1 1926, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Adieu, beau désordre… (mars 1926)
1ons contradictoires s’affrontent comme des vagues soulevées par une même tempête. L’unité de notre temps est en profondeur : c’es
2 notre enthousiasme ». Mais « cette fureur qui le soulevait contre lui-même, qui lui faisait mépriser son propre intérêt 6 … » c
2 1926, Articles divers (1924–1930). Les Bestiaires, de Henry de Montherlant (10 juillet 1926)
3s qui tueraient tout autre que lui. Certes, il ne soulève directement aucun des grands problèmes de l’heure. La violence même q
3 1927, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Lettre du survivant (février 1927)
4… J’avais soif, mais la seule vue d’un liquide me soulevait le cœur. L’aube parut. On éteignit toutes les lampes, et les couples
4 1932, Le Paysan du Danube. II. La lenteur des choses — II.3. Châteaux en Prusse
5sablonneuses de la plaine. Des prairies doucement soulevées s’arrêtaient au bord du ciel, devant la lumière maritime ; puis cédai
5 1932, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Le silence de Goethe (mars 1932)
6 de faire. » Telle est la cause du malentendu que soulèvera toujours à nouveau l’exemple de cette vie. Ceux qui traitent Goethe d
6 1933, Esprit, articles (1932–1962). Comment rompre ? (mars 1933)
7end [p. 916] durer et se défendre contre le monde soulevé. Étrange illusion, certes, puisque en le sanctionnant naguère, elle a
7 1933, Le Semeur, articles (1933–1949). Humanisme et christianisme (mars 1933)
8c qui prétendrait se tirer alors d’un puits en se soulevant par la chevelure. 3. Humanisme contre christianisme, n’est-ce donc qu
8 1934, Politique de la Personne (1946). III. Idoles — 7. Comment rompre ?
9’hui prétend durer et se défendre contre le monde soulevé. Étrange illusion, certes, puisque en le sanctionnant naguère, elle a
9 1934, Politique de la Personne (1946). III. Idoles — 8. Humanisme et christianisme
10rac qui prétendait se tirer hors d’un puits en se soulevant par la chevelure. 3. Humanisme contre christianisme, n’est-ce donc qu
10 1934, Politique de la Personne (1946). III. Idoles — 9. Antimarxiste parce que chrétien
11étiens s’extasier devant « le magnifique élan qui soulève la jeunesse russe et la porte au-delà d’elle-même », comme si cet éla
12our qu’ils admirent avec nostalgie l’enthousiasme soulevé par la construction socialiste. Il faut aussi, d’autre part, qu’ils a
11 1934, Politique de la Personne (1946). IV. Problèmes de la révolution personnaliste — 13. Triomphe de la Personne, (Aphorismes)
13e droit de faire cette observation simpliste, qui soulève généralement la méfiance unanime, et que l’on considère comme une tri
12 1935, Esprit, articles (1932–1962). « L’Esprit n’a pas son palais » (octobre 1935)
14ue, notre honorable député avait-il conscience de soulever l’un des problèmes les plus impressionnants du siècle ? Avait-il cons
13 1935, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Conversation avec un SA (décembre 1935)
15paix ? Voyez la différence : quand Briand voulait soulever l’enthousiasme des Français, il « déclarait la Paix » au monde entier
14 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.2. D’une culture qui parle dans le vide
16 oublie l’aspect héroïque de la puissance qui l’a soulevée. Elle dissocie cette puissance, née de l’union du travail et de la cu
15 1936, Esprit, articles (1932–1962). Vues sur C. F. Ramuz (mai 1936)
17 mais touchée, et puis embrassée, puis finalement soulevée, ayant un poids à elle et une densité » écrit Ramuz. Le peuple dit, e
16 1936, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). L’Art poétique ou Qu’il faut penser avec les mains (décembre 1936)
18éché, contre laquelle toute l’œuvre de Claudel se soulève à l’appel de la Joie. Le monde qu’interprète l’Art poétique ne connaî
17 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. I. N’habitez pas les villes !
