1 1927, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Léon Bopp, Interférences (décembre 1927)
1que Bopp ait prouvé dans son Amiel qu’il était de taille à affronter d’autres dédales ! Mais il a su mettre plus de choses qu’
2 1927, Articles divers (1924–1930). Jeunes artistes neuchâtelois (avril 1927)
2il ne prend pas le sujet par l’intérieur, mais il taille ce visage dans une pâte riche et un peu lourde, son pinceau la palpe,
3 1927, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Entr’acte de René Clair, ou L’éloge du Miracle (mars 1927)
3 une ronde autour d’une Tour Eiffel de bois de la taille de l’Obélisque de la Concorde, puis enfilent les Champs-Élysées à une
4 1930, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Léon Pierre-Quint, Le Comte de Lautréamont et Dieu (septembre 1930)
4rtés ; quant à l’amour, Maldoror ne paraît pas de taille à le concevoir au-delà de sa tendresse pour les adolescents. Ce qui l
5 1934, Politique de la Personne (1946). Introduction — d. Pour une politique à hauteur d’homme
5 d’imagination. Leur médiocrité même, leur petite taille morale, empêcheront qu’on les juge trop durement responsables. Mais p
6 1934, Politique de la Personne (1946). III. Idoles — 9. Antimarxiste parce que chrétien
6bles entre les humains. Voilà une erreur de belle taille, et que désormais le fait marxiste nous dispensera de commettre. Car
7 1934, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Taille de l’homme, par C. F. Ramuz (avril 1934)
7 [p. 709] Taille de l’homme, par C. F. Ramuz (avril 1934) o Après Une Main, confessi
8assez paradoxal dans une telle œuvre. Le sujet de Taille de l’Homme, c’est en effet l’opposition cosmique du monde marxiste et
9choix, mais l’a-t-il fait ? Il veut un monde à la taille de l’homme. Il sait aussi que la mesure de cette taille est dans une
10 de l’homme. Il sait aussi que la mesure de cette taille est dans une foi, dans « quelque chose qui dépasse l’homme et le supp
8 1935, Les Nouvelles littéraires, articles (1933–1972). Kierkegaard, Dostoïevski, Barth (23 février 1935)
11aradoxe monstrueux. Il n’y a donc personne de la taille d’Abraham, personne qui puisse le comprendre ? Si, pourtant. Les pas
9 1936, Esprit, articles (1932–1962). Vues sur C. F. Ramuz (mai 1936)
12crit, les tableaux qu’on peint, les statues qu’on taille dans la pierre ou qu’on coule en bronze, — à cela, à nulle autre chos
10 1936, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Les Jacobins en chemise brune (décembre 1936)
13roites et gauches, mais un Hébert n’est pas de la taille d’un Röhm ou d’un Strasser, ni surtout d’un Trotzky. Mais où le paral
11 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. II. Pauvre province
14t allongés au soleil. J’en compte huit, de toutes tailles et [p. 215] pelages. La plupart sont beaucoup plus grands que leur Ma
12 1937, Esprit, articles (1932–1962). Journal d’un intellectuel en chômage (fragments) (juin 1937)
15t allongés au soleil. J’en compte huit, de toutes tailles et pelages. La plupart sont beaucoup plus grands que leur Marquise, m
13 1937, Esprit, articles (1932–1962). Paul Éluard, L’Évidence poétique (juin 1937)
16 parle, comme nous, de « construire un monde à la taille de l’homme » et de « mettre l’homme debout », — mais il précise : « à
17ttre l’homme debout », — mais il précise : « à la taille immense de l’homme ». Immense par rapport à quoi ? Il veut combattre
14 1938, Journal d’Allemagne. iii. Les jacobins en chemise brune
18roites et gauches, mais un Hébert n’est pas de la taille d’un Rohm ou d’un Strasser.) Mais où le parallèle hitlérisme-jacobini
15 1939, L’Amour et l’Occident (1972). IV. Le mythe dans la littérature
19uence est fortement surestimée. Un créateur de la taille de Wagner ne met pas des « idées » en musique. Qu’il ait trouvé chez
