1 1931, Foi et Vie, articles (1928–1977). Avant l’Aube, par Kagawa (septembre 1931)
1prenant, même le sang caillé, le péché et le cœur souillé, tout était étonnement. Il acceptait tout. Il décida de vivre fermeme
2 1939, L’Amour et l’Occident (1972). III. Passion et mystique
2re et l’amour divin sont vifs, plus l’âme se voit souillée et misérable en sorte qu’ « elle se figure être persécutée par Dieu c
3 1939, L’Amour et l’Occident (1972). IV. Le mythe dans la littérature
3 mes yeux dérobant la clarté rend au jour qu’ils souillaient toute sa pureté. — Elle expire. Seigneur ! — D’une action si noire Q
4 1942, La Part du Diable (1982). V. Le Bleu du Ciel
4eront l’épée contre ton éclatante sagesse, Et ils souilleront ta beauté. Ils te précipiteront dans la fosse Et tu mourras comme ceu
5 1958, Preuves, articles (1951–1968). Sur un patriotisme de la terre (mars 1958)
5t rétrécie par les petites proportions d’un globe souillé partout ? Il ne resterait qu’à demander à la science de changer de pl
6 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. II. Prises de conscience européennes. De Pierre de Bois à l’Abbé de Saint-Pierre, (xive au xixe siècle) — II.3. Le problème de la guerre et l’essor des États (xvie siècle)
6nière sont considérés comme des Chrétiens ? Ainsi souillés de sang osent-ils entrer dans les Églises et s’approcher des autels ?
7 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. II. Prises de conscience européennes. De Pierre de Bois à l’Abbé de Saint-Pierre, (xive au xixe siècle) — II.5. Les grands desseins du xviie siècle
7rétiens, mais encore dans une même secte, ils ont souillé leurs mains dans le sang de leurs frères, invoquant de toutes leurs f
8 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. III. L’ère des philosophes. De Leibniz à Condorcet — III.3. Évolution : vers le progrès ou vers la décadence ?
8nce de la raison ; bref, une révolution qui, sans souiller l’Europe de sang, ni mettre partout le feu, saura n’être qu’une œuvre
9 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. VII. L’Ère des fédérations. De l’Unité de culture à l’union politique — VII.1. Les sources vives
9omains sont des gangsters, et bien pire : ils ont souillé même la vraie religion en l’adoptant » : Les Romains, poignée d’aven
10s de la mystique pure, l’idolâtrie romaine a tout souillé… Si un chrétien adore Dieu avec un cœur disposé comme le cœur d’un pa
10 1982, La Part du Diable (1982). Postface après quarante ans
11é au culte de Moloch, le roi Josias ordonna de le souiller, et l’on en fit dès lors le dépôt des ordures et des charognes, que l