1 1925, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Les Appels de l’Orient (septembre 1929)
1ue d’idées et de jugements contradictoires, et de termes dont le sens change avec l’échelle de valeurs de l’écrivain. Énuméron
2 1927, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Louis Aragon, Le Paysan de Paris (janvier 1927)
2 paroles, qu’on me les oppose. Ce ne sont pas les termes d’un traité de paix. Entre moi et vous, c’est la guerre. » Voilà pour
3 1927, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Daniel-Rops, Notre inquiétude (avril 1927)
3ude ou foi. Dès lors sont-elles vraiment les deux termes d’un dilemme, l’une n’étant que le chemin qui mène à l’autre ? Car la
4 1927, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Conte métaphysique : L’individu atteint de strabisme (janvier 1927)
4t pourtant considérables, au sens étymologique du terme. Il loucha vers le néant, retourna ses poches, ôta ses gants qu’il je
5 1927, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Louis Aragon, le beau prétexte (avril 1927)
5ivé, ajoutant foi, dans tous les sens qu’admet ce terme, à des exaltations que leur lyrisme rendait seules contagieuses. Comm
6 1928, Foi et Vie, articles (1928–1977). Le péril Ford (février 1928)
6l’existence du dilemme. Second pas : en poser les termes avec netteté et courage. Pour le reste, je pense que c’est une questi
7 1929, Les Méfaits de l’instruction publique (1972). Avant-propos
7publique dans ses réalisations actuelles, puis au terme de ce recensement lamentable, je poserai la question de savoir si tan
8 1929, Les Méfaits de l’instruction publique (1972). 3. Anatomie du monstre
8icipants du Tour de Science doivent s’inscrire au terme de chaque trimestre. Ceux qui arrivent après la clôture ont à refaire
9 1929, Les Méfaits de l’instruction publique (1972). Appendice. Utopie
9, ici encore, c’est la peur scolaire des mots. Ce terme hindou agace, trouble ou fait sourire les étriqués. On croit devoir s
10 1930, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Les soirées du Brambilla-club (mai 1930)
10vagabondage désespéré dura plusieurs semaines, au terme desquelles, épuisé de corps et d’âme, et n’ayant pas écrit une seule
118] Mais il est temps de mettre à ces fariboles un terme 19 . J’ai du solide à équarrir. Et auparavant, j’aimerais lire un peu
11 1931, Foi et Vie, articles (1928–1977). Sécularisme (mars 1931)
12e d’assez hideusement provincial, au pire sens du terme. M. Nizan se refuse à montrer aucune compensation : « l’art, la philo
13 ce que les Anglais appellent « sécularisme ». Ce terme qui sans doute reviendra souvent dans les chroniques de Foi et Vie, «
12 1931, Foi et Vie, articles (1928–1977). Avant l’Aube, par Kagawa (septembre 1931)
14 matérialistes et socialistes s’opposent dans des termes inusités pour l’Occident, mais sont oubliées, comme partout, dès qu’i
13 1931, Foi et Vie, articles (1928–1977). André Gide ou le style exquis (à propos de Divers) (octobre 1931)
15 un faux témoin ? Étendons la signification de ce terme. On sait que protestant veut dire témoin (protestari), jamais Gide n’
14 1931, Foi et Vie, articles (1928–1977). Le protestantisme jugé (octobre 1931)
16ivres étaient conduits, ils avaient une unité, un terme auquel ils arrivaient ; la vie n’est plus aujourd’hui qu’une suite d’
15 1932, Le Paysan du Danube. II. La lenteur des choses — II.3. Châteaux en Prusse
17nne d’utilité, — au sens élevé et civilisateur du terme. La notion moderne de superflu, qui donne aux plaisirs mondains l’asp
16 1932, Le Paysan du Danube. II. La lenteur des choses — II.5. Appendice. Les Soirées du Brambilla-Club, (1930)
18vagabondage désespéré dura plusieurs semaines, au terme desquelles, épuisé de corps et d’âme, et n’ayant pas écrit une seule
17 1932, Foi et Vie, articles (1928–1977). Romanciers protestants (janvier 1932)
19 œuvres d’édification morale, au sens littéral du terme : tendance stoïcienne ; soit des œuvres de révolte contre cette moral
18 1932, Hic et Nunc, articles (1932–1936). Principe d’une politique du pessimisme actif (novembre 1932)
20ne prend pas au sérieux ce qu’impliquent les deux termes de l’antinomie, ou qui cherche à la supprimer, est antichrétienne en
21ivité politique ? Ce serait admettre que les deux termes de l’antinomie s’équivalent et peuvent s’annuler. La logique n’a le d
22ions humaines, d’un visible « principe d’union » (terme de l’encyclique Quadragesimo anno), tout à fait étranger au réalisme
19 1932, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Les Signes parmi nous, par C. F. Ramuz (janvier 1932)
23dant où la métaphysique se posera ou sera niée en termes concrets, en termes de nourriture par exemple, non plus en termes cur
24 en termes de nourriture par exemple, non plus en termes curieux ou convenables. Nous rechercherons désormais ceux qui savent
20 1932, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Le silence de Goethe (mars 1932)
25ée. La question se pose pour lui, dès l’abord, en termes matériels, urgents et contraignants. De là le sérieux avec lequel il
26ns une conscience occidentale. Supprimez l’un des termes, et la vie se détend, le tragique s’évanouit. Que ce mythe dialectiqu
27reniement au profit de l’action. Insistons sur ce terme de profit, qu’on ne saurait ici taxer de vulgarité, puisqu’il concern
21 1932, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Querelles de famille, par Georges Duhamel (mai 1932)
28 c’est une contradiction intérieure dont les deux termes, faute d’être assumés sur le plan commun de la conscience où ils s’ex
22 1932, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). À prendre ou à tuer (décembre 1932)
29ortable, inadmissible, et dans toute l’urgence du terme : actuelle. Il y va de la qualité même de notre vie ; de notre choix.