16 1940, Mission ou démission de la Suisse. 5. Esquisses d’une politique fédéraliste
20 ce n’est jamais grand : l’image convient à notre taille. Encore faut-il que le petit grain soit fécondé… Il y a beaucoup à fa
17 1944, Les Personnes du drame. I. Sagesse et folie de la personne — 3. Kierkegaard
21i l’a tenté vraiment, sauf Kierkegaard, seul à sa taille ? Les uns fuient en avant, et les autres dans le passé : mais qui vou
18 1944, Les Personnes du drame. III. Sincérité et authenticité — 7. Vues sur Ramuz
22u me défendre de cette impression à la lecture de Taille de l’homme, petit ouvrage consacré à définir l’opposition cosmique du
23condamnation du collectivisme qu’il prononça dans Taille de l’homme une signification et une portée humaine dont les bourgeois
24Adam et Ève nous le fait voir tout aussi bien que Taille de l’homme : Ramuz est présent à ce monde, — eux, ils essaient de le
25crit, les tableaux qu’on peint, les statues qu’on taille dans la pierre ou qu’on coule en bronze, — à cela, à nulle autre chos
19 1946, Journal des deux Mondes. 12. L’Amérique en guerre
26s risques du tout ou rien. Où sont les chefs à la taille du danger ? Churchill ? Mais il se refuse à définir la juste paix que
20 1946, Journal des deux Mondes. 13. Virginie
27ille, tandis qu’une meute de chiens de toutes les tailles s’élance sur ses traces en aboyant. Au fond d’une pièce vaste et noir
21 1946, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Tableaux américains (décembre 1946)
28ille, tandis qu’une meute de chiens de toutes les tailles s’élance sur ses traces en aboyant. Au fond d’une pièce vaste et noir
22 1946, Bulletin de la Guilde du Livre, articles (1937–1948). Souvenir d’un orage en Virginie (novembre 1946)
29ille, tandis qu’une meute de chiens de toutes les tailles s’élance sur ses traces en aboyant. Au fond d’une pièce vaste et noir
23 1947, Vivre en Amérique. 4. Conseil à un Français pour vivre en Amérique
30 recette des succès de l’an dernier ? Est-elle de taille à les déclasser d’un seul coup ? Enfin, sera-t-elle achetée par Holly
24 1947, Combat, articles (1946–1950). « La tâche française c’est d’inventer la paix » (26 décembre 1947)
31aurait être politique : la France n’est plus à la taille de ces géants qui s’affrontent. Elle est pauvre aussi et le monde act
25 1949, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Le Mouvement européen (avril 1949)
32en vingt nations dont aucune, isolée, n’a plus la taille qu’il faut pour parler et se faire entendre dans le monde dominé par
33ant une cinquantaine d’associations de toutes les tailles, dont plusieurs n’étaient guère qu’un nom abstrait, touchant ou ambit
26 1957, Preuves, articles (1951–1968). Sur la pluralité des satellites (II) (décembre 1957)
34premiers satellites prévus, leur équipement, leur taille, leur faculté d’aller faire le tour de la Lune pour commencer… Résult
27 1958, Preuves, articles (1951–1968). Sur un patriotisme de la terre (mars 1958)
35 une famille de satellites artificiels, de toutes tailles, de toutes altitudes et de toutes nationalités, répondant à des besoi
28 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. I. Les Origines d’Hésiode à Charlemagne, (du ixe siècle av. J.-C. au xie siècle de notre ère) — I.2. Le mythe de l’enlèvement d’Europe
36oup les femmes d’aujourd’hui, aussi bien par leur taille que par leur beauté sans tache. Quoique sœurs du même sang, elles hab
29 1962, Les Chances de l’Europe. IV. Les nouvelles chances de l’Europe
37es, nous ne pouvons plus faire d’erreurs de cette taille ; son histoire également est explorée dans toutes ses grandes lignes,
38losses encore à venir. Ils sont là. Mesurons leur taille réelle. J’ai inventé un petit jeu graphique, très simple. Prenez une
39s petits qu’elle, qui n’atteindraient même pas sa taille en montant l’un sur l’autre et qui, au surplus, sont très loin d’addi
