1 1932, Le Paysan du Danube. II. La lenteur des choses — II.3. Châteaux en Prusse
1l’Écriture. Puis on chante et ce sont parfois des strophes de Novalis, des mélodies de Bach. Après le Notre Père, chacun s’en va
2 1933, Hic et Nunc, articles (1932–1936). Poésie dialectique (juillet 1933)
2core Donne. » Et au troisième vers de la dernière strophe, Sonne peut signifier, dans la langue de l’époque, Soleil ou Fils. [p
3 1938, Journal d’Allemagne. 1. Journal (1935-1936)
3e, dont ils étaient les seuls à savoir toutes les strophes… — Quelle impression emportez-vous de l’Allemagne ? me demandaient-il
4 1939, L’Amour et l’Occident (1972). II. Les origines religieuses du mythe
4 l’hérésie, recevra le consolamentum ! La seconde strophe ne parle que des « dames » : Je n’ai pas d’ennemi si mortel, dont je
5que mon désir et mon cœur assoiffé ! Et ces deux strophes d’Arnaut Daniel — un noble qui se fit jongleur errant, et dont les ro
5 1939, L’Amour et l’Occident (1972). IV. Le mythe dans la littérature
6 lorsqu’il écrit au seuil de la Vita Nuova, cette strophe au sublime départ : Un ange crie en l’Intelligence divine et dit : —
6 1939, L’Amour et l’Occident (1972). Appendices
7r courtois est sensuel, M. Gilson cite encore une strophe de Thibaut de Champagne : Douce dame, s’il vos plesoit un soir M’avr
7 1939, Esprit, articles (1932–1962). Autour de L’Amour et l’Occident (septembre 1939)
8nnet sera critiquable si l’ordre des rimes et des strophes n’est pas strictement respecté. La composition historique sera critiq
8 1940, Les Cahiers protestants, articles (1938–1968). L’Église et la Suisse (août 1940)
9 après l’Oraison dominicale, chant spontané d’une strophe du Te Deum : « Gloire soit au Saint-Esprit… » Puis bénédiction.) Tell
9 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. IV. L’Ère de la Révolution de Kant à Hegel — IV.3. Synthèses historico-philosophiques (I)
10stème de l’Abbé de Saint-Pierre qu’il écrit cette strophe illustre chantée par les chœurs de Beethoven : Seid umschlungen, Mil
10 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. V. L’Ère des nations, (de 1848 à 1914)
11uement « libérés » par les Russes. Voici quelques strophes de son grand poème intitulé Le Livre des Pèlerins 200  : Lorsque la
11 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. VII. L’Ère des fédérations. De l’Unité de culture à l’union politique — VII.4. L’Unité dans la diversité. Fondement de l’Union fédérale
12soient les genres, ou les formes métriques ou les strophes ; que ce soient les procédés rhétoriques ou les motifs narratifs. Enf
12 1972, L’Amour et l’Occident (1972). Post-scriptum
13délices qu’elle renferme. ») Mais dès la deuxième strophe éclate ce cri véritablement [p. 388] tristanien, arraché par l’amour