1 1920, Articles divers (1924–1930). La Tour de Hölderlin (15 juillet 1929)
1ne chose si douce et si grande… » 11 Et Bettina terminant sa lettre sur Hölderlin : « Ce piano dont il a cassé les cordes, c’es
2 1925, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Jean Prévost, Tentative de solitude (septembre 1929)
2Pour finir il « l’écrabouille ». L’expérience est terminée. Artificielle comme toute expérience, elle n’en est pas moins probant
3 1926, Journal de Genève, articles (1926–1982). Le Dépaysement oriental (16 juillet 1926)
3omantisme pour édifier aucun système. Le livre se termine par un voyage à Jérusalem : le christianisme n’est-il pas le plus bea
4 1926, Articles divers (1924–1930). L’Atmosphère d’Aubonne : 22-25 mars 1926 (mai 1926)
4par une bise qu’on peut bien dire du diable et se termina sous le plus beau soleil de printemps. Libre à qui veut d’y voir un s
5 1927, Articles divers (1924–1930). Conférence d’Edmond Esmonin sur « La révocation de l’Édit de Nantes » (16 février 1927)
5l suppose présent à l’esprit de ses auditeurs. Il termine en citant le jugement d’Albert Sorel, selon qui la date du 16 octobre
6 1927, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Dans le Style (janvier 1927)
6cial. Terminus : Morand, s’éveillant en français, termine : … Irène. (Grasset, 1924… … y compris la Suède et la Norvège.) [p.
7 1929, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). L’ordre social. Le Libéralisme. L’inspiration (novembre 1929)
7onnements. [p. 27] L’inspiration Comme le poète terminait sa théorie sur la nature de l’inspiration, un doute lui vint. Il alla
8 1930, Articles divers (1924–1930). Au sujet « d’un certain esprit français » (1er mai 1930)
8achevées, les murs s’élevèrent, et quand tout fut terminé, l’on interdit l’entrée du palais à nos trois amis (qui pourtant n’eu
9 1931, Foi et Vie, articles (1928–1977). Au sujet d’un grand roman : La Princesse Blanche par Maurice Baring (mai 1931)
9qui s’explique si l’on a lu la phrase par quoi se termine un précédent livre de notre auteur : « La veille de la Chandeleur 190
10 1931, Foi et Vie, articles (1928–1977). Avant l’Aube, par Kagawa (septembre 1931)
10avoir prêté son appui à une grève, et le récit se termine par une scène entre le procureur et le prévenu, qui vaut d’être citée
11 1932, Le Paysan du Danube. II. La lenteur des choses — II.1. La Tour de Hölderlin
11une chose si douce et si grande… 14  » Et Bettina terminant sa lettre sur Hölderlin : « Ce piano dont il a cassé les cordes, c’es
12 1932, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Querelles de famille, par Georges Duhamel (mai 1932)
12siblement gêné, ne coupait lui-même ses effets en terminant la plupart de ses traits sur quelques notes ironiques, destinées peut
13 1933, Esprit, articles (1932–1962). Comment rompre ? (mars 1933)
13r. au mieux pensant. Et Figaro de conclure : « En terminant, l’éminent religieux déclara que ce concours international avait pour
14 1934, Politique de la Personne (1946). I. Primauté du spirituel ? — 1. Destin du siècle ou vocation personnelle ?
14s camps de travail — et mourant de solitude. J’ai terminé ma description du siècle. Est-elle pessimiste à l’excès ? Ce n’est pa
15 1934, Politique de la Personne (1946). III. Idoles — 7. Comment rompre ?
