1 1925, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Lucien Fabre, Le Tarramagnou (septembre 1929)
1t de protestation contre les lois tyranniques. Le succès grandit rapidement, le gouvernement cède. Mais la même inertie du peu
2 1927, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Guy de Pourtalès, Montclar (février 1927)
2lle n’avait pour effet de souligner, plus que ses succès, certaines faiblesses qu’il recherche secrètement, parce que de ces «
3 1928, Foi et Vie, articles (1928–1977). Le péril Ford (février 1928)
3 type idéal de l’industriel et du capitaliste. Le succès immense de ses livres 1 , sa popularité universelle sont signe que l’
4vec beaucoup d’États ; le plus parfait aussi. Son succès sans précédent le met à l’abri de toutes les attaques, du point de vu
5ela le plaisir qu’on éprouve toujours au récit de succès mirobolants, et le charme un peu facile mais fort goûté du grand publ
4 1929, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Souvenirs d’enfance et de jeunesse, par Philippe Godet (avril 1929)
6gez-en à la façon dont il parle de « ses quelques succès, si disproportionnés avec son mérite ». Il ajoute : « j’ai eu la chan
5 1932, Foi et Vie, articles (1928–1977). Romanciers protestants (janvier 1932)
7sonne, croyons-nous, n’a relevé, que les grands « succès » littéraires de l’année 1931 soient allés à trois romans d’écrivains
8. Mais c’est parfois, bien au contraire, par leur succès et dans leur épanouissement qu’ils manifestent au jour leurs fausseté
6 1932, Hic et Nunc, articles (1932–1936). Principe d’une politique du pessimisme actif (novembre 1932)
9ur transcendante. Nous ne sommes pas condamnés au succès, mais à l’obéissance jusqu’à l’absurde et au martyre, à l’« agonie »
7 1932, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Le silence de Goethe (mars 1932)
10 Mais une action qui par avance désespère du seul succès qui pour Faust serait réel : la possession bienheureuse de l’instant.
8 1932, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). À prendre ou à tuer (décembre 1932)
11 mysticisme a-t-il en France la moindre chance de succès ? Où est sa tradition vivante en ce pays ? La violence des communiste
9 1933, Foi et Vie, articles (1928–1977). « Histoires du monde, s’il vous plaît ! » (janvier 1933)
12urg, donneront une idée assez juste du genre. Son succès en Allemagne remonte aux premières années de l’après-guerre, illustré
13ue ces ouvrages aient rencontré d’emblée le grand succès qu’ils méritaient. Les Allemands vivent « la crise » depuis 1919, et
14tre temps. Et depuis lors, que de volumes à grand succès qui pourraient reprendre le titre fameux de Paul Valéry : Regards sur
15mans nouveaux, mais le fait est que le seul grand succès, dans cet ordre, est allé au livre de Céline, Voyage au bout de la nu
10 1933, Esprit, articles (1932–1962). Comment rompre ? (mars 1933)
16s’est fait le soutien, et qui, depuis, assure son succès relatif. Une église « établie » établissant à son tour un ordre injus
11 1933, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Pétrarque, par Charles-Albert Cingria (avril 1933)
17antipodes de ces historiens contemporains dont le succès consiste, lorsqu’ils citent des textes, à donner l’impression que ces
12 1933, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Saint-Évremond ou L’humaniste impur, par Albert-Marie Schmidt (octobre 1933)
18nction, parfois même de pompe. Tel est le premier succès de cet ouvrage. Il en révèle peut-être aussi certain défaut : Albert-
13 1933, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Liberté ou chômage ? (mai 1933)
19e capitalisme industriel, placé soudain devant le succès inespéré de ses efforts techniques, qui prend peur et porte lui-même
14 1934, Politique de la Personne (1946). Introduction — b. Ridicule et impuissance du clerc qui s’engage
20gement précis qui pourrait assurer le plus minime succès. Tel ce troupier qu’un capitaine rencontre saoul, comme d’habitude. «
15 1934, Politique de la Personne (1946). Introduction — e. En dernier ressort
21out si cette légèreté devient la condition de son succès pratique. J’estime que seuls ont droit à faire de la politique ceux p
16 1934, Politique de la Personne (1946). I. Primauté du spirituel ? — 3. Précédence ou primauté de l’économique dans le marxisme ? (Introduction à un débat dans un cercle privé)
22s suppositions fondamentales du collectivisme, le succès de cette doctrine ne préparera nullement un terrain plus favorable à
17 1934, Politique de la Personne (1946). II. Principes d’une politique du pessimisme actif — 4. Ni ange ni bête : ni gauche ni droite, (Fondements théologiques d’une action politique)
23sonnes, en tant que vocations. Surtout, jamais un succès politique ne pourra, pour nous, se confondre avec un progrès du salut
18 1934, Politique de la Personne (1946). II. Principes d’une politique du pessimisme actif — 5. Sur la devise du Taciturne
24cendante. Nous ne sommes [p. 92] pas condamnés au succès, mais à l’obéissance jusqu’à l’absurde, et parfois au martyre, à l’« 
19 1934, Politique de la Personne (1946). II. Principes d’une politique du pessimisme actif — 6. Note sur un certain humour
25rrestre. C’est que le salut, pour lui, est lié au succès de son effort. Pas d’ironie possible vis-à-vis de son œuvre. Si tous
26 Au terme de mon action, il y aura un échec ou un succès terrestre, peu importe : ce qui importe, c’est que l’action ait été f
20 1934, Politique de la Personne (1946). III. Idoles — 7. Comment rompre ?
