1925)
1ssent pressentir des révolutions plus réelles. On souhaite qu’après faillite faite, les surréalistes trouvent à montrer leur tal
2 1926, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Ramon Fernandez, Messages (juillet 1926)
2et l’esthétique modernes. Et à ce propos, il faut souhaiter que M. Fernandez aborde par ce biais l’œuvre de Gide, qui plus qu’auc
3 1926, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Paradoxe de la sincérité (décembre 1926)
3l’homme sincère « en vient à ne plus pouvoir même souhaiter d’être différent », ce qui est la négation de tout progrès moral. De
4ute intervention qui altérerait leur moi ; ils ne souhaitent que d’être leur propre témoin, intelligent mais immobile : ce sont le
4 1927, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Daniel-Rops, Notre inquiétude (avril 1927)
5-Rops, Notre inquiétude (avril 1927) ag Il faut souhaiter que ce témoignage sur les générations nouvelles et leurs maîtres soit
5 1927, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Récit du pickpocket (fragment) (mai 1927)
6t de ses lèvres sans une parole quand je vins lui souhaiter le bonsoir. Le lendemain, ses cheveux avaient légèrement blanchi. Il
6 1928, Foi et Vie, articles (1928–1977). Le péril Ford (février 1928)
7t. L’on ne pourra qu’y applaudir, semble-t-il, en souhaitant que les industriels européens s’en inspirent toujours plus. Ford leur
7 1932, Foi et Vie, articles (1928–1977). Romanciers protestants (janvier 1932)
8une poésie chrétienne d’inspiration évangélique ? Souhaitons qu’il n’y faille pas les conjonctures sanglantes d’où naquirent les T
8 1932, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). La pluie et le beau temps (Dialogue dans une tête) (1932)
9 ceux des garçons, et le soir quand on me faisait souhaiter dans ma prière « qu’il fasse beau demain », je pensais en-dessous que
9 1934, Politique de la Personne (1946). V. À la fois libre et engagé — Le protestantisme créateur de personnes
10] Le protestantisme créateur de personnes 63 Je souhaite que beaucoup d’entre vous, apercevant le titre de cette conférence, a
11e conférence, aient ressenti quelque méfiance. Je souhaite que beaucoup aient tenu le petit raisonnement que voici : pour les Ré
10 1935, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Quatre indications pour une culture personnaliste (février 1935)
12du phénomène de la personne. On peut concevoir et souhaiter une « personnalisation » infinie de l’humanité. Principe de la vérita
11 1935, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Conversation avec un SA (décembre 1935)
13 étions restés. Je vous avais dit pour conclure : Souhaitons que vous arriviez à faire comprendre, hors d’Allemagne, que votre goû
14omaines où elle devienne féconde. Lui. — Je vous souhaite bonne chance ! Moi. — Voulez-vous que nous parlions, une autre fois,
12 1936, Penser avec les mains (1972). II. Penser avec les mains — II.1. La pensée prolétarisée
15 l’on peut se demander parfois s’il faut vraiment souhaiter qu’il se répande et se vulgarise rapidement. Avant de donner carrière
13 1936, Penser avec les mains (1972). II. Penser avec les mains — II.2. Éléments d’une morale de la pensée
16ous temps, que pour fuir l’Éternel. Et je ne leur souhaite pas de revenir en arrière, de revenir par exemple à la fausse tempéra
17e le danger de penser. On serait parfois tenté de souhaiter qu’en France l’activité de l’esprit redevienne passible de prison : c
14 1936, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Manifeste au service du personnalisme par Emmanuel Mounier (octobre 1936)
18tion plus vivement engagée, que tout nous porte à souhaiter commune. Quelle que soit notre méfiance à l’endroit des synthèses tac
15 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. II. Pauvre province
19e un intellectuel. Je ne m’en tiendrai pas là. Je souhaite que les hommes aient tous des masses d’idées, et par dessus le marché