15cs au mieux pensant. Et Figaro de conclure : « En terminant l’éminent religieux déclara que ce concours international avait pour
16 1934, Politique de la Personne (1946). III. Idoles — 10. Fascisme
16, en unifiant la vieille Allemagne fédéraliste, a terminé l’œuvre entreprise par le jacobin Bonaparte. Mussolini, en imposant à
17 1934, Foi et Vie, articles (1928–1977). Destin du siècle ou vocation personnelle ? (février 1934)
17 camps de travail, — et mourant de solitude. J’ai terminé ma description du siècle. Est-elle pessimiste à l’excès ? Ce n’est pa
18 1934, Foi et Vie, articles (1928–1977). Notice biographique [Kierkegaard] (août 1934)
18fficiel, au nom du Christ de l’Évangile. Il avait terminé les études de théologie, mais il ne fut jamais pasteur. Il lui arriva
19 1934, Esprit, articles (1932–1962). André Breton, Point du jour (décembre 1934)
19 discours lyrique « sur le peu de réalité » et se termine par des considérations décousues sur quelques résultats récents d’une
20 1934, Journal de Genève, articles (1926–1982). Sara Alelia (25 mai 1934)
20nt, « Je ne vous dirai pas à quelle heure je l’ai terminé cette nuit ». — « Des livres comme celui-là, ça aide à vivre ! » Tout
21 1935, Foi et Vie, articles (1928–1977). Notes en marge de Nietzsche (mars 1935)
21que les fragments de Nietzsche sur la religion se terminent par cet aphorisme d’une éblouissante vérité. p. 250 v. « Notes e
22 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.10. La mesure soviétique
22res qu’il avait eu le courage de donner. Ainsi se termina, en principe du moins, l’épisode du Proletkult, autrement dit de la c
23 1936, Esprit, articles (1932–1962). Culture et commune mesure (novembre 1936)
23s » qu’il avait eu le courage de donner. Ainsi se termina, en principe du moins, l’épisode du Proletkult, autrement dit de la c
24 1936, Esprit, articles (1932–1962). André Gide, Retour de l’URSS (décembre 1936)
24, la création d’un [p. 469] « homme nouveau ») se termine par d’horribles brûlures — ou par l’intervention de Staline-Métaneire
25 1936, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Plébiscite et démocratie (avril 1936)
25res de la Providence du peuple allemand. ») Et il terminait d’une voix tonnante : « Voilà ce que j’appelle de la vraie démocratie
26 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. I. N’habitez pas les villes !
26 Premiers contacts avec les gens. — Le village se termine au bout de notre jardin. Passé la porte, on enfile une petite rue tou
27 peu près incompréhensible. La course au flambeau terminée, on rallume. L’instituteur monte à sa chaire et annonce qu’il va pron
28 ! Les jeunes trouvent qu’« il cause bien ». Pour terminer la soirée, on passe un dessin animé, le Petit Poucet, qui remporte un
29. Rêverie des jeunes cultivateurs.) Et quand j’ai terminé ma causerie, évitant de prononcer mon jugement sur les faits que je v
30st, jusqu’au bois de pins à l’est et au Fier, qui termine les marais, nous découvrons que notre domaine est bien étroit… Cela n
27 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. II. Pauvre province
31ù j’écris. Et voilà mon petit exercice de rentrée terminé : « Décrivez la maison de vos vacances… » Ajoutons [p. 137] que le ja
3215 octobre 1934 Pendant tout ce qui précède, on a terminé les vendanges, et la récolte des figues d’été. (Les figues d’hiver ap
33a nouvelle année.) 3 novembre 1934 Minuit. J’ai terminé la tâche de la journée. Ma femme dort, dans la chambre dont je vois l
34re là-bas ? Je vais m’y mettre. 28 février 1935 Terminé hier soir la rédaction de ma conférence. Ce matin le pigeon n’est pas
28 1937, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Paysans de l’Ouest (15 juin 1937)