30lution est une nécessité au sens le plus banal du terme, et aussi à son sens de « misère qui appelle ». Nous ne sommes pas de
31it nécessaire et vital. Il n’y a pas de troisième terme, — ou c’est la mort 19 . Mais la coefficience de deux termes vrais, e
32u c’est la mort 19 . Mais la coefficience de deux termes vrais, et assumés comme tels, c’est la personne. L’opposition de Prou
23 1933, Esprit, articles (1932–1962). Loisir ou temps vide ? (juillet 1933)
33gabonde, il contemple, il apprend, il calcule. Au terme qu’il s’était fixé, le voici devant son seigneur. « Ton tableau ? » —
24 1933, Hic et Nunc, articles (1932–1936). Solutions pratiques ? (mars 1933)
34as. Cette révélation ne peut pas être formulée en termes généraux, n’étant pas autre chose qu’un ordre qui me dit, à tel endro
25 1933, Hic et Nunc, articles (1932–1936). Dialectique des fins dernières (juillet 1933)
35ue ». Il s’agit donc ici d’une dialectique à deux termes simultanés, et dont la tension n’est pas orientée vers quelque troisi
36tension n’est pas orientée vers quelque troisième terme dans lequel elle s’annulerait, non sans soulagement, mais bien vers l
37ette raison précisément elles ne constituaient un terme de comparaison tout à fait privilégié. Peut-être le point de vue dial
26 1933, Hic et Nunc, articles (1932–1936). Poésie dialectique (juillet 1933)
38beaucoup plus que ce qu’il y a dans chacun de ses termes, désignant au-delà d’elle-même une réalité d’un autre ordre et que le
27 1933, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Liberté ou chômage ? (mai 1933)
39d’une erreur à peu près universelle. ⁂ [p. 11] Le terme de « travailleur » est devenu dans le monde moderne à peu près synony
28 1934, Politique de la Personne (1946). Introduction — e. En dernier ressort
40liser, c’est-à-dire pour conduire sa pensée à son terme ; enfin je crois que la vision d’un homme non point parfait mais libr
29 1934, Politique de la Personne (1946). I. Primauté du spirituel ? — 1. Destin du siècle ou vocation personnelle ?
41et je dis intéressante au sens le plus profond du terme, la seule chose qui intéresse chacune de nos vies, — c’est qu’il y ai
42parti que j’embrasse. Il me reste à le définir en termes positifs, cette fois. Les dieux, les mythes du siècle, sont tout puis
30 1934, Politique de la Personne (1946). I. Primauté du spirituel ? — 2. Personne ou individu ? (d’après une discussion)
43sonne… De mon temps, nous disions : individu. Les termes changent, selon le cours des modes, mais les réalités morales demeure
44nce est purement verbale. Reprenons l’origine des termes. L’individu est [p. 54] défini par rapport à l’ensemble, à l’espèce 1
31 1934, Politique de la Personne (1946). I. Primauté du spirituel ? — 3. Précédence ou primauté de l’économique dans le marxisme ? (Introduction à un débat dans un cercle privé)
45aliste » ou « idéaliste » au sens vulgaire de ces termes. Marx révélait ainsi à cette bourgeoisie la vraie nature de la sociét
46p. 74] que l’« esprit » et la « liberté » sont au terme de l’effort humain. Or, je crois, au contraire, que si le spirituel n
32 1934, Politique de la Personne (1946). II. Principes d’une politique du pessimisme actif — 4. Ni ange ni bête : ni gauche ni droite, (Fondements théologiques d’une action politique)
47t, elle est seule humaine, au sens évangélique du terme ; d’autre part, elle paraît à peu près intenable. Elle est seule hum
33 1934, Politique de la Personne (1946). II. Principes d’une politique du pessimisme actif — 5. Sur la devise du Taciturne
48ne prend pas au sérieux ce qu’impliquent les deux termes de l’antinomie, ou qui cherche à la supprimer, est antichrétienne en
49ivité politique ? Ce serait admettre que les deux termes de l’antinomie s’équivalent et peuvent s’annuler. La logique n’a le d
34 1934, Politique de la Personne (1946). II. Principes d’une politique du pessimisme actif — 6. Note sur un certain humour
50on action consiste à m’en rendre contemporain. Au terme de mon action, il y aura un échec ou un succès terrestre, peu importe
35 1934, Politique de la Personne (1946). III. Idoles — 8. Humanisme et christianisme
51-ce une question existentielle — pour employer un terme favori de la théologie et de la philosophie allemandes contemporaines
52aller plus loin, cherchons donc à serrer les deux termes de notre sujet, cherchons à dégager leur réalité dans nos vies. 1. Il
53aut tout de suite dissiper un malentendu : par le terme d’humanisme, on se borne trop souvent encore, en France, à désigner l
36 1934, Politique de la Personne (1946). III. Idoles — 9. Antimarxiste parce que chrétien
54, l’illusion serait de croire que le choix est au terme de ce travail comparatif. Le choix, la décision, sur le plan éthique,
55nt : c’est qu’il est étrangement facile d’opposer terme à terme les expressions chrétiennes et les expressions communistes, t
56veut nullement dire : futures au sens temporel du terme. Car le Royaume est toujours proche. L’Éternité est toujours proche.