16 1937, Esprit, articles (1932–1962). La fièvre romanesque (janvier 1937)
20(Je feindrai d’ignorer qu’elles sont anxieusement souhaitées, et cultivées avec des soins jaloux, si par hasard on les obtient.) Q
17 1938, Journal d’Allemagne. 1. Journal (1935-1936)
21 étions restés. Je vous avais dit pour conclure : Souhaitons que vous arriviez à faire comprendre, hors d’Allemagne, que votre goû
22omaines où elle devienne féconde. Lui. — Je vous souhaite bonne chance ! 25 janvier 1936 Anas. — L’avocat me questionnait su
23Honneur veut dire mépris des traités. Et ce qu’on souhaite au peuple — et qu’on lui donne — c’est le droit de se nourrir, mais m
24peut le faire jeter en prison. Il m’est arrivé de souhaiter que les écrivains de nos démocraties soient soumis pendant quelque te
18 1939, L’Amour et l’Occident (1972). I. Le mythe de Tristan
25écadence : mais ils oublient que, telle qu’ils la souhaitent, elle vient à peine de naître dans leurs rêves. N’est-il pas de l’ess
19 1939, L’Amour et l’Occident (1972). IV. Le mythe dans la littérature
26 Hippolyte, c’est Racine tel que maintenant il se souhaite : insensible au charme mortel… Confondant Phèdre et la femme qu’il ai
20 1939, L’Amour et l’Occident (1972). V. Amour et guerre
27 pas de trop pour en démêler les aspects. On doit souhaiter que ce livre soit écrit, mais sans se dissimuler l’extrême difficulté
21 1939, L’Amour et l’Occident (1972). Appendices
28ature de l’amour : les amants feignent souvent de souhaiter d’autres nœuds, pour s’assurer davantage de la fidélité et de la cons
29sbroek ! b) « On n’a jamais entendu saint Bernard souhaiter d’être débarrassé de l’amour de Dieu. » Or les troubadours gémissent
30t bel et bien les expressions des troubadours, et souhaiteront d’être libérés des tourments de l’amour divin : c’est là bien entendu
22 1939, Esprit, articles (1932–1962). Autour de L’Amour et l’Occident (septembre 1939)
31vos disciples. (Mais oui, vous en avez, et je les souhaite nombreux : car avec de [p. 765] tels maîtres, ils auront bientôt fait
23 1940, Mission ou démission de la Suisse. 1. Le protestantisme créateur de personnes
321] Le protestantisme créateur de personnes 2 Je souhaite que beaucoup d’entre vous, apercevant le titre de cette conférence, a
33e conférence, aient ressenti quelque méfiance. Je souhaite que beaucoup aient tenu le petit raisonnement que voici : Pour les Ré
24 1942, La Part du Diable (1982). III. Le Diable démocrate
34re ce qui n’est pas, ce qui tend au néant, ce qui souhaite secrètement la destruction de l’existence, — celle des autres, ou la
25 1942, La Part du Diable (1982). V. Le Bleu du Ciel
35e la victoire. Ah ! pour tout l’or du monde je ne souhaiterais pas d’être né dans un autre temps ! Tout signifie, autour de nous, to
36s saints. Et qui donc oserait même, sérieusement, souhaiter d’en devenir un ? Mais pour devenir ou pour rester des hommes, simple
26 1943, La Vie protestante, articles (1938–1961). Les tours du Diable VII : La cinquième colonne (26 novembre 1943)
37re ce qui n’est pas, ce qui tend au néant, ce qui souhaite secrètement la destruction de l’existence, — celle des autres ou la s
27 1944, Les Personnes du drame. II. Liberté et fatum — 5. Luther et la liberté de la personne
38us profond et jusqu’au désespoir, en sorte que je souhaitais n’être pas né, avant que j’eusse reconnu combien salutaire était ce d
28 1946, Journal des deux Mondes. 8. Premiers contacts avec le nouveau monde
39 s’en va tout d’un coup, sans adieu ni raison, en souhaitant, well, que la situation s’arrange. La situation en général. Décembr
29 1946, Journal des deux Mondes. 13. Virginie
40ouvelles, un style plus efficace et franc. Chacun souhaite que l’épreuve balaye les préjugés qui nous encombraient l’âme, paraly
30 1946, Lettres sur la bombe atomique. 2. La guerre est morte
41ur au sein du silence. C’est la grâce que je vous souhaite.