35 peu près incompréhensible. La course au flambeau terminée, on rallume. L’instituteur monte à sa chaire et annonce qu’il va pron
36 ! Les jeunes trouvent qu’« il cause bien ». Pour terminer la soirée, on passe un dessin animé, le Petit Poucet, qui remporte un
37 Rêverie des jeunes cultivateurs.) Et quand j’eus terminé ma causerie, évitant de prononcer mon jugement sur les faits que je v
29 1937, Esprit, articles (1932–1962). Paul Vaillant-Couturier, Au service de l’Esprit (février 1937)
38unistes, à l’expression bonne foi. La brochure se termine ainsi : « C’est à l’Esprit que le Parti communiste français… fait con
30 1937, Esprit, articles (1932–1962). Albert Thibaudet, Histoire de la littérature française de 1789 à nos jours (mars 1937)
39ique : reportez-vous à la phrase de 16 lignes qui termine la page 229 ! Et personne n’a jamais manié la métaphore continuée ave
31 1937, Esprit, articles (1932–1962). Journal d’un intellectuel en chômage (fragments) (juin 1937)
40x à faire là-bas ? Je vais m’y mettre. 28 février Terminé hier soir la rédaction de ma conférence. Ce matin le pigeon n’est pas
32 1937, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). N’habitez pas les villes (Extrait d’un Journal) (juillet 1937)
41 Premiers contacts avec les gens. — Le village se termine au bout de notre jardin. Passée la porte, on enfile une [p. 68] petit
33 1937, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). L’autorité assure les libertés (mai 1937)
42leine expression des diversités. ⁂ Ajoutons, pour terminer, que, pas plus qu’on ne saurait sans les trahir, séparer les unes des
34 1938, Journal d’Allemagne. 1. Journal (1935-1936)
43 après quoi, le Dr N. prononce son allocution. En terminant, il lève le bras d’un geste timide : — « Et en l’honneur de nos étude
44 tout discours officiel doit réglementairement se terminer. 6 novembre 1935 Les premiers jours, nous courions aux fenêtres cha
45. Aucun danger de guerre. Un éclair, et tout sera terminé. N’ayez pas peur pour la paix, nous savons calculer, et tout est calc
46ne, encore anxieuse : « Dès que le discours a été terminé, je me suis précipitée à la fenêtre pour voir s’il n’y avait pas d’av
35 1938, Les Cahiers protestants, articles (1938–1968). La vraie défense contre l’esprit totalitaire (juillet 1938)
47té qui les protège. Je ne vous appellerai pas, en terminant, à une croisade antifasciste ou antimarxiste, mais à une tâche constr
36 1938, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Victoire à Waterloo, par Robert Aron (février 1938)
48terloo fut une victoire. Mais Napoléon abdiqua et termina ses jours à Sainte-Hélène. Tel est le sujet. En somme, mettant un sig
37 1938, Bulletin de la Guilde du Livre, articles (1937–1948). Caquets d’une vieille poule noire (août 1938)
49 est en effet assez mystérieuse… Et l’article se termine par une nouvelle impertinence à mon égard : le critique prétend que c
38 1939, L’Amour et l’Occident (1972). IV. Le mythe dans la littérature
50ter le don. Au contraire, pour Jean de Meung, qui terminera le Roman, la Rose n’est plus que la volupté physique. Le réalisme le
39 1939, L’Amour et l’Occident (1972). V. Amour et guerre
51l des chefs était fort en honneur, et suffisait à terminer une campagne. (Ce n’était plus d’ailleurs un « jugement de Dieu », ma
40 1939, Les Nouvelles littéraires, articles (1933–1972). Non, Tristan et Iseut ne s’aiment pas, nous dit Denis de Rougemont (12 février 1939)
52e le ferai pas paraître tout de suite. J’ai aussi terminé deux livres d’essais : Doctrine fabuleuse et Les Personnages du dr
41 1939, La Vie protestante, articles (1938–1978). Nicolas de Flue et la tradition réformée (1er septembre 1939)
