1 1948, L’Europe en jeu. Trois discours suivis de Documents de La Haye. IV
1Considérant que l’établissement d’une institution supranationale telle qu’une Cour suprême, comme organe de contrôle judiciaire, est i
2 1949, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Découverte de l’Europe (octobre 1949)
2er l’instauration rapide d’une autorité politique supranationale, d’un Conseil économique et social, d’un passeport européen, d’un Cen
3 1950, Lettres aux députés européens. Quatrième lettre
3ne », — d’où le refus de toute Autorité politique supranationale. Cet ami de l’unité siège parmi vous. Il va trouver sur vos banquette
4 1950, La Revue de Paris, articles (1937–1969). L’Europe et sa culture (novembre 1950)
4ublique, de même que seule une Autorité politique supranationale sera capable de traiter au nom de trois cents millions d’Européens av
5 1953, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Une prise de conscience européenne (novembre-décembre 1953)
5nale (ou ce qui en reste) et la future communauté supranationale. Le diagnostic ainsi posé, nous nous sommes tournés vers l’avenir : o
6 1954, Preuves, articles (1951–1968). La Table ronde de l’Europe (janvier 1954)
6le (ou ce qu’il en reste) et la future communauté supranationale. Le diagnostic ainsi posé, nous nous sommes tournés vers l’avenir : o
7 1956, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Relance européenne ? (février 1956)
7 bien entendu, reste le même : créer une Autorité supranationale qui sera finalement capable de parler au nom des quelque 330 millions
8 1958, Preuves, articles (1951–1968). Sur le régime fédéraliste (I) (août 1958)
8loir à la fois l’absolu national et la fédération supranationale. On ne peut vouloir à la fois l’intégration de l’Algérie à la France
9 1963, Preuves, articles (1951–1968). Une journée des dupes et un nouveau départ (mars 1963)
9au Marché commun, nous devons renoncer à l’Europe supranationale. » Or, dit-il aujourd’hui, comme « personne ne me propose l’Europe in
10 le voir, l’abandon de l’union politique, qui est supranationale [p. 61] ou n’est rien. Le veto brutal de la France implique au contra
10 1964, Preuves, articles (1951–1968). Un district fédéral pour l’Europe (août 1964)
11titutionnels. — Si la Suisse adhérait à une union supranationale, le pouvoir fédéral serait amené à promulguer des décisions qui sont
11 1964, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). Il nous faut des hommes de synthèses (19-20 septembre 1964)
12èse, établis à l’échelle européenne, je veux dire supranationale. J’en imagine le prototype, qui serait une tour d’anti-Babel. Dans un
12 1964, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Université et universalité dans l’Europe d’aujourd’hui (décembre 1964)
13èse, établis à l’échelle européenne, je veux dire supranationale. J’en imagine le prototype, qui serait une tour d’anti-Babel. Dans un
13 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. IV. La Suisse, dans l’avenir européen
14stitutionnels : Si la Suisse adhérait à une union supranationale, le pouvoir fédéral serait amené à promulguer des décisions qui sont
14 1968, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Vers une fédération des régions (hiver 1967-1968)
15dont ils refusent de rien déléguer à une autorité supranationale, fédérale — et alors ils seront fatalement satellisés un à un ; — ou
16 et les pouvoirs décisionnels à toute institution supranationale ; condamnant à la fois, d’un même mouvement conditionné par le comple
15 1970, Le Cheminement des esprits. II. Diagnostics de la culture — II.1. L’Europe contestée par elle-même
17éalisations (armée européenne, autorité politique supranationale, abaissement des douanes intérieures à l’Europe, équivalence des degr
18de palpiter. Il ne resterait qu’un musée. L’unité supranationale de la culture européenne est quelque chose qu’il s’agit aujourd’hui b
16 1970, Le Cheminement des esprits. III. Champs d’activité — III.4. Université et universalité dans l’Europe d’aujourd’hui
19thèse établis à l’échelle européenne, précisons : supranationale. J’en imagine le prototype, qui serait une tour d’Anti-Babel. Dans un
17 1970, Le Cheminement des esprits. III. Champs d’activité — III.11. L’Europe des régions
20n définitive on ne construira même pas une Europe supranationale — difficilement réalisable — mais une Europe non nationale, mieux enc
18 1970, Lettre ouverte aux Européens. IV. Vers une fédération des régions
21dont ils refusent de rien déléguer à une autorité supranationale, fédérale et alors ils seront fatalement satellisés un à un ; — ou bi
22 et les pouvoirs décisionnels à toute institution supranationale et condamnant d’un même mouvement conditionné par le complexe de Proc
19 1974, Journal d’un Européen (fragments 1974). Journal d’un Européen (fragments 1974)
23ives d’organisation [p. 55] fédérale (ou au moins supranationale) du continent. Il n’y a pas là contradiction mais évidente complément
20 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 15. Stratégie
24s patents, et secundo rend impossible toute union supranationale ou fédérale, à l’échelle du continent. La condition sine qua non S