1 1927, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Conte métaphysique : L’individu atteint de strabisme (janvier 1927)
1 qui ? elle était anticléricale, on ne saurait le taire, — Urbain dormait. L’étoile, jeune fille, roulait gentiment sur ses p
2 1927, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Louis Aragon, le beau prétexte (avril 1927)
2du salut. Il n’existe que des systèmes pour faire taire en nous l’appel vertigineux du Silence. On nous montre des Dieux, mai
3 1928, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Pierre Naville, La Révolution et les intellectuels (novembre 1928)
3tes débattent la question de savoir s’ils vont se taire ou non. Mais leur silence ne doit pas entraîner, à leur point de vue,
4 1930, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Voyage en Hongrie I (octobre 1930)
4 « Portrait d’un homme » devant lequel il faut se taire pour écouter ce qu’il entend. 3. Au tombeau de Gül-Baba Dans Bude i
5 1931, Foi et Vie, articles (1928–1977). Avant l’Aube, par Kagawa (septembre 1931)
5ire clairement votre pensée à ce sujet. Eiichi se taisait. Une minute, deux minutes s’écoulèrent. Quatre ou cinq moineaux sauta
6 des procureurs dans le monde des moineaux. Il se taisait, car il savait qu’il était inutile de dire quoi que ce soit à cet hom
6 1931, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Les Éléments de la grandeur humaine, par Rudolf Kassner (octobre 1931)
7 secret pour penser avec autorité. Il faut savoir taire ce qui permettrait aux indiscrets de comprendre intellectuellement sa
7 1932, Le Paysan du Danube. I. Le Paysan du Danube — I.2. Une « tasse de thé » au Palais C…
8ncore, nous assistons au miracle hostile. Elle se tait. Alors je me tourne vers ce visage très blanc où les yeux d’un bleu n
9nvahissement de cette dure connaissance ! Elle se tait, plus seule que moi. Le jour qui déjà me saisit va-t-il ainsi nous sé
8 1932, Le Paysan du Danube. I. Le Paysan du Danube — I.3. Voyage en Hongrie
10 « Portrait d’un homme » devant lequel il faut se taire pour écouter ce qu’il entend. iii Au tombeau de Gül-Baba Dans Bud
9 1932, Hic et Nunc, articles (1932–1936). Hic et nunc [éditorial] (novembre 1932)
11ain ordre de vérités qu’il n’est plus possible de taire. Mais c’est en vain que nous cherchons autour de nous leur lien actue
10 1932, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Le silence de Goethe (mars 1932)
12oèmes « magiques » puis renonce à la magie, et se tait. Goethe, initié dans sa jeunesse, commence d’écrire vers ce temps, ma
13ut savoir doit être confirmé par un faire, qui le tait et l’exprime à la fois. Le « faire » de Rimbaud ne peut être la litté
14mière d’un soleil caché 14 . » Écrire, tout en se taisant. Et ceux-là seuls entendront ce silence, qui auront su percevoir l’ac
11 1934, Politique de la Personne (1946). Introduction — a. L’engagement politique
15utres, il est vrai. Mais ne vaut-il pas mieux les taire, dans un temps où certain humanitarisme verbeux couvre plus d’exactio
12 1934, Politique de la Personne (1946). Introduction — c. Le vrai pouvoir des intellectuels et son usage
16pas une raison, si l’on en sait la cause, pour la taire, et pour renoncer à vanter le remède que l’on pense tenir. Ils sont e
13 1934, Politique de la Personne (1946). I. Primauté du spirituel ? — 2. Personne ou individu ? (d’après une discussion)
17 générations successives. Leur voix immortelle se taira sans doute pour vous, quand vous ne serez plus ; mais c’est elle que
14 1934, Politique de la Personne (1946). IV. Problèmes de la révolution personnaliste — 13. Triomphe de la Personne, (Aphorismes)
18, nager, vivre en communauté, aller en prison, se taire, négliger les précautions d’usage, épouser par amour, faire scandale
15 1935, Esprit, articles (1932–1962). Kasimir Edschmid, Destin allemand (mai 1935)
19n peu l’échelle de nos jugements ? La critique se tait sur Edschmid, l’Académie refuse Claudel. État de l’élite française en
16 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.8. Décadence des lieux communs
20 par la presse d’opposition, par Staline qui fait taire cette presse au nom de la Révolution, par Hitler dénonçant le Diktat
17 1936, Penser avec les mains (1972). II. Penser avec les mains — II.2. Éléments d’une morale de la pensée
21héorique. Nous n’avons plus d’autorité, autant se taire si l’on ne veut pas crier avec les loups 89 dans les meetings politi
18 1936, Esprit, articles (1932–1962). Vues sur C. F. Ramuz (mai 1936)
22er sa vision à son acte. Voilà l’utile ; et qu’on taise le reste, tout cela qui échappe à nos prises. Ainsi fait Goethe, et c
19 1936, Hic et Nunc, articles (1932–1936). Sur une page de Bossuet (ou Tradition et Révélation) (janvier 1936)
23n’accorde aucun pouvoir réel d’éclairer, de faire taire la nature, d’enseigner « objectivement » la vérité à l’homme « subjec
20 1936, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Kierkegaard en France (juin 1936)
24uvre entièrement commandée par son terme, tout en taisant ou niant ce terme, cela revient littéralement à priver l’œuvre, et ce
21 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. I. N’habitez pas les villes !
