1 1927, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Récit du pickpocket (fragment) (mai 1927)
1vous me direz : Les millions que je pourrais leur soustraire ne compenseront jamais cette escroquerie morale dont je fus la victim
2 1929, Les Méfaits de l’instruction publique (1972). 3. Anatomie du monstre
2 cette préparation à la vie qui commence par nous soustraire à l’influence de la [p. 31] vie ? Quelle est cette éducation sociale
3 1929, Les Méfaits de l’instruction publique (1972). 6. La trahison de l’instruction publique
3gée dans la mesure où elle réalise son ambition : soustraire les enfants à l’Église et à la famille. L’Église donnait des valeurs
4 1931, Foi et Vie, articles (1928–1977). Avant l’Aube, par Kagawa (septembre 1931)
4icatesse, éprouve tous les penchants humains, s’y soustrait quand il le faut pour mieux vivre et n’en fait jamais une affaire. Ho
5 1932, Présence, articles (1932–1946). Penser avec les mains (fragments) (janvier 1932)
5st admirable de l’aimer. Et la pensée n’est point soustraite à cette loi, non, la pensée même de Dieu n’y est point soustraite. Ca
6te loi, non, la pensée même de Dieu n’y est point soustraite. Car elle s’incarne dans le Fils pour agoniser sur la Croix, qui est
6 1933, Les Nouvelles littéraires, articles (1933–1972). Parole de Dieu et parole humaine, par Karl Barth (30 décembre 1933)
7ette question à laquelle il ne peut ni ne veut se soustraire, Karl Barth se met à relire l’Épître aux Romains, la plus inquiétante
7 1933, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Liberté ou chômage ? (mai 1933)
8’ici pour les poser là, côte à côte, additionnés, soustraits, multipliés et divisés à l’infini. Du peuple on a fait une masse, — c
8 1933, Le Semeur, articles (1933–1949). Humanisme et christianisme (mars 1933)
9le tentative pleinement consciente et avouée pour soustraire l’homme à son créateur, pour rebâtir un monde à la mesure de l’homme
10ange et de la bête ? L’homme soviétique se trouve soustrait aux conflits naturels. Il vit dans un monde où il n’y aura bientôt pl
9 1934, Politique de la Personne (1946). III. Idoles — 8. Humanisme et christianisme
11le tentative pleinement consciente et avouée pour soustraire l’homme à son créateur, pour rebâtir un monde à la mesure de l’indivi
12ange et de la bête ? L’homme soviétique se trouve soustrait aux conflits naturels. Il vit dans un monde où il n’y aura bientôt pl
10 1934, Politique de la Personne (1946). Appendices — i. Liberté ou chômage ?
13’ici pour les poser là, côte à côte, additionnés, soustraits, multipliés et [p. 231] divisés à l’infini. Du peuple on a fait une m
11 1936, Penser avec les mains (1972). II. Penser avec les mains — II.2. Éléments d’une morale de la pensée
14l’aimer. Et la pensée même de Dieu ne s’est point soustraite à cette loi, c’est-à-dire à ce choix souverain de Dieu. C’est en s’y
12 1936, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Qu’est-ce que l’autorité ? (mai 1936)
15par exemple, auxquelles l’individu ne peut pas se soustraire. L’autorité n’est le fait ni d’une institution en soi, ni d’une charg
13 1939, L’Amour et l’Occident (1972). I. Le mythe de Tristan
16 à obscurcir leur origine et leur portée pour les soustraire à la critique, il n’y aurait pas besoin de mythe. On pourrait se cont
17besoin de parler de ce qu’on aime et besoin de le soustraire au jugement, amour du risque et instinct de prudence. Interrogez celu
14 1939, L’Amour et l’Occident (1972). II. Les origines religieuses du mythe
18rdes peines et tourments, ce qu’ils font pour s’y soustraire, s’en affranchir et s’en venger, les asservit d’un lien plus inextric
15 1939, L’Amour et l’Occident (1972). IV. Le mythe dans la littérature
19us que d’autres et avec plus de résolution de s’y soustraire. Mais on néglige habituellement les [p. 235] conclusions de l’œuvre p