30 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. II. L’union, sauvegarde de la diversité ou comment fonctionne une fédération — II.3. Interaction de l’économique et du politique
40Elles débordent évidemment celles d’un État de la taille du nôtre, de même que les dimensions des autoroutes débordaient celle
31 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. III. La morale quotidienne et le climat de culture ou comment on vit dans une fédération
41ver l’envie de le gravir. (Ce qui n’ôte rien à sa taille.) À côté de lui, quelques collines et d’étranges accidents de terrain
42 239] Tous deux fils de pasteurs bâlois, de haute taille et de robuste carrure, fumeurs de pipe et d’humeur malicieuse, et pas
32 1965, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Le Suisse moyen et quelques autres (mai 1965)
43aite. Tous deux fils de pasteurs bâlois, de haute taille et de robuste carrure, fumeurs de pipe et d’humeur malicieuse, et pas
33 1968, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Vers une fédération des régions (hiver 1967-1968)
44es agglomérations principales. Si on exagère leur taille, les régions tendent ou bien à se confondre avec les unités nationale
45n existe manifestement entre régions contiguës de taille donnée, en sorte que ces limites doivent être tracées avec une certai
46 aires d’influences ; là où l’on insistait sur la taille des domaines et sur des chiffres absolus de la population, on se préo
34 1970, Le Cheminement des esprits. I. Historique — I.1. Le mouvement européen
47en vingt nations dont aucune, isolée, n’a plus la taille qu’il faut pour parler et se faire entendre dans le monde dominé par
48ant une cinquantaine d’associations de toutes les tailles, dont plusieurs n’étaient guère qu’un nom abstrait, touchant ou ambit
35 1970, Lettre ouverte aux Européens. Lettre ouverte
49s petits qu’elle, qui n’atteindraient même pas sa taille en montant l’un sur l’autre, et qui au surplus sont loin d’additionne
36 1970, Lettre ouverte aux Européens. II. L’union fédérale
50 et affectives à la vie des communautés de toutes tailles et de toutes natures, auxquelles un homme choisit de donner allégeanc
37 1970, Lettre ouverte aux Européens. IV. Vers une fédération des régions
51es agglomérations principales. Si on exagère leur taille, les régions tendent ou bien à se confondre avec les unités nationale
52n existe manifestement entre régions contiguës de taille donnée, en sorte que ces limites doivent être tracées avec une certai
38 1974, Journal d’un Européen (fragments 1974). Journal d’un Européen (fragments 1974)
53on maître. Pour cela, il importe notamment que sa taille reste à l’échelle de ses tâches. Or l’état national, dans les pays co
54fication des sources d’énergie et réduction de la taille des usines productrices, donc aussi de la pollution ; meilleurs rappo
39 1977, L’Avenir est notre affaire. I. Système de la crise — 1. La religion de la croissance
55la ville, moindres deviennent les avantages de la taille, et bientôt ils seront négatifs. Au-delà de 300 000 habitants, une vi
40 1977, L’Avenir est notre affaire. II. De la prévision — 7. Première histoire de fous : l’Auto
56 ou favoriserait par sa nature des entreprises de taille monstrueuse, et des concentrations toujours croissantes de pouvoir, a
41 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 11. Les variétés de l’expérience communautaire
57 a) Pour que chacune de ses communes conserve une taille optimale, donc petite, la communauté primitive essaime dès que le nom
58ueux mais d’abord faux. Dix ordinateurs de petite taille coûtent moins cher qu’un seul gros faisant le même travail. Des calcu
59, construire deux cents cités nouvelles de petite taille coûterait moins que faire durer par un goutte à goutte budgétaire une