25 politique, ou la religion qu’ils suivent, ils se taisent bien vite, ou se remettent à raconter des anecdotes subitement sans i
26ur des masses contre le ciel fatal, et l’homme se tait là-bas, « ne s’entend plus », dans la multitude en tumulte, tandis qu
22 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. II. Pauvre province
27d’être devant un film dont la musique vient de se taire. Une vie sans accompagnement profond. Dès qu’on a perçu ce silence où
28t sortis de toutes les classes, d’exprimer ce que taisent les journaux, les orateurs et les affiches. Et c’est la volonté réell
23 1937, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). N’habitez pas les villes (Extrait d’un Journal) (juillet 1937)
29 politique, ou la religion qu’ils suivent, ils se taisent bien vite, ou se remettent à raconter des anecdotes subitement sans i
24 1938, Journal d’Allemagne. 1. Journal (1935-1936)
30ment humain ne saurait voir que des raisons de se taire, d’attendre encore, de ménager ses chances ; ou ce qui serait peut-êt
31ovidence m’abandonnera, sera contre moi, si je me tais ! La propagande nationale-socialiste répand le bruit que l’Église con
25 1938, La Vie protestante, articles (1938–1961). Le temps des fanatiques (25 novembre 1938)
32ces propos qu’à mon avis les chrétiens doivent se taire, se retirer dans une neutralité plaintive, et laisser le pauvre monde
26 1939, L’Amour et l’Occident (1972). II. Les origines religieuses du mythe
33cès sensuels. Or, si les religieux ne se sont pas tus par modestie, ce qui ne me paraît pas croyable de la part d’hommes qu
27 1939, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Don Juan (juillet 1939)
34l’heure de l’invitation au Commandeur. Or Dieu se tait. Il ne relève pas le défi. Nietzsche attend dans la nuit désertique d
28 1940, Mission ou démission de la Suisse. 2. La bataille de la culture
35out de même, était là ? Il n’y avait plus qu’à se taire, qu’à se laisser glisser dans l’engourdissement du malheur… Ou au con
36e parler. Vous voyez que je n’ai pas décidé de me taire. Or dans cette décision de parler quand même, il y a déjà toute la su
37aisibles, un superflu, et alors il convient de se taire lorsque la situation devient sérieuse ; — ou bien la culture est acti
29 1940, Mission ou démission de la Suisse. 5. Esquisses d’une politique fédéraliste
38s. Dans la révolution du xxe siècle, ceux qui se taisent n’ont peut-être pas tort, mais ils sont certainement battus. L’« arme
30 1940, Mission ou démission de la Suisse. Appendice, ou « in cauda venenum » Auto-critique de la Suisse
39’elle est neutre, on dit qu’elle est neutralisée. Taire nos opinions, aujourd’hui, ce n’est pas rester neutres, c’est accepte
31 1942, La Part du Diable (1982). I. L’Incognito et la révélation
40oncerne le premier mensonge, celui qui se borne à taire la vérité (tout en ne cessant de la connaître) ou à la nier (tout en
32 1942, La Part du Diable (1982). II. Hitler ou l’alibi
41où Paris exsangue voile sa face d’un nuage, et se tait, que son deuil soit le deuil du monde ! Nous sentons bien que nous so
33 1942, La Part du Diable (1982). IV. Le Diable dans nos Dieux et dans nos maladies
42quitter. Mais alors nous ne saurons jamais. Il se tait. « Cet homme ne m’aime pas, pense la femme. Allons en battre un autre
43ui ne cesse jamais, inaltérable et dominant, ah ! taisons-nous, le voici qui revient, et ce n’est pas encore notre consolation,
34 1942, La Part du Diable (1982). V. Le Bleu du Ciel
44aginez ces postes de radio qui ne peuvent plus se taire ni nuit ni jour, où la parole est débitée à tant la [p. 207] seconde,
45s. Il sait que rien au monde ne pourra nous faire taire, maintenant que nous avons la radio, et il se loge dans tous les micr
35 1943, La Vie protestante, articles (1938–1961). Les tours du Diable II : Le menteur (22 octobre 1943)
46oncerne le premier mensonge, celui qui se borne à taire la vérité (tout en ne cessant de la connaître) ou à la nier (tout en
