1 1925, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Miguel de Unamuno, Trois nouvelles exemplaires et un prologue (septembre 1929)
1onfiance en soi, qu’une volonté presque inhumaine torture et conduit au crime. Et s’ils s’imposent comme types, c’est encore et
2 1927, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Louis Aragon, le beau prétexte (avril 1927)
2de. Tant de séductions nous ont en vain tentés, ô tortures fascinantes de la sainteté, seules vous nous appelez encore hors de c
3 1932, Le Paysan du Danube. II. La lenteur des choses — II.3. Châteaux en Prusse
3des canards sauvages et leur faire subir diverses tortures fantaisistes, dont on se vantera interminablement à table. — Cruauté
4 1934, Foi et Vie, articles (1928–1977). Kasimir Edschmid, Destin allemand (octobre 1934)
4 lui aussi, des emprisonnements, le bagne, et des tortures physiques inouïes. Mais ils ne se retrouvent que pour aller se faire
5une révolte plus émouvants d’être silencieux, des tortures dont les héros de Malraux n’ont pas toujours renoncé à faire de la li
5 1935, Esprit, articles (1932–1962). Kasimir Edschmid, Destin allemand (mai 1935)
6éfinit leur dernière dignité d’Allemands dans les tortures qu’un destin absurde leur réserve. « Il découvrit pour la première fo
7nité tragique, même goût des situations extrêmes (tortures [p. 294] en prison, folie des combats à la mitrailleuse presque à bou
6 1939, L’Amour et l’Occident (1972). III. Passion et mystique
8ort seule pouvait [p. 189] éteindre : ce fut la « torture d’amour » qu’ils se mirent à aimer pour elle-même. La passion des « p
7 1939, L’Amour et l’Occident (1972). IV. Le mythe dans la littérature
9 harpe de Tristan 130 , c’est dans le cri de la « torture délicieuse », du mal aimé, du plaisir qui consume : Ô tendres, angél
10re — la femme ne sera jamais que l’occasion d’une torture qu’il préfère à tout : Je sais, suivant mon feu partout où il me fui
11fois avec une ténacité telle qu’il m’enlace et me torture des journées et des nuits entières. Et ces moments-là, pour moi, ne r
12ncolie ». Surgi des profondeurs de l’âme avide de tortures transfigurantes, de la nuit abyssale où l’éclair de l’amour illumine
13u lieu de négliger l’objet, détruisons-le par des tortures d’où nous tirerons encore quelque plaisir, et cela fait partie de not
8 1942, La Part du Diable (1982). II. Hitler ou l’alibi
14s su produire les ingrédients indispensables à sa torture, à sa grandeur, à son orgueil de créature faite à l’image de Dieu et
9 1942, La Part du Diable (1982). IV. Le Diable dans nos Dieux et dans nos maladies
15qu’il se fait l’instrument de nos plus épuisantes tortures. À quel moment l’amour est-il devenu souffrance ? Dans le langage de
16angage mystique : joie consumante, feu qui glace, tortures aimées, ardeur cruelle, — « tout et rien ». Le passionné finit par vo
10 1945, Carrefour, articles (1945–1947). Hollywood n’a plus d’idées (13 décembre 1945)
17s de génie assez coriace pour survivre à pareille torture au ralenti, même avec une prime d’un million, resplendissant au terme
11 1946, Journal des deux Mondes. 6. Intermède
18blèmes qui se posaient à la Ligue, assassinats et tortures en moins. Les mêmes peuvent rire de l’armée suisse parce qu’elle n’eu
12 1946, Journal des deux Mondes. 7. La route de Lisbonne
19mbien d’heures, ressemblent de plus en plus à une torture chinoise, savamment dosée et progressive, exécutée avec une politesse
13 1946, Journal des deux Mondes. 9. Voyage en Argentine
20 enfants jouent à côté des prisons. L’un subit la torture et le voisin tout en grognant met ses pantoufles. Tel est pris et l’a
14 1946, Journal des deux Mondes. 10. Solitudes et amitiés
21sonne ne lui résistait, il n’y aurait pas même de tortures. Mais quand tout serait pareil à leur vue, tout serait changé d’une m
15 1946, Journal des deux Mondes. 11. Intermède
22rit et du cœur ont toujours paru préférables à la torture physique, ou même à sa menace. Autant dire qu’on les tient pour moins
16 1947, Vivre en Amérique. 2. Vie culturelle et religieuse
23s de génie assez coriace pour survivre à pareille torture au ralenti, même avec une prime d’un million resplendissant au terme
17 1947, Vivre en Amérique. 3. Vie privée
24 souffrir, et tient pour perversion ce goût de la torture exaltante et intéressante qui fait le sujet de nos plus beaux romans
18 1952, Réforme, articles (1946–1980). Après l’Œuvre du xxe siècle (14 juin 1952)