57 est toujours proche. Elle n’est pas seulement au terme des temps, elle est dans l’instant. Les promesses du marxisme elles a
37 1934, Politique de la Personne (1946). IV. Problèmes de la révolution personnaliste — 11. D’un Cahier de revendications
58et celles du communisme. Je l’introduisais en ces termes :   Est-il possible de définir une cause commune de la jeunesse franç
59lution est une nécessité au sens le plus banal du terme, et aussi à son sens de misère qui appelle. Nous ne sommes pas « des
60 nécessaire et vital. Il n’y a pas de « troisième terme », — ou c’est la mort 49 . Mais la co-efficience de deux termes vrais
61 c’est la mort 49 . Mais la co-efficience de deux termes vrais, et assumés comme tels, c’est la personne. L’opposition de Prou
38 1934, Politique de la Personne (1946). IV. Problèmes de la révolution personnaliste — 14. Tactique personnaliste
62ti-personnaliste, démocratique au mauvais sens du terme. (Notre personnalisme pourrait revendiquer à juste titre l’usage excl
39 1934, Politique de la Personne (1946). V. À la fois libre et engagé — Le protestantisme créateur de personnes
63e traduirais volontiers en langage moderne par le terme de soldat politique. Nous allons le voir se transformer substantielle
64mmunautés locales, que l’on pourrait appeler d’un terme moderne : des cellules. Ces communautés ne sont pas fondées sur le pa
65es Docteurs de l’Église grecque avaient adopté le terme romain de persona. C’est ce même terme qui va servir aux premiers phi
66 adopté le terme romain de persona. C’est ce même terme qui va servir aux premiers philosophes chrétiens à désigner la réalit
67t cependant toutes les réalités que désignent ces termes sont présentes, et sont en conflit à l’époque de la Réforme. Essayons
68Corps de Christ, nous apparaît, selon les propres termes de Calvin, dans la diversité « des Églises et des personnes particuli
69rticulières, c’est-à-dire des vocations. Avec ce terme, Calvin n’ajoute rien à la réalité de l’homme chrétien, du membre de
70si rigoureusement, et dans la pleine virulence du terme, redevenir de véritables protestants. Un véritable protestant, les fa
40 1934, Politique de la Personne (1946). Appendices — i. Liberté ou chômage ?
71fatales d’une erreur à peu près universelle. ⁂ Le terme de « travailleur » est devenu dans le monde moderne à peu près synony
41 1934, Politique de la Personne (1946). Appendices — ii. Loisir ou temps vide ?
72gabonde, il contemple, il apprend, il calcule. Au terme qu’il s’était fixé, le voici devant son seigneur. « Ton tableau ? » —
42 1934, Politique de la Personne (1946). Appendices — iii. Groupements personnalistes
73rxisme — l’une trop française, au mauvais sens du terme, l’autre trop étrangère au génie du pays. Ceci explique dans une larg
74 moderne et la situation concrète de la France en termes révolutionnaires et politiquement créateurs. Devant cette impuissance
75e et inhumaine en une synthèse, en un « troisième terme » dialectique, — tout comme Kierkegaard critiquait chez Hegel cette m
76est beaucoup plus radical au sens étymologique du terme : c’est aux racines du mal qu’ils s’attaquent. D’où leur force d’entr
43 1934, Foi et Vie, articles (1928–1977). Destin du siècle ou vocation personnelle ? (février 1934)
77et je dis intéressante au sens le plus profond du terme, la seule chose qui intéresse chacune de nos vies, — c’est qu’il y ai
78parti que j’embrasse. Il me reste à le définir en termes positifs, cette fois. Les dieux, les mythes du siècle, sont tout-puis
44 1934, Foi et Vie, articles (1928–1977). Nécessité de Kierkegaard (août 1934)
79ction, mais c’est qu’il est, dans l’autre sens du terme, « assujetti » à la Parole qui vit en lui. C’est dans ce sens que la
45 1934, Esprit, articles (1932–1962). Préface à une littérature (octobre 1934)
80toute l’évolution démocratique, si l’on entend ce terme au sens originel, et non point au sens dévié de l’individualisme poli
46 1934, Esprit, articles (1932–1962). Définition de la personne (décembre 1934)
81. À tel point que la vraie définition d’un de ces termes n’est pas ailleurs que dans son assimilation existentielle à tous les
82 parcourir, il faut ajouter maintenant un dernier terme qui la résume toute entière : c’est le terme d’incarnation. Si toute
83nier terme qui la résume toute entière : c’est le terme d’incarnation. Si toute présence est l’événement de l’éternel dans le
84 ici à la notion de l’individu. L’individu est le terme dernier de la division objective d’une société au sens des sociologue
85nsemble humain, la personne est par excellence le terme premier, dont dépend toute réalité collective. À l’utopie sociologiqu
86issolution du corps social en individus libres au terme d’une évolution scientifique et organisée (thèse de Marx et de Lasall
87s les uns aux autres ? La personne ne sera pas au terme d’une société parfaite, pour la simple raison qu’il n’y a de rapport
47 1934, Esprit, articles (1932–1962). André Breton, Point du jour (décembre 1934)
88unes gens, un défaut de culture, au sens banal du terme, qui se trahit ici fâcheusement. Iront-ils au-delà du romantisme alle
48 1934, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Plans de réforme (octobre 1934)
89». Puis ils donnent un projet de constitution aux termes duquel « le pouvoir législatif sera exercé par deux Assemblées, polit
49 1935, Esprit, articles (1932–1962). Roger Breuil, Les uns les autres (avril 1935)
90merveille de « naturel » dans tous les sens de ce terme ; je ne vois pas d’écrivain français qui ait jamais su faire vibrer u
50 1935, Esprit, articles (1932–1962). Tristan Tzara, Grains et Issues (juin 1935)