36 1944, Les Personnes du drame. I. Sagesse et folie de la personne — 1. Le silence de Goethe
47mes « magiques » — puis renonce à la magie, et se tait. Goethe, initié dans sa jeunesse, commence à écrire vers ce temps, ma
48ut savoir doit être confirmé par un faire, qui le tait et l’exprime à la fois. Le faire de Rimbaud ne peut être la littératu
49ière d’un soleil caché 12  ». Écrire, tout en se taisant. Et ceux-là seuls entendront ce silence, qui auront su percevoir l’ac
37 1944, Les Personnes du drame. I. Sagesse et folie de la personne — 4. Franz Kafka, ou l’aveu de la réalité
50, passe outre, ou fait de la psychologie. Mais se taire équivaut ici à une complicité avec les avocats marrons et les juges n
38 1944, Les Personnes du drame. III. Sincérité et authenticité — 7. Vues sur Ramuz
51er sa vision à son acte. Voilà l’utile ; et qu’on taise le reste, tout cela qui échappe à nos prises. Ainsi fait Goethe ; et
39 1946, Journal des deux Mondes. 5. Anecdotes et aphorismes
52t la franchise. On nous répète : « Qui ne sait se taire nuit à son pays. » Fort bien. Mais il y a des silences plus dangereux
53 où Paris exsangue voile sa face d’un nuage et se tait, que son deuil soit le deuil du monde ! Nous sentons bien que nous so
54s plus — en première page, à côté d’un appel à se taire lancé par le gouvernement vaudois ! Je le relis rapidement dans l’esc
40 1946, Journal des deux Mondes. 6. Intermède
55 ce n’était, littéralement, pas beaucoup dire. Me taire ou ne parler que de notre belle nature me semblait également intoléra
41 1946, Journal des deux Mondes. 8. Premiers contacts avec le nouveau monde
56s une cause d’ennuis plus qu’un appui. Ou bien me taire ? Mettre une sourdine ? À quoi serais-je utile, si je ne suis pas moi
42 1946, Journal des deux Mondes. 9. Voyage en Argentine
57rain de leur demander : « Faut-il l’avertir ou me taire ? D’après ses signes, il doit avoir un accident entre le 28 et le 31
43 1946, Journal des deux Mondes. 13. Virginie
58uns de leurs écrits. Quant à l’Europe, si elle se tait ce n’est peut-être pas seulement à cause [p. 203] du contrôle policie
59écesseurs ; ils le sont moins. Les philosophes se taisent, depuis que Heidegger a formulé sa doctrine de l’angoisse — une quest
44 1946, Journal des deux Mondes. 15. Le choc de la paix
60aque du Japon : — Je vivrai donc !… Les autres se taisaient. New York, fin octobre 1945 Rentrée. — Mon appartement ayant été v
45 1946, Journal des deux Mondes. 16. Journal d’un retour
61 été fait par les Américains pendant la guerre… — Taisez-vous, me crie-t-elle, je retrouve l’Europe ! Ce n’est pas le moment d
46 1946, Lettres sur la bombe atomique. 3. Le point de vue moral
62. Répondons. (Même si elle avait mieux fait de se taire.) Bâtard ou non, l’âge atomique est né. Vous me dites que l’expressio
47 1947, Doctrine fabuleuse. 2. Deuxième dialogue sur la carte postale. La beauté physique
63rise de juger — belle ou laide — non seulement se tait, mais encore se tait fort longtemps — même s’il parle — se tait jusqu
64 ou laide — non seulement se tait, mais encore se tait fort longtemps — même s’il parle — se tait jusqu’à ce qu’il comprenne
65ore se tait fort longtemps — même s’il parle — se tait jusqu’à ce qu’il comprenne et juge le vrai sens de son trouble. Le p
66 Le peintre. Et alors ? Le mari. Et alors il se tait peut-être définitivement, ou bien il sait qu’il aime. Vous me demande
48 1947, Doctrine fabuleuse. 4. Quatrième dialogue sur la carte postale. Ars prophetica, ou. D’un langage qui ne veut pas être clair
67lie les grandes et graves raisons qu’il y a de se taire, ou de parler seulement selon le droit et la décence, en toute clarté
49 1947, Doctrine fabuleuse. 8. Contribution à l’étude du coup de foudre
68avoué sans me chercher d’excuse. Et comme elle se taisait encore, je lui ai demandé comment elle avait su. Alors elle m’a tendu
50 1947, Doctrine fabuleuse. 9. Don Juan