16 1939, Esprit, articles (1932–1962). Autour de L’Amour et l’Occident (septembre 1939)
20age un dialogue. J’ai d’autant moins envie de m’y soustraire que les chapitres de mon livre qui furent publiés ici même sont, avec
17 1946, Journal des deux Mondes. 10. Solitudes et amitiés
21rge du temps de la guerre, j’ai vécu des journées soustraites au Destin. La mer est grise, le soir vient, les oiseaux sifflent, et
18 1953, La Confédération helvétique. 3. Institutions et aspirations économiques
2238 à 1947, a passé de 9 à 17,4 milliards. Si l’on soustrait le montant des impôts directs, qui ont triplé durant la même période,
19 1953, La Confédération helvétique. 6. Le peuple suisse et le monde
23ticulièrement favorable ; à tout le moins, il les soustrait aux pressions que de grandes puissances risqueraient d’exercer sur el
20 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. V. L’Ère des nations, (de 1848 à 1914)
24tous décidés à affirmer leur souveraineté et à se soustraire à toute influence due à la suprématie d’un autre État. Ils peuvent bi
21 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. VII. L’Ère des fédérations. De l’Unité de culture à l’union politique — VII.1. Les sources vives
25et les Hébreux se sont crus les uns et les autres soustraits à la commune misère humaine, les premiers en tant que nation choisie
22 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. VII. L’Ère des fédérations. De l’Unité de culture à l’union politique — VII.3. L’Europe et le Monde
26ous. Nul moins que nous, Européens, ne saurait se soustraire à ce risque, mais il faut se garder de le sous-estimer : aux premiers
23 1962, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Principes et méthodes du dialogue entre les cultures (avril 1962)
27e les aspects les plus nocifs du nationalisme, de soustraire la vie culturelle à l’emprise stérilisante des propagandes politiques
24 1964, Preuves, articles (1951–1968). Un district fédéral pour l’Europe (août 1964)
28sont plus nationaux, mais mondiaux : rêver de s’y soustraire ne serait ni réaliste ni défendable moralement. Et maintenant, en tan
25 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. IV. La Suisse, dans l’avenir européen
29sont plus nationaux, mais mondiaux : rêver de s’y soustraire ne serait ni réaliste ni défendable moralement. Et maintenant, en tan
26 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. V. Appendice. Bref historique de la légende de Tell
30ien changé à l’évolution de la Suisse. On peut le soustraire de l’Histoire sans qu’il manque une seule pièce au jeu. En revanche,
27 1968, Preuves, articles (1951–1968). Vingt ans après, ou la campagne des congrès (1947-1949) (octobre 1968)
31outé grand-chose à ce programme ; on lui a plutôt soustrait quelques points essentiels, la politique économique, par exemple. Au
28 1968, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Vers une fédération des régions (hiver 1967-1968)
32une forme transitoire, comme tant d’autres. On le soustrait à toute critique, à toute contestation, réputées trahisons, jugées co
29 1970, Lettre ouverte aux Européens. IV. Vers une fédération des régions
33une forme transitoire, comme tant d’autres. On le soustrait à toute critique, à toute contestation, réputées trahisons, jugées co
30 1979, Rapport au peuple européen sur l’état de l’union de l’Europe. III. L’environnement
34les États invoquent leur « souveraineté » pour se soustraire à des obligations écologiques vitales, sous prétexte que celles-ci se
31 1985, Cadmos, articles (1978–1986). Trente-cinq ans d’attentes déçues, mais d’espoir invaincu : le Conseil de l’Europe (été 1985)
35ction des gouvernements s’efforce sans relâche de soustraire au débat public, au contrôle démocratique, à l’information librement