91s scolaire : la signification [p. 431] du premier terme d’une métaphore, selon Tzara, est « absorbée intégralement » par le s
92ara, est « absorbée intégralement » par le second terme, « en vue d’une conciliation » dans laquelle la qualité de ce premier
93iliation » dans laquelle la qualité de ce premier terme deviendra quantité. (?) Ce processus tout mécanique de quantification
94ité incomparable, jaillie de l’opposition de deux termes aux noyaux irréductibles. Si l’un des termes était réellement « absor
95deux termes aux noyaux irréductibles. Si l’un des termes était réellement « absorbé » par l’autre, le langage poétique ne sera
51 1935, Esprit, articles (1932–1962). « L’Esprit n’a pas son palais » (octobre 1935)
96n sens commun, et entendu de tous, il faut que le terme — la fin — soit proclamé par des prophètes. Non pas des hommes grandi
52 1935, Hic et Nunc, articles (1932–1936). Soirée chez Nicodème (mai 1935)
97ivinité” (au sens où saint Chrysostome prenait le terme). Et puis, je vous, en supplie, que l’humour ne perde jamais ses droi
98e si joliment mon ami Monod. » Selon Nicodème, le terme d’existentiel n’était qu’une locution philosophique « importée d’Alle
99», au sens que certains « libéraux » prêtent à ce terme malheureux. Assurément, il doit avoir lu Barth mieux que la plupart d
53 1935, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Un exemple de tactique révolutionnaire chez Lénine (janvier 1935)
100n de « marxiste » au sens courant et vulgarisé du terme, — alors que la tactique proprement marxiste, qui fut celle du commun
54 1935, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). L’Édit de Nantes et sa Révocation (mars-avril 1935)
101outir logiquement à la révocation de cet Édit, au terme de l’évolution centralisatrice et unitaire qu’ils avaient justement i
55 1935, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). La situation politique en France (octobre 1935)
102os réunions publiques, se hâte de proposer ici le terme de fascisme. Mais l’apparition de Service public — et son succès — de
56 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.1. Le problème de la culture
103à eux, avec une très grande violence, et dans des termes tout nouveaux. (Ce qui fait dire à certains [p. 23] écrivains, prison
57 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.2. D’une culture qui parle dans le vide
104uel et de puissance en marche. Pour reprendre les termes de Sorel, disons qu’on en est arrivé à considérer la culture comme un
105ation de l’esprit et des pouvoirs réels, voilà le terme d’une évolution, ou mieux d’une décomposition dont nous sommes les vi
58 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.3. Fatalités du rationalisme bourgeois
106dirait certain langage philosophique. Disons d’un terme moins exact, et assez équivoque mais plus courant : fatalité matérial
59 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.5. Importance de la notion de commune mesure
107prendre les raisons de la crise [p. 56] présente, terme fatal d’une révolution qui a consisté dans le passage d’une éthique d
60 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.6. L’Arche de l’Alliance
108 l’origine à cette vocation supérieure ; dénué de termes abstraits, impropre à toute métaphysique 22 il contraint les auteurs
109 fut davantage une ecclesia qu’une polis. Mais le terme parfait d’une société n’est-il pas justement dans la transformation d
61 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.8. Décadence des lieux communs
110ique et des partis, et la confusion meurtrière de termes dangereusement chargés de passion et de préjugés, tels que patriotism
62 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.11. La mesure nationale-socialiste
111 preuve de cette affirmation, dont je pèse chaque terme, et qui paraîtra si parfaitement absurde aux yeux du plus grand nombr
112e et de socialisme que la traduction française du terme nous invite à imaginer. Il exprime en une seule formule l’aspect poli
113é va nous permettre ici de comparer formellement, terme à terme, les « valeurs » soviétiques et nationales-socialistes dans l
114que ».   Valeur du travail : Elle est exaltée en termes à peu près identiques des deux côtés. Le travail doit remplacer la gu
63 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.13 Commune mesure et acte de foi
115le droit d’être totalitaire ? La fin des fins, le terme universel en quoi l’homme puisse mettre sa foi, certain [p. 123] qu’i
64 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.14. L’appel à la commune mesure, ou l’Europe du xxe siècle
116ne seule volonté. Il reste à remplacer chacun des termes abstraits de cette formule par un fait ou un nom contemporains. ⁂ 1°
117contre eux. 2° Situation qui nous est faite. — Au terme du libéralisme, à l’origine des dictatures, une seule et même situati
118Si nous condamnons ces religions, c’est dans leur terme, au nom d’un acte de foi contraire. Elles veulent la force, et nous v
119avec puissance, si nous refusons d’aller jusqu’au terme concret de nos pensées. Car alors il faudra subir les brutalités exci
65 1936, Penser avec les mains (1972). II. Penser avec les mains — II.1. La pensée prolétarisée
120et corporelle ; ce qui la rend, au double sens du terme, grave. Toute la difficulté se porte alors sur le mot pensée, et il e
121ci : préfère-t-on lire la mesure à l’aiguille, au terme d’une opération correcte, ou préfère-t-on la lire dans l’éclat et l’a
122suivre le déroulement, non point pour les opposer terme à terme, mais au contraire pour découvrir les « lois » de l’une, et l