27s’est fait le soutien, et qui, depuis, assure son succès relatif. Une église « établie » établissant à son tour un ordre injus
21 1934, Politique de la Personne (1946). III. Idoles — 8. Humanisme et christianisme
28 lutter pour devenir une personne devant Dieu. Le succès de l’humanisme triomphant serait-il tout simplement d’enlever à l’hom
29 à l’homme toute raison personnelle de vivre ? Le succès de l’homme abandonné à ses calculs serait-il, en définitive, un suici
22 1934, Politique de la Personne (1946). IV. Problèmes de la révolution personnaliste — 11. D’un Cahier de revendications
30 mysticisme a-t-il en France la moindre chance de succès ? Où est sa tradition vivante en ce pays ? La violence des communiste
23 1934, Politique de la Personne (1946). IV. Problèmes de la révolution personnaliste — 14. Tactique personnaliste
31, elles étranglent la révolution dès ses premiers succès.) 6. Les « centres nerveux » d’un pays, dont il s’agit de se rendre m
24 1934, Politique de la Personne (1946). Appendices — i. Liberté ou chômage ?
32e capitalisme industriel, placé soudain devant le succès inespéré de ses efforts techniques, qui prend peur et porte lui-même
25 1934, Politique de la Personne (1946). Appendices — iii. Groupements personnalistes
33inaire aux publications dites révolutionnaires un succès de lecture, aux dépens de toute adhésion durable. p. 243 78. Cel
26 1934, Politique de la Personne (1946). Appendices — iv. Qu’est-ce que la politique ?
34e les « politiques » pratiquées jusqu’ici avec le succès que l’on sait, voir la crise présente, ont été fausses, malfaisantes,
27 1934, Foi et Vie, articles (1928–1977). Deux essais de philosophes chrétiens (mai 1934)
35aire réfléchir. Les philosophes y connaissent des succès dont rien, ici, ne peut donner l’idée ; et même les théologiens. Le R
36 qu’ils contribuent pour beaucoup à déterminer le succès ou l’échec d’une œuvre. Il semblerait, dès lors, que leur autorité, —
37 rumeur entretenue par la publicité autour d’un « succès » de saison. Mais l’insuccès notoire des philosophes auprès du grand
28 1934, Foi et Vie, articles (1928–1977). Notice biographique [Kierkegaard] (août 1934)
38ain de son pays. Sa première œuvre eut un immense succès ; mais à mesure qu’il se fit mieux comprendre, le public s’écarta, ef
29 1934, Esprit, articles (1932–1962). Préface à une littérature (octobre 1934)
39sant ; elle dose des influences, elle prévoit des succès ; elle s’applique à parler du livre dont on parle plutôt que de celui
30 1935, Esprit, articles (1932–1962). « L’Esprit n’a pas son palais » (octobre 1935)
40 même l’idée d’un pavillon de la Richesse ? ou du Succès ? — bref, d’une époque où ce qu’on nomme l’esprit ne s’impose plus sa
41ntaire, encombre tout l’horizon populaire 26 . Le succès d’une caricature tient à ce qu’elle est une simplification. Celle qu’
42sir, soit pour marquer les causes internes de son succès auprès des clercs, soit pour rappeler au passage quels intérêts tempo
43que cette erreur confère au préjugé. En effet, le succès de l’erreur eût été forcément limité, si par malheur elle n’avait pas
31 1935, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Les mystiques allemands du xiiiᵉ au xixᵉ siècle, par Jean Chuzeville (octobre 1935)
44eur littéraire indiscrète, qui fera sans doute le succès de ce volume, vaut-elle mieux que l’étroitesse positiviste, qui rédui
