1 1930, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Les soirées du Brambilla-club (mai 1930)
1l’adolescence, un désespoir de nuit d’été sous le tilleul où elle n’est pas venue… (C’est ici le lieu de l’avouer : je ne saura
2 1932, Le Paysan du Danube. II. La lenteur des choses — II.5. Appendice. Les Soirées du Brambilla-Club, (1930)
2l’adolescence, un désespoir de nuit d’été sous le tilleul où elle n’est pas venue… (C’est ici le lieu de l’avouer : je ne saura
3 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. I. N’habitez pas les villes !
3ois la cour de terre battue à l’ombre de ses deux tilleuls, la margelle du puits à gauche, où repose une vieille chatte, le chai
4le long des murs du chai. Nous déjeunons sous les tilleuls. Il y a un grand bonheur dans la lumière qui baigne le jardin fleuri,
5. Je passe la matinée à lire et à écrire sous les tilleuls, en maillot de bain. Beaucoup de moustiques et de fourmis ailées que
4 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. II. Pauvre province
6êtres donnent au midi dans le branchage bleu d’un tilleul. Au bord de la terrasse, une fontaine abondante coule dans un fort gr
7onte de la cour, et remplit l’ombre bleue sous le tilleul immense et les lauriers. Un grand vase jaune brille au bord du bassin
5 1937, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). N’habitez pas les villes (Extrait d’un Journal) (juillet 1937)
8our de terre battue à l’ombre de ses deux [p. 65] tilleuls, la margelle du puits à gauche, où repose une vieille chatte, le chai
9le long des murs du chai. Nous déjeunons sous les tilleuls. Il y a un grand bonheur dans la lumière qui baigne le jardin fleuri,
6 1938, Journal d’Allemagne. 1. Journal (1935-1936)
10des haut-parleurs tous les cent mètres, entre les tilleuls des avenues. L’allure des passants s’accélère. Les glandes endocrines
7 1953, La Confédération helvétique. Introduction (par Lucien Febvre)
11uer sans tendresse, du haut de la grande allée de tilleuls de Meudon, le buste fier de l’Helvétie sculpté par « leur » Gustave C
8 1953, La Confédération helvétique. 1. Le peuple et son histoire
12s villes, ils racontaient leurs souvenirs sous le tilleul de la place publique, décrivaient les terres et les mœurs étrangères,