1 1939, L’Amour et l’Occident (1972). V. Amour et guerre
1 mariage : intérêt, convenance des rangs, apports territoriaux et financiers… La passion n’y joue plus le moindre rôle. L’amour lui-
2 1940, Mission ou démission de la Suisse. 5. Esquisses d’une politique fédéraliste
2s de Flue, la puissance matérielle et la grandeur territoriale viendront tenter les Suisses. L’Italie s’ouvre à eux, la Souabe et la
3 1953, La Confédération helvétique. 1. Le peuple et son histoire
3 à une politique de repliement et de resserrement territorial. De même, au xxe siècle, on a vu le peuple suisse refuser de s’annex
4’un des rares pays qui ait sacrifié des avantages territoriaux non point à la régularité de sa forme, mais bien à sa santé civique.
4 1953, La Confédération helvétique. 2. Les institutions politiques
5andeur qu’ils trouvent dans leur exiguïté [p. 86] territoriale. Ainsi Jacob Burckhardt : Le petit État existe pour qu’il y ait dans
5 1953, La Confédération helvétique. 6. Le peuple suisse et le monde
6s elle refusa de souscrire à aucune des garanties territoriales [p. 179] que le Pacte stipulait en faveur des vainqueurs, de même qu’
6 1957, Preuves, articles (1951–1968). Sur la neutralité européenne (mars 1957)
7 pas directement sa souveraineté ou son intégrité territoriale (cas des trois dernières guerres franco-allemandes, en ce qui concern
7 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. I. Les Origines d’Hésiode à Charlemagne, (du ixe siècle av. J.-C. au xie siècle de notre ère) — I.6. Le concept géographique
8etit continent, qui possède le moins de richesses territoriales… nous ne sommes riches que d’emprunts. Tel est néanmoins le pouvoir d
8 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. II. Prises de conscience européennes. De Pierre de Bois à l’Abbé de Saint-Pierre, (xive au xixe siècle) — II.5. Les grands desseins du xviie siècle
9, le plan Sully prévoit en détail les ajustements territoriaux nécessaires pour cette réorganisation de l’Europe : La souveraineté e
9 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. IV. L’Ère de la Révolution de Kant à Hegel — IV.7. Synthèses historico-philosophiques (II)
10eau une Église visible, sans égard aux frontières territoriales, une Église qui accueille dans son sein toutes les âmes altérées de c
10 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. V. L’Ère des nations, (de 1848 à 1914)
11 particuliers, en raison directe de la superficie territoriale et du chiffre de la population. De là cet écrasement sous lequel disp
11 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. Appendice. Manifestes pour l’union européenne, (de 1922 à 1960)
12 deviendront de simples questions de délimitation territoriale, de pure compétence administrative. Seule une Union fédérale permettr
12 1962, Les Chances de l’Europe. I. L’aventure mondiale des Européens
13Petit continent qui possède le moins de richesses territoriales… nous ne sommes riches que d’emprunts. Tel est néanmoins le pouvoir d
13 1964, Preuves, articles (1951–1968). Un district fédéral pour l’Europe (août 1964)
14nce spirituelle et topographique, sans frontières territoriales qui les séparent, mais sans confusion et sans nivellement. L’identité
14 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. I. Le paysage historique, ou comment se forme une fédération — I.2. « L’histoire suisse commence avec Guillaume Tell »
15ie — cessa vite de former dans l’Empire une unité territoriale. Aux 110 000 rescapés de Bibracte, rapatriés par Jules César, se mêlè
16hie. Et le duché des Zähringen ne fut que l’unité territoriale imposée par une dynastie. Mais la Suisse s’est constituée comme un sy
17r une puissance collective et d’étendre ses bases territoriales, mais au contraire la volonté de sauvegarder des indépendances locale
15 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. I. Le paysage historique, ou comment se forme une fédération — I.4. « Le pacte de 1291 a fondé la Suisse »
18Charles le Téméraire ont pour seules conséquences territoriales l’entrée dans la Confédération des deux villes de Fribourg et Soleure
19ormale des Ligues et produit même leur régression territoriale. Successivement, l’action du parti catholique et de ses alliés étrang
16 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. II. L’union, sauvegarde de la diversité ou comment fonctionne une fédération — II.1. Les institutions et la vie politique
20 ont changé plusieurs fois de régime, d’extension territoriale et même de composition ethnique. Or, dans le petit groupe des États l
21a coïncidence exacte et imposée, dans les limites territoriales de l’État, des réalités les plus hétérogènes de l’existence : langue,
17 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. IV. La Suisse, dans l’avenir européen
22nce spirituelle et topographique, sans frontières territoriales qui les séparent, mais sans confusion et sans nivellement. L’identité
18 1968, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). Entretien avec Denis de Rougemont (6-7 avril 1968)
23’aires différentes qui n’ont pas les mêmes bornes territoriales. Cette indépendance par rapport au territoire des communautés humaine
19 1968, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Vers une fédération des régions (hiver 1967-1968)
