1 1925, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). André Breton, Manifeste du surréalisme (juin 1925)
1sme ne serait-il donc qu’une sorte de méthode des textes généralisée ? Point du tout ! Il paraît qu’il est la seule attitude l
2 1929, Les Méfaits de l’instruction publique (1972). 4. L’illusion réformiste
2ticulations appropriées : foin de ces analyses de textes absurdes où l’on soulignait en rouge tous les mots en « al », tous le
3 1930, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Voyage en Hongrie I (octobre 1930)
3taires, peut-être serait-il bon que je parsème ce texte de quelques noms impossibles et de beaucoup de chiffres vraisemblable
4 1932, Le Paysan du Danube. I. Le Paysan du Danube — I.3. Voyage en Hongrie
4peut-être [p. 80] serait-il bon que je parsème ce texte de quelques noms impossibles et de beaucoup de chiffres vraisemblable
5 1932, Le Paysan du Danube. II. La lenteur des choses — II.2. Petit journal de Souabe
5ivés de certains témoignages oraux ou de quelques textes irréfutables. Cependant il possède à un si haut [p. 151] degré le sen
6 1933, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Pétrarque, par Charles-Albert Cingria (avril 1933)
6ns dont le succès consiste, lorsqu’ils citent des textes, à donner l’impression que ces textes n’ont, en somme, aucun sens rel
7 citent des textes, à donner l’impression que ces textes n’ont, en somme, aucun sens relativement à celui qui les cite, car al
8s gens-là voudraient bien nous faire croire qu’un texte est intéressant dans la mesure même où il est dépourvu de pittoresque
9écision savoureuse dans le rendu de l’esprit d’un texte, mais cela toujours grâce à des inventions poétiques jouant sur la le
7 1934, Politique de la Personne (1946). I. Primauté du spirituel ? — 3. Précédence ou primauté de l’économique dans le marxisme ? (Introduction à un débat dans un cercle privé)
10u parmi les communistes. On s’est mis à citer les textes du jeune Marx 16 . On s’est fondé sur eux pour affirmer que la primau
11st pas bien nouveau. On n’a eu qu’à reprendre des textes anciens. Mais le fait qu’on y insiste indique une orientation nouvell
8 1934, Politique de la Personne (1946). V. À la fois libre et engagé — Le protestantisme créateur de personnes
12ar ma vocation. » C’est à ma connaissance le seul texte constitutionnel existant, qui puisse être qualifié de personnaliste,
9 1934, Foi et Vie, articles (1928–1977). Nécessité de Kierkegaard (août 1934)
13mise) « … et il apporte sa consolation, et sur ce texte on nous fait des sermons, à nous qui n’avons pas voulu souffrir ». « 
14lée choisie d’élus, et prêche avec émotion sur ce texte qu’il a choisi lui-même : “Dieu a élu dans le monde les petits et les
10 1935, Foi et Vie, articles (1928–1977). Notes en marge de Nietzsche (mars 1935)
15uit ce volume, nous affirme qu’ils constituent le texte véritable d’une œuvre dont les volumes parus du vivant de Nietzsche n
11 1935, Esprit, articles (1932–1962). « L’Esprit n’a pas son palais » (octobre 1935)
16ir de proposer à mes lecteurs la méditation de ce texte à maints égards révélateur ? « L’Esprit n’a pas son palais. L’Exposi
12 1935, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Les mystiques allemands du xiiiᵉ au xixᵉ siècle, par Jean Chuzeville (octobre 1935)
17que plein de dangereuses merveilles. Le choix des textes me paraît des plus heureux, la traduction ferme et coulante. La plupa
18 défenseur de l’expérience v . Mais la beauté des textes cités fait pardonner bien volontiers cette erreur de classification 3
13 1936, Esprit, articles (1932–1962). André Gide, Retour de l’URSS (décembre 1936)
19mpêcheront-elles personne, à droite, d’abuser des textes les plus clairs, ni personne, du côté stalinien, de crier au trotskis
20onneraient envie de simplifier le contenu réel du texte en deux petites phrases : l’une prononcée par Gide au début de son vo