69’heure de l’invitation au Commandeur ! Or Dieu se tait. Il ne relève pas le défi. Nietzsche attend dans la nuit désertique d
51 1947, Vivre en Amérique. 1. Vie politique
70sance de la parole une précieuse permission de se taire. La familiarité américaine s’étend, hélas, à des domaines où elle dev
52 1950, Lettres aux députés européens. Cinquième lettre
71ue de vous adjurer de la part des millions qui se taisent mais qui ont peur ? Pardonnez mes violences et mes impertinences : co
53 1952, Preuves, articles (1951–1968). Le dialogue Europe-Amérique (août-septembre 1952)
72édiocrement soutenu par le parti. Ses vedettes se taisent ou rompent avec lui, ses hebdomadaires périclitent ou meurent, son pr
54 1952, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Le dialogue Europe-Amérique (juin-juillet 1952)
73édiocrement soutenu par le parti. Ses vedettes se taisent ou rompent avec lui, ses hebdomadaires périclitent ou meurent, son pr
55 1953, Preuves, articles (1951–1968). Deux princes danois : Kierkegaard et Hamlet (février 1953)
74 cas. Pour Hamlet, c’est très simple : il doit se taire, sinon Claudius le fera sans aucun doute assassiner. Pour Kierkegaard
56 1956, Preuves, articles (1951–1968). Les joyeux butors du Kremlin (août 1956)
75deux, cela s’est vu. Leurs mandarins disaient : « Taisons-nous sur les camps : nous ferions le jeu de l’Amérique capitaliste. »
76he » et les contenus. Elle commandait ainsi de se taire sur les camps, ou de les mettre au crédit de la « vraie » démocratie 
57 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — 5. L’expérience du temps historique
77 Passion unique « sous Ponce Pilate », mais il se tait sur celle du jugement dernier, « car nous ne [p. 132] savons ni le jo
58 1957, Preuves, articles (1951–1968). Sur la honte et l’espoir de l’Europe (janvier 1957)
78l’unité. Dimanche 11 novembre 1956 L’Europe se tait… Honte à cette Europe silencieuse Et qui n’a pas conquis sa liberté !
59 1957, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). La découverte du temps ou l’aventure occidentale (mars 1957)
79assion unique : « sous Ponce Pilate », mais il se tait sur celle du Jugement dernier, « car nous ne savons ni le jour ni l’h
60 1958, Preuves, articles (1951–1968). Sur la fabrication des nouvelles et des faits (février 1958)
80x, leur présentation, et ce que l’on a convenu de taire. La nouvelle vraie devient fausse par sa seule mise en page, par les
81la lutte ? J’attends le commentateur qui osera se taire jusqu’à ce qu’il soit certain de savoir ce qu’il en est. Mais je les
61 1958, Preuves, articles (1951–1968). Sur le régime fédéraliste (II) (septembre 1958)
82n ton ferme et gentil se détendre les nerfs et se taire pour un temps. Post-scriptum À l’heure où j’écris, ce 10 août, le d
62 1959, Preuves, articles (1951–1968). Nouvelles métamorphoses de Tristan (février 1959)
83n’a pas de sens, c’est près d’elle que je veux me taire.   Ainsi réduits à leur diagramme mythique — on aura reconnu les pers
63 1959, Preuves, articles (1951–1968). Rudolf Kassner et la grandeur (juin 1959)
84 secret pour penser avec autorité. Il faut savoir taire ce qui permettrait aux indiscrets de comprendre intellectuellement sa
85omporter quelque cérémonial : seul devant lui, se taire longtemps après une seule question qu’il eût posée, une seule sentenc
86ppris sur Kassner cela surtout qu’il a si bien su taire dans toute son œuvre : cette manière discrètement ascétique, ou pour
64 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. I. Première partie — 1. Nouvelles métamorphoses de Tristan
87n’a pas de sens, c’est près d’elle que je veux me taire. Ainsi réduits à leur diagramme mythique — on aura reconnu les person
65 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. I. Première partie — 2. Deux princes danois. Kierkegaard et Hamlet
88 cas. Pour Hamlet, c’est très simple : il doit se taire, sinon Claudius le fera sans aucun doute assassiner. Pour Kierkegaard