19ne bougie, je réveille ma femme. Nous essayons de soulever par les ailes la poule, qui fait un caquet déchirant : elle serre ent
20 si furieusement. [p. 131] Comme ces bavards qui soulèvent vingt problèmes et à la fin ne savent plus pourquoi… De temps en temp
18 1937, Journal de Genève, articles (1926–1982). Condition de l’écrivain (II) : La grande misère de l’édition (22 février 1937)
21vement rares.) Les débats passionnés que vient de soulever le fameux projet de loi Jean Zay démasquent un autre aspect de la que
19 1937, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Une idée de Law (janvier 1937)
22 qui eût été la plus belle farce de l’Histoire, a soulevé d’universelles protestations. L’échec de Law et l’échec de Rickett ne
20 1937, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). N’habitez pas les villes (Extrait d’un Journal) (juillet 1937)
23ne bougie, je réveille ma femme. Nous essayons de soulever par les ailes la poule qui fait un caquet déchirant : elle serre entr
21 1937, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). L’autorité assure les libertés (mai 1937)
24ussi, — l’expérience nous l’a souvent prouvé, — à soulever deux types d’objections fondamentales, très naturelles dans l’état ac
22 1938, Journal d’Allemagne. 1. Journal (1935-1936)
25paix ? Voyez la différence : quand Briand voulait soulever l’enthousiasme des Français, il « déclarait la Paix » au monde entier
23 1939, L’Amour et l’Occident (1972). II. Les origines religieuses du mythe
26que de se mesurer au nombre d’objections qu’elles soulèveront. Je ne songe pas à esquiver des critiques que j’espère fécondes. Mais
27evenant après de longues années sur les problèmes soulevés par les pages qui précèdent, j’éprouve le besoin de rassembler ici to
24 1939, L’Amour et l’Occident (1972). III. Passion et mystique
28t pas moins significatif de constater que Eckhart souleva dans la mystique flamande une opposition très violente, et sur les ch
25 1939, L’Amour et l’Occident (1972). V. Amour et guerre
29inct sexuel 168 . Faute de quoi, je me bornerai à soulever un certain nombre de questions, et surtout à les situer dans la logiq
26 1939, La Revue de Paris, articles (1937–1969). L’Âme romantique et le rêve (15 août 1939)
30ineffable splendeur ? Un indicible ravissement me souleva tout entier… » Peut-être touchons-nous ici le mystère même, la source
27 1940, Mission ou démission de la Suisse. 2. La bataille de la culture
31e monde. Or il me semble que là encore, un réveil soulève les Églises. Elles ont compris qu’il ne suffisait pas de dénoncer les
28 1940, Qu’est-ce que la Ligue du Gothard ? (1940). Qu’est-ce que la Ligue du Gothard ?
32 de notre Ligue que l’immense curiosité qu’elle a soulevée dans la population, et les espoirs que sa seule annonce a réveillés.
29 1940, Les Cahiers protestants, articles (1938–1968). La bataille de la culture (janvier-février 1940)
33 monde. Or il me semble que, là encore, un réveil soulève les Églises. Elles ont compris qu’il ne suffisait pas de dénoncer les
30 1940, Les Cahiers protestants, articles (1938–1968). L’Église et la Suisse (août 1940)
34une discipline et de formes de culte fixes. Je ne soulèverai pas ici le problème de l’épiscopat, encore que je sois persuadé qu’il
35 par des préjugés à son égard. Je me suis borné à soulever devant vous quelques problèmes urgents et tout pratiques, — considéra
31 1944, Les Personnes du drame. I. Sagesse et folie de la personne — 1. Le silence de Goethe
36 de faire. » Telle est la cause du malentendu que soulèvera toujours l’exemple de cette vie. Ceux qui traitent Goethe de bourgeoi
32 1944, Les Personnes du drame. III. Sincérité et authenticité — 7. Vues sur Ramuz
37, mais touchée et puis embrassée, puis finalement soulevée, ayant un poids à elle et une densité ». Le peuple dit, encore plus s
33 1944, Les Personnes du drame. III. Sincérité et authenticité — III.3. L’Art poétique de Claudel
38éché, contre laquelle toute l’œuvre de Claudel se soulève à l’appel de la Joie. Le monde qu’interprète l’Art poétique ne connaî
34 1944, Les Personnes du drame. IV. Une maladie de la personne — 8. Le Romantisme allemand
39 ineffable splendeur. Un indicible ravissement me souleva tout entier… » Peut-être touchons-nous ici le mystère même, la source
35 1946, Journal des deux Mondes. 8. Premiers contacts avec le nouveau monde
40Une femme le traversa, toute seule, à grands pas, soulevant des gerbes de papiers multicolores, et elle clamait le Star Spangled
41agues n’ont jamais rien fait avancer, qu’elles se soulèvent et s’abaissent sur place, et que celui qui s’y abandonne n’en retire
36 1946, Lettres sur la bombe atomique. 17. La fin du monde
42rie de dessins, où l’on peut voir un raz-de-marée soulever [p. 109] dans ses volutes vertigineuses des rochers fracassés qui ret
37 1946, Foi et Vie, articles (1928–1977). Fédéralisme et œcuménisme (octobre 1946)
