1 1926, Articles divers (1924–1930). Les Bestiaires, de Henry de Montherlant (10 juillet 1926)
1ne orgie d’évocations antiques, de rapprochements superstitieux, de grands symboles païens, et l’on se perd dans un syncrétisme effar
2 1934, Politique de la Personne (1946). I. Primauté du spirituel ? — 1. Destin du siècle ou vocation personnelle ?
2athée. Mais, en même temps, il est polythéiste et superstitieux au dernier degré. La grande majorité de nos contemporains ne croit pa
3 1934, Foi et Vie, articles (1928–1977). Destin du siècle ou vocation personnelle ? (février 1934)
3athée. Mais, en même temps, il est polythéiste et superstitieux au dernier degré. La grande majorité de nos contemporains ne croit pa
4 1935, Foi et Vie, articles (1928–1977). Notes en marge de Nietzsche (mars 1935)
4voir, c’est là le point. Les hommes sont le plus superstitieux quand ils sont très excités. Les religions se consolident dans des pé
5 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. I. N’habitez pas les villes !
5ni prudence, dans la misère et dans la communion, superstitieux, poètes, bons et fous. Je décrivis les révoltes obscures de ces masse
6 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. II. Pauvre province
6 rien excepté ce qui est le moins croyable, étant superstitieux sur tout plein d’objets ». Malchance affreuse du peuple français : il
7ma vie des déterminations non moins précisément « superstitieuses ». En y regardant de près, il me semble que toute la trame de mes [p.
8 peuple de paysans et d’ouvriers, si délibérément superstitieux dans leur conduite et dans leurs opinions. On dit bien : l’exception
9 s’oppose au réel, lequel est fait de nos monades superstitieuses ? Accorder libre cours à nos superstitions, qui du point de vue psych
7 1937, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Paysans de l’Ouest (15 juin 1937)
10ni prudence, dans la misère et dans la communion, superstitieux, poètes, bons et fous. Je décrivis les révoltes obscures de ces masse
8 1937, Esprit, articles (1932–1962). Journal d’un intellectuel en chômage (fragments) (juin 1937)
11ma vie des déterminations non moins précisément « superstitieuses ». En y regardant de près, il me semble que toute la trame de mes pet
12 peuple de paysans et d’ouvriers, si délibérément superstitieux dans leur conduite et dans leurs opinions. On dit bien : l’exception
13 s’oppose au réel, lequel est fait de nos monades superstitieuses ? Accorder libre cours à nos superstitions, qui au point de vue psych
9 1938, Esprit, articles (1932–1962). La passion contre le mariage (septembre 1938)
14orité des couples n’éprouve plus même le besoin « superstitieux » d’aller se faire bénir par un prêtre.   2. — Contraintes sociales.
10 1939, L’Amour et l’Occident (1972). VI. Le mythe contre le mariage
15orité des couples n’éprouve plus même le besoin « superstitieux » d’aller se faire bénir par un prêtre. 2. — Contraintes sociales. — 
11 1942, La Part du Diable (1982). III. Le Diable démocrate
16 adroites. Toutes ces croyances, en grande partie superstitieuses, ont eu pour principal effet de nous aveugler sur la nature de l’homm
12 1943, La Vie protestante, articles (1938–1978). Les tours du Diable VIII : Le Diable démocrate (3 décembre 1943)
17 adroites. Toutes ces croyances, en grande partie superstitieuses, ont eu pour principal effet de nous aveugler sur la réalité de l’hom
13 1956, Preuves, articles (1951–1968). Les joyeux butors du Kremlin (août 1956)
18 », on aurait tort d’attendre aucun mea culpa des superstitieux de ce culte. Leur discipline exclut toute distinction morale entre la