14 1936, Hic et Nunc, articles (1932–1936). Sur une page de Bossuet (ou Tradition et Révélation) (janvier 1936)
21ucune intention polémique, ce qu’ils pensent d’un texte précis, et comment il se fait que le Pape n’ait jamais, que je sache,
22es, si nous les pressions de nous rassurer sur un texte qui nous inquiète, nous sommes en droit de poursuivre l’examen des « 
23ivre l’examen des « réflexes catholiques » que ce texte trahit. Reprenons donc la page de Bossuet : « … Le Sauveur a-t-il vou
24clair et sans mystère : la tradition, ce sont des textes. On peut les lire, si l’on sait le latin, réunis et classés dans n’im
15 1936, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Plébiscite et démocratie (avril 1936)
25à peine le raisonnement : on peut en retrouver le texte exact dans plusieurs discours de Hitler imprimés et traduits en franç
16 1936, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Qu’est-ce que l’autorité ? (mai 1936)
26ée, ni transmise légalement, ni démontrée par des textes, ni imposée par la brutalité. Autrement dit : l’autorité n’est pas [p
17 1936, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Du danger de confondre la bonne foi et le stalinisme (juillet 1936)
27est sans doute une lecture « dialectique » de nos textes qui permet à l’auteur d’affirmer que « toute l’idéologie corporatiste
18 1936, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Manifeste au service du personnalisme par Emmanuel Mounier (octobre 1936)
28alisme par Emmanuel Mounier (octobre 1936) w Ce texte marquera un moment important dans l’évolution du personnalisme : le m
19 1937, Esprit, articles (1932–1962). Paul Vaillant-Couturier, Au service de l’Esprit (février 1937)
29e 16 octobre 1936. C’est donc un manifeste, et un texte officiel. Il convient d’en parler avec sérieux. Tout d’abord quelques
20 1937, Esprit, articles (1932–1962). Brève introduction à quelques témoignages littéraires (septembre 1937)
30s avons réuni d’ores et déjà un certain nombre de textes qui paraîtront au cours de cet hiver. Romans, nouvelles, poèmes, essa
21 1938, Journal d’Allemagne. 1. Journal (1935-1936)
31rès facile à manier ; 4° fournit beaucoup plus de texte que d’images ; 5° s’exprime sur les mêmes sujets, dans les mêmes term
32que vous admirez vous ferait décapiter : voici le texte de la loi, je n’invente pas. Et vous, rêveurs d’une liberté sociale a
33i ! » (Hitler.) Refuser de réfléchir sur ces deux textes, sur leur identité vertigineuse, c’est se mettre hors d’état de rien
22 1938, Journal d’Allemagne. ii. Plébiscite et démocratie. (À propos des « élections » au Reichstag, 29 mars 1936)
34irigé par un seul homme. » (On peut retrouver les textes exacts dans plusieurs discours de Hitler imprimés et traduits en fran
23 1938, Esprit, articles (1932–1962). La passion contre le mariage (septembre 1938)
35bord le sacrement, comme n’étant établi par aucun texte univoque de l’Évangile 83 . Elle condamnait la procréation comme rele
24 1939, L’Amour et l’Occident (1972). Avertissement
36ions ordinaires. Le grand nombre des faits et des textes cités, le jeu des « leitmotive » entrelacés, risqueraient d’égarer ce
25 1939, L’Amour et l’Occident (1972). I. Le mythe de Tristan
37nt leur amour et ils y cèdent. (Notons ici que le texte primitif, suivi par le seul Béroul, limitait l’efficacité du philtre
26 1939, L’Amour et l’Occident (1972). II. Les origines religieuses du mythe
38ui se respecte et n’entend pas « solliciter » les textes, fût-ce par le moindre essai de les comprendre. Je ne saurais me cont
39e de plus qu’il fut hérétique. Mais venons-en aux textes, et considérons-les dans la très pure nudité et transparence de leur
40orise pas à faire de cette doctrine la source des textes connus. (Il semble bien que Freud ait été avant tout un savant ; qu’i
41cret des secrets. » Les précisions données par le texte font allusion à une technique de l’acte sexuel sans consommation, car