123 de la balance, ce qui peut encore s’exprimer, en termes non moins objectifs, par l’indifférence de la balance à l’égard de ce
124que comme en font les politiciens. Dans les mêmes termes, avec les mêmes critères. Ils ont cru que l’esprit pouvait corriger a
125ne sorte de ressentiment — au sens nietzschéen du terme — qui anime une certaine élite contre les manifestations intempestive
126 à fait inadéquates à la réalité populaire. Leurs termes sont empruntés au vocabulaire des journaux, qui dérive de celui du pa
127ul individu, le savant s’en voudrait de poser, au terme de ses descriptions, autre chose que de prudentes hypothèses. (Je nég
128ée. Pensée bourgeoise et doctrines étatistes Au terme de cette brève analyse de la logique interne du désordre régnant, il
66 1936, Penser avec les mains (1972). II. Penser avec les mains — II.2. Éléments d’une morale de la pensée
129ncore a-t-on passablement embourgeoisé ce dernier terme. C’est qu’on croit la révolution « fatale ». Et la question n’est plu
130d’un progrès visible dans ses résultats ! Mais au terme de ce progrès, il n’y a pas l’unité restaurée, il y a seulement l’esp
131ns proposé une dialectique critique dont les deux termes négatifs sont évasion et conformisme. Elle nous a permis de cerner le
132dre une révolution humaine. Leur succès serait le terme absolu de la vocation occidentale. 1933-1936. p. 198 83. Voir p
67 1936, Esprit, articles (1932–1962). Vues sur C. F. Ramuz (mai 1936)
133xcuser de l’emploi qu’il fait, par occasion, d’un terme roturier, commun, non littéraire. Ramuz, c’est le contraire : s’il éc
134anque jamais de s’excuser des mots abstraits, des termes nobles auxquels il faut bien recourir lorsqu’on veut dénoncer les dup
135’aucun autre, nous attendons qu’il aille jusqu’au terme. Le fondement dernier de la personne est témoignage. Témoigner, c’est
68 1936, Esprit, articles (1932–1962). Culture et commune mesure (novembre 1936)
136ne seule volonté. Il reste à remplacer chacun des termes abstraits de cette formule par un fait ou un nom contemporains.   1.
137s libéraux.   2. Situation qui nous est faite. Au terme du libéralisme, à l’origine des dictatures, une seule et même situati
138Si nous condamnons ces religions, c’est dans leur terme, au nom d’un acte de foi contraire. Elles veulent la force et nous vo
139sance, si nous refusons d’aller [p. 273] jusqu’au terme concret de nos pensées. Car alors il faudra subir les brutalités exci
69 1936, Esprit, articles (1932–1962). André Gide, Retour de l’URSS (décembre 1936)
140s l’enseignement objectif, au sens goethéen de ce terme. Ce n’est pas là, je crois, sa pente naturelle ; plutôt l’effet d’une
70 1936, Hic et Nunc, articles (1932–1936). Sur une page de Bossuet (ou Tradition et Révélation) (janvier 1936)
141e la position catholique ne sont pas formulées en termes catholiques. Je comprends parfaitement à quel souci très légitime d’h
142adition n’est, à vrai dire, qu’une transition, un terme transitif insinué entre des réalités radicalement hétérogènes. Si l’o
143e la grâce infuse, de la révélation progressive : termes transitifs [p. 12] introduits pour voiler, pour atténuer les scandale
144est le seul critère de l’Esprit saint. Le premier terme de l’alternative revient à consacrer en droit l’arbitraire le plus ab
145a toujours excessivement « politique »… Le second terme, vrai en soi, et que nous croyons de toute notre foi 31 , devient fau
71 1936, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Sur l’esprit incarné (février 1936)
146it d’opposer esprit pur à esprit incarné dans des termes tels qu’esprit incarné devienne synonyme de trahison intéressée ; 4° 
72 1936, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Dictature de la liberté, par Robert Aron (mars 1936)
147un calcul pratique, on ne la retrouvera jamais au terme ; et la rigueur même du calcul s’opposera à son intrusion. Comme le p
73 1936, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Kierkegaard en France (juin 1936)
148ents de cette œuvre entièrement commandée par son terme, tout en taisant ou niant ce terme, cela revient littéralement à priv
149mandée par son terme, tout en taisant ou niant ce terme, cela revient littéralement à priver l’œuvre, et ces fragments qu’on
150uée, que ces fragments n’étaient que les premiers termes d’une dialectique au cours de laquelle ils devaient être radicalement
74 1936, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Qu’est-ce que l’autorité ? (mai 1936)
151 à rien ? Mais s’il est vrai que l’on abuse de ce terme pour couvrir les plus vils marchandages, ou les plus lucratifs ; s’il
75 1936, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Manifeste au service du personnalisme par Emmanuel Mounier (octobre 1936)
152tatut de la personne ! — et l’emploi équivoque de termes tels que « décentralisation » ou « région » doivent être considérés,
76 1936, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Du socialisme au fascisme (novembre 1936)
153ut de même par remarquer qu’hors de chez eux, les termes de « gauche » et « droite » ne signifient plus grand-chose, si tant e
154ritable n’est pas là. Elle doit se poser dans ces termes : un chef socialiste qui veut exercer le pouvoir peut-il ne pas trahi
155riées par les socialistes, ne sont en fait que le terme fatal de tout socialisme appliqué ou, ce qui revient au même, de tout
156it, le nationalisme. [p. 22] En vérité, les deux termes dont se compose le nom du parti hitlérien n’ont rien d’antinomique. I
77 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. I. N’habitez pas les villes !