32 1935, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Un exemple de tactique révolutionnaire chez Lénine (janvier 1935)
45e, oublient les conditions qui assurèrent le seul succès enregistré par le marxisme léniniste. On nous dira maintenant que cet
33 1935, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). La situation politique en France (octobre 1935)
46sme. Mais l’apparition de Service public — et son succès — devraient suffire à mettre fin aux craintes qu’avait pu faire naîtr
47e Front populaire 27 , c’est l’éventualité de son succès prochain. De Blum qui ne sait pas ce qu’il faut faire, de Daladier qu
34 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.2. D’une culture qui parle dans le vide
48ue d’une conquête précise, un vice profond que le succès révèle. ⁂ Cette fatalité, ce vice, de Man ne les a pas nommés. Préocc
35 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.4. Hegel, Comte, Marx, ou la rationalisation
49ité. Les ultras peuvent connaître encore certains succès, Charles X faire appel à la « juste confiance des Français » et à « l
36 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.5. Importance de la notion de commune mesure
50r la raison s’est résolue dès le lendemain de son succès, en une pratique qui est une tyrannie, tandis que la doctrine, évadée
51irement perçue comme il arrive quand les premiers succès comblent nos appétits les plus violents, qui sont aussi, par malheur,
37 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.10. La mesure soviétique
52fortes que les hommes. Tantôt on lui attribue des succès colossaux qui ne furent rendus possibles que par la nature du pays, o
53a de la production industrielle, quantitative. Le succès même des premiers plans de cinq ans devait manifester l’insuffisance
54core, officiellement appuyée sur le Plan dont les succès aveuglent la grande masse. Mais elle est réfutée dans son principe pa
38 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.13 Commune mesure et acte de foi
55 préparaient, c’est l’épanouissement même de leur succès qui dénonce leur insuffisance. Tel fut le cas de la mesure rationalis
56vrai ? Est-ce qu’il rêve, et prépare, et veut, un succès tel que sa plénitude — à tout jamais inaccessible mais qui déjà aiman
39 1936, Penser avec les mains (1972). II. Penser avec les mains — II.1. La pensée prolétarisée
57qu’il s’agit d’éclairer l’adversaire. Et c’est au succès même de ses efforts qu’il faut le prendre. Car il arrive que nos succ
58orts qu’il faut le prendre. Car il arrive que nos succès nous jugent plus sévèrement que nos échecs. Dans tous les cas, il fau
40 1936, Penser avec les mains (1972). II. Penser avec les mains — II.2. Éléments d’une morale de la pensée
59pouvais un seul instant confondre la vérité et le succès. Je n’attaquerai pas d’ailleurs cette permanence en soi, ni la bêtise
60e l’a propagé dans les couches populaires avec un succès qui en dit long sur notre état social 96 . Non seulement elle « se pa
61s. La mauvaise qualité de la langue des auteurs à succès — pour nous borner à cet aspect de leur production — n’est de leur pa
62it le mauvais style, en même temps que le style à succès. Le grand public trouve que cela fait plus poétique. Il croit que la
63 les écrivains d’aujourd’hui abusent avec le même succès en des conflits non moins stériles, s’ils sont évidemment moins meurt
64rra jamais prétendre une révolution humaine. Leur succès serait le terme absolu de la vocation occidentale. 1933-1936. p.