42 devient un exercice yogique. Mais la plupart des textes qui la décrivent « sont écrits dans un langage intentionnel, secret,
43état nirvanique. « Autrement, nous rappellent les textes, le dévot devient la proie de la triste loi karmique, comme n’importe
44 joie d’amour. — En contraste indéniable avec ces textes mystiques et cette abstruse technique psycho-physiologique, [p. 130]
45ne du Roman est attestée par les fragments de son texte original (en langage ouigour du viiie siècle) retrouvés dans le Turk
46on désir. 90 (Encontre désir fait volier, dit le texte de Thomas.) ⁂ Un fonds celtique de légendes religieuses — d’ailleurs
47çais (il cite souvent des vers de Thomas dans son texte), et qui se passionnait pour les grandes polémiques où venaient de s’
48t le poème de Gottfried, la seule comparaison des textes l’établirait : les petits vers pressés, antithétiques, haletants, du
27 1939, L’Amour et l’Occident (1972). III. Passion et mystique
49effable du sentiment que l’on vit. Là encore, les textes confirment l’exactitude de notre schéma. C’est bien avec Ruysbroek et
50iques espagnols Si maintenant nous parcourons les textes des grands mystiques espagnols, sainte Thérèse et saint Jean de la Cr
28 1939, L’Amour et l’Occident (1972). IV. Le mythe dans la littérature
51du roman breton est attestée par des centaines de textes à travers les xiiie , xive et xve siècles. Elle couvre la même éten
52mantiques allemands sans exception 154 . Quelques textes choisis entre mille en diront plus que tous les commentaires ici poss
53 préférera toujours veiller à dormir. Voici deux textes qui rendent un son proprement manichéen : On doit séparer Dieu et la
29 1939, L’Amour et l’Occident (1972). V. Amour et guerre
54rre où l’on trouve discutées pêle-mêle à coups de textes bibliques et d’articles de droit canonique des [p. 270] questions de
30 1939, L’Amour et l’Occident (1972). VI. Le mythe contre le mariage
55bord le sacrement, comme n’étant établi par aucun texte univoque de l’Évangile 187 . Elle condamnait la procréation comme rel
56 quotidienne : par l’écran, par l’affiche, par le texte et les annonces des magazines, par les chansons et les images, par la
31 1939, L’Amour et l’Occident (1972). Appendices
57s amours. Et les traces qui subsistent, dans leur texte, d’anciennes pratiques de magie montrent bien que l’usage de ces dern
58înent à des guerres sans fin. — Voici deux autres textes « courtois ». Ils nous permettent également de concevoir que Béroul e
32 1939, Esprit, articles (1932–1962). Autour de L’Amour et l’Occident (septembre 1939)
599 . Je crois qu’il y a un matériel hétéroclite de textes, de dates, de noms de personnes et de lieux, de chiffres, de relation
33 1940, Mission ou démission de la Suisse. Avertissement
60éfense de la Suisse. Si je me décide à réunir ces textes — les uns « parlés », les autres écrits — c’est qu’ils ne sont pas dé
34 1940, Mission ou démission de la Suisse. 1. Le protestantisme créateur de personnes
61ar ma vocation. » C’est à ma connaissance le seul texte constitutionnel [p. 33] existant, qui puisse être qualifié de personn
35 1940, Mission ou démission de la Suisse. 4. La Suisse que nous devons défendre
62ous semblerait y garantir notre sécurité ; car le texte dit autre chose, dit beaucoup plus : « Les Puissances signataires de
36 1940, Mission ou démission de la Suisse. 5. Esquisses d’une politique fédéraliste
63its exemples pour qui sait lire le réel « dans le texte », et ne se contente pas de résumés traduits. [p. 180] 4. Prenons ma
37 1942, La Part du Diable (1982). I. L’Incognito et la révélation
64 que du Malin personnifié (tout au moins dans les textes originaux). Si l’on croit à la vérité de [p. 23] la Bible, il est imp
65able. Ce Diable-là n’est pas sorti d’une série de textes plus ou moins authentiques ou anciens. Car il est un agent permanent