157ur existence. J’aurais beau leur expliquer chaque terme. Ils n’y reconnaîtraient rien de ce qui les « soucie », amuse, occupe
158 j’ai rajouté quelques virgules, précisé quelques termes trop vagues, barré cinq lignes et mis une note au bas de la page. Il
159hui son problème, là où il l’a porté, et dans ses termes. ⁂ La pensée doit conduire l’action ; mais sans agir, elle n’est pas
78 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. II. Pauvre province
160ette platitude du mépris de l’intellectualisme ? (terme propre à vous dégoûter de toute espèce d’intelligence). Ce n’est pas
161e sur des sons. Mais il est clair que le sens des termes dont nous usons doit subir des métamorphoses non moins effarantes. Tr
162t le monde où les problèmes dépendent surtout des termes dans lesquels on les pose. Ou encore : le monde des problèmes communi
163ut national ; qu’il s’est posé en Italie dans des termes [p. 188] particuliers à ce pays, et qu’en tout cas il ne peut pas se
164ment « découvertes » ne sont, au sens freudien du terme, que les phantasmes de notre peur de vivre. On les ramènerait aisémen
165 penser. Mais je l’appelle chômeur, faute d’autre terme, s’il n’a plus la possibilité de s’assurer un gagne-pain régulier par
166sa mesure, sa force ou sa faiblesse, touche à son terme dans le cœur d’un homme. Je dois à ces rencontres d’avoir pressenti q
167 d’élections municipales. Quelle bouillabaisse de termes abstraits — sans nul rapport à rien de ce qu’exige la situation local
168xige la situation locale, bien entendu. Les mêmes termes, d’ailleurs, à peu de chose près, sur les affiches du « centre » et s
79 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. III. L’été parisien
169sade. Bouffées d’odeurs, fumées grasses. La zone, terme des pires déchéances, on le dit… Des familles de huit personnes couch
80 1937, Foi et Vie, articles (1928–1977). Luther et la liberté (À propos du Traité du serf arbitre) (avril 1937)
170s ; opposition de la grâce à la nature, selon les termes de l’Apôtre ; opposition de la Parole vivante à la tradition codifiée
171 un oui et un non absolus, et refus de tout moyen terme ou médiation plus ou moins rationnelle entre les règnes en guerre ouv
172, comme une absurdité, une contradiction dans les termes. C’est à Érasme en tant que théologien que Luther s’applique à répond
173re nier ce Dieu qui prétend voir plus loin que le terme de mes actions, — ce qui, avouons-le, les ridiculise complètement et
174 du libre arbitre, telle qu’elle se pose dans les termes extrêmes où elle revêt sa vraie réalité : c’est l’Éternel qui command
175e le moment de la décision, et néglige les moyens termes où voulait se complaire Érasme. Le problème du salut est un problème
176 aboutit à un dilemme qui me paraît correspondre, terme à terme, à celui que Luther et Paul, — et l’Évangile, — posent à notr
81 1937, Esprit, articles (1932–1962). Retour de Nietzsche (mai 1937)
177ciété sans tête unique, c’est à peu près ce qu’en termes moins romantiques nous appelons fédération. Sur ce point, qui est cen
82 1937, Esprit, articles (1932–1962). Journal d’un intellectuel en chômage (fragments) (juin 1937)
178ment « découvertes » ne sont, au sens freudien du terme, que les phantasmes de notre peur de vivre. On les ramènerait aisémen
179sa mesure, sa force ou sa faiblesse, touche à son terme dans le cœur d’un homme. Je dois à ces rencontres d’avoir pressenti q
180 d’élections municipales. Quelle bouillabaisse de termes abstraits — sans nul rapport à rien de ce qu’exige la situation local
181xige la situation locale, bien entendu. Les mêmes termes, d’ailleurs, à peu de choses près, sur les affiches du « centre » et
83 1937, Esprit, articles (1932–1962). Brève introduction à quelques témoignages littéraires (septembre 1937)
182iste une « génération » d’écrivains — prenons ces termes au sens le plus large — qui pour n’être point asservis aux discipline
84 1937, Esprit, articles (1932–1962). Neutralité oblige (octobre 1937)
183u par là même, une existence, au sens plein de ce terme ; avec tout ce que cela comporte d’autonomie, de nécessité, de réalit