31 1946, Lettres sur la bombe atomique. 6. Le savant et le général
42t » ? La discussion, comme on dit, reste ouverte. Souhaitons qu’elle le reste longtemps. Car il s’agit d’un problème dont la preuv
32 1946, Lettres sur la bombe atomique. 15. L’État-nation
43ues en vue de la guerre, soit qu’ils redoutent ou souhaitent cette éventualité. L’État détruit nécessairement l’originalité d’une
33 1946, Lettres sur la bombe atomique. 17. La fin du monde
44progrès, qu’il y a bien plus de gens au monde qui souhaitent d’en finir avec la vie, que de gens qui voudraient qu’elle dure encor
34 1946, Lettres sur la bombe atomique. 18. La paix ou la mort
45n certain goût de l’antithèse m’incline parfois à souhaiter. La tragédie n’aura pas de lignes pures, parce que nos choix ne sont
35 1947, Doctrine fabuleuse. 1. Premier dialogue sur la carte postale. La pluie et le beau temps
46omme ceux des garçons, et le soir quand quelqu’un souhaitait invariablement « qu’il fasse beau demain », je pensais en dessous que
36 1947, Doctrine fabuleuse. 4. Quatrième dialogue sur la carte postale. Ars prophetica, ou. D’un langage qui ne veut pas être clair
47expression possible. Le critique. Précisément je souhaitais de vous voir choisir entre un langage franchement poétique et ce lang
37 1947, Vivre en Amérique. Épilogue. La route américaine
48tre niveau d’huile ?… L’État de Pennsylvanie vous souhaite la bienvenue… Et limite votre vitesse [p. 184] à 50 milles… 500 dolla
38 1948, L’Europe en jeu. Trois discours suivis de Documents de La Haye. I
49t si c’est l’Europe ou l’Amérique qu’il leur faut souhaiter pour leurs enfants. Car nous pensons à notre Europe comme à un « Vate
39 1948, L’Europe en jeu. Trois discours suivis de Documents de La Haye. II
50sée populaire, forçant la main aux gouvernements. Souhaitons que cet élan soit spontané et non pas provoqué avant terme par une no
40 1948, L’Europe en jeu. Trois discours suivis de Documents de La Haye. III
51endances s’accorder sur un refus commun. J’aurais souhaité un refus de justesse, non point cette débandade vers la prudence, sur
41 1948, L’Europe en jeu. Trois discours suivis de Documents de La Haye. IV
52d surtout des mères et des éducateurs ; [p. 164] Souhaite : A) que les femmes et les éducateurs soient appelés à participer lar
42 1951, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Un complot de protestants (novembre 1951)
53t admis la sainteté sans foi. Que dis-je ? Il l’a souhaitée expressément. Mais comment définir un saint qui ne croit pas ? Un sai
43 1952, Preuves, articles (1951–1968). Le sens de nos vies, ou l’Europe (juin 1952)
54’est ce qui jette Tristan et Iseult dans la mort, souhaitée comme un suprême accomplissement. La passion dans l’amour nourrit tou
44 1953, La Confédération helvétique. 6. Le peuple suisse et le monde
55: le fédéralisme et la neutralité. On ne peut que souhaiter qu’épuisée par deux guerres terribles, l’Europe trouve son salut dans
45 1953, Preuves, articles (1951–1968). Les raisons d’être du Congrès (septembre 1953)
56pose des problèmes difficiles, devant lesquels je souhaite que votre conférence ne recule pas. Je citerai deux de ces problèmes,
57ous cherchions un lieu propice à cette atmosphère souhaitée. Et nous avons trouvé, dans cette Europe inquiète, une grande cité qu
46 1953, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Aller et retour (avril 1953)
58ables de la politique mondiale des États-Unis qui souhaite nous réduire à l’état de satellites. Mais nos faiblesses, nées de not
47 1954, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Situation de l’Europe en mai 1954 : L’Europe bloquée (mai 1954)
59 européenne est à la fois nécessaire, possible et souhaitée ; qu’elle ne peut plus apparaître comme une machine de guerre ; qu’el