66our si peu, elle ne cesse pas d’exister). Mais le texte original de ce passage est infiniment plus étrange. « Le Diable est m
38 1942, La Vie protestante, articles (1938–1961). Perspectives d’avenir du protestantisme (2 janvier 1942)
67venir du protestantisme (2 janvier 1942) f Le texte que nous publions est la conclusion d’une conférence que M. Denis de
39 1943, La Vie protestante, articles (1938–1961). Les tours du diable I : « Je ne suis personne » (15 octobre 1943)
68 que du Malin personnifié (tout au moins dans les textes originaux). Si l’on croit à la vérité de la Bible, il est impossible
40 1943, La Vie protestante, articles (1938–1961). Les tours du Diable II : Le menteur (22 octobre 1943)
69our si peu, elle ne cesse pas d’exister). Mais le texte original de ce passage est infiniment plus étrange. « Le Diable est m
41 1944, Les Personnes du drame. I. Sagesse et folie de la personne — 3. Kierkegaard
70 admise)… et il apporte sa consolation, et sur ce texte on nous fait des sermons, à nous qui n’avons pas voulu souffrir. » D
71lée choisie d’élus, et prêche avec émotion sur ce texte qu’il a choisi lui-même : Dieu a élu dans le monde les petits et les
42 1944, Les Personnes du drame. III. Sincérité et authenticité — 7. Vues sur Ramuz
72 touche à l’affectation, il faut admirer dans ces textes une volonté de sagesse à peu près unique aujourd’hui. On y trouve un
43 1946, Journal des deux Mondes. 4. Puisque je suis un militaire…
73p. 47] Fin février 1940 Terminé ma prospection de textes pour le « Bréviaire du Citoyen ». Des lectures que j’ai faites, je re
44 1946, Journal des deux Mondes. 5. Anecdotes et aphorismes
74ger chaque terme en son contraire pour obtenir un texte raisonnable. Ainsi, lorsque les hitlériens réclament la liberté, cela
45 1946, Journal des deux Mondes. 9. Voyage en Argentine
75 ma valise de manuscrits. Tiens tiens tiens ! Des textes en français et en anglais, des livres en espagnol et en allemand… Cur
46 1946, Journal des deux Mondes. 10. Solitudes et amitiés
76ttais à ce travail, nouveau pour moi : écrire des textes d’information et des commentaires politiques, diffusés par ondes cour
77même : surréalisme. Chaque soir, pendant que mon texte terminé sous pression passe par une série de bureaux, de la censure à
78qui bavardent… Passe Julien Green, il apporte son texte sur la vie dans les camps d’entraînement. Il a trouvé le moyen de se
47 1946, Journal des deux Mondes. 12. L’Amérique en guerre
79se. La section française produit des idées et des textes à haute pression, son chef y entretenant une perpétuelle agitation fo
48 1946, Journal des deux Mondes. 15. Le choc de la paix
80rave erreur de traduction. Car l’Évangile dans le texte original dit simplement : « Paix sur la terre, bonne volonté (de Dieu
49 1946, Lettres sur la bombe atomique. 17. La fin du monde
81dernière trompette. » Or savez-vous ce que dit le texte grec, là où le français traduit « en un instant » ? Il dit en atomo —
50 1947, Doctrine fabuleuse. 5. Miroirs, ou Comment on perd Eurydice et soi-même
82ainte de n’avoir pas saisi le sens véritable d’un texte, trouve parfois de son incompréhension des marques significatives. Si
51 1947, Vivre en Amérique. 2. Vie culturelle et religieuse
83e générale permettaient cependant d’identifier le texte. J’appris ainsi qu’il existait dans les revues et chez les éditeurs a
52 1947, Vivre en Amérique. 3. Vie privée
84 [p. 116] sexes. Si vous tenez entre vos mains ce texte, comme un graphologue intuitif tient une lettre à peine regardée, et
53 1947, Vivre en Amérique. Épilogue. La route américaine
85 et de morale élémentaire (avec publicité dans le texte) dont les phrases fragmentées s’échelonnent tout au long des superhig
54 1948, L’Europe en jeu. Trois discours suivis de Documents de La Haye. I
86ccélère de mois en mois. De l’un à l’autre de ces textes, jusqu’aux résolutions du Congrès de l’Europe, les mêmes idées revien