184r », au sens que le bourgeois craintif prête à ce terme. Nous partons, dans ce pays, d’un certain nombre de structures politi
85 1937, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). De la propriété capitaliste à la propriété humaine et Manifeste au service du personnalisme, par Emmanuel Mounier (février 1937)
185 de faire des rapprochements fort instructifs. Ce terme de personne, que nous jetions alors dans le débat politique et cultur
86 1937, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). N’habitez pas les villes (Extrait d’un Journal) (juillet 1937)
186ur existence. J’aurais beau leur expliquer chaque terme. Ils n’y reconnaîtraient rien de ce qui les « soucie », amuse, occupe
187 j’ai rajouté quelques virgules, précisé quelques termes trop vagues, barré cinq lignes et mis une note au bas de la page. Il
87 1937, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Historique du mal capitaliste (janvier 1937)
188s les activités humaines. D’où, à chaque fois, au terme du processus, la guerre civile et étrangère, la stérilisation de la c
88 1937, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Chançay (mars 1937)
189ion de l’ambivalence sémantique présentée par des termes tels qu’acte, création, etc. Puis des rapports indiqués par Kierkegaa
89 1937, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). L’autorité assure les libertés (mai 1937)
190 petit, jusqu’à l’explosion qui ramène au premier terme du dilemme. Et ainsi de suite : ce petit jeu dure en France depuis un
90 1938, Journal d’Allemagne. 1. Journal (1935-1936)
191s dans la vivacité, voire dans la grossièreté des termes, que dans la volonté de pourchasser l’opposition vaincue jusque dans
1925° s’exprime sur les mêmes sujets, dans les mêmes termes que ses confrères ; 6° ne dénigre jamais sa nation et ses chefs ; 7°
193ute demeure familiale de Goethe 14 . » C’était au terme d’un court séjour en cette ville où je reviens aujourd’hui, après tro
194son acte, et ce savoir est accessible : il est au terme du progrès, de l’évolution de notre individu. Les nazis corrigent : d
195t cela définit un génie, au sens démoniaque de ce terme. Le seul trait qui me frappe en lui, si je le regarde en psychologue,
196 mais ensuite seulement, traduisons chacun de ces termes par la réalité qu’il cache. Liberté veut dire réarmement. Paix veut d
91 1938, Journal d’Allemagne. 2. Conclusion 1938
197its des particuliers. L’étatisme, au sens fort du terme, c’est la prise au sérieux systématique, la réalisation systématique
92 1938, Journal d’Allemagne. i. Instruction spirituelle donnée aux étudiants hitlériens, (Extrait de lettre d’un étudiant allemand)
198nisme, et pour plus de clarté, qu’on a utilisé le terme de « christianisme positif ». La formation politico-culturelle consis
93 1938, Esprit, articles (1932–1962). La passion contre le mariage (septembre 1938)
199 approche d’un état de neutralisation mutuelle au terme de la consomption des vieilles valeurs, non transcendées mais déprimé
94 1938, Esprit, articles (1932–1962). L’amour action, ou de la fidélité (novembre 1938)
200vantage à le « résoudre » au sens rationnel de ce terme. Certes, il y a du sophisme dans mon raisonnement : car tout se passe
201nifeste comme une œuvre, au sens le plus large du terme. Elle s’édifie à la manière d’une œuvre, à la faveur [p. 241] d’une œ
202 égoïsme, c’est cela qui édifie la personne. À ce terme, on découvrira que la fidélité dans le mariage est la loi d’une vie n
203dans celui de la culture et de sa philosophie. Au terme de cet essai, il suffira sans doute de dégager le principe de correct
204 de notre dynamisme. Et il est vrai que ces trois termes : christianisme, passion, dynamisme, correspondent aux trois traits d
205e délire guerrier que l’on entend désigner par ce terme, il se rattache de la manière la plus précise, historiquement, à la p
206it être la pure et simple négation de l’un de ses termes. Je l’ai dit et j’y insiste encore : condamner la passion en principe
95 1938, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Page d’histoire (novembre 1938)
207ne d’une volonté d’hégémonie. C’était traduire en termes classiques la réalité pressentie de la nouvelle religion totalitaire.
