1 1931, Foi et Vie, articles (1928–1977). Sécularisme (mars 1931)
1tions psychologiques ou même sociologiques de ces survivances chez l’astronome, il nous interdira formellement de procéder en ce qu
2 1934, Politique de la Personne (1946). I. Primauté du spirituel ? — 2. Personne ou individu ? (d’après une discussion)
2 qu’une forme de l’esprit bourgeois, une dernière survivance du spiritualisme, de la « belle âme », et, pour tout dire, de l’hypoc
3 1936, Penser avec les mains (1972). II. Penser avec les mains — II.1. La pensée prolétarisée
3de sa création 75 . Simplement, elle s’assure une survivance [p. 173] passive à l’abri d’un vaste appareil qui, d’auxiliaire devie
4 1936, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Qu’est-ce que l’autorité ? (mai 1936)
4utorité qui l’avait créé. Mais ce n’est là qu’une survivance, justement, et ce pouvoir est destiné à s’écrouler et à devenir ineff
5 1938, Journal d’Allemagne. 2. Conclusion 1938
5plus au peuple et aux élites que sous l’aspect de survivances sociales ; où les classes nées du développement économique définissen
6 1938, Esprit, articles (1932–1962). L’amour action, ou de la fidélité (novembre 1938)
6emprise de cette illusion trahit encore l’obscure survivance de la religion primitive. Religion antérieure à notre « instinct » mo
7 1939, L’Amour et l’Occident (1972). I. Le mythe de Tristan
7 pourtant la chevalerie n’était plus guère qu’une survivance (Appendice 2). Enfin la nature même de l’obscurité que nous découvrir
8. Le sacré qui entre ici en jeu n’est plus qu’une survivance obscure et déprimée. Je ne courrai donc guère d’autre risque que celu
8 1939, L’Amour et l’Occident (1972). II. Les origines religieuses du mythe
9roastre). De plus il est permis de penser que les survivances celtiques dans le Midi languedocien offrirent à certaines sectes mani
10igieux était tel qu’on s’explique assez bien leur survivance, même dans un monde qui avait perdu la foi des druides, et oublié le
9 1939, L’Amour et l’Occident (1972). IV. Le mythe dans la littérature
11ure » elle-même, bien qu’il ne représentât qu’une survivance psychologique, voire physiologique. La tentative de normalisation bou
10 1939, L’Amour et l’Occident (1972). V. Amour et guerre
12ne anomalie, aux yeux des réalistes, ou comme une survivance flatteuse aux yeux des femmes et des badauds curieux. (C’est ainsi qu
11 1939, L’Amour et l’Occident (1972). VII. L’amour action, ou de la fidélité
13’empire de cette illusion trahit encore l’obscure survivance de la religion primitive. Religion antérieure à notre « instinct » mo
12 1942, La Part du Diable (1982). II. Hitler ou l’alibi
14incrimineront alors l’instinct religieux, cette « survivance ». Et nous lirons encore des jérémiades sur le déclin de l’esprit cri
13 1946, Le Semeur, articles (1933–1949). Chances d’action du christianisme (juin-juillet 1946)
15tolérance même qui se manifestait à l’égard des « survivances religieuses », firent autant de mal aux Églises [p. 655] que les pers
14 1948, Le Figaro, articles (1939–1953). Sagesse et folie de la Suisse (13 octobre 1948)
16st patent. Va-t-il durer ? La Suisse est-elle une survivance ou bien le signe avant-coureur d’un avenir possible de l’Europe ? Tou
15 1949, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). L’Europe est encore un espoir (8 décembre 1949)
17r révolte. Vous allez me dire : « Ce n’est qu’une survivance. En réalité, les jeux sont faits. Le droit de parler nous est encore
16 1951, Les Libertés que nous pouvons perdre (1951). Les Libertés que nous pouvons perdre
18. Les passions nationalistes ne sont plus que des survivances, d’ailleurs également réparties entre les deux camps. Les conceptions
19ivre du sentiment de sa culpabilité individuelle, survivance d’une morale qui ne sait plus lui donner des raisons positives de viv
17 1953, La Confédération helvétique. 5. La vie religieuse
20raissent à certains historiens modernes comme des survivances du passé alémanique. À l’exception de la Rhétie (les Grisons d’aujour
18 1953, La Confédération helvétique. 6. Le peuple suisse et le monde
21fforts pour secourir une minorité et favoriser sa survivance. C’est en vertu de ce système de « prime à la minorité » que la Confé
19 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. Introduction
22nde moitié du xxe siècle, la Suisse est-elle une survivance, ou bien le signe avant-coureur d’un avenir possible de l’Europe ? To
20 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. I. Le paysage historique, ou comment se forme une fédération — I.8. « Il a fallu plus de six siècles pour fédérer les cantons suisses »
23face aux délires totalitaires, il était moins une survivance qu’une invention, il avait moins de passé que d’avenir. p. 88
21 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. II. L’union, sauvegarde de la diversité ou comment fonctionne une fédération — II.1. Les institutions et la vie politique
24fforts pour secourir une minorité et favoriser sa survivance. C’est en vertu de ce système de « prime à la minorité » que la Confé
22 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. III. La morale quotidienne et le climat de culture ou comment on vit dans une fédération
25raissent à certains historiens modernes comme des survivances du passé alémanique 122 . Lorsque les missionnaires Colomban et Gall,
23 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. IV. La Suisse, dans l’avenir européen
26s anachroniques et futuristes, tout encombrées de survivances illogiques, mais peut-être les mieux adaptées, ou adaptables, à la so
24 1970, Lettre ouverte aux Européens. Lettre ouverte, suite et fin
27onomiques, sociales et militaires, qu’implique la survivance de nos États-nations, il est clair que l’union de l’Europe ne peut pa
25 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 11. Les variétés de l’expérience communautaire
28e périmé certes, mais d’autant plus nocif dans sa survivance, c’est peut-être le plus qu’on puisse faire hic et nunc, si cela ouvr
26 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 14. L’autogestion politique
29’opposition, « particularismes locaux » et autres survivances d’un attachement aux libertés de la personne décidément incompatible