55 1948, L’Europe en jeu. Trois discours suivis de Documents de La Haye. III
87vilisation des non-conformistes ! » Je regarde le texte qu’on m’a remis. « L’Europe, c’est la terre des hommes continuellemen
56 1951, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Un complot de protestants (novembre 1951)
88t ainsi de s’arrêter à la logique exotérique d’un texte, disons à son seul sens éthique. Penchant bien protestant, ou simplem
57 1952, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Conférence de compositeurs, critiques musicaux et exécutants (décembre 1952-janvier 1953)
89 mise à la disposition des participants. Tous les textes des conférences seront soumis un mois avant la rencontre et distribué
58 1953, La Confédération helvétique. 1. Le peuple et son histoire
90ue [p. 36] inné des Confédérés et non pas sur des textes, c’était en un mot l’esprit même du fédéralisme helvétique que l’ambi
59 1953, La Confédération helvétique. 2. Les institutions politiques
91 l’échelon fédéral. Le Conseil d’État prépare les textes qui seront soumis au législatif, et fixe leur mise en vigueur lorsqu’
60 1953, La Confédération helvétique. 6. Le peuple suisse et le monde
92ime avec une force et une lucidité qui font de ce texte l’un des documents majeurs de la pensée fédéraliste. Citons encore un
61 1953, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Aller et retour (avril 1953)
93u, si l’on veut, au onzième chapitre de ce fameux texte de base de la grandeur américaine, je tombe sur un passage dont le le
94se le soin de commenter le parallélisme qu’un tel texte suggère et même impose à l’évidence, entre la situation de départ de
62 1953, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Situation de l’Europe en août 1953 : Lettre aux Six (juillet-août 1953)
95ctive dynamique. Que votre oui s’adresse moins au texte lui-même qu’au But qu’il vise et que vous affirmerez, en déclarant cl
96tenir leur ratification. En revanche, le meilleur texte imaginable, conciliant miraculeusement des intérêts parfois contradic
97r, — que personne n’est en mesure de décréter. Le texte le plus simple, et même un peu obscur, comme le voulait Napoléon, s’y
63 1954, Preuves, articles (1951–1968). La Table ronde de l’Europe (janvier 1954)
98mber dans l’illusion qu’il suffirait d’épurer les textes. Or c’est notre vision de l’Histoire qu’il faut changer. Quand on aur
64 1954, Preuves, articles (1951–1968). De Gasperi l’Européen (octobre 1954)
99otre union se fonde dans les esprits, non sur des textes marchandés par les partis dans les parlements excités. Il ne confonda
65 1954, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Deux notes sur la souveraineté nationale (mai 1954)
100ellement l’exercice au Pouvoir fédéral. Voici les textes : Article 1. — Les peuples des vingt-deux Cantons souverains de la S
66 1955, Preuves, articles (1951–1968). L’aventure occidentale de l’homme : L’exploration de la matière (août 1955)
101re de Nazianze, les chroniques de l’époque et les textes votés nous permettent de nous faire une image vivante de ces assises
67 1955, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Habeas Animam (été 1955)
102r un soulèvement spontané de la masse, ni par des textes juridiques. Elle se fera par des hommes qui comprennent que son desti
68 1956, Preuves, articles (1951–1968). Les joyeux butors du Kremlin (août 1956)
103ie russe jusque vers 1953 — comme on le déduit du texte précité — n’était-il pas anachronique pour l’Occident ? Pourtant, le
69 1956, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). À pied d’œuvre (avril-mai 1956)
104Projet d’Éducation européenne de la Fondation. Le texte d’Henri Brugmans, qui leur fait suite, aborde de face, et d’un point
70 1956, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Former des Européens (avril-mai 1956)
