1 1929, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Julien Benda, La Fin de l’Éternel (novembre 1929)
1is loin de partager toutes les idées de M. Benda, sur le plan philosophique en particulier, où je me sens bien plus près de M. Gabr
2 1930, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Charles Du Bos, Approximations, 4ᵉ série (novembre 1930)
2comme par transparence le jugement implicite que, sur le plan de la qualité pure, je persiste à tenir pour le plus efficace. Ce n’e
3 1931, Foi et Vie, articles (1928–1977). Avant l’Aube, par Kagawa (septembre 1931)
3n que personnelle. Il ne s’agit plus de la poser, sur le plan intellectuel, pour les autres, mais de la résoudre d’abord pour son c
4 1932, Présence, articles (1932–1946). Penser avec les mains (fragments) (janvier 1932)
4ngeté où l’on oppose la pensée et l’action jusque sur le plan de l’éthique. Or, un homme qui professe cette distinction — essentiel
5 1932, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Querelles de famille, par Georges Duhamel (mai 1932)
5rieure dont les deux termes, faute d’être assumés sur le plan commun de la conscience où ils s’exalteraient en s’opposant francheme
6 1932, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). À prendre ou à tuer (décembre 1932)
6ns fort du mot, le « salut » n’est pas à débattre sur le plan de l’humanité, mais entre l’homme, entre tel homme et la Réalité qui
7 1933, Hic et Nunc, articles (1932–1936). Dialectique des fins dernières (juillet 1933)
7thode, mais qui [p. 98] tombe perpendiculairement sur le plan humain et rien qu’humain où opère la méthode. Accusation qui consiste
8 1933, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Positions d’attaque (décembre 1933)
8ésent des choses, il n’y a pas d’ordre concevable sur le plan capitaliste, au déterminisme duquel les soviets n’échappent pas. 3° L
9 1934, Politique de la Personne (1946). Introduction — e. En dernier ressort
9 faire ainsi l’économie de mes « raisons » d’agir sur le plan politique, si d’une part toute foi est action, s’il est vrai d’autre
10 1934, Politique de la Personne (1946). I. Primauté du spirituel ? — 1. Destin du siècle ou vocation personnelle ?
10sont devenues presque impossibles ? Oui, certes ! Sur le plan de la connaissance désintéressée, nous ne trouvons jamais aucun princ
11points de vue inconciliables et contradictoires ? Sur le plan politique [p. 42] tout au moins, ils paraissent s’opposer avec une ce
11 1934, Politique de la Personne (1946). I. Primauté du spirituel ? — 2. Personne ou individu ? (d’après une discussion)
12s plus grande que le tout. Ce qui revient à dire, sur le plan politique, que les droits de l’État priment ceux du citoyen. Voilà ce
13e est première ou n’est pas. Cela revient à dire, sur le plan politique, que l’État n’est rien d’autre qu’une machine destinée à su
12 1934, Politique de la Personne (1946). III. Idoles — 9. Antimarxiste parce que chrétien
14n a coutume d’opposer christianisme et communisme sur le plan des réalisations humaines. Je ne vois pas l’avantage qui peut résulte
15 de ce travail comparatif. Le choix, la décision, sur le plan éthique, est toujours à l’origine. Il est immédiat. Il est sans raiso
16ps à essayer une confrontation des deux attitudes sur le plan humain. Bien plus : on ne rend pas justice aux desseins que poursuive
17 chrétiennes et les expressions communistes, tant sur le plan éthique que sur le plan métaphysique. 1° Le christianisme est d’abord
18essions communistes, tant sur le plan éthique que sur le plan métaphysique. 1° Le christianisme est d’abord risque et folie. Le Chr
13 1934, Politique de la Personne (1946). III. Idoles — 10. Fascisme
19 133] Allemagne et en Italie, on ne trouve guère, sur le plan des doctrines, qu’une seule revendication commune : l’étatisme. Tout
20 centralisme et la hiérarchie romaine, a réalisé, sur le plan laïque, et contre la Papauté, un des vieux rêves de la Papauté. Dan
14 1934, Politique de la Personne (1946). IV. Problèmes de la révolution personnaliste — 11. D’un Cahier de revendications
21u sens fort du mot, le salut n’est pas à débattre sur le plan de l’humanité, mais entre l’homme, entre tel homme et la Réalité qui