53elques mots sont bien rapides, je le sens. Je les termine dans l’angoisse d’une crise qui recrée, à l’échelle mondiale, le dram
42 1939, Bulletin de la Guilde du Livre, articles (1937–1948). Billet d’aller et retour (décembre 1939)
54ante architecture de notre Palais fédéral — où je termine ces notes de voyage — me décourage un peu, ce soir. On dirait une éco
43 1940, Mission ou démission de la Suisse. 2. La bataille de la culture
55i se prétendent réalistes. Encore faut-il — et je termine là-dessus — qu’elle ne repose pas sur une erreur profonde quant aux p
44 1940, Les Cahiers protestants, articles (1938–1968). La bataille de la culture (janvier-février 1940)
56i se prétendent réalistes. Encore faut-il — et je termine là-dessus — qu’elle ne repose pas sur une erreur profonde quant aux p
45 1940, Les Cahiers protestants, articles (1938–1968). L’Église et la Suisse (août 1940)
57 jeune mouvement œcuménique. ⁂ Je me bornerai, en terminant, à vous rappeler les quelques thèses — critiques et suggestions — que
46 1941, Journal de Genève, articles (1926–1982). Santé de la démocratie américaine (17 janvier 1941)
58opagande. La majorité avait parlé, le match était terminé, et parce que la démocratie avait tenu le coup, personne ne se sentai
47 1941, Journal de Genève, articles (1926–1982). Religion et vie publique aux États-Unis (18 février 1941)
59’Espérance et la Charité… » Le discours inaugural terminé, et à peine les applaudissements se sont-ils apaisés, une voix forte
48 1942, La Part du Diable (1982). III. Le Diable démocrate
60ent d’une oreille, poliment, disant lorsque c’est terminé : « So lovely, really… » d’un air indifférent, cela n’est rien, vous
49 1942, La Vie protestante, articles (1938–1978). Perspectives d’avenir du protestantisme (2 janvier 1942)
61ôle de fédérateurs politiques. J’aime évoquer, en terminant, cette espérance d’une réunion de toutes les confessions chrétiennes.
50 1944, Les Personnes du drame. I. Sagesse et folie de la personne — 3. Kierkegaard
62fficiel, au nom du Christ de l’Évangile. Il avait terminé ses études de théologie, mais il ne fut jamais pasteur. Il lui arriva
51 1944, Les Personnes du drame. I. Sagesse et folie de la personne — 4. Franz Kafka, ou l’aveu de la réalité
63l’entrevision d’une foi — et pourtant le roman se termine par le triomphe atroce de la Loi, c’est-à-dire dans le désespoir, qui
64le bien que le Château, roman posthume, devait se terminer sur un échec de K. qui serait mort d’épuisement sans avoir obtenu rie
52 1945, Le Figaro, articles (1939–1953). Le savant et le général (8 novembre 1945)
65 qui ? On dit : « C’est toujours l’infanterie qui termine une campagne en occupant le terrain. Mais dans le cas d’une guerre at
53 1945, Carrefour, articles (1945–1947). Hollywood n’a plus d’idées (13 décembre 1945)
66ns. Hollywood achète n’importe quoi, un roman non terminé, un bout de conversation, l’esquisse d’une histoire, un « four » de B
54 1945, Carrefour, articles (1945–1947). Les enfants américains réclament des bombes atomiques (20 décembre 1945)
67oi et d’abandon… Cet an de grâce rationné 1945 se termine en pleine équivoque : est-ce la paix déjà ? La guerre encore ? Interf
55 1946, Journal des deux Mondes. 4. Puisque je suis un militaire…
68 tunnel et des forts ? [p. 47] Fin février 1940 Terminé ma prospection de textes pour le « Bréviaire du Citoyen ». Des lectur
69ment et des uniformes, des journées commencées et terminées par un roulement de tambour, voilà ce qui doit logiquement se produir
70sa Danse des morts en était un. Le premier jeu se termine sur ce vers : Amen. Scellé avec le poignard suisse. 2 Et voilà q