41 1936, Esprit, articles (1932–1962). Culture et commune mesure (novembre 1936)
65ma de la production industrielle quantitative. Le succès même des premiers plans de cinq ans devait manifester l’insuffisance
66core, officiellement appuyée sur le Plan dont les succès aveuglent la grande masse. Mais elle est réfutée dans son principe pa
42 1936, Esprit, articles (1932–1962). André Gide, Retour de l’URSS (décembre 1936)
67qui ont fait, et font encore, les trois-quarts du succès de l’URSS auprès des intellectuels français. Liberté en URSS ? « Je
43 1936, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Kierkegaard en France (juin 1936)
68rectement son message décisif. Bien entendu, le « succès » de prestige eût été beaucoup plus restreint. Les raisons qui poussè
69s ont valu à l’auteur du Traité du désespoir un « succès » dont il est peut-être temps de tirer certaines conclusions propres
44 1936, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). L’Art poétique ou Qu’il faut penser avec les mains (décembre 1936)
70rouve produire exactement l’effet contraire : son succès même va s’inscrire dans une œuvre incommunicable au très grand nombre
45 1936, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Précisions utiles sur l’industrie des navets (mars 1936)
71 organisé par l’éditeur, ce mauvais livre aura du succès. Et ce bon auteur finira par croire que ses bons livres sont mauvais
46 1936, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Qu’est-ce que la politique ? (juin 1936)
72e les « politiques » pratiquées jusqu’ici avec le succès que l’on sait, voir la crise présente, ont été fausses, malfaisantes,
73a vérité, sous prétexte que le mensonge a plus de succès, croit-on que c’est là du « réalisme » ? Oui ou non, sommes-nous en p
47 1936, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Du socialisme au fascisme (novembre 1936)
74s que celles de la simple vérité. Mais il y va du succès même de la révolution personnaliste. Désespérer de faire comprendre a
48 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. I. N’habitez pas les villes !
75ssin animé, le Petit Poucet, qui remporte un gros succès. En sortant, nous passons devant la salle du curé, qui donne aussi ce
76mière fois que je parle ici, c’est déjà un énorme succès. Pensez donc, il y a plus de six ans que je suis dans l’île, et je n’
77qui publient à son de trompe leurs défis ou leurs succès — prouvent qu’ils n’y croient pas totalement. Ils demandent « confirm
78utre chose qu’à leur vie, à autre chose qu’à leur succès, ou à leurs aises, ou à leur rang, etc. ou même à leur valeur spiritu
49 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. II. Pauvre province
79 se laisse toujours persuader par la tentation du succès. Mais simplement on ne l’entend plus, il n’agit plus. Ce qu’on « ente
80iaux exploitant leur spécialité pour arriver à un succès sur le marché. Combien de nos romanciers devraient être classés dans
50 1937, Esprit, articles (1932–1962). Journal d’un intellectuel en chômage (fragments) (juin 1937)
81iaux exploitant leur spécialité pour arriver à un succès sur le marché. Combien de nos romanciers devraient être classés dans
51 1937, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Une idée de Law (janvier 1937)
82rroyer cinq ans. Quel en est le résultat ? car le succès définitif est incertain. Avec bien du bonheur, on peut espérer de dét
52 1937, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). De la propriété capitaliste à la propriété humaine et Manifeste au service du personnalisme, par Emmanuel Mounier (février 1937)
83nes thomistes, et rejoint avec un naturel qui est succès de ce livre, les positions constructives d’Esprit, et même de L’Ordre
53 1938, Journal d’Allemagne. 1. Journal (1935-1936)
84ne lutte quotidienne qu’ils poursuivent, avec des succès alternés. Mais ici et maintenant, et sous la menace [p. 43] d’un régi
54 1938, Esprit, articles (1932–1962). La passion contre le mariage (septembre 1938)
85 souvent. Le résultat de cette propagande dont le succès caractérise l’état moral de l’époque, est à la fois de nous obséder p
86sychologies la connaissance du mythe primitif, le succès du roman et du film apparaissent comme les signes certains d’une déca
55 1938, Esprit, articles (1932–1962). L’amour action, ou de la fidélité (novembre 1938)
87t dans leur langage, la fidélité conjugale est le succès d’un effort « inhumain ». Leur revendication fondamentale : leur reli