48 1955, Preuves, articles (1951–1968). Le Château aventureux : Passion, Révolution, Nation (mai 1955)
60e à l’hégémonie des États-Unis. Ceux-ci n’ont pas souhaité cette responsabilité, et ne sont pas équipés pour l’exercer : c’est p
49 1955, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Habeas Animam (été 1955)
61s ne rêveront pas de dominer par la force. Ils ne souhaiteront pas s’emparer des esprits, ils voudront au contraire les réveiller, l
50 1955, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Lever de rideau culturel ? (octobre 1955)
62qu’à se montrer tel qu’il est, il peut et il doit souhaiter une liberté totale d’échanges réels. Il doit donc dire oui, sans rése
51 1956, Preuves, articles (1951–1968). Les joyeux butors du Kremlin (août 1956)
63it cela au besoin. Mais est-il sûr que le Kremlin souhaite vraiment retenir ses PC étrangers ? Tout indique, au contraire, qu’il
52 1956, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Relance européenne ? (février 1956)
64nt à tout autre chose qu’on n’aurait pas prévu ni souhaité. Il se peut que l’application simultanée des trois méthodes reste la
53 1956, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Former des Européens (avril-mai 1956)
65ec les grandes fictions qu’il redoutait, ou qu’il souhaitait, sur la foi de son journal et de ses principes. Mais voici qu’on lui
54 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — 4. Le Château aventureux
66e à l’hégémonie des États-Unis. Ceux-ci n’ont pas souhaité cette responsabilité, et ne sont pas équipés pour l’exercer : c’est p
55 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Troisième partie. Où allons-nous ? — 11. Où l’Aventure et la Voie se rejoignent
67’emblée une base occidentale au dialogue que l’on souhaite sur pied d’égalité, et c’est en quelque sorte piper les dés, au seul
68uts, sans verser dans l’hybris ou la démence ? Je souhaite qu’un Oriental, répondant à ce livre, nous décrive à son tour la Voie
56 1957, Preuves, articles (1951–1968). Sur l’Europe à faire (novembre 1957)
69ur elle ? N’êtes-vous pas des Européens ? Si vous souhaitez une Europe soviétique, dites-le. Si vous préférez une Europe colonisé
57 1957, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Le rôle des festivals dans la vie culturelle de l’Europe [Commentaires] (mai 1957)
70l’Association européenne des festivals de musique souhaitait donner aux créateurs et responsables de la vie musicale de nos pays l
71, d’autre part de se faire une idée des solutions souhaitées par les uns et les autres à quelques-uns des principaux problèmes qui
72nt entièrement. Mais nombreux sont aussi ceux qui souhaitent : — soit d’atténuer l’insistance sur « l’accord entre les œuvres et l
58 1958, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). La méthode culturelle, ou l’Europe par l’éducation des Européens (mai 1958)
73n européenne à l’Est, qui dans sa grande majorité souhaite sa libération, c’est-à-dire son retour à l’Occident moderne (et non p
59 1958, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). La création d’un Centre européen d’enseignement post-universitaire (juillet 1958)
74iplômes ne paraît ni souhaitable, ni sérieusement souhaitée. b) Cependant, le double besoin se fait sentir d’une formation europé
60 1959, Preuves, articles (1951–1968). Sur une phrase du « Bloc-notes » (mars 1959)
75lement pas vrai. 56 % des Allemands d’aujourd’hui souhaitent avoir pour prochain président de leur République un professeur, 18 %
76 président de leur République un professeur, 18 % souhaitent un homme politique, 1 % souhaite un général. Comparez. Je ne dis pas 
77ofesseur, 18 % souhaitent un homme politique, 1 % souhaite un général. Comparez. Je ne dis pas : concluez, mais suspendez peut-ê
61 1959, Preuves, articles (1951–1968). Sur un chassé-croisé d’idéaux et de faits (novembre 1959)