15 1934, Politique de la Personne (1946). IV. Problèmes de la révolution personnaliste — 12. Communauté révolutionnaire
22ment impossible au moment même où elle l’imposait sur le plan de l’État. On ne le vit pas tout de suite : l’État commença par détru
23araison perpétuelle. À qui fallait-il être égal ? Sur le plan politique, la réponse était facile ; mais elle ne satisfaisait pas le
24 sauvegarder et orienter ces tensions créatrices, sur le plan économique et sur le plan politique. (Tension organique entre la corp
25es tensions créatrices, sur le plan économique et sur le plan politique. (Tension organique entre la corporation ou le syndicat d’u
16 1934, Politique de la Personne (1946). IV. Problèmes de la révolution personnaliste — 14. Tactique personnaliste
26liers de bolcheviks mal armés, mais bien dirigés. Sur le plan de la tactique révolutionnaire, il faut traduire « pouvoir de la pers
17 1934, Foi et Vie, articles (1928–1977). Destin du siècle ou vocation personnelle ? (février 1934)
27sont devenues presque impossibles ? Oui, certes ! Sur le plan de la connaissance désintéressée, nous ne trouvons jamais aucun princ
28points de vue inconciliables et contradictoires ! Sur le plan politique tout au moins, ils paraissent s’opposer avec une certaine v
18 1934, Foi et Vie, articles (1928–1977). Kasimir Edschmid, Destin allemand (octobre 1934)
29utorité, c’est-à-dire la faiblesse de l’Allemagne sur le plan international. Les quatre hommes s’en vont à Buenos Aires, et, là, à
30e d’hérétiques dans leurs camps respectifs). Mais sur le plan de l’art romanesque, autant que sur le plan généralement humain, je s
31 Mais sur le plan de l’art romanesque, autant que sur le plan généralement humain, je suis contraint de reconnaître qu’Edschmid est
19 1934, Présence, articles (1932–1946). L’œuvre et la mort d’Arnaud Dandieu (1934)
32oration avec Robert Aron, et qui mettent en œuvre sur le plan économique et politique les mêmes méthodes de synthèse. En vérité, ce
20 1934, Esprit, articles (1932–1962). Définition de la personne (décembre 1934)
33e d’une société au sens des sociologues. Il joue, sur le plan politique, le rôle que jouait l’atome aux yeux des physiciens du dern
21 1934, Hic et Nunc, articles (1932–1936). Précisions sur la mort du Grand Pan (avril 1934)
34tale de l’univers antique, ne pouvait se résoudre sur le plan humain et rien qu’humain. Elle devait conduire l’humanité [p. 44] à d
22 1934, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Communauté révolutionnaire (février 1934)
35ment impossible au moment même où elle l’imposait sur le plan de l’État. On ne le vit pas tout de suite : l’État commença par détru
36araison perpétuelle. À qui fallait-il être égal ? Sur le plan politique, la réponse était facile ; mais elle ne satisfaisait pas le
37 sauvegarder et orienter ces tensions créatrices, sur le plan économique et sur le plan politique. (Tension organique entre la corp
38es tensions créatrices, sur le plan économique et sur le plan politique. (Tension organique entre la corporation et le syndicat d’u
23 1935, Les Nouvelles littéraires, articles (1933–1972). Kierkegaard, Dostoïevski, Barth (23 février 1935)
39rée par les personnages de Dostoïevski, commentée sur le plan théologique par Karl Barth, et sur le plan d’une poésie philosophique
40mentée sur le plan théologique par Karl Barth, et sur le plan d’une poésie philosophique par Kierkegaard, c’est la conception même
24 1935, Hic et Nunc, articles (1932–1936). Les trois temps de la Parole (mai 1935)
41tous ces efforts ne pourront jamais nous conduire sur le plan véritable et dans le temps réel où ces témoins sont apparus. Dans un
25 1935, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). L’Édit de Nantes et sa Révocation (mars-avril 1935)
42dre, l’Édit n’est qu’une réédition de la boutade, sur le plan de l’État. La paix d’abord, à n’importe quel prix. On ne saurait proc
43ion de tels complexes). II Rien n’étant résolu, sur le plan spirituel, par l’Édit, mais les parties se trouvant liées bon gré mal
26 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.2. D’une culture qui parle dans le vide
44bien le même dilemme que nous pose le capitalisme sur le plan de la quantité. Sur le plan de la qualité qui est celui de la culture