56 1939, L’Amour et l’Occident (1972). Avertissement
88on rougirait de le partager avec tant d’auteurs à succès. [p. 8] Aussi me suis-je donné quelques difficultés. Je n’ai pas voul
57 1939, L’Amour et l’Occident (1972). I. Le mythe de Tristan
89ondes, c’est un fait qu’établit à première vue le succès prodigieux du roman. Il est d’autres raisons, plus secrètes, d’y voir
90e des romans qui n’y font aucune allusion ; et le succès remporté par les autres, les complaisances qu’ils éveillent, la passi
91 Droit divin de la passion, psychologie mondaine, succès du trio au théâtre — soit qu’on idéalise, ou subtilise, ou ironise, q
92du mariage ». Elle appelait une réaction vive. Le succès du Roman de Tristan fut donc d’ordonner la passion dans un cadre où e
93plupart de nos romans et de nos films, dans leurs succès auprès des masses, dans les complaisances qu’ils réveillent au cœur d
94, tel est le premier objet de cet ouvrage ; et le succès qu’il ambitionne, c’est d’amener un lecteur au seuil du choix : « J’a
95 telle que la vivent les hommes d’aujourd’hui. Le succès prodigieux du Roman de Tristan révèle en [p. 54] nous, que nous le vo
58 1939, L’Amour et l’Occident (1972). II. Les origines religieuses du mythe
96ative à la vie même, non à l’esprit. Elle cède au succès obtenu. Elle ne cherche rien au-delà. L’eugénisme d’un Lycurgue n’est
97n’existent qu’en nous. Mais encore, d’où vient ce succès et cette permanence invincible de l’erreur héritée d’un Platon mal co
98rônée par des jongleurs ? Et comment expliquer le succès si rapide d’une prétendue morale à ce point ambiguë, dans un Languedo
99t en somme que des amuseurs un peu niais, dont le succès demeure incompréhensible à notre esprit si pénétrant et averti. Un pe
59 1939, L’Amour et l’Occident (1972). IV. Le mythe dans la littérature
100entiment du corps, les fabliaux eurent un immense succès (auprès du même public, souvent, que les romans idéalistes). C’étaien
101pousent. On a coutume de déclarer inexplicable le succès prodigieux de l’Astrée. Pourtant ses charmes ne sont point inégaux à
102inq ans d’application. Le snobisme qui lui fit un succès était mieux averti que le nôtre. Mais aussi ce caractère d’achèvement
103 permet de poser une question nette : que vaut le succès même de l’effort littéraire ? Si l’on songe au mythe primitif, dont l
104re accès Mes desseins de guérir n’auront point de succès. Ces « desseins de guérir » (entendons : de brûler ; donc en fait :
105a crainte de guérir !) sont en effet couronnés de succès au cinquième acte. Corneille l’avoue plus tard, tout en feignant de s
106 les mœurs, que les romans de série, le théâtre à succès, enfin le film. Le vrai tragique de notre époque est diffus dans la m
107ourgeois. Ainsi, dans le théâtre, dans le roman à succès et dans le film qui exploitent inlassablement la formule du ménage à
60 1939, L’Amour et l’Occident (1972). V. Amour et guerre
108rroyer cinq ans. Quel en est le résultat ? Car le succès définitif est incertain. Avec bien du bonheur, on peut espérer de dét
109. J’écrivais en 1938 : « Le Français s’étonne des succès d’Hitler auprès de la masse germanique, mais il ne s’étonnerait pas m
61 1939, L’Amour et l’Occident (1972). VI. Le mythe contre le mariage
110ychologies la connaissance du mythe primitif, les succès du roman et du film apparaissent comme les signes certains d’une déca
62 1939, L’Amour et l’Occident (1972). VII. L’amour action, ou de la fidélité
111t dans leur langage, la fidélité conjugale est le succès d’un effort « inhumain ». Leur revendication fondamentale, leur relig
63 1939, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Don Juan (juillet 1939)
112 dans l’angoisse d’une puissance anéantie par son succès, que Nietzsche a rencontré soudain la fascinante idée du Retour étern
64 1940, Mission ou démission de la Suisse. 2. La bataille de la culture
113 critiqué. Je voudrais vous énumérer les premiers succès remportés, dans la bataille de la culture moderne, par l’esprit créat
114, et de tirer des leçons non pas seulement de ses succès mais aussi de ses échecs, que nous connaissons mieux que personne. To
65 1940, Mission ou démission de la Suisse. 4. La Suisse que nous devons défendre
115nt. Mais d’autre part on ne saurait attaquer avec succès que si l’on est sûr de ses armes, et solidement appuyé par l’arrière.