78. En voulant l’imiter, il se haussait vers lui et souhaitait le dépasser dans son sens. Voilà qui est clair et naturel. Khrouchtch
62 1959, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Carlo Curcio, Europa, Storia di un’idea (septembre 1959)
79péenne, mais aussi par ses adversaires ; que l’on souhaite voir traduit bientôt dans toutes nos langues (comme il va l’être proc
80nul doute unique en son genre. Mais comme tel, on souhaiterait de le voir amélioré dans ses éditions subséquentes, sur deux points d
63 1960, Preuves, articles (1951–1968). Sur la détente et les intellectuels (mars 1960)
81uvel An qu’il adresse à un hebdomadaire parisien, souhaite « la paix entre les peuples et la guerre dans la littérature ». Ehren
64 1960, Preuves, articles (1951–1968). Les incidences du progrès sur les libertés (août 1960)
82llect, sel de la terre, et, bien plus que vous ne souhaiteriez le croire : responsables d’un avenir qui vous dépasse et vous appelle
65 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. I. Première partie — 4. Dialectique des mythes I. Méditation au carrefour fabuleux
83a nouveauté et le changement, et qu’il n’a jamais souhaité mieux. « Le croire malheureux parce qu’il va de l’une à l’autre, c’es
66 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. I. Première partie — 5. Dialectique des mythes II. Les deux âmes d’André Gide
84t admis la sainteté sans foi. Que dis-je ? Il l’a souhaitée expressément. Mais comment définir un saint qui ne croit pas ? Un sai
67 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. II. Deuxième partie — 7. La personne, l’ange et l’absolu ou Le dialogue Occident-Orient
85nt jamais exactement ce que l’on croyait. Si nous souhaitons préciser leur nature, c’est dans les notions de l’amour traduisant ce
68 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. Avant-propos
86ndais, un Norvégien et un Français. Ceux, dont je souhaite la venue prochaine, qui entreprendront d’améliorer ce premier essai t
69 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. II. Prises de conscience européennes. De Pierre de Bois à l’Abbé de Saint-Pierre, (xive au xixe siècle) — II.2. Premiers plans d’union
87devons pourtant, si nous sommes avides de gloire, souhaiter [p. 68] cette occasion qui peut nous réserver l’honneur d’être appelé
70 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. II. Prises de conscience européennes. De Pierre de Bois à l’Abbé de Saint-Pierre, (xive au xixe siècle) — II.5. Les grands desseins du xviie siècle
88 sa qualité de protestant, il finit par ardemment souhaiter un pouvoir suprême supranational, sous l’autorité duquel les souverai
71 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. III. L’ère des philosophes. De Leibniz à Condorcet — III.1. Perspectives élargies
89utuellement à cet égard. 111 [p. 121] Leibniz souhaite que des missions protestantes se joignent à celles des Jésuites : J’
72 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. IV. L’Ère de la Révolution de Kant à Hegel — IV.4. Napoléon et l’Europe
90entes faites à Las Cases sur l’organisation qu’il souhaite pour l’Europe. À la question de savoir ce qui fût advenu s’il était s
73 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. IV. L’Ère de la Révolution de Kant à Hegel — IV.6. Goethe
91turels, est mal à sa place parmi nous. Souvent on souhaiterait d’être un de ces soi-disant sauvages nés dans les îles des mers du Su
74 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. V. L’Ère des nations, (de 1848 à 1914)
92me. Plaçons-le entre deux chapitres, comme il eût souhaité, lui qui demandait que l’on inscrivît sur sa tombe : « Le Solitaire »
75 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. VII. L’Ère des fédérations. De l’Unité de culture à l’union politique — VII.2. Vertus et valeurs européennes