105ur plaît… L’idée générale est la suivante : si un texte est trop difficile, qu’on en choisisse un plus facile, un plus « mode
71 1956, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Le Prix européen de littérature n’a pas été donné en 1956 (juin-juillet 1956)
106eu d’espace réservé aux nouvelles de ce genre, ce texte appelle quelques explications pour le public qui s’intéresse au sort
72 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. I. Première partie. La Voie et l’Aventure — 1. Où les voies se séparent
107ectivisme… Et l’on aura beau jeu de m’opposer des textes apparemment ruineux pour ma thèse des deux Voies. À quelle école myst
73 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — 3. La spire et l’axe
108re de Nazianze, les chroniques de l’époque et les textes votés nous permettent de nous faire une image vivante de ces assises
74 1958, Preuves, articles (1951–1968). Sur le régime fédéraliste (II) (septembre 1958)
109il ne démissionne pas : il propose simplement des textes modifiés. En cas de conflit prolongé, le peuple tranche par un référe
75 1959, Preuves, articles (1951–1968). Sur une phrase du « Bloc-notes » (mars 1959)
110tes du film et que le magazine donne en regard du texte. Deux enchaînements de faits sociaux relativement [p. 55] légitimes,
76 1959, Preuves, articles (1951–1968). Rudolf Kassner et la grandeur (juin 1959)
111res ». Première approche de l’œuvre Ces premiers textes de Kassner, lus en français dans une précieuse et simple traduction 7
77 1959, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Henri Brugmans, Les Origines de la civilisation européenne (septembre 1959)
112elligible », selon la formule célèbre de Toynbee. Texte classique, à méditer non seulement par les professeurs, instituteurs
78 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. I. Première partie — 4. Dialectique des mythes I. Méditation au carrefour fabuleux
113ans l’esprit. 46  » [p. 136] Voici sans doute le texte capital : Une fable. — Le Don Juan de la connaissance : aucun philo
79 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. I. Première partie — 5. Dialectique des mythes II. Les deux âmes d’André Gide
114t ainsi de s’arrêter à la logique exotérique d’un texte sacré, disons à son seul sens éthique. Penchant bien protestant, ou s
80 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. II. Deuxième partie — 6. Rudolf Kassner et la grandeur humaine
115p. 188] Première approche de l’œuvre Ces premiers textes de Kassner, lus en français dans une précieuse et simple traduction 8
81 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. II. Deuxième partie — 7. La personne, l’ange et l’absolu ou Le dialogue Occident-Orient
116tre à la suite de Nietzsche, et publie les grands textes des mystiques soufis, mais l’Iran, l’Arabie sont en pleine crise d’ad
117? — Il n’y a rien de semblable à l’âme. 103  » Un texte Zen chinois surenchérit : « Y a-t-il un enseignement à donner au peup
118ès que dans la pensée des sots », comme le dit un texte tibétain, la notion de Toi ne vaut pas mieux. « La morale bouddhique,
119mour n’a pas de douleur. » Si l’on s’en tient aux textes, la cause est entendue : l’Asie métaphysique ne connaît pas l’amour,
120 spirituelle, et que la vie ne s’en tient pas aux textes. On ajoutera peut-être qu’on ne voit pas de raisons pour que l’Orient
82 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. Annexes — i. L’amour selon les évangiles
121dorent en esprit et en vérité (Jean, IV, 24). Ces textes représentent l’essentiel, et presque la totalité, des déclarations de
122un des trois. Quelques observations : 1. Tous les textes cités, dans le contexte général des Évangiles, doivent être interprét
83 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. Annexes — iii. Post-scriptum
123s, eût aussi pu répondre à l’Oncle Charles que le texte si « simple et clair » qu’il invoquait, n’existe pas dans l’Évangile.