66 1940, Mission ou démission de la Suisse. 5. Esquisses d’une politique fédéraliste
116écisif. L’économie vient remettre en question les succès obtenus dans d’autres plans. Or, on ne peut résoudre un problème de c
67 1942, La Part du Diable (1982). I. L’Incognito et la révélation
117nsi faits que nous nous prévalons intimement d’un succès remporté « sous le masque », tandis que nous attribuerons au masque n
118x de celui qu’elle domine. Il s’évanouit dans son succès, et son triomphe est son incognito. La preuve que le Diable existe, a
68 1942, La Part du Diable (1982). III. Le Diable démocrate
119le dépister chez autrui, et de l’y combattre avec succès. Car alors seulement, vous serez guéris de votre naïveté invraisembla
120 par là. Passer, c’était la seule question. Et le succès pouvait dépendre d’un caprice de la Destinée, d’une humeur de ce Mons
121ns l’infini ou dans l’inquestionnable : l’idée de succès en soi, de puissance ou de richesse en soi. L’Enfer est là. Mais je v
69 1942, La Part du Diable (1982). IV. Le Diable dans nos Dieux et dans nos maladies
122ec le Diable. Nous sentons tous obscurément qu’un succès trop rapide dans le monde doit provenir d’une sorte de marché conclu
123est notre liberté. Et c’est pourquoi la morale du succès, qui fut la vraie morale américaine depuis un siècle, m’a toujours pa
124s ! Je ne vais pas prêcher une morale de l’échec. Succès ou insuccès ne signifient rien en soi, tout dépend du but que l’on vi
125ise. Mais il faut bien rappeler que le plus grand succès de toute l’Histoire, ce fut la mort ignominieuse du Christ en croix.
126iennent, et ceux-ci à leur tour aux échecs et aux succès de la vie manifeste. Cette confusion de nos catégories morales sert a
127uits par les voyantes en termes d’obstacles ou de succès 21 ne sauraient être définis en vérité que par rapport au but suprêm
128s de Progrès indéfini, de confort à tout prix, de succès rapide, et à mesure que s’efface la croyance dans un au-delà qui, aut
129e vital, individuel cette fois-ci, ait eu plus de succès que dans l’amour tel qu’on le cultive en Occident. Depuis un siècle,
130isme et l’égoïsme étroit ne revêtent avec plus de succès les apparences du sacrifice. D’ailleurs, l’un des premiers effets de
70 1942, La Part du Diable (1982). V. Le Bleu du Ciel
131ntalisme qui font toute la démagogie, le culte du succès facile et hasardeux, la peur des coups, la peur des paroles claires,
71 1943, La Vie protestante, articles (1938–1961). Les tours du Diable VI : Le mal du siècle : la dépersonnalisation (19 novembre 1943)
132s de progrès indéfini, de confort à tout prix, de succès rapide, et à mesure que s’efface la croyance dans un au-delà. D’une p
72 1943, La Vie protestante, articles (1938–1961). Les tours du Diable VIII : Le Diable démocrate (3 décembre 1943)
133la dépister chez autrui, et de l’y combattre avec succès. Car alors seulement, vous serez guéris de votre naïveté invraisembla
73 1943, La Vie protestante, articles (1938–1961). Les tours du Diable XI : Le Diable dans nos dieux (24 décembre 1943)
134e la passion pour les hyper-civilisés, le Dieu du succès pour les robustes puritains, le Dieu philanthrope pour les avares et
74 1944, Les Personnes du drame. I. Sagesse et folie de la personne — 1. Le silence de Goethe
135ais une action qui, par avance, désespère du seul succès réel pour Faust : la possession bienheureuse de l’instant. Et lorsque
75 1944, Les Personnes du drame. I. Sagesse et folie de la personne — 3. Kierkegaard
136ain de son pays. Sa première œuvre eut un immense succès ; mais à mesure qu’il se fit mieux comprendre, le public s’écarta, ef
137ui qui doit agir, s’il veut juger de soi selon le succès qu’il remporte, n’arrivera jamais à rien entreprendre. Même si le suc
138n’arrivera jamais à rien entreprendre. Même si le succès pouvait réjouir le monde entier, il ne sert de rien au héros ; car le
139ert de rien au héros ; car le héros n’a connu son succès que lorsque tout était fini ; et ce n’est point par le succès qu’il f
140orsque tout était fini ; et ce n’est point par le succès qu’il fut héros, mais par son entreprise. 39 Le temps de l’acte vi
76 1944, Les Personnes du drame. I. Sagesse et folie de la personne — 4. Franz Kafka, ou l’aveu de la réalité
141 transmission, cruels échecs de la bonne volonté, succès décevants dus au hasard ou au caprice d’un fonctionnaire généralement
