1 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — 3. La spire et l’axe
1 [p. 55] Chapitre III La spire et l’axe Galilée, à très juste titre, décide que, quoi qu’il dise dev
2que » et maladie « romaine » de la personne. La spire Si dans la Personne du Dieu-homme les deux natures s’unissent pleinem
3éant un axe d’attraction verticale, il a élevé en spire un mouvement naturel qui tendait à devenir circulaire, et transformé
4vertis. C’est ici que le cycle nouveau s’ouvre en spire ascendante et devient notre Histoire. Retour des phases, mais modif
5e et devant ses « Barbares »… Le deuxième tour de spire a ramené les mêmes phases dans le même ordre de procession, si toutef
6es gauchit perpétuellement : d’où ce mouvement de spire mouvante qui en résulte à nos yeux d’observateurs distants. Ceci enco
7se de notre évolution qui correspond — un tour de spire au-dessus — à celle de l’expansion chrétienne. De même que la prédica
8ptait l’une et rejetait l’autre à tout jamais, la spire rejoindrait l’axe, ou se muerait en cycle. Dans l’un et l’autre cas,
9 histoire. En suivant le cours manifesté de notre spire, nous n’avons donc jamais rencontré la personne, pour la raison bien
2 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. II. Prises de conscience européennes. De Pierre de Bois à l’Abbé de Saint-Pierre, (xive au xixe siècle) — II.5. Les grands desseins du xviie siècle
10ayence, Trêves, Francfort, Würzbourg, Heidelberg, Spire, Worms, Strasbourg, Bâle et Besançon. On voit que le Rhin est l’artèr
3 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. I. Le paysage historique, ou comment se forme une fédération — I.3. « La Suisse est née de la révolte de pâtres libertaires contre le despote autrichien »
11 leur famille ? Sait-on jamais ? Rodolphe meurt à Spire, le 15 juillet. Quinze jours plus tard, les trois communes d’Uri, de