124lité conquise en quinze jours » (lisons, comme le texte y invite, quelques lignes plus bas : « une vie prolongée ») par où l’
84 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. I. Les Origines d’Hésiode à Charlemagne, (du ixe siècle av. J.-C. au xie siècle de notre ère) — I.5. Les étymologies
125trement dit, on ne les trouve nulle part dans les textes. On les a déduites par déclinaison. Quant à l’étymologie, elle est fa
85 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. I. Les Origines d’Hésiode à Charlemagne, (du ixe siècle av. J.-C. au xie siècle de notre ère) — I.6. Le concept géographique
126u’un cap ou « un appendice de l’Asie ». Voici son texte le plus souvent cité à ce sujet : L’Europe deviendra-t-elle ce qu’el
127ropéen que cet universalisme ? Mais venons-en aux textes grecs. G. de Reynold 32 distingue trois étapes dans le passage de la
128, celle d’Aristote et celle d’Isocrate. Voici les textes : Vers la fin du Ve siècle av. J.-C., Hippocrate (ou l’un de ses disc
86 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. I. Les Origines d’Hésiode à Charlemagne, (du ixe siècle av. J.-C. au xie siècle de notre ère) — I.7. De la géographie à l’histoire
129bon la décrivent, peut-elle être attestée par les textes à des dates aussi reculées ? On en relèvera quelques traces dans les
130ssante, jusqu’à l’Empire de Charlemagne, dans les textes solennels des apostrophes au Pape, dans les panégyriques ecclésiastiq
131Europe. (Il orthographie Eoruppa.) Mais voici le texte capital, que l’on peut tenir pour l’acte de naissance de l’Europe his
132Beja ? on ne sait, et l’on appelle aujourd’hui ce texte la « chronique mozarabe de 754 ») décrit la bataille de Poitiers, gag
87 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. II. Prises de conscience européennes. De Pierre de Bois à l’Abbé de Saint-Pierre, (xive au xixe siècle) — II.1. Sur plusieurs siècles de silence « européen »
133ant la haute époque du Moyen Âge, peu ou point de textes sur l’Europe. Et pourtant, c’est précisément cette période des xiie
88 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. II. Prises de conscience européennes. De Pierre de Bois à l’Abbé de Saint-Pierre, (xive au xixe siècle) — II.2. Premiers plans d’union
134leurs aux dépens de la dîme ecclésiastique. De ce texte fort long, redondant et fleuri comme il se devait à l’époque, nous tr
89 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. II. Prises de conscience européennes. De Pierre de Bois à l’Abbé de Saint-Pierre, (xive au xixe siècle) — II.3. Le problème de la guerre et l’essor des États (xvie siècle)
135gent un prince ou une république. En regard de ce texte d’un ton machiavélien, citons cependant une page célèbre de Francisco
136ant d’une conscience européenne comme telle. Deux textes cependant méritent d’être cités. Ils montrent à quel point la vision
90 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. II. Prises de conscience européennes. De Pierre de Bois à l’Abbé de Saint-Pierre, (xive au xixe siècle) — II.5. Les grands desseins du xviie siècle
137chill ni Roosevelt n’aient jamais pu produire son texte : elle n’existait que dans leur tête, et par ce qu’ils en dirent aux
138 modernes, restituant plus ou moins fidèlement le texte primitif, souvent « amélioré ». Ces Mémoires 93 furent composés par
91 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. III. L’ère des philosophes. De Leibniz à Condorcet — III.2. L’Europe des lumières
139is que l’héroïsme de la servitude 129 . Enfin ce texte célèbre entre tous : Si je savais quelque chose qui me fût utile et
140x qui ont tort contre son vrai génie !) Les trois textes qui suivent donneront une juste idée de la confiance orgueilleuse que