56 1946, Journal des deux Mondes. 5. Anecdotes et aphorismes
71té de la Suisse. C’est grave, c’est… très grave ! Terminé. — Terminé. Bon. Nous verrons cela demain matin. Arriver à sept heure
72isse. C’est grave, c’est… très grave ! Terminé. — Terminé. Bon. Nous verrons cela demain matin. Arriver à sept heures tapantes
57 1946, Journal des deux Mondes. 7. La route de Lisbonne
73ons d’être refoulés à Perpignan lorsque tout sera terminé, le chiffre maximum des étrangers admis à passer la frontière ce jour
58 1946, Journal des deux Mondes. 8. Premiers contacts avec le nouveau monde
74atures, sur les sujets les plus variés. En outre, terminé, tapé avec deux doigts, et envoyé au traducteur mon petit article sur
75bourses, on lui offre des chaires avant qu’il ait terminé ses études. La plupart sont des monstres modestes. J’en ai vu un qui
76n, violente, — américaine. [p. 129] 15 mai 1941 Terminé mon petit livre sur la Suisse. Il ne paraîtra qu’en octobre, traduit,
59 1946, Journal des deux Mondes. 10. Solitudes et amitiés
77s et j’ai devant moi les trois premiers chapitres terminés. J’ai faim, j’ai froid, je suis heureux, je cours dîner pour 50 cents
78tions du monde. 17 avril 1942 Quand on vient de terminer un livre et que l’esprit reste tout excité mais sans objet sur lequel
79 surréalisme. Chaque soir, pendant que mon texte terminé sous pression passe par une série de bureaux, de la censure à la poly
80’était-ce pas pour huit heures ? Quitte à revenir terminer dans la nuit. À deux heures du matin, si tout a bien marché, je monte
60 1946, Journal des deux Mondes. 12. L’Amérique en guerre
81matériel américain. La grande décade d’Hitler est terminée, la décadence est commencée. 1er février 1943 Trouvé un grand appar
61 1946, Journal des deux Mondes. 15. Le choc de la paix
82i et d’abandon… Cet an de grâce rationnée 1945 se termine en pleine équivoque : est-ce la paix déjà ? la guerre encore ? Interf
62 1946, Journal des deux Mondes. 17. Le mauvais temps qui vient
83chez ceux qui les ont l’illusion que le drame est terminé et que le temps de faire des comptes est arrivé. Or le drame continue
63 1946, Lettres sur la bombe atomique. 3. Le point de vue moral
84u contraire, nous pensons que la guerre allait se terminer de toute façon. La Bombe n’a donc servi que le Mikado, et c’est pour
64 1946, Lettres sur la bombe atomique. 6. Le savant et le général
85 qui ? On dit : « C’est toujours l’infanterie qui termine une campagne en occupant le terrain. » Mais dans le cas d’une guerre
65 1946, Lettres sur la bombe atomique. 15. L’État-nation
86ieu, créant d’horribles confusions d’idées qui se terminent en carnages périodiques. Autre exemple. Pourquoi n’est-il question qu
66 1946, Bulletin de la Guilde du Livre, articles (1937–1948). Noël à New York (décembre 1946)
87des à New York. Cet an de grâce rationnée 1945 se termine en pleine équivoque : est-ce la paix déjà ? La guerre encore ? Interf
67 1946, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). Monsieur Denis de Rougemont, de passage en Europe, nous dit… [Entretien] (4 mai 1946)
88 ? Je rapporte quatre manuscrits, dont trois sont terminés et vont être publiés à Paris. Ce sont des essais sur les mythes grecs
68 1946, Le Semeur, articles (1933–1949). Chances d’action du christianisme (juin-juillet 1946)
89l’Est. Mais dire que l’époque de la défensive est terminée pour elles, dans notre temps, c’est poser aux Églises chrétiennes un
69 1947, Doctrine fabuleuse. 8. Contribution à l’étude du coup de foudre
90resque pas touché aux mets servis. Le déjeuner se termine toutefois sans que mon hôte ait paru remarquer que mon malaise est co
70 1947, Vivre en Amérique. Avertissement