42 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 12. Que tout appelle les Régions
60itale, par des milliers d’installations de petite taille, justement dites d’intérêt local — hydrauliques, éoliennes, solaires 
43 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 13. Les variétés de l’expérience régionale
61t variables, il s’en distingue en revanche par sa taille [p. 294] réduite, qui entraîne une différence qualitative quant à la
62 En second lieu, quant au maintien de la paix, la taille réduite entraîne un avantage certain. Car un petit État-nation ne peu
63Resterait cependant l’inconvénient majeur de leur taille. Contre ce danger, une défense : l’autogestion de la Région.   Facte
44 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 14. L’autogestion politique
64urvie du genre humain 175 .   [p. 314] 3. — La « taille européenne. » C’est au Technocrate Inconnu que l’on doit cette expres
65ifie. Les régions, nous dit-on, doivent être de « taille européenne ». Quelle est cette taille ? Qui en décide ? Au nom de quo
66t être de « taille européenne ». Quelle est cette taille ? Qui en décide ? Au nom de quoi ? Que veut-on dire ? On me répond qu
67 l’on ne distinguait, derrière l’argument de la « taille européenne », le modèle obsédant de l’État-nation napoléonien défini
68 Et cela change tout. Notamment la question de la taille. Faut-il rappeler que les créations les plus mémorables de la culture
69lier, Coïmbra, Oxford, Gottingen, sont-elles « de taille européenne » ? Je ne sais. Elles ont fait l’Europe, celle de la cultu
70 la politique générale, existerait-il une juste « taille européenne » ? Je la verrais plutôt petite, si cela signifie quelque
71 316] Et puis, finissons-en avec ces questions de taille. Il nous faut des Régions de toutes grandeurs, selon les dimensions d
72tés de leurs habitants. A-t-on jamais exigé une « taille européenne » de nos États-nations ? Du Luxembourg ou de la France, le
73 ou de la France, lequel des deux États a-t-il la taille ? Je vais vous le dire : c’est le plus petit. En tant qu’État souvera
45 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 15. Stratégie
74e et appelle la formation de Groupes autonomes de taille réduite — communes, régions — où l’individu puisse agir en tant que p
46 1979, Rapport au peuple européen sur l’état de l’union de l’Europe. Introduction
75grands additionnés n’atteindraient même pas notre taille. Mais nous nous sentons d’abord, et souvent exclusivement, d’un pays
47 1979, Rapport au peuple européen sur l’état de l’union de l’Europe. V. La défense de l’Europe
76s pays contre l’URSS étant exclue pour raisons de taille, de même que serait exclue pour raisons politiques toute agression d’
77r la communauté européenne de défense, seule à la taille du danger. Si donc nous refusons que « la destruction ou le salut de
48 1979, Rapport au peuple européen sur l’état de l’union de l’Europe. VI. L’Europe et le tiers monde
78uerre mondiale quelque 80 États-nations de toutes tailles, succédant aux anciennes colonies européennes en Asie du Sud-Est, au
49 1979, Rapport au peuple européen sur l’état de l’union de l’Europe. Annexes
79eurs de ces Régions se posent la question de leur taille : elles la voudraient « européenne », c’est-à-dire compétitive avec t
50 1979, Cadmos, articles (1978–1986). La chronique européenne de Denis de Rougemont (printemps 1979)
80eurs de ces régions se posent la question de leur taille : elles la voudraient « européenne », c’est-à-dire compétitive avec t
51 1984, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). Philosophie et énergie nucléaire : une mise au point (28 juin 1984)
81 nucléaires soient peu nombreuses, donc de grande taille, implantées dans des sites ad hoc et exploitées de façon quasi milita