45s pose le capitalisme sur le plan de la quantité. Sur le plan de la qualité qui est celui de la culture, surproduction signifiera :
27 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.7. Sur le déclin du Moyen Âge
46ion de Luther contre la cour de Léon X se traduit sur le plan culturel par la substitution du langage vulgaire au latin. Le vrai cl
28 1936, Penser avec les mains (1972). II. Penser avec les mains — II.1. La pensée prolétarisée
47ngeté où l’on oppose la pensée et l’action jusque sur le plan de l’éthique 76 . Or un homme qui professe cette distinction, essenti
29 1936, Penser avec les mains (1972). II. Penser avec les mains — II.2. Éléments d’une morale de la pensée
48r le matérialisme historique, — attaques doublées sur le plan politique par Proudhon dans ses polémiques contre Marx — manifestent
30 1936, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Précisions utiles sur l’industrie des navets (mars 1936)
49aisons. Ils compensaient leur incapacité à lutter sur le plan publicitaire par une spéculation adroite sur le goût de la rareté ou
31 1936, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Les Jacobins en chemise brune (décembre 1936)
50jacobinisme reprend toute sa signification, c’est sur le plan de la propagande et de la tactique totalitaires, une fois le pouvoir
32 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. II. Pauvre province
51Voilà l’aspect local et personnel de la question, sur le plan des prochaines élections municipales. Mais il y a bien d’autres aspec
33 1937, Foi et Vie, articles (1928–1977). Luther et la liberté (À propos du Traité du serf arbitre) (avril 1937)
52 en état d’infériorité assez grave, ne fût-ce que sur le plan de la culture générale. Car, ignorer ou méconnaître Luther, c’est ign
53teur » et attitude du « témoin ». Opposition qui, sur le plan théologique, ou mieux : dans la totalité de l’être, revient à celle d
34 1937, Les Nouvelles littéraires, articles (1933–1972). Luther contre Érasme (19 juin 1937)
54ne, le Traité du Serf Arbitre 14 . Ne fût-ce que sur le plan de la culture générale, une telle publication est appelée à rendre de
35 1937, Esprit, articles (1932–1962). Neutralité oblige (octobre 1937)
55 nations. Et c’est là notre vocation. Neutralité, sur le plan culturel, ce n’est pas mélange, ni accommodation et encore moins imit
36 1937, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Historique du mal capitaliste (janvier 1937)
56 cette même mentalité (ou attitude) dont procède, sur le plan économique, le capitalisme, et que nous pouvons, dès maintenant, défi
37 1938, Journal d’Allemagne. iii. Les jacobins en chemise brune
57jacobinisme reprend toute sa signification, c’est sur le plan de la propagande et de la tactique totalitaires, une fois le pouvoir
38 1938, Les Cahiers protestants, articles (1938–1968). La vraie défense contre l’esprit totalitaire (juillet 1938)
58 signifie que pour faire bloc contre le fascisme, sur le plan où il veut nous mettre, les démocraties seront contraintes d’adopter
59ême de notre État. Réagir à la menace totalitaire sur le plan de la défense armée, et tout subordonner à cela, c’est introduire che
60t la seule raison d’être de notre État. Se placer sur le plan de la guerre totale et de sa préparation civile en temps de paix, cel
61moyen sérieux de résister à l’emprise totalitaire sur le plan de la lutte directe, c’est d’inventer des formes de défense non milit
39 1939, L’Amour et l’Occident (1972). IV. Le mythe dans la littérature
62en que l’abîme n’est pas infranchissable, surtout sur le plan de l’éthique. L’idéalisme et le matérialisme ont d’importants présupp
40 1939, L’Amour et l’Occident (1972). V. Amour et guerre
63r la Nation, c’est la transposition de la passion sur le plan collectif. À vrai dire, il est plus facile de le sentir que de l’expl
64 règles, la guerre ne traduit plus l’acte du viol sur le plan des nations, mais bien l’acte du crime sadique, la possession d’une v
41 1939, Les Cahiers protestants, articles (1938–1968). Nicolas de Flue et la Réforme (1939)
65 non seulement pour l’ordre politique, mais aussi sur le plan religieux. Nicolas pauvre et se privant de pain à l’époque même où le
