1 1938, Journal d’Allemagne. 1. Journal (1935-1936)
1ais au premier rang, à deux mètres de lui. Un bon tireur l’eût descendu très facilement. Mais ce bon tireur ne s’est jamais tr
2ireur l’eût descendu très facilement. Mais ce bon tireur ne s’est jamais trouvé, dans cent occasions analogues. Voilà le princ
2 1942, La Part du Diable (1982). II. Hitler ou l’alibi
3ais au premier rang, à deux mètres de lui. Un bon tireur l’eût descendu très facilement. Mais ce bon tireur ne s’est jamais tr
4ireur l’eût descendu très facilement. Mais ce bon tireur ne s’est jamais trouvé, dans cent occasions analogues. Voilà le princ
3 1942, La Part du Diable (1982). IV. Le Diable dans nos Dieux et dans nos maladies
5e devant sa liberté peut se mesurer au nombre des tireuses de cartes et de leurs clients avides d’anesthésie morale. Nous toucho
4 1959, Preuves, articles (1951–1968). Rudolf Kassner et la grandeur (juin 1959)
6conceptuel. Le point noir qu’atteint la flèche du tireur aux yeux bandés est le point zéro de la cible, le Néant qui est en mê
7 vieux Zénon, qui n’atteint pas le but, et sur le tireur aveugle qui l’atteint, qui, sans le voir, l’atteint. [p. 69] Dans les
8t puis, parfois, cela touche le noir. De là mon « Tireur Zen », mon Zen… L’arc est toujours tendu. Et oui, bien sûr, pourquoi
5 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. II. Deuxième partie — 6. Rudolf Kassner et la grandeur humaine
9conceptuel. Le point noir qu’atteint la flèche du tireur aux yeux bandés est le point zéro de la cible, le Néant qui est en mê
10 vieux Zénon, qui n’atteint pas le but, et sur le tireur aveugle qui l’atteint, qui, sans le voir, l’atteint. Dans les deux ca
11t puis, parfois, cela touche le noir. De là mon « Tireur Zen », mon Zen… L’arc est toujours tendu. Eh oui, bien sûr, pourquoi
6 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. III. La morale quotidienne et le climat de culture ou comment on vit dans une fédération
12 où il a fait son service militaire (galon de bon tireur) et dont les maisons et les mœurs ne ressemblent à rien au monde ; au
7 1966, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). Stampa, vieux village… (15-16 janvier 1966)
13o avait fait son service et gagné un galon de bon tireur — moi aussi, je l’ai eu ! m’écriai-je — jusqu’à Soglio tout proche et
8 1968, Les Cahiers protestants, articles (1938–1968). Pour une morale de la vocation (1968)
14e unité, on poussait l’entraînement des meilleurs tireurs. On négligeait les autres, et je me résolus à profiter de ce répit po
15itation sur cet art. Il s’agit du tir à l’arc. Le tireur zen doit arriver à s’identifier au but (à la cible), à avoir ce but e
16anière assez frappante, à mes images initiales du tireur au fusil ou à l’arc. ⁂ Je ne voudrais pas terminer cet exposé… téméra
9 1977, L’Avenir est notre affaire. II. De la prévision — 8. Deuxième histoire de fous : Hitler
17es mains dans les poches de mon pardessus. Un bon tireur l’eût descendu très facilement. [p. 186] Mais ce bon tireur ne s’est
18ût descendu très facilement. [p. 186] Mais ce bon tireur ne s’est jamais trouvé dans cent occasions analogues. « Voilà le prin