93en au-dessus d’Aristote, dont le chancelier Bacon souhaiterait voir brûler tous les livres, « parce que Aristote a été incapable de
76 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. VII. L’Ère des fédérations. De l’Unité de culture à l’union politique — VII.4. L’Unité dans la diversité. Fondement de l’Union fédérale
94r — et c’est ici que je m’arrêterai, parce que je souhaite éviter la question politique — l’unité culturelle européenne comme la
77 1961, Preuves, articles (1951–1968). Dialectique des mythes : Le carrefour fabuleux (II) (mai 1961)
95a nouveauté et le changement, et qu’il n’a jamais souhaité mieux. « Le croire malheureux parce qu’il va de l’une à l’autre, c’es
78 1961, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). La personne, l’ange et l’absolu, ou le dialogue Occident-Orient (avril 1961)
96 exactement ce que l’on croyait. Si nous [p. 597] souhaitons préciser leur nature, c’est dans les notions de l’amour traduisant ce
79 1961, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Esquisse d’une biographie : J. H. Retinger (1960-1961)
97t dans les yeux et signa mon passeport. — Je vous souhaite bonne chance ! dit-il en guise d’adieu, à quoi je répondis que j’espé
98ger aboutit à la conclusion qu’en dépit de ce que souhaitent Charles, l’Impératrice Zita et leur entourage, la pénétration alleman
99pendant, il pensait toujours à gagner les USA. Il souhaitait aussi participer à la lutte qui opposait alors la Pologne libérée aux
80 1963, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Pour une métropole régionale Aix-Marseille-Étang de Berre [Avant-propos] (juillet 1963)
100ns l’ensemble, une photographie qu’on ne pourrait souhaiter plus ressemblante des préoccupations, vœux, doutes et volontés des él
81 1964, Preuves, articles (1951–1968). Un district fédéral pour l’Europe (août 1964)
101 ne peut imaginer que l’un des deux « Grands » la souhaite. Et personne en Europe ne la propose : il est trop clair que cette fo
102rope. J’attends qu’on me démontre pourquoi, et je souhaite qu’on le fasse un jour en pleine connaissance de cause, j’entends en
103réfère me plaindre. La Suisse est le pays dont je souhaite le plus qu’il communique sa grâce très secrète à l’avenir européen. C
82 1964, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Université et universalité dans l’Europe d’aujourd’hui (décembre 1964)
104oria. Mais surtout, et c’est la conclusion que je souhaite que vous tiriez de mes propos, cet institut de synthèse serait idéale
83 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. I. Le paysage historique, ou comment se forme une fédération — I.7. « Un pays traditionnellement neutre »
105 interne pour sauver l’union des cantons. Zwingli souhaitait une confédération solidement unifiée et pacifique ; les cantons intér
106 l’éclatement d’un État dont la partie alémanique souhaitait généralement la victoire de l’Allemagne, tandis que la partie romande
84 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. III. La morale quotidienne et le climat de culture ou comment on vit dans une fédération
107rt Cingria, Européens de conviction sans doute et souhaitant l’union du continent, mais plus authentiquement encore : dans la mesu
85 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. IV. La Suisse, dans l’avenir européen
108 ne peut imaginer que l’un des deux « Grands » la souhaite. Et personne en Europe ne la propose : il est trop clair que cette fo
109rope. J’attends qu’on me démontre pourquoi, et je souhaite qu’on le fasse un jour en pleine connaissance de [p. 282] cause, j’en
110réfère me plaindre. La Suisse est le pays dont je souhaite le plus qu’il communique sa grâce très secrète à l’avenir européen. C
86 1965, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). L’Europe et le monde [Introduction] (février 1965)
