1 1932, Foi et Vie, articles (1928–1977). Romanciers protestants (janvier 1932)
1drait que le nom de Dieu fût invoqué (je pense au testament de la mère par exemple), c’est au « sort » que l’on s’en remet, ni pl
2 1934, Foi et Vie, articles (1928–1977). Nécessité de Kierkegaard (août 1934)
2ou qui fait profession de l’appeler. « Le Nouveau Testament ressemble à une satire de l’homme. Il contient des consolations et en
3lorer en commun l’athéisme du monde. « Le Nouveau Testament suppose sans autre que le chrétien souffre pour sa doctrine… » (Mais
3 1934, Hic et Nunc, articles (1932–1936). Précisions sur la mort du Grand Pan (avril 1934)
4me ses héros, s’arrête encore au seuil du Nouveau Testament… p. 41 g. « Précisions sur la mort du Grand Pan », Hic et Nunc,
4 1935, Foi et Vie, articles (1928–1977). Notes en marge de Nietzsche (mars 1935)
5aître que le Dieu de la Bible — ancien et nouveau Testament — est seul Maître de la seule Justice, de la seule Vie, de la seule S
5 1935, Hic et Nunc, articles (1932–1936). Les trois temps de la Parole (mai 1935)
6prophètes et des apôtres — l’Ancien et le Nouveau Testament — sont les témoignages de la Parole. Enfin, la prédication de l’Églis
6 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. I. N’habitez pas les villes !
7 exigeait que le roi payât les ouvriers. L’Ancien Testament nous montre que le système de propriété chez les Juifs est presque co
8« président » et promet de lui envoyer un Nouveau Testament. [p. 43] Nous faisons les cent pas sur la place. M. Palut sait que j
7 1938, Esprit, articles (1932–1962). La passion contre le mariage (septembre 1938)
9rginité — loi de [p. 654] l’esprit. Pour l’Ancien Testament, par exemple, une descendance nombreuse est signe d’élection, tandis
8 1939, L’Amour et l’Occident (1972). II. Les origines religieuses du mythe
10pes 30 s’ajoutant à la restitution d’un Nouveau Testament et de rituels utilisés par les Hérétiques 31 , permet aujourd’hui de
9 1939, L’Amour et l’Occident (1972). VI. Le mythe contre le mariage
11 de la virginité — loi de l’esprit. Pour l’Ancien Testament, par exemple, une descendance nombreuse est signe d’élection [p. 298]
10 1940, Mission ou démission de la Suisse. 4. La Suisse que nous devons défendre
12cation, c’est l’appel aux Prophètes dans l’Ancien Testament. Dieu leur donne toujours une tâche déterminée et immédiate : Lève-to
11 1944, Les Personnes du drame. I. Sagesse et folie de la personne — 3. Kierkegaard
13ssemble pas davantage au christianisme du Nouveau Testament que le carré au cercle. L’enseignement est devenu autre… » On est chr
14e ne ressemble pas plus à la situation du Nouveau Testament que le salon d’un petit-bourgeois ne ressemble aux décisions les plus
15ou qui fait profession de l’appeler. « Le Nouveau Testament ressemble à une satire de l’homme. Il contient des consolations et en
16éplorer l’athéisme du monde. « Le [p. 94] Nouveau Testament suppose sans méfiance que le chrétien souffre pour sa doctrine… (Mais
12 1947, Doctrine fabuleuse. 12. Le supplice de Tantale
17pt héritiers naturels, un notaire ouvre et lit le testament. La dernière clause se trouve ainsi conçue : « Tous mes biens tels qu
18rain de se tourmenter si pitoyablement à cause du testament, et il s’en faut de bien peu qu’il ne pleure… Le conseiller continue
19ensée d’amour pur et gratuit. L’auteur du nouveau Testament n’en demande pas davantage à l’homme pour le faire hériter de son roy
13 1953, Preuves, articles (1951–1968). Deux princes danois : Kierkegaard et Hamlet (février 1953)
20 Il ne ressemble pas davantage à celui du Nouveau Testament que le salon du petit bourgeois ou la salle de jeu des enfants aux dé
14 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. Introduction. L’érotisme et les mythes de l’âme — a. L’amour et la personne dans le monde christianisé
21ion de l’Amour. — Religion d’un Dieu que l’Ancien Testament définissait comme l’Être originel, le Créateur du monde et le sauveur
22monde et le sauveur d’Israël, mais que le Nouveau Testament révèle au cœur de tous les hommes, et d’une manière [p. 13] radicalem
15 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. I. Première partie — 2. Deux princes danois. Kierkegaard et Hamlet
23 Il ne ressemble pas davantage à celui du Nouveau Testament que le salon du petit bourgeois ou la salle de jeu des enfants aux dé
16 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. II. Prises de conscience européennes. De Pierre de Bois à l’Abbé de Saint-Pierre, (xive au xixe siècle) — II.2. Premiers plans d’union
24u veut punir, ainsi que nous lisons dans l’Ancien Testament que cela s’est produit quelquefois. Aussi croyons-nous devoir nous ex
17 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. VII. L’Ère des fédérations. De l’Unité de culture à l’union politique — VII.1. Les sources vives
25stants se nourrissaient de la lecture d’un Ancien Testament dont les héros, les guerres et les miracles, étaient devenus, depuis
26parenté formelle entre les Chroniques de l’Ancien Testament et Les Travaux et les Jours d’Hésiode Ainsi la source biblique rejail
27’esprit. Bientôt, cependant, l’apport de l’Ancien Testament venu d’Asie Mineure et même un certain « folklore » local et païen, q
18 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. VII. L’Ère des fédérations. De l’Unité de culture à l’union politique — VII.3. L’Europe et le Monde
28c « populaire » dans lequel fut rédigé le Nouveau Testament, au Ier siècle de notre ère, était parlé et compris de Travancore à M
19 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. VII. L’Ère des fédérations. De l’Unité de culture à l’union politique — VII.4. L’Unité dans la diversité. Fondement de l’Union fédérale
29 racines dans le pathos des Prophètes de l’Ancien Testament, dans les éléments platoniciens de la philosophie de Hegel, et dans l
20 1977, L’Avenir est notre affaire. II. De la prévision — 5. Naissance de la prospective
30ps inspirée, et marquée pour toujours. Le Nouveau Testament, dans ses quatre parties — Évangiles, Actes, Épîtres, Apocalypse — an