1 1927, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Jean-Louis Vaudoyer, Premières Amours (août 1927)
1éros. Indulgence et regrets, un ton qui permet le tact dans la hardiesse. On reste ravi de tant d’adresse sous un air de fac
2 1927, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Quatre incidents (avril 1927)
2ttit d’un coup de revolver. Puis s’en fut avec un tact exquis, qui fut très remarqué. Le duc riait sous une table, complètem
3 1932, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Les Signes parmi nous, par C. F. Ramuz (janvier 1932)
3rt, n’est-ce point le fait d’un certain manque de tact intellectuel que de poser des questions si rudimentaires, si peu élab
4 1940, Les Cahiers protestants, articles (1938–1968). L’Église et la Suisse (août 1940)
4us ! C’est une question de foi et de maintien, de tact humain, de charité. C’est [p. 331] aussi, et c’est avant tout, une qu
5 1944, Les Personnes du drame. III. Sincérité et authenticité — 7. Vues sur Ramuz
5rt, n’est-ce point le fait d’un certain manque de tact intellectuel que de poser des questions si rudimentaires, si peu élab
6 1946, Journal des deux Mondes. 2. Journal d’attente
6ité, le belliciste, et pire : l’homme dépourvu de tact, que disait-il ? La France aime tant la paix qu’elle n’a pas hésité à
7 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. IV. L’Ère de la Révolution de Kant à Hegel — IV.7. Synthèses historico-philosophiques (II)
7à la vie et employé avec la raison pratique et le tact propre à cet Occident alors si actif, et à l’excellent clergé de ce t
8 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. V. L’Ère des nations, (de 1848 à 1914)
8propres à comprendre toutes choses, le goût et le tact pour toutes choses : ce qui démontre clairement que c’est un sens san