111e 200 ont accepté, et finalement 150 sont ici (55 souhaitaient venir, mais sont occupés dans le Tiers Monde à faire ce dont nous ten
87 1966, Preuves, articles (1951–1968). André Breton (novembre 1966)
112ence heureuse ! À quelques jours de là, il me dit souhaiter que nous puissions désormais nous rencontrer « mécaniquement en quelq
88 1967, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Vingt langues, une littérature (mai 1967)
113avons pas à revendiquer une union à venir (certes souhaitée), mais à constater, faire voir, expliquer, une unité de base qui est
89 1968, Preuves, articles (1951–1968). Vingt ans après, ou la campagne des congrès (1947-1949) (octobre 1968)
114 Préambule sa pleine valeur, telle que je l’avais souhaitée. « Je suis d’avis que cette déclaration doit fournir le point de dépa
115-frère Randolph Churchill, lequel me dit : « Vous souhaitez, je pense, l’unanimité du Congrès sur le texte d’engagement qui termi
90 1970, Le Cheminement des esprits. Préface. Cheminements
116in de sa vie, je trouve ces mots qu’on ne saurait souhaiter plus éclairants, et qui servent de titre au deuxième chapitre : L’Eur
91 1970, Le Cheminement des esprits. I. Historique — I.2. Rapport général présenté à la Conférence européenne de la culture, Lausanne, du 8 au 12 décembre 1949
117iquement “engagés” — et engagés dans la ligne que souhaite le régime — pourraient être assurés de la confiance de ce dernier. »
92 1970, Le Cheminement des esprits. II. Diagnostics de la culture — II.1. L’Europe contestée par elle-même
118séquilibre dont vous êtes menacés, vous aussi. Je souhaite ici qu’un dialogue atlantique s’institue et s’anime, non point pour é
93 1970, Le Cheminement des esprits. III. Champs d’activité — III.2. Le civisme commence au respect des forêts
119res), vous les amènerez à choisir l’Europe qu’ils souhaitent. Ce sera vraiment là « faire l’Europe », c’est-à-dire faire de l’Euro
94 1970, Lettre ouverte aux Européens. I. L’unité de culture
120C’est ce qui jette Tristan et Iseut dans la mort, souhaitée comme un suprême accomplissement. La passion dans l’amour nourrit tou
121 Wagner. Rimbaud ne veut rien devoir à la France, souhaite que son Ardenne natale soit occupée par les Prussiens, et la fuit, l’
95 1970, Lettre ouverte aux Européens. II. L’union fédérale
122e travail interdisciplinaire. L’analyse conduit à souhaiter l’adoption, comme module, de petits groupes ou unités de base de douz
96 1970, L’Un et le Divers ou la Cité européenne. I. Pour une nouvelle définition du fédéralisme
123e travail interdisciplinaire. L’analyse conduit à souhaiter l’adoption, comme module, de petits groupes ou unités de base de douz
97 1974, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Stratégie de l’Europe des régions (printemps 1974)
124 prouvé que 65 % des Européens dans leur ensemble souhaitent l’union, et que de ces 65 %, les trois-quarts, soit 75 % exactement,
98 1975, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Paradoxes de la prospective (automne 1975)
125 conditions de toute action qui conduise aux fins souhaitées. C’est la recherche créatrice, élaborante, des moyens d’une politique
99 1975, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Rôle de la modernité dans les relations Europe-Monde (hiver 1975-1976)
126 qu’une guerre atomique, même si aucun État ne la souhaite, éclate « par accident » avant la fin du siècle, prévenant les effets
127raissent propres à guider une relance, qu’il faut souhaiter, aussi prochaine que possible, du dialogue des cultures. p. 3 c
100 1977, L’Avenir est notre affaire. I. Système de la crise — 1. La religion de la croissance
128ce et c’était tout ce que le Club de Rome pouvait souhaiter. Qu’il prête à la critique sur bien des points 35 , qu’il pèche contr