25 des témoins, des victimes toutes récentes de ces tortures, nous qui avons pu garder le droit de savoir, le droit de nous inform
19 1955, Preuves, articles (1951–1968). L’aventure occidentale de l’homme : L’exploration de la matière (août 1955)
26ncile portent les traces de la persécution et des tortures qu’ils ont subies.) Spectacle à vrai dire confondant. Tout cela groui
20 1956, Preuves, articles (1951–1968). Les joyeux butors du Kremlin (août 1956)
27tions de l’Histoire, l’extorsion des aveux par la torture, les génocides en URSS, le niveau de vie inférieur des ouvriers russe
21 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. I. Première partie. La Voie et l’Aventure — 1. Où les voies se séparent
28 dans chaque individu, n’en a pas moins connu les tortures, les bûchers, la guillotine et les massacres (patriotiques ou religie
22 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — 3. La spire et l’axe
29ent les traces physiques de la persécution et des tortures qu’ils ont subies.) Spectacle à vrai dire confondant. Tout cela groui
23 1957, Preuves, articles (1951–1968). Sur Voltaire (février 1957)
30ils, par l’enlèvement des biens, les prisons, les tortures, les meurtres, et par les actions de grâce rendues à Dieu (lisez : au
24 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. Introduction. L’érotisme et les mythes de l’âme — a. L’amour et la personne dans le monde christianisé
31i règlent tout ; de l’autre, les problèmes et les tortures morales… Les Églises chrétiennes ont toujours mieux réussi dans leurs
25 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. VII. L’Ère des fédérations. De l’Unité de culture à l’union politique — VII.2. Vertus et valeurs européennes
32eule à le chercher. En face de l’inconnu et de la torture pas encore oubliée. Bien entendu, de siècle en siècle, un même destin
26 1962, Esprit, articles (1932–1962). Lettre à Jean-Marie Domenach, à propos de « Sartre et l’Europe » (mai 1962)
33ire, que deux millions de personnes déplacées, la torture et « notre désastre spirituel » sont sans importance à mes yeux « qua
27 1968, Les Cahiers protestants, articles (1938–1968). Pour une morale de la vocation (1968)
34s » plus ou moins « joyeusement consentis », de « tortures morales », de « tentation surmontée », etc. Sans délai, sans débat, s
28 1970, Le Cheminement des esprits. II. Diagnostics de la culture — II.3. Conclusions sur l’avenir et la liberté de la culture
35 des témoins, des victimes toutes récentes de ces tortures ? Nous qui avons pu garder le droit de savoir, le devoir de nous info
29 1972, Les Méfaits de l’instruction publique (1972). Suite des Méfaits (1972)
36ans bouger, est une bien trop longue brimade, une torture, à la limite, pour les meilleurs. L’école est devenue synonyme de mal
30 1972, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). Il faut dénationaliser l’enseignement [Entretien] (8 décembre 1972)
37res ou le réduire à une totale solitude sont deux tortures équivalentes. Toute la vie est fondée sur une série de couples antino
31 1977, L’Avenir est notre affaire. I. Système de la crise — 1. La religion de la croissance
38s sangs », comme on dit, se ronge l’âme. Ainsi la torture par l’aigle signifie la souffrance des pulsions animiques prises dans
32 1977, L’Avenir est notre affaire. II. De la prévision — 5. Naissance de la prospective
39t psychique du dernier opposant dans les caves de torture du ministère de l’Amour. En France, Gaston Berger puis Bertrand de Jo
33 1977, L’Avenir est notre affaire. II. De la prévision — 8. Deuxième histoire de fous : Hitler
40inzaine pour exclure toute espèce de recours à la torture. Tous les autres l’ont pratiquée, ou la pratiquent ; s’en réservent l
34 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 9. Devenir soi-même
41 de toutes ces formes de persécution étatique, de torture policière, d’inquisitions administratives signées illisible, et de me
35 1979, Rapport au peuple européen sur l’état de l’union de l’Europe. VI. L’Europe et le tiers monde
42posés par les Pouvoirs à ces visites, un total de tortures quotidiennes qui n’est pas loin de l’ordre de grandeur du Goulag. Si
36 1981, Cadmos, articles (1978–1986). Un falsificateur vu de près (été 1981)
43lemande à la SDN) il me montra les cicatrices des tortures que les nazis lui avaient infligées. Aviateur, il occupa un poste-clé
37 1982, La Part du Diable (1982). Postface après quarante ans
44et pour les riches, le divan remplacera le lit de torture. Mais le Diable sera, comme avant, chez les Inquisiteurs et non chez