1 1929, Les Méfaits de l’instruction publique (1972). Avant-propos
1 vitupérer ce que je vois, qui est laid. Quand la soupe est brûlée, on la renvoie, même si l’on n’est pas capable d’en faire
2 1935, Le Semeur, articles (1933–1949). La cité (avril-mai 1935)
2ases, et retrouvé la commune mesure. Donner de la soupe aux chômeurs, c’est très bien, mais cela n’atteint pas les racines du
3 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. I. N’habitez pas les villes !
3-travail, ou tout au moins pour leur donner de la soupe ; on fait des hypothèses sociologiques, etc. Tout [p. 61] cela reste
4 profit positif. Ils se nourrissent mal (légumes, soupes, fruits de mer, seiches et poisson, je crois que c’est à peu près tou
5dis : Oh ! vous avez faim, je vais vous faire une soupe aux pommes de terre, — j’avais des pommes de terre, — une belle soupe
6terre, — j’avais des pommes de terre, — une belle soupe aux pommes de terre ! Oh ! dit le plus vieux, s’il y a une soupe aux
7s de terre ! Oh ! dit le plus vieux, s’il y a une soupe aux pommes de terre, je vais en manger une grande assiettée ; ça arra
4 1937, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Paysans de l’Ouest (15 juin 1937)
8 profit positif. Ils se nourrissent mal (légumes, soupes, fruits de mer, seiches, et poissons, je crois que c’est à peu près t
5 1938, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Alice au pays des merveilles, par Lewis Carroll (août 1938)
9lice en particulier. On dit à l’enfant : mange ta soupe et tu deviendras grand. Donc il peut exister des aliments qui produir
6 1946, Journal des deux Mondes. 4. Puisque je suis un militaire…
10e nous. C’est notre liberté. Les hommes sont à la soupe. Nous dînerons dans une heure au café du village. Une heure creuse à
7 1946, Journal des deux Mondes. 8. Premiers contacts avec le nouveau monde
11’un client touché aux larmes par la qualité d’une soupe. Les chroniqueurs les plus fameux s’arrêtent soudain dans leur analys