91e volume tiendrait plus de place que celle qui le termine. Mes articles n’ont d’autre unité que l’effort de comparaison que je
71 1947, Vivre en Amérique. 1. Vie politique
92opagande. La majorité avait parlé, le match était terminé, et parce que la démocratie avait tenu le coup, personne ne se sentai
72 1947, Vivre en Amérique. 2. Vie culturelle et religieuse
93ns. Hollywood achète n’importe quoi, un roman non terminé, un bout de conversation, l’esquisse d’une histoire, un « four » de B
94 Et si possible, mais ce n’est pas indispensable, terminez sur un bang, un coup de cymbale. Je simplifie, je schématise évidemme
95’Espérance et la Charité… » Le discours inaugural terminé, et à peine les applaudissements se sont-ils apaisés, une voix forte
73 1947, Vivre en Amérique. 4. Conseil à un Français pour vivre en Amérique
96n style ogival ; jusqu’à reproduire les tours non terminées des cathédrales européennes. Et les résidences [p. 159] luxueuses de
74 1948, L’Europe en jeu. Trois discours suivis de Documents de La Haye. III
97 [p. 97] III Le Congrès de Montreux n’était pas terminé que l’idée naissait, chez les Fédéralistes, d’en élargir l’action et
98a « drôle de paix ». Il dépend de nous qu’elle se termine demain en paix-éclair, et c’est l’effet que pourra seule produire la
75 1948, L’Europe en jeu. Trois discours suivis de Documents de La Haye. IV
99’Europe consacrée aux problèmes de la culture, je terminai mon rôle de rapporteur de la Commission culturelle par les quelques r
76 1948, Suite neuchâteloise. V
100n d’un passé qui faiblit [p. 50] mais qui n’a pas terminé son message. Il me parle ce soir de plus loin, d’au-delà de mon petit
77 1948, Réforme, articles (1946–1980). L’Europe, aventure du xxe siècle (1er mai 1948)
101a « drôle de paix ». Il dépend de nous qu’elle se termine demain en paix-éclair, et c’est l’effet que pourra seule produire la
78 1949, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Le Mouvement européen (avril 1949)
102ux à Bruxelles Le congrès de Montreux n’était pas terminé que l’idée naissait parmi nous d’en élargir l’action en convoquant, p
79 1949, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Découverte de l’Europe (octobre 1949)
103 pas même le temps de partir. Le plan Marshall se termine dans deux ans. La crise économique s’aggrave très rapidement (sans nu
80 1949, La Vie protestante, articles (1938–1978). Printemps de l’Europe (29 avril 1949)
104ue les statuts de l’Assemblée européenne seraient terminés ces jours-ci, à Londres. Il eût été bien beau de faire coïncider cett
81 1950, Lettres aux députés européens. Première lettre
105huis clos cinq fois par semaine. Le 8 avril, elle termine ses travaux, dont elle soumet les résultats aux vingt‑cinq États souv
82 1950, Journal de Genève, articles (1926–1982). Lettre aux députés européens (15 août 1950)
106huis clos cinq fois par semaine. Le 8 avril, elle termine ses travaux, dont elle soumet les résultats aux vingt-cinq États souv
83 1950, Combat, articles (1946–1950). Messieurs, n’oubliez pas l’exemple de la Suisse (3 octobre 1950)
107huis clos cinq fois par semaine. Le 8 avril, elle termine ses travaux, dont elle soumet les résultats aux vingt-cinq États souv
84 1952, Réforme, articles (1946–1980). Après l’Œuvre du xxe siècle (14 juin 1952)
108gnant du sacrifice individuel. Et là-dessus, pour terminer, une citation. Elle est d’un Espagnol, et frappe une de ces notes d’é
85 1952, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Rapport moral présenté par M. Denis de Rougemont (novembre 1952)
109branches d’étude et d’action. Je vous prierai, en terminant, de juger l’état actuel du Centre en tenant compte d’une part des mot
86 1953, La Confédération helvétique. Introduction (par Lucien Febvre)