42 1940, Mission ou démission de la Suisse. 1. Le protestantisme créateur de personnes
66 en dépendent, pour l’avenir immédiat ! Et enfin, sur le plan politique, essayons de comprendre une bonne fois le sens spirituel de
43 1940, Mission ou démission de la Suisse. 3. Neutralité oblige, (1937)
67Et c’est là notre vocation. [p. 118] Neutralité, sur le plan culturel, ce n’est pas mélange, ni accommodation et encore moins imit
44 1940, Mission ou démission de la Suisse. 4. La Suisse que nous devons défendre
68hant, machiavélique. Ceci pour le plan des idées. Sur le plan de la morale, c’est pire encore. Je ne vais pas refaire ici, après ta
69iment le droit de s’offrir en exemple à l’Europe, sur le plan du fédéralisme. Ces deux aspects de notre vocation me paraissent insé
45 1940, Mission ou démission de la Suisse. 5. Esquisses d’une politique fédéraliste
70elle est sa crise : ou se nier, ou triompher mais sur le plan de l’Europe entière. 6. Le grand danger de l’heure présente, pour la
46 1940, Mission ou démission de la Suisse. Appendice, ou « in cauda venenum » Auto-critique de la Suisse
71, et rompus à toutes les prudences « fédérales ». Sur le plan diplomatique européen, la Suisse pourrait et devrait jouer dans notre
47 1940, Les Cahiers protestants, articles (1938–1968). L’heure sévère (juin 1940)
72is dans tous les pays de l’Europe ; non seulement sur le plan social, mais sur le plan des relations de peuple à peuple. Tout ce qu
73l’Europe ; non seulement sur le plan social, mais sur le plan des relations de peuple à peuple. Tout ce que nous jugions impossible
48 1942, La Part du Diable (1982). III. Le Diable démocrate
74droit, mais un risque à courir à chaque instant — sur le plan politique aussi bien qu’en esprit. Non seulement, étant ce qu’elle es
49 1944, Les Personnes du drame. II. Liberté et fatum — 5. Luther et la liberté de la personne
75public français en état d’infériorité assez grave sur le plan de la culture générale. Car ignorer ou méconnaître Luther, c’est igno
50 1945, Le Semeur, articles (1933–1949). La responsabilité culturelle de l’Église (mars 1945)
76 la culture. Une telle Église peut donner un avis sur le plan politique. Elle peut, par exemple, approuver un document comme la Cha
51 1946, Lettres sur la bombe atomique. 11. Tous démocrates
77 morale est universelle, chez les individus comme sur le plan international. Moi. — Pas d’accord ! Je distingue un espoir. Des tro
52 1946, Foi et Vie, articles (1928–1977). Fédéralisme et œcuménisme (octobre 1946)
78sont en voie de divergence et non de convergence, sur le plan international. On a vu les socialistes anglais collaborer avec les co
53 1946, Combat, articles (1946–1950). Tous démocrates (22 mai 1946)
79 morale est universelle, chez les individus comme sur le plan international. Moi. — Pas d’accord ! Je distingue un espoir. Des tro
54 1947, Doctrine fabuleuse. 4. Quatrième dialogue sur la carte postale. Ars prophetica, ou. D’un langage qui ne veut pas être clair
80pensée. Le critique. Restons, si vous le voulez, sur le plan du langage. N’est-ce pas la cohérence des raisons et à la fois l’exac
55 1947, Combat, articles (1946–1950). « La tâche française c’est d’inventer la paix » (26 décembre 1947)
81ue ses refus mêmes, s’ils n’étaient pas exploités sur le plan passionnel, définiraient une affirmation ? J’en suis convaincu. La tâ
56 1948, L’Europe en jeu. Trois discours suivis de Documents de La Haye. I
82es moins tentés par le collectivisme autoritaire. Sur le plan de la personne, et du civisme donc, la déviation vers l’anarchie d’un
83ueur, aux dictatures. Or il n’en va pas autrement sur le plan de la communauté et de la politique des nations. Ici, l’équilibre viv
57 1948, L’Europe en jeu. Trois discours suivis de Documents de La Haye. II
84 chaque personne. Il est infiniment probable que, sur le plan européen, nous allons voir se dessiner deux tendances toutes semblabl
85lle est la crise : ou se nier, ou triompher, mais sur le plan de l’Europe entière. Le grand danger de l’heure présente, pour la Sui
86plus unie, en réalité, qu’elle ne le croit. C’est sur le plan de l’action gouvernementale que les oppositions et les rivalités écla