77 1944, Les Personnes du drame. III. Sincérité et authenticité — III.3. L’Art poétique de Claudel
142rouve produire exactement l’effet contraire : son succès même va s’inscrire dans une œuvre incommunicable au très grand nombre
78 1946, Journal des deux Mondes. 8. Premiers contacts avec le nouveau monde
143ste pays suppose trop de compromissions visant au succès commercial. Les meilleurs se voient donc relégués dans une opposition
79 1946, Journal des deux Mondes. 10. Solitudes et amitiés
144Mais l’Amérique n’est pas son fort. Il y tient le succès à distance, laissant à Salvador Dali, qu’il appelle Avida Dollars, le
80 1946, Journal des deux Mondes. 12. L’Amérique en guerre
145nisme de l’Europe. Elle imite dans ses livres les succès d’hier. Et grâce à l’influence des films, elle s’imite elle-même. Au
146 à l’Amérique, habituée par cent ans de morale du succès à courir vers des frigidaires ou vers [p. 182] des comptes en banque
81 1946, Journal des deux Mondes. 13. Virginie
147té que représentaient dans le monde les acteurs à succès, les écrivains célèbres, les modèles des grands couturiers, ou les [p
82 1946, Politique de la Personne (1946). Préface pour l’édition de 1946
148 le domaine public de nos idées. D’autre part, le succès que rencontre aujourd’hui la doctrine existentialiste semble indiquer
83 1947, Doctrine fabuleuse. 2. Deuxième dialogue sur la carte postale. La beauté physique
149 créateur et le juge de vos difficultés ou de vos succès, ou vous êtes votre vérité, index sui et falsi… Ainsi vous existez vr
84 1947, Doctrine fabuleuse. 9. Don Juan
150 dans l’angoisse d’une puissance anéantie par son succès, que Nietzsche a rencontré soudain la fascinante idée du Retour étern
85 1947, Doctrine fabuleuse. 10. La gloire
151aut rien pour la gloire. Il ne peut aboutir qu’au succès. Il reste sous l’empire de la comparaison. Beaucoup d’hommes n’imagin
86 1947, Doctrine fabuleuse. 12. Le supplice de Tantale
152pereur est mort le jour du couronnement. Tous nos succès, tous nos actes sans doute, sont ainsi à quelque degré des modificati
87 1947, Vivre en Amérique. 1. Vie politique
153’est elle qu’il avait tenté de prévenir, non sans succès, en particulier par sa politique de bon voisinage avec l’Amérique lat
154 que l’on tient généralement pour l’un des grands succès sociaux de l’Amérique : l’absence d’antagonismes réels, moraux et idé
155ous en cas de besoin. » Dans l’un et l’autre cas, succès ou échec, ce czar reprendra son ancienne profession, avec ou sans aug
156malgré tout, la machine tourne. Les raisons de ce succès pratique me demeurent en [p. 46] partie mystérieuses, mais quelques-u
88 1947, Vivre en Amérique. 2. Vie culturelle et religieuse
157uctables ; ce sont celles-là mêmes qui firent son succès, et non pas d’autres. Pour mes cadets, d’ici dix ans, Hollywood ne se
158ays. Entre l’écrivain d’avant-garde et l’auteur à succès, peu ou point de moyen terme, le saut est brusque, l’abîme s’ouvre bé
159 fondées sur le [p. 78] pittoresque, l’esprit, le succès personnel ou la rareté. L’écrivain aux États-Unis vit dans une sorte
160 misère ou le professorat, obtienne par chance ce succès de public, il se voit aussitôt vomi par les « petites revues » d’avan
161le vent ne s’est plus manifestée depuis son grand succès : elle se contente d’avoir inauguré une époque de l’édition, sinon de
162La qualité est en raison régulièrement inverse du succès. Et les éditeurs le savent bien. Or l’éditeur américain n’est pas « u
163moindre considération pour sa durée probable : le succès immédiat compte seul. Un livre qui ne s’est pas vendu dans les six mo
164il est comique de les citer, dans l’ordre de leur succès de vente : Ève Curie, Maurois, Saint Exupéry, Simenon et Jules Romain
165utant qu’à celle du cinéma. Mais la raison de ces succès ne serait-elle pas que [p. 90] vos standards de culture sont naturell
166agit-il tout simplement de savoir si l’on veut le succès immédiat, ou quelque action profonde et à longue échéance. Mais les p
89 1947, Vivre en Amérique. 4. Conseil à un Français pour vivre en Amérique
167opularité.   L’homme d’affaires. — Il prouve son succès, en Amérique par le calme olympien qui baigne ses bureaux. C’est un h
168t-elle se vendre ? Applique-t-elle la recette des succès de l’an dernier ? Est-elle de taille à les déclasser d’un seul coup ?