43es peuples européens ne sont nullement prêts à se soulever pour rétablir ce qu’on nommait chez eux la « démocratie ». Ils attend
38 1946, Réforme, articles (1946–1980). Deux lettres sur la fin du monde (29 juin 1946)
44érie de dessins où l’on peut voir un raz-de-marée soulever, dans ses volutes vertigineuses, des rochers fracassés qui retombent
39 1950, Lettres aux députés européens. Troisième lettre
45, si ce n’est par angoisse et en dernier recours, soulevé par la passion de tous les hommes, et pas seulement ceux de notre con
40 1950, Journal de Genève, articles (1926–1982). Troisième lettre aux députés européens : L’orgueil de l’Europe (17 août 1950)
46, si ce n’est par angoisse et en dernier recours, soulevé par la passion de tous les hommes, et pas seulement ceux de notre con
41 1952, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Présentation du Centre européen de la culture (mars 1952)
47là qui parle mieux que les grands orateurs, et ne soulève pas les mêmes méfiances. Qu’on lise les pages qui suivent sur [p. 6]
42 1953, La Confédération helvétique. 2. Les institutions politiques
48’administration publique, ne sont pas de nature à soulever l’enthousiasme ou l’indignation. En revanche, le citoyen suisse qui l
43 1953, La Confédération helvétique. 5. La vie religieuse
49ue ? La question n’est pas sans intérêt, car elle soulève celle des rapports entre le régime fédéraliste et la religion. La Réf
44 1953, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Situation de l’Europe en juin 1953 (mai-juin 1953)
50ser à temps, qu’une vague d’enthousiasme européen soulève les peuples, qu’un mouvement puissant de rénovation sociale et civiqu
45 1954, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Trois initiales : trois questions, trois réponses (mai-juillet 1954)
51égional » (en l’occurrence européen) de problèmes soulevés ou traités par le Centre : laboratoire européen de recherches nucléai
46 1954, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Deux notes sur la souveraineté nationale (mai 1954)
52érations réussies, l’on peut citer la Suisse sans soulever d’objections. Tout le monde sait que son régime politique est l’un de
47 1955, Preuves, articles (1951–1968). Le Château aventureux : Passion, Révolution, Nation (mai 1955)
53ahisse les royaumes des Rajputs et que ceux-ci se soulèvent contre lui, il ne s’agit en aucun cas de révolution, car la subversio
48 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — 4. Le Château aventureux
54ahisse les royaumes des Rajputs et que ceux-ci se soulèvent contre lui, il ne [p. 102] s’agit en aucun cas de révolution, car la
49 1958, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). La création d’un Centre européen d’enseignement post-universitaire (juillet 1958)
55tue, à notre avis, la substance réelle des débats soulevés périodiquement depuis une bonne dizaine d’années, et récemment renouv
50 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. I. Les Origines d’Hésiode à Charlemagne, (du ixe siècle av. J.-C. au xie siècle de notre ère) — I.6. Le concept géographique
56irigé ses navires dont un vent propice ne [p. 35] soulèverait jamais la poupe ; jamais le vent du ciel ne gonflerait la voile. Auss
51 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. IV. L’Ère de la Révolution de Kant à Hegel — IV.1. La Révolution Française et l’Europe
57 agita gravement la question du fédéralisme et on souleva mille fureurs contre les girondins, Thiers, Hist. de la Rév.
52 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. IV. L’Ère de la Révolution de Kant à Hegel — IV.2. Plans d’union européenne contemporains de la Révolution
58llemagne s’expliquent par l’intérêt qu’avait déjà soulevé dans l’élite prussienne la redécouverte des plans de Sully et de l’Ab
59de la guerre les grandes difficultés que celle-ci soulève ; ou on cherchait à éliminer, par la peur ou l’intérêt, ce qu’en l’ab
53 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. V. L’Ère des nations, (de 1848 à 1914)
60 Francfort, et que Milan, Budapest et Varsovie se soulevaient, l’on put croire pendant quelques mois à l’avènement de la Jeune Euro
54 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. VI. L’Europe en question : de Spengler à Ortega — VI.1. « Tout s’est senti périr »
61que celle de la passion ; et quand ma poitrine se soulève de dégoût, de répugnance, de pitié ou de mépris, je laisse, débordée
55 1964, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). Il nous faut des hommes de synthèses (19-20 septembre 1964)
62en moins armés pour y répondre. Le problème qu’on soulève ici, et qui est celui du principe de cohérence de notre civilisation,
56 1964, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Université et universalité dans l’Europe d’aujourd’hui (décembre 1964)
63armés pour y répondre. [p. 10] Le problème qu’on soulève ici, et qui est celui du principe de cohérence de notre civilisation,