58 1948, L’Europe en jeu. Trois discours suivis de Documents de La Haye. IV
87ommuns et étudier les mesures propres à résoudre, sur le plan européen, les problèmes actuels (alimentation des enfants — formation
59 1949, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Le Mouvement européen (avril 1949)
88nt à définir. Parallèlement à cette action rapide sur le plan gouvernemental, nous poursuivions bien d’autres tâches : l’élargissem
60 1949, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Découverte de l’Europe (octobre 1949)
89t pas parvenus à former un front uni des gauches, sur le plan de l’Europe. Dès les premières interventions sur le fond du débat, c’
90dition ou juxtaposition n’irait-elle point créer, sur le plan de l’Europe, un danger pire que l’absence de pouvoir, une sorte de fr
61 1950, La Revue de Paris, articles (1937–1969). L’Europe et sa culture (novembre 1950)
91ien, c’est qu’elle n’est plus le centre du monde, sur le plan de la puissance politique. Elle se sent « mise à pied » par l’Histoir
92d compte de nos faiblesses, et de notre démission sur le plan de l’Histoire. Et elle rend compte de la névrose d’infériorité que j’
62 1950, Les Cahiers protestants, articles (1938–1968). Europe unie et neutralité suisse (novembre-décembre 1950)
93ontinent, c’est-à-dire à ses vrais intérêts. Mais sur le plan précis de la défense de l’Europe, la situation est différente. M. Chu
94se se révèle utile à l’Europe — comme aujourd’hui sur le plan militaire — il faut la maintenir. Si au contraire elle devient un pré
63 1951, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Inde 1951 (décembre 1951)
95 comprend que Nehru, qui doit « jouer » pour elle sur le plan international, ne soit tenté que par le rôle d’arbitre ! Admettons qu
64 1952, Preuves, articles (1951–1968). Le sens de nos vies, ou l’Europe (juin 1952)
96non pas l’Europe des faits, mais celle des actes. Sur le plan des faits bruts, l’Amérique nous dépasse, l’armée russe peut encore n
65 1952, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Présentation du Centre européen de la culture (mars 1952)
97iendra par surcroît. Appel aux Intéressés C’est sur le plan de la culture, précisément — hors duquel nous n’avons aucun pouvoir —
66 1953, La Confédération helvétique. 2. Les institutions politiques
98ton. Les partis qui ont acquis quelque importance sur le plan fédéral sont au nombre de sept. La droite est formée par les catholiq
99volonté d’union des États, et la désigne en effet sur le plan européen, depuis une vingtaine d’années. Au reste, les différences de
100comme tels qui domine la vie politique fédérale. (Sur le plan cantonal, les disputes sont plus âpres et le dogmatisme partisan plus
101ive et constitutionnelle existe dans les cantons. Sur le plan fédéral, il ne s’applique qu’aux révisions (totales ou partielles) de
67 1953, La Confédération helvétique. 3. Institutions et aspirations économiques
102nt organisé, paraît enclin à conclure des accords sur le plan national et international. Outre les associations patronales constitu
68 1953, La Confédération helvétique. 6. Le peuple suisse et le monde
103[p. 170] au fond pas autre chose que la victoire, sur le plan politique, de la pensée sur la matière, de l’esprit sur la chair. Pre
69 1953, Réforme, articles (1946–1980). « Les écrivains protestants » (11 avril 1953)
104ant en France, il y a mieux que des compensations sur le plan de la pensée de l’art et d’une vision plus large de l’humain, pour ce
70 1955, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Lever de rideau culturel ? (octobre 1955)
105échange, c’est le plus fort qui doit gagner. Mais sur le plan de la culture, qu’est-ce que la force ? On pouvait soutenir que les R
106s installations ! » — doit trouver son équivalent sur le plan de la culture et de la vie quotidienne. Tout est public chez nous, to
71 1956, Preuves, articles (1951–1968). Les joyeux butors du Kremlin (août 1956)
107 échanges, qu’avons-nous à gagner ? Peu de choses sur le plan des idées, vraiment rien regardant les méthodes spirituelles 56 . Nou
72 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Troisième partie. Où allons-nous ? — 10. Le drame occidental