169son théâtre d’avant-guerre, ses [p. 156] romans à succès et ses produits d’exportation, humains ou commerciaux, le font passer
170 plus vite et mieux que le mari aux conditions de succès dans le Nouveau Monde. L’homme cherche encore à s’orienter, dans un m
90 1948, L’Europe en jeu. Trois discours suivis de Documents de La Haye. I
171se foi brutale en service commandé est un nouveau succès de l’esprit totalitaire qui n’a eu qu’à changer d’étiquette pour occu
172sane, non pas le régime d’union sacrée. Autant de succès remportés par l’esprit du vaincu sur celui des vainqueurs. L’antisém
173éennes n’ont-elles pas connu en Europe leur plein succès ? Et comment et pourquoi, hors d’Europe, ont-elles subi cette croissa
174lgré toutes les tentations que représentent leurs succès littéralement démesurés. Essayons d’évaluer nos chances, dans l’état
175rises qu’il faut prévoir dans les deux empires du succès. Leurs plans, en effet, sont fondés sur une méconnaissance voulue, sy
91 1948, L’Europe en jeu. Trois discours suivis de Documents de La Haye. II
176ifficile à réaliser, qu’envie de travailler à son succès. Ce sont les déprimés, les anxieux, les déçus, ceux qui se moquent de
92 1948, L’Europe en jeu. Trois discours suivis de Documents de La Haye. III
177 monde qui puisse le faire avec quelque chance de succès. Nous avons développé des virus dont nous sommes seuls à pouvoir fabr
178difficile qui représente presque toujours le vrai succès. La victoire totale d’une doctrine — fût-elle la bonne, ou disons : l
179yndicats au développement de cette économie. ⁂ Le succès des fédéralistes, à La Haye, n’est pas celui d’un parti sur un autre.
93 1948, Suite neuchâteloise. VIII
180ge !» serait la devise de cette croisade, dont le succès embellirait notre existence mieux qu’une « plage » ou qu’un monument.
94 1950, Lettres aux députés européens. Troisième lettre
181respect que j’éprouve non point, hélas ! pour vos succès jusqu’à cette date, mais pour le rôle qui vous est dévolu, et pour le
95 1951, Preuves, articles (1951–1968). Mesurons nos forces (avril 1951)
182dit qu’il se perd et l’on en donne pour preuve le succès des publicités, propagandes et mystiques politiques. Mais il me sembl
96 1952, Preuves, articles (1951–1968). Le dialogue Europe-Amérique (août-septembre 1952)
183otre public européen, qui, librement, propage ces succès américains et leurs contrefaçons multipliées chez nous. Notre élite s
97 1952, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Le dialogue Europe-Amérique (juin-juillet 1952)
184notre public européen qui, librement, propage ces succès américains et leurs contrefaçons multipliées chez nous. Notre élite s
98 1952, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Culture et politique européenne (octobre 1952)
185l’Europe ? L’exemple des Guildes du Livre et leur succès croissant dans la plupart de nos pays, peut indiquer la solution. Pou
99 1952, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Rapport moral présenté par M. Denis de Rougemont (novembre 1952)
186pouvons que nous déclarer très satisfaits de leur succès : il dépasse de beaucoup notre attente. À ce même chapitre, nous voul
187ourrez en juger tout à l’heure. Les motifs de ces succès sont simples et j’en dirai trois : le CEC travaille directement avec
188enant compte d’une part des motifs d’échecs et de succès que je viens d’indiquer, c’est-à-dire de nos réalités quotidiennes, d
100 1952, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). À propos de la crise de l’Unesco (décembre-janvier 1953)
189uise depuis trois ans bientôt. Quoiqu’on pense du succès de nos efforts, le fait certain, c’est que les méthodes que nous suiv