24nomique et sociale […] un certain nombre d’unités territoriales réunissant des activités économiques complémentaires et fortement lié
25nce essentielle pour l’identification d’une unité territoriale dont, en première approximation, les limites correspondent à celles d
26ns économiques et sociales diminuent dans l’unité territoriale considérée, de sorte que celle-ci tend à se confondre avec la simple
20 1969, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). La région n’est pas un mini-État-nation (hiver 1969-1970)
27tique, dissociation et distribution non seulement territoriales mais sectorielles. b) Puis rechercher si les pouvoirs distincts, au t
21 1970, Le Cheminement des esprits. III. Champs d’activité — III.11. L’Europe des régions
28érents, l’essentiel n’étant pas d’avoir une unité territoriale et figée, mais de participer à des dynamismes. Ainsi, dans des région
22 1970, Lettre ouverte aux Européens. IV. Vers une fédération des régions
29communications et de transports, et enfin l’unité territoriale. Cette dernière n’est d’ailleurs plus définie primairement par une fr
30omique et sociale […], un certain nombre d’unités territoriales réunissant des activités économiques complémentaires et fortement lié
31nce essentielle pour l’identification d’une unité territoriale dont, en première approximation, les limites correspondent à celles d
32ns économiques et sociales diminuent dans l’unité territoriale considérée, de sorte que celle-ci tend à se confondre avec la simple
23 1972, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Aspects culturels de la coopération dans les régions frontalières (été 1972)
33 beaucoup plus indépendante de ses établissements territoriaux, [p. 72] continuellement changeants au gré des développements techniq
34lles auraient des aires inégales, des définitions territoriales différentes, ne rendraient pas leur administration aussi difficile qu
24 1972, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Confrontation des régions transfrontalières [Nos conclusions] (été 1972)
35finition de la région : fonctionnelle, et non pas territoriale. « Le tracé des régions frontalières ne doit jouer qu’un rôle seconda
36e plus souvent présentée d’abord comme une entité territoriale. Cette perspective est malencontreuse et conduit vite à l’impasse. Un
37 de chances d’être utile… À la stricte définition territoriale de la région, on préférera une conception fonctionnelle. » Ainsi, « l
25 1974, Journal d’un Européen (fragments 1974). Journal d’un Européen (fragments 1974)
38oisième qui s’arroge le droit de polluer ses eaux territoriales, et tant pis si la marée noire, ou rouge, ou blême, envahit les rivag
39ues (tels que la pollution non contrôlée des eaux territoriales). Seul ce recours au sacré national, interdisant toute objection, voi
26 1974, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Stratégie de l’Europe des régions (printemps 1974)
40on de type centralisé, imposant les mêmes limites territoriales à des réalités aussi hétéroclites que la langue parlée à la surface d
27 1977, L’Avenir est notre affaire. Introduction. Crise de l’Avenir
41indépendantes des liens au sol et des définitions territoriales. Aujourd’hui, c’est le succès même de l’effort civilisateur de l’Occ
28 1977, L’Avenir est notre affaire. I. Système de la crise — 1. La religion de la croissance
42onne dès que sont dépassées certaines dimensions (territoriales et démographiques) que déterminent pour chaque époque donnée les tech
29 1977, L’Avenir est notre affaire. I. Système de la crise — 3. La clé du système ou l’État-nation
43ifs de gestion. En 1973, la France étend ses eaux territoriales autour de Mururoa pour permettre des tirs atomiques, l’Islande étend
44ard d’Angleterre ouvrent la voie des unifications territoriales autour de leur petit domaine héréditaire.L’État royal — futur État-na
30 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 11. Les variétés de l’expérience communautaire
45va dans les cités hellénistiques : les dimensions territoriales et démographiques de la polis normale (selon Platon ou Aristote) mult
31 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 13. Les variétés de l’expérience régionale
46ien et une collectivité correspondant à un espace territorial, à savoir la France ; quiconque change dans sa pensée le terme territ
47France ; quiconque change dans sa pensée le terme territorial de l’équation, et met à la place un terme plus petit, comme la Bretag
48mercure dans nos lacs et du pétrole dans nos eaux territoriales, ni les ondes des Radios et TV, ni les insinuations ni les éclats des
32 1978, Cadmos, articles (1978–1986). L’Intellectuel contre l’Europe (été 1978)
49bale, Marx et Engels aperçoivent dans l’expansion territoriale de l’Angleterre, des États-Unis, la marche de l’humanité vers l’unité
33 1979, Rapport au peuple européen sur l’état de l’union de l’Europe. V. La défense de l’Europe
50 renaissance des Régions, c’est-à-dire des unités territoriales dont les dimensions permettent l’exercice réel de ces libertés, de ce
34 1984, Cadmos, articles (1978–1986). Chronique européenne : La préparation des élections européennes (printemps 1984)
51répartition des pouvoirs en faveur de communautés territoriales et politiques autonomes et responsables, et que c’est dans ce type de