92 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. III. L’ère des philosophes. De Leibniz à Condorcet — III.4. Pendant ce temps, l’Amérique du Nord…
141et l’un des monuments de la science politique. Le texte que nous citons est de Hamilton, et il est extrait du chapitre XI :
93 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. V. L’Ère des nations, (de 1848 à 1914)
142quant à l’avenir de notre civilisation. Voici les textes qui jalonnent, de Heine à Georges Sorel, cette double évolution des i
143s au soulèvement de l’opinion unanime. Voici deux textes brefs comme deux cris, échappés au chef de la révolte hongroise, Lajo
1441834. Tout l’espoir de Quarante-huit est dans ce texte, et lorsque éclata la Révolution de février à Paris, cependant que le
145etrouvais dans le passé les origines ? 215 Les textes qui suivent sont tous extraits du grand ouvrage qui ne parut qu’après
146tenant le processus pour l’avoir illustré par des textes de Gioberti et de [p. 267] Mazzini, de Lamartine et de Hugo, de Micki
147re propos dans cet ouvrage étant de présenter des textes afin de les mieux laisser parler, nous rappellerons d’abord les opini
148tout d’abord, dans une préface à l’édition de son texte, datée du 8 mai 1887, il réitère sa thèse fondamentale : L’homme n’a
94 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. VI. L’Europe en question : de Spengler à Ortega — VI.2. Crépuscule ou nouvelle aurore ?
149enne de la pensée occidentale. La voici, selon le texte communément accepté : Ce dont les choses tirent leur origine est auss
95 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. VII. L’Ère des fédérations. De l’Unité de culture à l’union politique — VII.1. Les sources vives
150. 335] valeur des témoignages, de la critique des textes, des sources et des garanties de la connaissance ; qu’il s’agisse de
96 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. VII. L’Ère des fédérations. De l’Unité de culture à l’union politique — VII.3. L’Europe et le Monde
151i pour nous reste encore dans l’ombre… 304 Ces textes appellent plusieurs réponses. Laissons d’abord un autre Anglais, le p
97 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. VII. L’Ère des fédérations. De l’Unité de culture à l’union politique — VII.4. L’Unité dans la diversité. Fondement de l’Union fédérale
152sèrent leurs inspirations modernes dans les vieux textes hébreux et grecs ; la Révolution française emprunta ses symboles et l
98 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. Appendice. Manifestes pour l’union européenne, (de 1922 à 1960)
153uropéenne (de 1922 à 1960) Parmi les centaines de textes de toute nature, manifestes de mouvements, déclarations de congrès, r
99 1961, Preuves, articles (1951–1968). Dialectique des mythes : Le carrefour fabuleux (I) (avril 1961)
154 danse dans l’esprit. » 120 Voici sans doute le texte capital : Une fable. — Le Don Juan de la connaissance : aucun philo
100 1961, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). La personne, l’ange et l’absolu, ou le dialogue Occident-Orient (avril 1961)
155tre à la suite de Nietzsche, et publie les grands textes des mystiques soufis, mais l’Iran et l’Arabie sont en pleine crise d’
156 ? — Il n’y a rien de semblable à l’âme. 70  » Un texte Zen chinois surenchérit : « Y a-t-il un enseignement à donner au peup
157ès que dans la pensée des sots », comme le dit un texte tibétain, la notion de Toi ne vaut pas mieux. « La morale bouddhique,
158mour n’a pas de douleur. » Si l’on s’en tient aux textes, la cause est entendue : l’Asie métaphysique ne connaît pas l’amour,
159 spirituelle, et que la vie ne s’en tient pas aux textes. On ajoutera peut-être qu’on ne voit pas de raisons pour que l’Orient