208si considérable que des conclusions chagrines, au terme de calculs qu’on appelait alors « réalistes », et qui se bornaient à
96 1939, L’Amour et l’Occident (1972). I. Le mythe de Tristan
209exige un aveu masqué. Le mythe, au sens strict du terme, se constitua au xiie siècle, c’est-à-dire dans une période où les é
210élité du chevalier ; — les amants se séparent, au terme des trois années dans la forêt, parce que le philtre cesse d’agir ; —
211ers une mort d’amour, vers une mort volontaire au terme d’une série d’épreuves dont Tristan sortira purifié ; vers une mort q
212 par essence, car il « trahit » au double sens du terme ce qu’il veut dire sans le dire. Il lui arrive de composer en un seul
213 de la sensualité. Elle aggrave, au plein sens du terme, le désir. Elle l’aggrave même parfois jusqu’au désir de tuer l’autre
214obstacle suprême, c’est la mort, qui se révèle au terme de l’aventure comme la vraie fin, le désir désiré dès le début de la
97 1939, L’Amour et l’Occident (1972). II. Les origines religieuses du mythe
215oissée et enthousiasmante (au sens littéral de ce terme), d’ordre essentiellement poétique. « La « vérité » de la cosmogonie
216ue de fond en comble. Au lieu que la mort soit le terme dernier, elle devient la première condition. Ce que l’Évangile appell
217our le temps que durera « l’erreur » des âmes. Au terme du cycle de leurs épreuves — comportant plusieurs vies, physiques ou
218 regard, un seul salut. [p. 98] Jaufré Rudel, au terme d’un amour conçu pour une femme qu’il n’a jamais vue, rejoignant enfi
219n Baudelaire est autre chose qu’une transposition terme à terme des dogmes catholiques. C’est plutôt une certaine sensibilité
220lus, déjà citée, et que M. Jeanroy définit en ces termes : « Un autre moyen (pour « embarrasser le lecteur ») consistait alors
221 évidemment charnel ? Dans la crudité de certains termes ? Mais elle était courante et naturelle avant le puritanisme bourgeoi
222e école littéraire avant tout ; on ne retrouve le terme de libido dans aucun des poèmes subsistants ; et ces poèmes sont de t
223 Il est bien émouvant de constater que tous les termes d’une pareille polémique s’appliquent au cas des troubadours, et plus
224prima le désir de sa mort. Et l’on conçoit que le terme nécessaire de la voie illuminative d’un Sohrawardi, d’un Hallaj, ait
225s lequel un état de conscience est exprimé par un terme érotique » 69 — ou l’inverse aussi bien. À tel point « qu’on ne peut
226t dénoncé par Marcabru et ses successeurs, en des termes qui peuvent éclairer indirectement sur la nature de l’amour vrai ou d
227rent plusieurs troubadours. Il s’exprime dans des termes qui seront repris par presque tous les grands mystiques de l’Occident
228e suffit à l’« expliquer » — l’amour courtois. Au terme de l’espèce de contre-enquête à laquelle je viens de me livrer, et co
229ythe courtois. On y trouve exprimé et commenté en termes étonnamment modernes le principe de cohésion qu’apporte la mystique c
230 la ferveur du cœur des Clunisiens dans les mêmes termes que l’Éros à l’Agapè… Incompatible au reste, faut-il le préciser, ave
231pparition, une religion dans toute la force de ce terme, et spécialement une hérésie chrétienne historiquement déterminée. D
98 1939, L’Amour et l’Occident (1972). III. Passion et mystique
232 « romanesque » (au sens moderne et littéraire du terme) et par des complaisances bien explicables envers le goût de leurs au
233es de mystique — et d’autant plus qu’ici l’un des termes en présence se trouve dénaturé par son revêtement épique — risquons u
234à tort peut-être — pour platonicien, sait dire en termes magnifiques que l’âme pure est le lieu de rédemption des créatures dé
235sque pour lui-même, la passion de la passion sans terme, la volonté de la mort sans retour. L’on s’aperçoit, à cette limite,
236rahir d’une manière fatale, par une exaltation en termes divins de l’amour sexuel. À l’inverse, on peut observer chez les myst
237rait sexuel, faim et soif, volonté. Exaltation en termes humains de l’amour de Dieu. Ainsi se dessinent deux grands courants q
238 (ici figuré par Eckhart) s’opposeraient dans les termes mêmes par lesquels nous avons tenté de distinguer la mystique des Cat
239broek ou sainte Thérèse par exemple) l’origine de termes précis dont Jean de la Croix fait usage. Nous pouvons cependant, pour
240nties de sérieux et d’information 118 , et en des termes qui me paraissent trop significatifs pour que j’hésite à les reprodui
241rtout, les grands mystiques s’accordent à voir le terme de leur ascension dans la liberté souveraine de l’âme. Saint Jean de
242aint Jean de la Croix et Maître Eckhart disent en termes différents la même chose : il faut que le mystique arrive « à se pass
99 1939, L’Amour et l’Occident (1972). IV. Le mythe dans la littérature
243Marc » à ce jeu. C’est la situation des amants au terme des trois ans passés dans la forêt. Tristan avait le recours de rendr
244Dans la dédicace de sa pièce, il s’adresse en ces termes à un personnage inconnu ; [p. 218] « C’est de vous que j’ai appris q
245e jour ne pourra plus les ressaisir : [p. 250] au terme de l’épreuve qu’il va leur imposer — c’est la passion — ils ont déjà
246opéra, le mythe connaît son achèvement. Mais ce « terme » détient deux sens contradictoires — comme presque tous les termes d
247eux sens contradictoires — comme presque tous les termes du vocabulaire de l’existence, décrivant l’être en situation d’agir,
248t de l’assimiler à la « littérature » en général, terme de mépris vouant à une exécration globale les « tendances dissolvante
249ous ne pourrons pas le retrouver. Il n’est pas au terme d’un mouvement d’abandon à l’instinct énervé et au ressentiment de la
250us, puisqu’il n’avait pu se traduire que dans les termes de l’amour humain, bien qu’entendus au sens mystique. Ce sens évanoui
100 1939, L’Amour et l’Occident (1972). V. Amour et guerre
251guerre et de l’amour au xviiie . Voici dans quels termes ils décrivent la « tactique » des roués de l’époque : « C’est dans ce
252 plus passionnel que politique, au sens strict du terme. 182 Longtemps contenue dans les formes classiques de la guerre, la
253’inversant, la célèbre formule de Clausewitz). Le terme de « fronts » l’indique déjà. Et par ailleurs, l’État totalitaire n’e
254l l’enchaîne et la possède. N’oublions pas que le terme populaire désignant en Allemagne l’acte d’épouser, c’est freien, verb