1 1942, La Part du Diable (1982). II. Hitler ou l’alibi
1 condamnant tout ce qui est universel ou du moins supranational, le christianisme, le judaïsme, le droit, la culture, la raison, il e
2 1947, Carrefour, articles (1945–1947). Fédération ou dictature mondiale ? (9 avril 1947)
2e de la bombe atomique prévoit en effet un comité supranational chargé d’inspecter dans tous les pays les usines et les laboratoires,
3 1953, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Une prise de conscience européenne (novembre-décembre 1953)
3 l’Europe, elle a posé la nécessité de structures supranationales, permettant de mettre en commun ce qui doit l’être normalement, afin
4 1954, Preuves, articles (1951–1968). La Table ronde de l’Europe (janvier 1954)
4 l’Europe, elle a posé la nécessité de structures supranationales, permettant de mettre en commun ce qui doit l’être normalement, afin
5s aucun contrôle. Au contraire, les organisations supranationales (les autorités fédérales prévues pour l’Europe) rétabliront en fait l
6hlichting (Pays-Bas) fait ressortir qu’un système supranational pourra contribuer à desserrer les liens étroits que les nations ont é
5 1954, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Deux notes sur la souveraineté nationale (mai 1954)
7s aucun contrôle. Au contraire, les organisations supranationales (les autorités [p. 36] fédérales prévues pour l’Europe) rétabliront e
6 1954, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Éducation européenne (octobre-novembre 1954)
8gton, puisqu’ils renoncent à affirmer le principe supranational. [p. 2] En résumé : rien n’est perdu, mais rien n’est fait. Et tout
7 1955, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Habeas Animam (été 1955)
9avail qui fonctionnent dès maintenant sur un plan supranational, comme si déjà l’Europe était unie. Fort de ces premières réalisation
8 1956, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). À pied d’œuvre (avril-mai 1956)
10nt des connaissances actuelles, d’un point de vue supranational. Il en résulte que le grand public voit très mal le problème éducatif
9 1956, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). François Fontaine, La Nation frein (juin-juillet 1956)
11rlementaires et managers d’institutions inter- ou supranationales : il est bref, il remplace avec bonheur les développements par les fo
10 1958, Preuves, articles (1951–1968). Sur le régime fédéraliste (I) (août 1958)
12e condition inéluctable d’un fédéralisme externe, supranational. Si nos deux sous de raison ne sont pas finis, c’est de cela qu’il no
11 1958, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). La méthode culturelle, ou l’Europe par l’éducation des Européens (mai 1958)
13ux problèmes qu’ils se posent impliquent un cadre supranational : ce ne peut être utilement que celui de l’Europe, communauté de cult
12 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. II. Prises de conscience européennes. De Pierre de Bois à l’Abbé de Saint-Pierre, (xive au xixe siècle) — II.3. Le problème de la guerre et l’essor des États (xvie siècle)
14ux Turcs, il en vient enfin à l’idée d’un Pouvoir supranational : il ne peut toutefois l’imaginer qu’à l’instar de la Monarchie de Da
13 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. II. Prises de conscience européennes. De Pierre de Bois à l’Abbé de Saint-Pierre, (xive au xixe siècle) — II.5. Les grands desseins du xviie siècle
15 finit par ardemment souhaiter un pouvoir suprême supranational, sous l’autorité duquel les souverainetés des divers États deviendron
14 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. Appendice. Manifestes pour l’union européenne, (de 1922 à 1960)
16le Traité instituant le Marché commun est moins « supranational » dans son esprit que le Traité instituant la CECA. Quant aux aspects
15 1962, Les Chances de l’Europe. III. L’Europe s’unit
17al d’arbitrage supérieur aux États — nous dirions supranational ; une Assemblée, ou Conseil de l’Europe ; des mesures économiques pri
18origine, qu’un projet purement politique de pacte supranational des princes protestants et catholiques contre la [p. 53] maison de Ha
16 1962, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). L’Europe est d’abord une culture (30 juin 1962)
19 me parlaient depuis longtemps de mesures d’union supranationales. Et c’est ainsi que l’union de l’Europe a commencé dans le domaine éc
17 1963, Preuves, articles (1951–1968). Une journée des dupes et un nouveau départ (mars 1963)
20ins droits de souveraineté au profit d’un pouvoir supranational. La seconde conduisait pratiquement à une « direction » américaine. L
18 1969, La Revue de Paris, articles (1937–1969). L’avenir du fédéralisme (septembre 1969)
21ation, exigence simultanée de plus grandes unions supranationales et de plus petites unités infranationales, solidarités et autonomies 
19 1970, Le Cheminement des esprits. I. Historique — I.2. Rapport général présenté à la Conférence européenne de la culture, Lausanne, du 8 au 12 décembre 1949
22aires — Formation des instituteurs dans un esprit supranational — Instituts européens existants ou à créer — Équivalence des diplômes
20 1970, Le Cheminement des esprits. I. Historique — I.4. Naissance d’une Fondation
23avail qui fonctionnent dès maintenant sur un plan supranational, comme si déjà l’Europe était unie. Fort de ces premières réalisation
21 1970, Le Cheminement des esprits. II. Diagnostics de la culture — II.4. À la Table Ronde du Conseil de l’Europe
24e structures politiques nouvelles, d’institutions supranationales d’un type nouveau, permettant de mettre en commun ce qui doit l’être
22 1970, Le Cheminement des esprits. III. Champs d’activité — III.2. Le civisme commence au respect des forêts
25mies, ni les grandes crises économiques, réalités supranationales qui ne peuvent être observées, prévenues ou maîtrisées qu’à une échel
23 1970, Lettre ouverte aux Européens. Lettre ouverte
26e, un parlement européen, un tribunal d’arbitrage supranational, le tout assorti de sanctions économiques et d’une capitale ambulante
24 1974, Journal d’un Européen (fragments 1974). Journal d’un Européen (fragments 1974)
27s n’ont assurément pas dit, que leurs « régions » supranationales supposent des régions infranationales. C’est ce que je vais tenter de
28 de plus en plus sensible des exigences infra- et supranationales. L’État-nation, né de la guerre et maintenu en vue de guerres futures
25 1977, L’Avenir est notre affaire. I. Système de la crise — 3. La clé du système ou l’État-nation
29souveraineté relative pour refuser toutes mesures supranationales ou infranationales reconnues nécessaires. Devant la crise universelle
30et les solutions à donner — car elles sont toutes supranationales ou régionales. Tant qu’il y aura cet N dans le PNB, non seulement l’
26 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 11. Les variétés de l’expérience communautaire
31rant pas de nouvelles, qu’elles soient locales ou supranationales comme l’étaient les paroisses et l’Église, ou les communes et l’Empir
27 1979, Rapport au peuple européen sur l’état de l’union de l’Europe. IV. Les Régions
32que se découvrit l’horizon européen, c’est-à-dire supranational, les revendications régionalistes, dans toute l’Europe, prirent rapid
28 1981, Cadmos, articles (1978–1986). Un falsificateur vu de près (été 1981)
33anti-capitaliste et révolutionnaire, c’est-à-dire supranational. Ce n’est pas en acceptant le joug barbare de la guerre impérialiste,