108ience, prélude indispensable à tout essai d’union sur le plan politique, n’est encore que le fait d’élites restreintes, et d’ailleu
73 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. I. Les Origines d’Hésiode à Charlemagne, (du ixe siècle av. J.-C. au xie siècle de notre ère) — I.7. De la géographie à l’histoire
109ou à « un incident sans importance » aient raison sur le plan militaire. [p. 48] Et il semble bien que les Arabes n’aient qu’à pein
74 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. IV. L’Ère de la Révolution de Kant à Hegel — IV.7. Synthèses historico-philosophiques (II)
110cle. Cependant, le mythe médiéval — transposition sur le plan historique du thème des Hymnes à la Nuit — qui a toujours fasciné Nov
75 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. VII. L’Ère des fédérations. De l’Unité de culture à l’union politique — VII.3. L’Europe et le Monde
111… Ce principe ne vaut pas seulement en politique. Sur le plan culturel également, l’Europe ne pourra faire autrement que d’applique
112’en sont approprié les données et le moteur même, sur le plan où la distinction entre culture et civilisation disparaît ou s’atténu
76 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. VII. L’Ère des fédérations. De l’Unité de culture à l’union politique — VII.4. L’Unité dans la diversité. Fondement de l’Union fédérale
113des autres, alors qu’ils ont trop peu de contacts sur le plan de la culture. Or, le fait de confondre culture et politique peut men
77 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. Appendice. Manifestes pour l’union européenne, (de 1922 à 1960)
114oit, en Europe, aux aspirations nationales… C’est sur le plan de la souveraineté absolue et de l’entière indépendance politique que
78 1961, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Esquisse d’une biographie : J. H. Retinger (1960-1961)
115 de 1795. Elle n’a plus d’existence politique, ni sur le plan international ni sur le plan domestique. La partie russe est opprimée
116stence politique, ni sur le plan international ni sur le plan domestique. La partie russe est opprimée et sans voix ; la partie aus
117gne redevient un facteur stratégique et politique sur le plan international. En novembre 1914, Asquith charge Retinger d’une missio
79 1962, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Principes et méthodes du dialogue entre les cultures (avril 1962)
118 de nations nouvelles, avides de s’affirmer aussi sur le plan culturel. Le moyen le plus facile et le plus tentant de s’affirmer, c
80 1963, Preuves, articles (1951–1968). Une journée des dupes et un nouveau départ (mars 1963)
119pose, mais ne la préfigure pas du tout. Prolongée sur le plan politique, sans intervention créatrice, elle conduirait plutôt à une
81 1964, Preuves, articles (1951–1968). Un district fédéral pour l’Europe (août 1964)
120te nécessité d’en prendre d’autres plus risquées, sur le plan international. En devenant d’une certaine manière le bien commun de t
82 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. I. Le paysage historique, ou comment se forme une fédération — I.4. « Le pacte de 1291 a fondé la Suisse »
121ues du mode suisse d’exister comme État et d’agir sur le plan politique. [p. 49] L’inégalité des alliances, par exemple, paraît ma
83 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. II. L’union, sauvegarde de la diversité ou comment fonctionne une fédération — II.1. Les institutions et la vie politique
122ton. Les partis qui ont acquis quelque importance sur le plan fédéral sont au nombre de huit. La droite est formée par les conserva
123volonté d’union des États, et la désigne en effet sur le plan européen, depuis une vingtaine d’années. Au reste, ces deux partis so
84 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. IV. La Suisse, dans l’avenir européen
124e nécessité d’en prendre d’autres, plus risquées, sur le plan international. En devenant d’une certaine manière le bien commun de t
85 1965, Fédéralisme culturel (1965). Fédéralisme culturel
125. Alors seulement, on reçoit un passeport suisse. Sur le plan de la culture, cet exemple précis me paraît plein d’enseignement. Cel
86 1965, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). L’Europe et le monde [Introduction] (février 1965)