110ait la Suisse ? Peut-être, mais sitôt l’opération terminée, la Suisse se reformerait. Ou plus exactement, la Confédération se re
87 1953, La Confédération helvétique. 1. Le peuple et son histoire
111t écartelé et brûlé le lendemain. Sa fin tragique termina le drame shakespearien de la Renaissance helvétique. Affaiblie par se
112 « gardiens du cœur de l’Europe ». La Réformation termine la période d’émancipation héroïque de la Suisse, mais elle inaugure u
113 crépuscule dans une retraite mémorable : elle se termina sur les bords glacés de la Bérézina en 1813, comme l’épopée de l’anci
1141813, comme l’épopée de l’ancienne Suisse s’était terminée trois siècles auparavant sur la plaine de Marignan. ⁂ Lorsque éclata
88 1953, La Confédération helvétique. 2. Les institutions politiques
115évrier 1848. Au terme d’une seule session, qui se termina le 8 avril de la même année, elle avait rédigé la nouvelle charte. Ce
89 1953, La Confédération helvétique. 6. Le peuple suisse et le monde
116sait du bruit de cette agitation politique qui se termina [p. 161] par la transformation d’une confédération d’États vieille de
90 1955, Preuves, articles (1951–1968). L’aventure technique (octobre 1955)
117e Faust de Goethe est d’abord alchimiste, mais il termine son aventure humaine (conditionnée par les trois dominantes du savoir
91 1955, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Pourquoi nous persévérons (décembre 1955)
118 donneront lieu aux propositions concrètes qui le terminent. ⁂ Un rappel des phases principales de l’histoire des relations cultu
92 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. I. Première partie. La Voie et l’Aventure — 1. Où les voies se séparent
119emment physiques se transmuent en symboles, et il termine par une invitation à entreprendre le voyage mystique vers l’Orient. Q
93 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — 5. L’expérience du temps historique
120récise, le 18 février 3102 avant J.-C. et doit se terminer dans 426 943 ans par la destruction du monde et sa reconstruction, qu
94 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — 6. L’expérience de l’espace
121 mes erreurs. Celui, quel qu’il fût, qui parlait, termina en disant : Ne crains point. Sois confiant. Toutes ces tribulations s
95 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — 8. L’aventure technique
122e Faust de Goethe est d’abord alchimiste, mais il termine son aventure humaine (conditionnée par les trois dominantes du savoir
96 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — 9. Les ambivalences du progrès
123re l’élimination de tels « risques » parce qu’ils termineraient l’Aventure. En revanche, il demande la poursuite des recherches purem
97 1957, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). La découverte du temps ou l’aventure occidentale (mars 1957)
124écise, le 18 février 3102 avant J.-C., et doit se terminer dans 426 941 ans par la destruction du monde et sa reconstruction, qu
98 1957, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Au seuil d’une année décisive (février 1957)
125erches sur le marché commun et les loisirs — l’un terminé, l’autre en préparation — contribuant à la réflexion scientifique sur
99 1958, Preuves, articles (1951–1968). Sur la prétendue décadence de l’Occident (avril 1958)
126chiens. La seule vraie décadence est celle qui se termine par une chute sans remontée possible. Qui peut donc savoir aujourd’hu
100 1959, Preuves, articles (1951–1968). Nouvelles métamorphoses de Tristan (février 1959)
127 Musil, dans une note pour l’un des chapitres non terminés, ajoute : L’homme qui tend à Dieu, selon Adler, est celui qui est pr