66 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. I. Première partie — 3. Don Juan
89’heure de l’invitation au Commandeur ! Or Dieu se tait. Il ne relève pas le défi. Nietzsche attend dans la nuit désertique d
67 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. I. Première partie — 4. Dialectique des mythes I. Méditation au carrefour fabuleux
90intenir l’équilibre du couple, le mythanalyste se tait. S’ils conduisent au divorce ou à l’électrochoc, il demande à être éc
68 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. II. Deuxième partie — 6. Rudolf Kassner et la grandeur humaine
91 secret pour penser avec autorité. Il faut savoir taire ce qui permettrait aux indiscrets de comprendre intellectuellement sa
92omporter quelque cérémonial : seul devant lui, se taire longtemps après une seule question qu’il eût posée, une [p. 196] seul
93ppris sur Kassner cela surtout qu’il a si bien su taire dans toute son œuvre : cette manière discrètement ascétique, ou pour
69 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. II. Prises de conscience européennes. De Pierre de Bois à l’Abbé de Saint-Pierre, (xive au xixe siècle) — II.5. Les grands desseins du xviie siècle
94barqués sur un seul et même navire. Je ne puis me taire, car mon espoir est d’adoucir les maux de la guerre par mon message,
70 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. V. L’Ère des nations, (de 1848 à 1914)
95 1848 intitulé Silence de l’Europe : L’Europe se tait… Honte à cette Europe silencieuse Et qui n’a pas conquis sa liberté !
96 signé Dionysos ») et l’autre à Burckhardt qui se tait. Le principal confident du grand professeur bâlois se trouve être un
71 1961, Preuves, articles (1951–1968). Dialectique des mythes : Le carrefour fabuleux (II) (mai 1961)
97intenir l’équilibre du couple, le mythanalyste se tait. S’ils conduisent au divorce ou à l’électrochoc, il demande à être éc
72 1961, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Esquisse d’une biographie : J. H. Retinger (1960-1961)
98e sagesse volontiers sarcastique, tandis qu’il se taisait absolument dans les congrès dont il était l’inspirateur, il nous frap
73 1963, Preuves, articles (1951–1968). Une journée des dupes et un nouveau départ (mars 1963)
99ision de l’Europe politiquement unie. Mais ils se taisent, ou se contentent de proposer une Constituante, déléguant le travail
74 1968, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Hölderlin dans le souvenir des noms splendides (1968)
100ous atteindre ! Et, plus loin, dans le val qui se tait, près des rocs suspendus de Tempé, Près de vous j’élirai ma demeure à
75 1968, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Vers une fédération des régions (hiver 1967-1968)
101us le Luxembourg et j’imagine (bien que la CEE se taise sur ce point) au moins trois régions pour la Belgique. [p. 44] Au-de
76 1970, Le Cheminement des esprits. II. Diagnostics de la culture — II.3. Conclusions sur l’avenir et la liberté de la culture
102e crier, nous ne sommes plus pardonnables de nous taire. Alors, que faire ? Tout d’abord protester, publiquement et avec écla
77 1970, Le Cheminement des esprits. III. Champs d’activité — III.3. Sur la fabrication des nouvelles et des faits
103la lutte ? J’attends le commentateur qui osera se taire jusqu’à ce qu’il soit certain de savoir ce qu’il en est. Mais je les
104x, leur présentation, et ce que l’on a convenu de taire. La nouvelle vraie devient fausse par sa seule mise en page, par les
78 1972, L’Amour et l’Occident (1972). Post-scriptum
105isaient pas tout comme nous le dirions, et qui se taisaient autrement ? Il faut entrer en consonance d’âme, et cela ne se peut qu
79 1977, L’Avenir est notre affaire. I. Système de la crise — 1. La religion de la croissance
106rète et n’a peut-être d’autre fin que de la faire taire. Prométhée volant le feu du ciel — le feu utile — mais pas celui de l