126 à 1960, devant l’impossibilité d’aller plus loin sur le plan politique, un nouveau motif d’union passa au premier rang : rétablir
87 1968, Preuves, articles (1951–1968). Vingt ans après, ou la campagne des congrès (1947-1949) (octobre 1968)
127eu que l’action pour unir l’Europe doit s’appuyer sur le plan Marshall, et qu’une intégration économique conduira nécessairement à
88 1968, Réforme, articles (1946–1980). Vers l’Europe des régions ? (30 novembre 1968)
128e tentatives de rapprochement n’ont abouti à rien sur le plan politique. Cette situation tient au fait que les États veulent garder
129nomique entraînerait une quantité de conséquences sur le plan culturel. Cela entraînerait une chute de potentiel européen considéra
89 1968, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). Vers l’Europe des régions [Entretien]
130e tentatives de rapprochement n’ont abouti à rien sur le plan politique. Cette situation tient au fait que les États veulent garder
131nomique entraînerait une quantité de conséquences sur le plan culturel. Cela entraînerait une chute de potentiel européen considéra
90 1970, Le Cheminement des esprits. I. Historique — I.1. Le mouvement européen
132nt à définir. Parallèlement à cette action rapide sur le plan gouvernemental, nous poursuivions bien d’autres tâches : l’élargissem
91 1970, Le Cheminement des esprits. III. Champs d’activité — III.10. Le Dialogue des cultures
133ouver désormais, face au monde du xxe siècle, et sur le plan culturel tout au moins, sont à bien des égards comparables. Il m’a do
134philosophie, fédéraliste en politique, œcuménique sur le plan religieux, et que cela devait me conduire nécessairement à engager ma
135s des grands malentendus qui opposent nos régions sur le plan politique, économique et social. La méconnaissance de ces réalités « 
92 1970, Le Cheminement des esprits. III. Champs d’activité — III.11. L’Europe des régions
136ts à traiter. « Rome a parlé. ») Le résultat visé sur le plan politique — où nous ne sommes encore qu’à zéro, contre 25 %, peut-êtr
137 sommes encore qu’à zéro, contre 25 %, peut-être, sur le plan économique — ne sera en effet accessible que si, parallèlement à la c
93 1970, Lettre ouverte aux Européens. Lettre ouverte
138sionner leurs politiques. Et il place le problème sur le plan « des intérêts communs et des [p. 15] engagements solides ». C’est dé
94 1970, Lettre ouverte aux Européens. IV. Vers une fédération des régions
139elle liberté, par laquelle il compense pleinement sur le plan idéal les énormes avantages et même la puissance des grands États 50
95 1971, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Dépolitiser la politique (printemps 1971)
140de l’homme. » Marx, Remarques critiques…, 1844. « Sur le plan de la tradition révolutionnaire, nous rencontrons, d’une part, un mou
96 1974, Journal d’un Européen (fragments 1974). Journal d’un Européen (fragments 1974)
141la Liberté personnelle. Nos efforts pour l’Europe sur le plan culturel ont sauvé [p. 11] pratiquement la culture dans certains sect
142e plan que celui où la crise se déclare, à savoir sur le plan des vraies causes de la crise : celui des attitudes mentales, morales
97 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 13. Les variétés de l’expérience régionale
143Bruxelles — le problème des Régions, en le posant sur le plan de l’efficacité (industrielle et agricole), alors qu’il s’agissait de
98 1979, Rapport au peuple européen sur l’état de l’union de l’Europe. Introduction
144a Terreur. L’état de l’union européenne, décevant sur le plan des réalisations matérielles, apparaît au contraire prometteur dès qu
145 apparaît au contraire prometteur dès qu’on passe sur le plan politique, c’est-à-dire dès qu’on passe des « nécessités » alléguées
99 1979, Rapport au peuple européen sur l’état de l’union de l’Europe. I. L’économie
146 culturelles de nos régions. Et ce projet, étendu sur le plan de la recherche fondamentale à toutes les sources d’énergie (en parti
100 1979, Rapport au peuple européen sur l’état de l’union de l’Europe. III. L’environnement
147 de tous ordres, ou du refus officiel de coopérer sur le plan international, relèvent donc tous d’une priorité accordée aux profits