57 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. II. L’union, sauvegarde de la diversité ou comment fonctionne une fédération — II.1. Les institutions et la vie politique
64agita gravement la question du fédéralisme, et on souleva mille fureurs contre les Girondins », Thiers, Histoire de la révoluti
65’administration publique, ne sont pas de nature à soulever l’enthousiasme ou l’indignation. En revanche, le citoyen suisse qui l
58 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. II. L’union, sauvegarde de la diversité ou comment fonctionne une fédération — II.2. Les paradoxes de la vie économique
66iste intégral, qui avait connu tant de faillites, soulevé tant de colères, et triomphé dans tant de luttes, disait souvent : « 
59 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. III. La morale quotidienne et le climat de culture ou comment on vit dans une fédération
67nt d’illusions : « On ne renversera l’école qu’en soulevant et retournant le monde. » Ainsi posé, le problème dépasse quelque peu
68ue ? La question n’est pas sans intérêt, car elle soulève celle des rapports entre le régime fédéraliste et la religion. [p. 2
60 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. V. Appendice. Bref historique de la légende de Tell
69aume Tell, une fable danoise. La brochure anonyme soulève des tempêtes : condamnée par les autorités de Lucerne, elle est brûlé
61 1968, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Vers une fédération des régions (hiver 1967-1968)
70ait trop de temps, demanderait trop d’énergie, et soulèverait trop d’oppositions. 59 Quelques mois avant, j’écrivais de mon côté
62 1970, Le Cheminement des esprits. I. Historique — I.5. Trois initiales, ou raison d’être et objectifs du CEC
71ait trop de temps, demanderait trop d’énergie, et soulèverait trop d’opposition. » Ce qui était neuf il y a vingt ans, c’était en s
63 1970, Le Cheminement des esprits. III. Champs d’activité — III.4. Université et universalité dans l’Europe d’aujourd’hui
72nt avec une insistance gênante. Le problème qu’on soulève ici, et qui est celui du principe de cohérence de notre civilisation,
64 1970, Lettre ouverte aux Européens. II. L’union fédérale
73 agita gravement la question du fédéralisme et on souleva mille fureurs contre les girondins » (A. Thiers, Hist. rév. franç.).
65 1970, Lettre ouverte aux Européens. III. La puissance ou la liberté
74dérations réussies, on peut citer la Suisse, sans soulever d’objections. Chacun sait que son régime politique est l’un des plus
66 1970, Lettre ouverte aux Européens. IV. Vers une fédération des régions
75ait trop de temps, demanderait trop d’énergie, et soulèverait trop d’oppositions 32 . Je venais d’écrire de mon côté : L’union,
67 1970, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). Une réflexion sur le mode de vie plutôt que sur le niveau de vie (2 juin 1970)
76 peut être atteint par ce choix. La question qu’a soulevée M. James Schwarzenbach dépasse très largement tout ce qui peut résult
68 1972, L’Amour et l’Occident (1972). Post-scriptum
77r la morale Les thèses morales de mon ouvrage ont soulevé beaucoup moins d’opposition — encore que les jugements contradictoire
69 1975, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Paradoxes de la prospective (automne 1975)
78valités, jusqu’au jour où une province entière se soulevait, et remettait en cause sa suprématie. Un régime fondé sur la coopérat
70 1977, L’Avenir est notre affaire. I. Système de la crise — 1. La religion de la croissance
79éer une pierre si lourde qu’il ne pourrait pas la soulever. L’un des passe-temps, à peine moins blasphématoire, des économistes
80ment expliquer la virulence de l’opposition qu’il soulève bien au-delà de l’Établissement industriel (plutôt de droite) et univ
71 1977, L’Avenir est notre affaire. I. Système de la crise — 3. La clé du système ou l’État-nation
81and dessein de Napoléon, mais qui après lui avait soulevé tant de résistances dans les élites traditionnelles et libérales, fin
72 1977, L’Avenir est notre affaire. II. De la prévision — 6. L’avenir sensible au cœur
82valités, jusqu’au jour où une province entière se soulevait, et remettait en cause sa suprématie. Un régime fondé sur la coopérat
73 1979, Rapport au peuple européen sur l’état de l’union de l’Europe. I. L’économie
83rait trop de temps, demanderait trop d’énergie et soulèverait trop d’opposition. » Si l’on veut vraiment unir l’Europe, il faut par
74 1982, La Part du Diable (1982). Postface après quarante ans
84e regarder l’élan des forces qui, par grâce, nous soulèvent et nous portent vers l’ultime transfiguration de notre individu en pe
75 1984, Cadmos, articles (1978–1986). L’État-nation contre l’Europe : Notes pour une histoire des concepts (printemps 1984)
85and dessein de Napoléon, mais qui après lui avait soulevé tant de résistances dans les élites traditionnelles et libérales, fin